aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Les investissements publics en temps de crise, une priorité pour le CESER Aquitaine

27/06/2013 | Dans son rapport sur les investissements publics, le CESER Aquitaine s'inscrit dans la droite ligne du CESE national et de la Cour des Compte

Philippe Cruège, Luc Paboeuf, Michel Fourcade, Présdent de la Commission Finance au CESER Aquitaine

Dans un rapport présenté ce 27 juin, le Conseil économique, social et environnemental régional (CESER) d'Aquitaine a abordé la question des investissements publics. Un sujet de circonstance puisque quelques heures plus tard le Rapport Commission 21 qui avait pour mission de prioriser les grands chantiers du SNIT, parmi lesquels la LGV GPSO, devait être rendu publique. Une stratégie tendant à l'amoindrissement de l'investissement public mise en place par l'Etat en réponse au contexte de crise. Pour le CESER d'Aquitaine à l'inverse, «l'investissement public doit rester une priorité», tout en concédant quelques garde-fous pour une bonne gestion de l'argent public.

Les investissements des collectivités locales représentent plus de 70% de l'investissement public, et un peu plus de 2% du PIB, explique Philippe Cruège rapporteur. Des chiffres qui face à la crise pourraient se voir diminuer par leur prescripteur. Une crainte pour les membres du CESER, qui voient à travers les investissements publics la facilitations de nombreux enjeux, qu'ils soient économiques, territoriaux, environnementaux, etc... Et de citer en exemple quelques investissements structurants d'Aquitaine: le projet Euratlantique, la LGV GPSO, la Route des Lasers, le pôle santé d'Arcachon ou encore le Centre d'art pariétal de Lascaux IV.

"Risque de destabilisation des finances"Pour autant, le rapport relève de nombreux "risques de déstabilisation des finances des acteurs publics" qui pourraient diminuer voire mettre en péril cet accompagnement public au développement. Au nombre de ces risques, le rapport souligne et s'inquiète notamment de la diminution de la dotation de l'Etat de 3,750 Mds € sur 2 ans, d'une réforme territoriale qui peine à se faire jour, d'une autonomie fiscale réduite notamment pour la Région, d'un difficile accès aux crédits bancaires,etc... «Autant d'incertitudes qui risquent d'empêcher les élus d'être en capacité d'anticiper les besoins», déplore le rapporteur.
Reste tout de même plusieurs pistes relatives à l'emprunt. Parmis elles, les sociétés de financement locales, en liaison avec la Caisse des dépôts et la Banque Postale, ou encore l'accès au marché obligataire, nécessitant l'obtention d'une note par une agence de notation. Option prise par le Conseil régional début 2012 à hauteur de 10 M€. Autres pistes rappelées par le CESER, la délégation de service public, quelle que soit sa forme: concession ou partenariat public privé.

Evaluation prélable indispensablePour autant si ce rapport du CESER, dans le même sens que le Comité national Economique, Social et Environnemental, réaffirme le besoin de poursuivre les investissements publics, ceux-ci plus que jamais, doivent induire une connaissance et une définition précise des besoins de la collectivité.
Autrement dit, même si elle n'est pas précisée dans les textes, tout investissement public devrait faire l'objet non seulement d'une évaluation de suivi mais aussi d'une évaluation préalable dans un souci de bonne gestion de l'argent public. Idées d'ailleurs régulièrement suggérée par la Cour des comptes. A ces aspects économiques, Luc Paboeuf, Président du CESER Aquitaine ajoute une dimension politique: «le 21ème siècle doit aller vers une construction délibérative de l'investissement public». Autrement dit selon lui, il faudrait pouvoir intégrer davantage la parole la société civile dans ces procédures. Une manière démocratique d'affiner plus encore la prise en compte des besoins de ceux à qui, au final, ces investissements publics sont destinés: les citoyens.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
335
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !