Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

05/08/20 : L'Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine, organise un dépistage COVID-19 à Biarritz, ce jeudi 6 août, de 9h à 13h sur l’Esplanade du Casino Municipal; un acte gratuit. Se présenter avec sa pièce d’identité, et carte vitale

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : Le maire d'Anglet Claude Olive, après entretien avec le préfet, a pris la même décision que Maïder Arosteguy et fermera ses 4,5km de plage de 22 h à 6 h à partir du 4 août. Une décision logique en raison de la proximité des deux stations balnéaires.

30/07/20 : En Dordogne, aucun record de température n'est tombé ce jeudi 30 juillet. Météo France a enregistré un maximal de 39 degrés aux Eyzies, dans la vallée de la Vézère. Le département est placé en vigilance jaune jusqu’au samedi 1er août à 12 heures.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

30/07/20 : Albin Chalandon,l'une des figures de la V° république et du gaullisme, qui occupa plusieurs postes ministériels dont celui de Garde des Sceaux mais fut aussi PDG du groupe Elf-Aquitaine est décédé à l'âge de cent ans.

30/07/20 : A Pau, le départ de la course cycliste féminine « Donnons des ailes au vélo » sera donné le 6 août à 8 heures au Tour des Géant Stade Tissié. Cette course reprend les 21 étapes du Tour de France parcourues par les cyclistes masculins.

30/07/20 : Ce jeudi, sur la Côte basque, Biarritz devrait battre ses records de chaleur avec 41°, soyons fous, selon les spécialistes, ressenti 47°. Bref la Côte basque flirtera avec sa concurrente d'Azur, voire en matière de culture assumée, sa cousine, la Corse.

29/07/20 : Surf, longboard, bodyboard, Stand-up paddle... les meilleurs surfeurs du département des Landes sont attendus les 1er et 2 août à Labenne Océan pour le Championnat des Landes Open et Junior.

29/07/20 : A mi-parcours de la saison estivale, avec 64 destinations et une évolution très positive des flux de voyageurs, l’Aéroport de Bordeaux va rouvrir le Hall B au public, à compter du jeudi 30 juillet.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 05/08/20 | L’appel à organisation des Voisinades niortaises est lancé !

    Lire

    La Ville de Niort organise la 5e édition des Voisinades niortaises le 18 septembre prochain. Les habitants qui souhaitent organiser ce temps fort convivial entre voisins dans leur quartier doivent s’inscrire jusqu’au 4 septembre auprès du service Proximité et Relations aux citoyens. Les particuliers, organisateurs, bénéficieront d’un accompagnement personnalisé. La Ville offrira aussi un kit apéro constitué de produits locaux.

  • 05/08/20 | Un mois de juillet positif pour la Cité du Vin

    Lire

    La Cité du Vin de Bordeaux dresse un premier bilan de l’activité du mois de juin plutôt positif. Si les chiffres de fréquentation des visiteurs étrangers enregistrent une forte baisse à cause du Covid-19, la fréquentation des visiteurs locaux, elle, bondit. 61% de visiteurs bordelais supplémentaires par rapport à 2019 sont venus admirer et visiter l’emblématique musée bordelais.

  • 05/08/20 | L'appelation Sainte-Foy Côtes de Bordeaux ouvre ses Châteaux

    Lire

    Dimanche 9 août, les vignerons de Sainte-Foy Côtes de Bordeaux organisent leurs premières portes ouvertes. Objectif : "dynamiser notre territoire et notre appellation ; offrir des activités aux visiteurs, touristes et locaux" explique Christiane Deffarge, présidente de l’appellation. Les huit propriétés participantes proposeront des animations diverses et variées : visite, initiation à la dégustation, accords mets et vins, atelier pédagogique pour les enfants, balade à la découverte des cépages… Et une tombola ouverte à ceux qui auront visité au moins 3 propriétés dans la journée.

  • 04/08/20 | Agglomération du Niortais : le délai du fonds de soutien de proximité est prolongé

    Lire

    Les entreprises et associations du territoire, dont l’activité économique a été impactée par la crise du Covid-19, ont un mois supplémentaire pour demander à bénéficier du fonds de soutien de proximité mis en place par Niort Agglo. Le délai est prolongé jusqu’au 31 août 2020.Cette aide a pour objectif de répondre aux besoins de trésorerie des Petites et Moyennes Entreprises et des associations du territoire de la Communauté d’agglomération du Niortais.

  • 04/08/20 | Un marché nocturne à Guéret (23)

    Lire

    Actions Quartiers, en partenariat avec la Ville de Guéret, organise le vendredi 21 août un marché nocturne de producteurs et artisans. De 18h à 22h, des animations musicales et des stands de producteurs locaux attendent les visiteurs qui pourront aussi se restaurer sur place. Les producteurs souhaitant y participer ont jusqu’au 14 août pour s’inscrire

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | « Les métiers de la fibre recrutent à plein et de suite »

26/10/2018 | En Nouvelle-Aquitaine, d'ici 2022, il faudrait mobiliser a minima entre 400 et 500 équivalents temps plein chaque année sur les métiers de la fibre.

Un poseur de fibre optique

Au niveau national, le déploiement de la fibre optique va mobiliser 22 000 emplois en 2021, dans un secteur qui en compte pour l'heure 10 000. En d'autres termes, la montée en puissance des chantiers, déjà enclenchés, nécessitera une moyenne de 3800 nouvelles prises de postes par an, tous métiers confondus, du bureau d'étude à l'installateur, en passant par le commercial. La région Nouvelle-Aquitaine qui n'échappe pas à ce besoin en recrutement annoncé, organisait à l'Hôtel de région, jeudi 25 octobre, et en partenariat avec Infranum (la Fédération des entreprises partenaires des territoires connectés) une journée dédiée à ces enjeux de formation, métiers et emplois en région, dans un secteur qui, pour certains de ces métiers, peine déjà à recruter.

En France, le plan national « Très Haut Débit pour tous » pose l'installation de 30 millions de prises THD d'ici 2022. En 2017, le territoire national en comptait 17 millions ; résultat d'une décennie de chantiers... C'est dire si les cadences doivent s'accélérer pour tenir l'objectif dans les 5 ans. Une accélération déjà à l'oeuvre signale Julien Delmouly, le Directeur général d'Infranum : « Dès 2018, les cadences ont augmenté de 40% et ce sera la même chose pour 2019. Il faut donc recruter dès maintenant et en masse ! Cela signifie qu'au niveau national il faut doubler le nombre d'emplois de la filière ». Autant dire, 3800 nouvelles prises de poste par an, et en 2021, qui marquera le pic de l'activité et des embauches, c'est plus de 7000 personnes qui devront être embauchées, estiment les études qu'il présente. « Et encore, c'est la fourchette basse », précise-t-il.
Des chiffres qui se répercutent évidement aussi en Nouvelle-Aquitaine, qui joue à plein la carte de l'équipement en très haut débit de son territoire. Selon Fabien Dulcire, directeur de l'Agence régionale pour l'orientation la formation et l'emploi, « les projections effectuées sur le territoire néo-aquitain révèlent le besoin de mobiliser à hauteur d’environ 3 000 emplois équivalent temps plein, entre 2018 et 2021 pour satisfaire aux nécessités en matière de couverture et de maintenance, soit a minima entre 400 et 500 emplois par an ». Et lors du pic de recrutement ce sont 700 personnes qui devront être embauchées dans l'année pour répondre aux besoins des chantiers néo-aquitains.

Parvenir à recruter
Mais si de tels chiffres semblent indiquer que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, faut-il encore parvenir à d'une part à recruter et d'autre part à former à ces métiers, « même si tous les recrutements ne seront pas fait en externes préviennent », les deux responsables. Les recrutements externes représenteront un peu moins de la moitié des recrutements, le restant étant obtenu par la mobilité interne, le redéploiement de compétences, ou encore l'intérim. En cause, « l’inévitable baisse qui suivra la phase de fibrage. Ces profils spécialisés seront en partie à « transférer » lorsque les chantiers fibres seront déployés ».
Quoi qu'il en soit, le besoin de nouvelles têtes restera important, et de nombreux postes s'ouvriront sur le marché du travail. Au niveau national sera donc lancé en décembre une campagne de communication et d'information sur les besoins en recrutement existant dans les métiers de la fibre. Des métiers qui saisiront ainsi l'occasion de mieux se faire connaître, tel que piqueteur (relevé de terrain), soudeur ou monteur-raccordeur qui sont déjà à ce jour, en situation de tension face au manque de candidats... De la conception des réseaux en bureau d'études à la négociation avec les collectivités locales, la commercialisation des abonnements auprès des clients en passant par l'ensemble des métiers liés au travaux de fibrage (installation, pose, raccordement), les débouchés de l'amont à l'aval sont nombreux... et pose donc aussi la question des formations qui y correspondent, y compris pour pouvoir assurer les montées en compétences des salariés.

...et à former
En Nouvelle-Aquitaine, les responsables paraissent plutôt sereins sur le sujet. Que ce soit sur l'apprentissage, la formation initiale ou la formation continue dans le cadre du Programme Régional de Formation, la région semble plutôt bien dotée. « L'offre de formation est bien répartie sur le territoire, et tous les besoins en terme de compétences attendues sont couverts, note Fabien Dulcire. Pour autant à l'heure actuelle, au regard de la potentialité du marché, le volume des gens formés reste insuffisant ».
L'enjeu de la communication pour faire connaître les besoins d'embauches, les métiers et les formations qui les accompagnent dans ce secteur de la fibre est donc fort. La journée du 25 octobre, y a ainsi à sa manière contribué puisque y étaient particulièrement conviés, les prescripteurs et professionnels travaillant en relation avec des demandeurs d'emploi, des étudiants, des lycéens, et des personnes en reconversion ou en insertion. Des professionnels qui ont également pu échanger avec des organismes de formation et les entreprises qui chercheront (et cherchent déjà) les salariés de demain dans ces métiers de la fibre.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Xavier Chambelland / CD 47

Partager sur Facebook
Vu par vous
4787
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 8 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !