17/08/22 : StarClass et l’armateur Amasus Shipping ont opéré un chargement exceptionnel sur le site portuaire du Verdon. Deux yachts, signés Jeanneau mesurant 15 et 25 m, ont été chargés à bord du navire EEMSLIFT HENDRIKA. Direction salon du Yachting à Cannes.

16/08/22 : 8000 personnes évacuées en Gironde dans le contexte des incendies ont pu regagner leur domicile pendant le week-end. Même tendance dans les Landes. Les retours des personnes hébergées en foyer de vie ont lieu ce mardi à Moustey et Saugnacq-et-Muret.

12/08/22 : Dans les Landes et en Gironde, la vigilance incendie est renforcée jusqu’à lundi. Les véhicules sont interdits sur les pistes et chemins. Les activités ludiques et sportives sont interdites sauf en bases de loisirs et sur les plans plages.

12/08/22 : Jeudi 25 août de 16h à 23h30, les cinq clubs de haut niveau de l'agglomération font leur rentrée place Clemenceau. A 16h, animations sportives avec les joueurs et joueuses. A 19h, présentation des équipes des cinq clubs, puis soirée dansante à 20h.

12/08/22 : À Bordeaux, Parc Rivière, jeudi 25 août, Esprit Dog, spécialisé dans l'éducation canine, organise un rassemblement de passionnés de chiens. L’événement gratuit et solidaire consiste en une distribution de croquettes et des cours d'éducation canine.+ d'info

11/08/22 : "Jamais autant de moyens aériens n'ont été mobilisés sur un incendie. On va continuer de s'adapter grâce à la solidarité européenne. Mais il n'y a pas que les moyens aériens," indique Elisabeth Borne depuis Hostens, en Gironde.

11/08/22 : Pendant qu'Elisabeth Borne, Première ministre est en visite sur les incendies à Hostens en Gironde, le Président, Emmanuel Macron, annonce que l'Allemagne, la Grèce, la Pologne, la Roumanie et l'Autriche vont venir en aide à la France.

11/08/22 : Elisabeth Borne et Gérald Darmanin sont attendus ce jeudi à Hostens en Sud Gironde: 6 800 ha de forêt ont été détruits par le feu depuis mardi après midi. 1100 pompiers sont mobilisés et 10 000 personnes ont du quitter leur domicile.

10/08/22 : Le député RN de Gironde, Grégoire de Fournas, dépose ce mercredi une proposition de loi instaurant une peine plancher de 10 ans pour les incendiaires. "La plupart des incendies sont d'origine criminelle. Or les pyromanes ne sont condamnés qu'à du sursis."

10/08/22 : Face aux incendies en Gironde et dans les Landes, le Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin indique sur Tweeter qu'il a "décidé de renforcer les moyens mobilisés : plus de 1000 pompiers, 9 avions et 2 hélicoptères bombardiers d’eau sont engagés."

10/08/22 : Pour cause de reprise des incendies dans le Sud Gironde et le Nord des Landes, la circulation est interdite depuis mercredi 11 h, dans les deux sens sur l'autoroute A63 reliant Bordeaux à Bayonne. Les poids lourds sont déviés par Pau.

10/08/22 : Bordeaux est une des villes qui compte le plus de pâtisseries. Son score est de 4 pour 100 000 habitants, autant que Lyon, plus que Paris et Toulouse, mais moins que Strasbourg. Podium établi par Hellofresh, leader des boxs à cuisiner.

09/08/22 : Une soixantaine de commerçants de la ville de Périgueux a prévu de participer à la grande braderie en plein coeur de l'été, pour les trois journées des jeudi 11, vendredi 12 et samedi 13 août.

09/08/22 : Dans les Deux-Sèvres, le bassin de la Charente et le sous-bassin Aume-Couture sont en alerte 1 pour l'eau. L'arrosage des espaces verts, l'alimentation des fontaines, le remplissage des piscines sont interdits ainsi que le lavage des véhicules.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/08/22 | Grippe aviaire: avance remboursable pour les transformateurs

    Lire

    A la suite de l’épizootie d‘influenza aviaire H5N1, les entreprises ayant une activité significative d’abattage, de transformation, de conditionnement d’œufs ou de services à la filière, touchées par la diminution de production peuvent bénéficier d'une aide sous forme d’avances de trésorerie remboursables. Cette aide s’inscrit en complément des efforts que doivent consentir les financeurs privés de l’entreprise (banques et actionnaires). Les demandes sont à déposer via le téléservice de FranceAgrimer avant le 09 septembre à 14h00. pad.franceagrimer.fr/pad-presentation/vues/publique

  • 17/08/22 | Fabriquer des dortoirs à osmies (abeilles) à Villenave d'Ornon

    Lire

    Villenave-d’Ornon (Gironde) organise un atelier participatif de fabrication de dortoirs à osmies, le samedi 27 août, de 14 h à 16 h 30, au Square Torres Vedras (7 rue des Peupliers). L’osmie est une abeille sauvage, « abeille maçonne », qui se différencie de sa cousine productrice de miel par son caractère solitaire et inoffensif. Elle fait son apparition très tôt dans la saison, elle est l’un des premiers insectes pollinisateurs d'où son importance. Gratuit, inscription obligatoire (05 56 75 69 85), l'atelier sera animé par l’association « Tous aux abris ».

  • 17/08/22 | Molière à l'aire du 3.0 à Pau

    Lire

    Du 25 au 28 août, à l'occasion des 400 ans de la naissance de Molière et en préfiguration du futur centre de recherche et de création théâtrale de Pau, la manifestation Molière 3.0 rassemblera artistes, spécialistes et grand public. A cette occasion, 3 pièces illustrant la diversité de l'œuvre de Molière seront présentées dans des lieux emblématiques de la ville, des conférences rassembleront artistes et spécialistes du théâtre du XVIIe siècle à la chapelle des Réparatrices du conservatoire, et enfin la médiathèque André Labarrère proposera des projections de documentaires, films et captations de pièces. Infos : www.pau.fr

  • 16/08/22 | Agen: une navette gratuite pour la plage sur Garonne

    Lire

    L'agglomération d'Agen (Lot-et-Garonne) informe que la plage de baignade est ré ouverte et qu'un service gratuit de navettes (Cœur de Ville – Plage) est mis en place jusqu'au 31 août. Départ place Armand Fallières à 14 h. Retour à 18 h 30, tous les jours sauf intempéries. Quelques canoés sont disponibles à la location à tarif préférentiel pour le Samedi 20 août. Inscriptions en ligne jusqu’au 19 août pour la descente de Garonne en canoés et pour le trail : https://www.agglo-agen.net/en-ce-moment/agenda/evenement-251/descente-de-la-garonne-a-la-nage-4142.html

  • 16/08/22 | L'Etat soutient les projets sur la prévention des risques naturels

    Lire

    Un appel à projets destinés à faire connaître les réflexes face aux risques naturels et technologiques, est proposé en amont de la journée « Tous résilients face aux risques », du 13 octobre. La diversité des actions pour prévenir l'augmentation des risques s’appuie sur des initiatives locales pour développer la culture et se préparer à la survenance d’une catastrophe ou développer la résilience collective. Cahier des charges et modalités de l'appel à projets sur https://www.ecologie.gouv.fr/appel-projet-journee-nationale-resilience Dossiers à déposer jusqu’au 12 septembre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Les industriels alimentaires néo-aquitains « vigilants » sur la loi EGAlim2

24/06/2021 | L’Association Régionale des Industries Alimentaires (ARIA) s’est réunie le 17 juin dernier pour aborder la proposition de loi Besson-Moreau, dite EGAlim2.

1

C’est ce qu’on peut appeler un avertissement. L’association régionale des Industries Alimentaires (ARIA Nouvelle-Aquitaine) a organisé son assemblée générale mi-juin. Pour l’occasion, le député Grégory Besson-Moreau, rapporteur de la proposition de loi éponyme – dite EGAlim2 – était invité pour échanger avec les professionnels quant aux promesses et aux garanties de cette future loi. Cette dernière est débattue à l’Assemblée Nationale ce jeudi 24 juin.

« On reste prudents », affirme Stéphane Douence, Vice-Président de l’Association des Industries Alimentaires de Nouvelle-Aquitaine (ARIA) et directeur général de la Vinaigrerie Générale à Prigonrieux (24). En effet, si le chef d’entreprise salue une démarche positive en faveur d’une rémunération juste pour toute la chaîne, des agriculteurs aux industriels et transformateurs, mieux vaut rester vigilant. « Nous verrons bien ce qui évoluera le 24 juin dans l’étude de la loi Besson-Moreau et de ses amendements à l'Assemblée Nationale », ajoute-t-il. La proposition de loi Besson-Moreau dite « EGAlim2 » veut renforcer les dispositions de la loi EGAlim, votée en 2018, mais aussi aller plus loin pour la bonne rémunération des agriculteurs.

Quels garde-fous pour les industriels ?

Selon l’entrepreneur et représentant de l’ARIA, le contexte est très tendu pour l’industrie alimentaire. En effet, la filière souffre de la crise sanitaire et fait face à une déflation continue depuis huit ans, qui tire les prix vers le bas. « Les transformateurs et les industriels sont situés entre le marteau [les agriculteurs] et l’enclume [les distributeurs]. Aujourd’hui, la grande distribution ce sont quatre-cinq concurrents qui se mènent une guerre des prix, ce qui a des effets pervers sur nous, industriels, et forcément sur l’agriculteur, en amont de la chaîne », regrette-t-il. Selon lui, industriels et agriculteurs sont des « dommages collatéraux » de cette guerre des prix.

Afin de prévenir une catastrophe dans l’industrie alimentaire, l’ARIA Nouvelle-Aquitaine a présenté plusieurs idées à Gregory Besson-Moreau, député LREM de l’Aube et rapporteur de la loi dite EGAlim 2, destinées à protéger les PME régionales qui composent le tissu industriel. Ainsi, l’ARIA propose entre autres de renforcer le tarif du fournisseur, « seule façon de protéger la rémunération de l’agriculteur sans affaiblir le maillon industriel ». Autre proposition défendue par les industriels alimentaires et soutenue au niveau national : le recours à un « tiers de confiance », extérieur aux négociations fournisseur-distributeur, qui devra s’assurer que chaque maillon de la chaîne sera suffisamment rémunéré.

Obliger le distributeur à payer au « bon » prix

Du côté du rapporteur de la loi EGAlim2, ces propositions sont évidentes. « EGAlim n’est pas allé assez loin dans la législation sur les relations entre la grande distribution et les industriels », affirme Gregory Besson-Moreau. Le député de l’Aube veut rebattre les cartes et obliger les distributeurs à vendre au bon prix. Selon lui, cela passe par la contractualisation. « Aujourd’hui, l’industriel doit encaisser la déflation, ronger ses marges et derrière il se retourne sur son fournisseur, un agriculteur dans la majorité des cas. Il faut arrêter cela », martèle le rapporteur. Ainsi, il propose la mise en place d’une contractualisation, sur trois ans minimum, qui viendra assurer une bonne rémunération de l’industriel et par la même occasion protéger le fournisseur. « Les prix doivent être fixés par les interprofessions et ce montant sera non négociable », affirme Grégory Besson Moreau.

L’autre proposition des industriels, concernant l’intervention de personnes tierces pour s’assurer de la bonne rémunération des industriels et donc des agriculteurs, est soutenue par le député Besson-Moreau. « L’objectif du recours à un tiers indépendant est de ne pas mettre l’industriel en porte-à-faux vis-à-vis des agriculteurs d’un côté et du distributeur de l’autre. En clair, la mission de ce tiers serait de montrer que l’industriel a demandé un bon prix », souligne le rapporteur de la loi EGAlim2. Ce dernier estime qu’il n’est pas nécessaire de créer de nouvel organisme pour gérer ces ‘tiers indépendants’. « Les commissaires aux comptes d’entreprises et les auditeurs sont largement qualifiés pour ces missions », précise Grégory Besson Moreau.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : DR

Partager sur Facebook
Vu par vous
17275
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !