aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Les intempéries, désastre économique pour le Pays basque

09/07/2014 | Le déluge qui s'est abattu pendant quelques heures sur trois des provinces basques a laissé des plaies, qu'il sera dur de panser.

Route fermée à Meharin

Cette horrible nuit, quand les vannes célestes se sont ouvertes sur ses verdoyantes provinces en quelques heures la carte postale traditionnelle du Pays basque a été transformée en paysages apocalyptiques: champs de boue, des routes, des ponts et 20% du vignoble d'Irouleguy détruits. Heureusement la solidarité spontanée unit ce pays. L'heure est à la reconstruction. Par ricochet, un panache de pollution s'est dessiné à l'embouchure de l'Adour conduisant à la fermeture temporaire des plages. Ce mercredi, le Conseil des ministres a validé la procédure d'urgence pour 102 communes des Pyrénées Atlantiques.

L'eau s'est retirée aussi vite qu'elle est arrivée. Provoquant un véritable choc visuel pour les habitants des vallées de Baigorri (Saint-Etienne-de-Baigorry), de Garazi (Saint-Jean-Pied-de-Port), et d'Amikuze (Saint-Palais) jusqu'à la station thermale de Cambo-Les-Bains, rendue célèbre par Edmond Rostand. Un paysage  digne du passage d'un tsunami : rives embourbées, ponts et routes détruits. De villes en villages, un inventaire de catastrophes à la Prevert. Des rivières en folie comme la Bidouze à Saint-Palais, ont renversé des voitures et des camions, anéanti des installations sportives et des équipements collectifs. C'est à proximité, à Ostabat-Asme, que Pierre Salles passionné de moulins bien connu dans la région a trouvé la mort. Toujours dans le secteur à Bergouey-Viellenave, la Bidouze, toujours elle a détruit le pont médiéval reliant les villages de Bergouey et Viellenave. A Meharin, (notre photo) entre Saint-Palais et Hasparren, l'eau a creusé un trou de 4 mètres et les autmobilistes du village sont obligés de prendre une déviation de 20 minutes pour se rendre à Saint Palais, selon le côté de la route où  ils se trouve. A Cambo, ce sont des établissement thermaux qui ont été obligés de fermer leurs portes. La saison est compromise dans la station. 

Dès le samedi matin, Jean-René Etchegaray, le président de la Communauté de communes Adour-Côte basque regroupant les villes de Bayonne, Anglet, Biarritz, Bidart, Boucau, se rendait sur place et mettait au point, avec la collaboration des cinq communes de la Côte, un plan d'urgence pour "aider" à effacer le plus vite possible les stigmates de ce drame. La Chambre de commerce et d'industrie de Bayonne organisait lundi une permanence d'information à Saint-Palais, afin que les victimes entreprennent au plus vite auprès de leur assurance les démarches pour une indemnisation.

Une session extraordinaire du Conseil généralGeorges Labazée, président du Conseil général des Pyrénées Atlantiques, s’est rendu vendredi dans plusieurs communes afin d’y rencontrer les élus locaux et des habitants du Pays basque et de la Soule pour faire un point sur l’ampleur des dégâts. Tout comme seront pris en compte les graves dégâts en Béarn (Salies, Gan-Jurançonais, Nord-Est, secteur de Nay et de la périphérie paloise).
Une Session exceptionnelle du Conseil général est programmée ce vendredi 11 juillet à 11 heures à Bayonne. L’Assemblée départementale sera amenée à se prononcer sur une ouverture d’autorisation de programme à hauteur de 10M€ permettant d’intervenir rapidement. Le Département mènera en effet diverses actions en solidarité avec les personnes, le monde économique et les collectivités territoriales. Des travaux concernant les ouvrages d’art et les routes départementales devront également être envisagés : de nombreuses routes et ouvrages d’art ont été fragilisés par les intempéries ou emportés par les eaux. Un effort de reconstruction sera effectué par le Département.

Pour les personnes, les agents du Département apportent leur aide aux habitants, en partenariat avec les services municipaux du territoire et les pompiers. Au niveau de l’action sociale, le personnel des MSD (Maison de solidarité départementale) vient en aide aux populations sinistrées.  Plusieurs entreprises ont été; elles aussi, sinistrées. Le Conseil général se tient à la disposition de la CCI Bayonne Pays-Basque, de la Chambre des métiers et de la Chambre d’agriculture pour examiner les situations des commerçants, artisans, agriculteurs et entreprises en difficultés.

nappe au large de l'adourLa Côte basque aussi... par ricochetsCes tonnes d'eau et de boue qui se sont déversées dans la Nive, qui vient grossir l'Adour à Bayonne ont évidemment des conséquences à l'embouchure de l'Adour où le débit est passé de 800 à 1000 m3 seconde. Depuis le week-end dernier elle offre l'aspect de l'Amazonie. Des eaux jaunasses qui, entre Anglet et Tarnos, dessinent un large arc de cercle le long de la Côte basque jusqu'à Hendaye, ce qui est plutôt rare. Conséquence, dès dimanche, toutes les plages du littoral basque étaient fermées et des compétitions de surf annulées.
Mardi matin, avec des résultats d'analyse bien meilleurs, la Grande plage de Biarritz et Hendaye ont été réouvertes. Anglet attend encore. Selon le maire, Claude Olive : "Nos plages sont évidemment, les plus exposées. J'ai pris le parti de réagir lorqu'il y a un risque bactériologique pour mieux protéger les usagers en fermant systématiquement les plages. Cela est de ma seule reponsabilité". En début d'après-midi de mercredi, des contre-expertises permettaient d'ouvrir 4 des 8 plages surveillées. Celles situées au sud de la ville, entre le Corsaires et la Petite Chambre d'amour, au pied de la falaise du Cap Martin où se trouve le phare de Biarritz. 
Problème, la saison touristique a commencé, et les soucis économiques après ce déluge en Pays basque profond pourraient bien altérer quelque temps l'été sur la Côte basque.

 

Photo Bertrand Lapegue et photo aérienne Camille Massé

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : photo Bertrand lapegue

Partager sur Facebook
Vu par vous
632
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !