Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/01/19 : Rochefort (17) : la tête d'affiche de la programmation du festival Stéréoparc vient de tomber. Il s'agit du groupe Offenbach, qui jouera le 20 juillet.

17/01/19 : Vendredi 18 janvier, EDF/Dalkia signera un partenariat avec la Ville de Poitiers pour Traversées, l'évènement artistique et culturel du Palais. La signature se fera à 10h en présence du maire de Poitiers et des représentants régionaux d'EDF/Dalkia.

17/01/19 : La Rochelle Université ouvre ses portes samedi 2 février, de 9h30 à 17h. L’accueil de la journée se déroulera au Technoforum (23 avenue Albert Einstein, La Rochelle). avec des stands d’informations de l’Université et de ses partenaires (CROUS, CDIJ, Yélo,

16/01/19 : La Rochelle : la Nuit de la lecture se tient samedi 19 janvier de 14 h à 7 h dimanche à la Médiathèque de Laleu/La Pallice, à la Médiathèque Michel-Crépeau et au Muséum d’Histoire naturelle. Des lectures et des animations variées sont organisées.

16/01/19 : Le lanceur de poids bordelais Jean-Luc Mastromauro a battu le record de France des moins de 50 ans. Il a réalisé 17m19 à Fronton le 13 janvier, améliorant ainsi son propre record de France, établi une semaine plus tôt avec 16m90.

16/01/19 : Dans le cadre du dispositif "Permis de Jardiner" et à l'initiative du collectif Pau Sud, la rue Jacques Terrier sera revégétalisée. La Maison du Jardinier organise le 18 janvier de 14h à 17h une après-midi de plantation participatif.

15/01/19 : le Préfet de la Dordogne a désigné le sous-préfet de Nontron, Frédéric Roussel, référent départemental pour le grand débat national. Il est joignable à l'adresse : pref-granddebat@dordogne.gouv.fr. Plus d'infos : www.granddebat.fr

15/01/19 : Solène Ndama, licenciée au Bordeaux Athlé commence bien la saison. La jeune athlète bordelaise (20ans) réalise la meilleure performance mondiale de la saison au pentathlon (5 épreuves) en salle à Clermont-Ferrand.

14/01/19 : Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde, a nommé Thierry Suquet, secrétaire général de la préfecture de la Gironde, comme référent pour le Grand Débat National en Gironde.

13/01/19 : Emmanuel Macron dans sa lettre aux Français: Faut-il reconnaître le vote blanc? Faut-il rendre le vote obligatoire? Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques

12/01/19 : GJ.La préfecture de Gironde a fait le point suivant à 19h45: 6000 manifestants, 35 interpellations, pas de blessé du côté des forces de l'ordre, des vitrines et du mobiliers urbains dégradés ainsi que des poubelles brûlées.Dernières dispersions en cours"

11/01/19 : Manifestations du samedi 12 janvier. Alain Juppé, maire de Bordeaux, en accord avec le Préfet, a décidé de fermer les lieux publics. L'opération de parking gratuit sur la place des Quinconces est reconduite ce dimanche 13 janvier.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/01/19 | Eco-Campus : Poitiers exemplaire

    Lire

    L'Université de Poitiers mise en valeur par le ministère de l'Enseignement Supérieur. Dans le cadre d'un séminaire dédié à la valorisation et la vie de campus, le ministère a invité l'Université de Poitiers à présenter son réseau de chaleur. Cette installation a permis une baisse de 500.000 euros de la facture énergétique. L'établissement poitevin est engagé dans une stratégie de développement durable récompensée par l'obtention du label Développement Durable et Responsabilité Sociétale en 2016.

  • 17/01/19 | Gilet jaunes : quel impact sur les commerces girondins ?

    Lire

    Dans une enquête de la Chambre de Commerce et d'Industrie Bordeaux Gironde sur l'évolution de a fréquentation des commerçants girondins sur les samedi du 15 décembre au 5 janvier auprès de 310 d'entre eux, on apprend que 93% des commerçants bordelais ont enregistré une baisse de fréquentation (supérieure à 50% pour plus d'un quart) par rapport à l'an passé et 90% une baisse de leur chiffre d'affaire (supérieure à 50% pour près d'un quart). Sur le reste du département, 69% ont enregistré une baisse de fréquentation et 66% du chiffre d'affaire, avec une Haute Gironde jugée "très fortement impactée".

  • 17/01/19 | Habitat 17 : des actions pour rompre l'isolement des retraités

    Lire

    Afin de rompre l'isolement des personnes âgées, l'association Voisins Solidaires et l'office public Habitat 17 viennent de créer un programme d'actions sur le département, allant du service rendu ponctuel à l'organisation d’événements de voisinage (type fête des voisins), reposant sur un réseau de voisins. 160 seniors isolés de 80 ans et + ont été identifiés. Avec cette action, l'office s'est vu renouveler le label européen du "bailleur social et solidaire", déjà obtenu en 2016 pour trois ans.

  • 17/01/19 | Mérignac : 4e édition de l’opération "Mon sang pour les autres"

    Lire

    Le Rotary Club de Mérignac et l'Association pour le don du sang bénévole de Mérignac s‘unissent au côté de l’Etablissement français du sang (EFS) Nouvelle-Aquitaine en organisant vendredi 18 janvier toute la journée et samedi 19 janvier au matin à la Maison des associations des journées pour donner son sang. Pour ce faire, il suffit d’être majeur et en bonne santé. L’objectif est de mobiliser 180 donneurs lors de cette collecte. Toutes les informations sont à retrouver ici.

  • 17/01/19 | Charente : une nouvelle Maison de Santé en zone rurale

    Lire

    Une nouvelle Maison de Santé sera inaugurée ce samedi à Barbezieux-Saint-Hilaire (23 avenue Charles-Virolleau), sur un territoire en désertification médicale. La MSP de Barbezieux-Saint-Hilaire regroupera 11 professionnels de santé aux fonctions complémentaires : deux médecins, un dermatologue, une sage-femme, deux cabinets d'infirmières, deux ostéopathes, une diététicienne, un psychologue et un réflexologue. Un projet soutenu pat la Région (150 000€) et l'Europe (200 000€).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | « Les métiers de la fibre recrutent à plein et de suite »

26/10/2018 | En Nouvelle-Aquitaine, d'ici 2022, il faudrait mobiliser a minima entre 400 et 500 équivalents temps plein chaque année sur les métiers de la fibre.

Un poseur de fibre optique

Au niveau national, le déploiement de la fibre optique va mobiliser 22 000 emplois en 2021, dans un secteur qui en compte pour l'heure 10 000. En d'autres termes, la montée en puissance des chantiers, déjà enclenchés, nécessitera une moyenne de 3800 nouvelles prises de postes par an, tous métiers confondus, du bureau d'étude à l'installateur, en passant par le commercial. La région Nouvelle-Aquitaine qui n'échappe pas à ce besoin en recrutement annoncé, organisait à l'Hôtel de région, jeudi 25 octobre, et en partenariat avec Infranum (la Fédération des entreprises partenaires des territoires connectés) une journée dédiée à ces enjeux de formation, métiers et emplois en région, dans un secteur qui, pour certains de ces métiers, peine déjà à recruter.

En France, le plan national « Très Haut Débit pour tous » pose l'installation de 30 millions de prises THD d'ici 2022. En 2017, le territoire national en comptait 17 millions ; résultat d'une décennie de chantiers... C'est dire si les cadences doivent s'accélérer pour tenir l'objectif dans les 5 ans. Une accélération déjà à l'oeuvre signale Julien Delmouly, le Directeur général d'Infranum : « Dès 2018, les cadences ont augmenté de 40% et ce sera la même chose pour 2019. Il faut donc recruter dès maintenant et en masse ! Cela signifie qu'au niveau national il faut doubler le nombre d'emplois de la filière ». Autant dire, 3800 nouvelles prises de poste par an, et en 2021, qui marquera le pic de l'activité et des embauches, c'est plus de 7000 personnes qui devront être embauchées, estiment les études qu'il présente. « Et encore, c'est la fourchette basse », précise-t-il.
Des chiffres qui se répercutent évidement aussi en Nouvelle-Aquitaine, qui joue à plein la carte de l'équipement en très haut débit de son territoire. Selon Fabien Dulcire, directeur de l'Agence régionale pour l'orientation la formation et l'emploi, « les projections effectuées sur le territoire néo-aquitain révèlent le besoin de mobiliser à hauteur d’environ 3 000 emplois équivalent temps plein, entre 2018 et 2021 pour satisfaire aux nécessités en matière de couverture et de maintenance, soit a minima entre 400 et 500 emplois par an ». Et lors du pic de recrutement ce sont 700 personnes qui devront être embauchées dans l'année pour répondre aux besoins des chantiers néo-aquitains.

Parvenir à recruter
Mais si de tels chiffres semblent indiquer que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, faut-il encore parvenir à d'une part à recruter et d'autre part à former à ces métiers, « même si tous les recrutements ne seront pas fait en externes préviennent », les deux responsables. Les recrutements externes représenteront un peu moins de la moitié des recrutements, le restant étant obtenu par la mobilité interne, le redéploiement de compétences, ou encore l'intérim. En cause, « l’inévitable baisse qui suivra la phase de fibrage. Ces profils spécialisés seront en partie à « transférer » lorsque les chantiers fibres seront déployés ».
Quoi qu'il en soit, le besoin de nouvelles têtes restera important, et de nombreux postes s'ouvriront sur le marché du travail. Au niveau national sera donc lancé en décembre une campagne de communication et d'information sur les besoins en recrutement existant dans les métiers de la fibre. Des métiers qui saisiront ainsi l'occasion de mieux se faire connaître, tel que piqueteur (relevé de terrain), soudeur ou monteur-raccordeur qui sont déjà à ce jour, en situation de tension face au manque de candidats... De la conception des réseaux en bureau d'études à la négociation avec les collectivités locales, la commercialisation des abonnements auprès des clients en passant par l'ensemble des métiers liés au travaux de fibrage (installation, pose, raccordement), les débouchés de l'amont à l'aval sont nombreux... et pose donc aussi la question des formations qui y correspondent, y compris pour pouvoir assurer les montées en compétences des salariés.

...et à former
En Nouvelle-Aquitaine, les responsables paraissent plutôt sereins sur le sujet. Que ce soit sur l'apprentissage, la formation initiale ou la formation continue dans le cadre du Programme Régional de Formation, la région semble plutôt bien dotée. « L'offre de formation est bien répartie sur le territoire, et tous les besoins en terme de compétences attendues sont couverts, note Fabien Dulcire. Pour autant à l'heure actuelle, au regard de la potentialité du marché, le volume des gens formés reste insuffisant ».
L'enjeu de la communication pour faire connaître les besoins d'embauches, les métiers et les formations qui les accompagnent dans ce secteur de la fibre est donc fort. La journée du 25 octobre, y a ainsi à sa manière contribué puisque y étaient particulièrement conviés, les prescripteurs et professionnels travaillant en relation avec des demandeurs d'emploi, des étudiants, des lycéens, et des personnes en reconversion ou en insertion. Des professionnels qui ont également pu échanger avec des organismes de formation et les entreprises qui chercheront (et cherchent déjà) les salariés de demain dans ces métiers de la fibre.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Xavier Chambelland / CD 47

Partager sur Facebook
Vu par vous
3619
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Village by CA Nouvelle-Aquitaine Economie | 16/01/2019

Le Village des start-ups du Crédit Agricole présente ses nouvelles recrues

Les entreprises doivent quitter le chantier d'ici la fin janvier Economie | 16/01/2019

Beynac : Les entreprises périgourdines crient leur colère

SNCF 2019 Economie | 14/01/2019

Nouvelle-Aquitaine : les nouvelles pistes de la SNCF

Le logo de l'Arsenal des Mers de Rochefort Economie | 11/01/2019

"L'Arsenal des Mers" : le projet post-Hermione de Rochefort

La centrale hydroélectrique de Saint-Maurice-en-Valgodemard (Hautes Alpes) fait partie des 19 centrales rachetées Economie | 20/12/2018

Energies renouvelables : Hydrocop et la Banque des territoires s’offrent 19 centrales hydroélectriques des Alpes

Espace collaboratif crédit agricole Economie | 18/12/2018

« Un bâtiment beau mais pas ostentatoire, à l’image du Crédit Agricole » Jack Bouin, directeur général du Crédit Agricole Aquitaine

Ford Blanquefort Economie | 13/12/2018

Ford refuse la reprise de l'usine à Blanquefort

Port de Bordeaux Economie | 11/12/2018

Port de Bordeaux : un avenir à trancher

Jérôme Verschave, Directeur général d'Aérocampus Economie | 07/12/2018

Aérocampus entre incompréhension et inquiétude face à l'augmentation de la taxe de séjour

gilets jaunes Economie | 05/12/2018

Impact économique des gilets jaunes : premier bilan "contrasté" en Nouvelle-Aquitaine

Talents d'apprenti.e.s Economie | 05/12/2018

Entre les lignes : "Talents d'apprenti.e.s", un bel hommage à l'apprentissage

empleo-info.eu, vient d'être lancé pour encourager et faciliter l'emploi transfrontalier au sein de l'Euro-région Nouvelle-Aquitaine Euskadi Navarre Economie | 26/11/2018

Empleo-info.fr: un outil pour dynamiser l'emploi transfrontalier au sein de l'Euro-région Nouvelle-Aquitaine Euskadi Navarre

soirée Investissons vign Economie | 25/11/2018

Crédit Agricole : une banque ancrée dans son territoire

Startups au sein de l'incubateur Economie | 23/11/2018

Agen: 5 startups au sein de l’incubateur du Campus Numérique

Laurent Lajus président du Cluster Machinisme Economie | 22/11/2018

« Individuellement, on ne paraîtrait pas. Grâce au cluster, on existe ! » Laurent Lajus, président du Cluster Machinisme