20/05/22 : HAUTE-VIENNE Sur la 2e circonscription, la candidate LREM investie Shérazade Zaiter devra composer avec le dissident Jean-Luc Bonnet, maire du Vigen et son suppléant Bertrand Venteau, président de la Chambre d’agriculture et frère du député sortant.

19/05/22 : DORDOGNE. Dans la 4e circonscription, Jérôme Peyrat LREM, maire de La Roque-Gageac, se retire après une polémique sur sa condamnation pour violence conjugale. Il briguait le siège de la sortante Jacqueline Dubois, qui repart non investie par LREM.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6 e circo, LREM prononce l’exclusion de Philippe Jouvet, candidat contre Vincent Bru, le sortant LREM. Philippe Jouvet était jusqu'ici le suppléant de Florence Lasserre dans la 5e circonscription.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 4e, l'écolo Julien Brunel se retire au profit d'Inaki Echaniz PS-Nupes. "Notre responsabilité politique nous oblige au retrait. Mais notre responsabilité morale nous interdit de soutenir le candidat PS," tweete J. Brunel

13/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES - Dans la 3ème circonscription, David Habib député socialiste sortant critique sur la NUPES, est candidat à sa succession en son nom propre face à un candidat LFI /NUPES. Alain Rousset vient de lui apporter son soutien.

12/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription, Cyril Mouquet , candidat Nouvelle Donne se désiste au profit du candidat investi par la Nupes, l'écologiste Nicolas Thierry, au nom de "l'intérêt général premier avant tout" tweete Cyril Mouquet.

11/05/22 : GIRONDE. La sortante Christelle Dubos (LREM), 46 ans, lâche la 12e circonscription. Elue en 2017, secrétaire d'Etat de 2018 à 2020, elle a créé le service public du versement des pensions alimentaires. Son suppléant, Pascal Lavergne devient candidat.

11/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Le Hendayais Tom Dubois-Robin, 29 ans, portera les couleurs de la NUPES dans la 6e circonscription. Ex gilet jaune, il a aussi interpellé, en tant que riverain, les pouvoirs publics sur le sort des migrants à la frontière basque.

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6e circonscription, le sortant Vincent Bru, majorité présidentielle, se représente. L'ex-maire de Cambo et ex-conseiller départemental est concurrencé par l'adjoint au commerce de Biarritz, Fabrice-Sebastien Bach (LR).

10/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription de Bordeaux, le leader EELV au conseil régional, Nicolas Thierry annonce sa candidature au poste de député face à Catherine Fabre (LREM), élue en 2017 après avoir battu Michèle Delaunay (PS) et Pierre Hurmic(EELV).

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Colette Capdevielle, députée PS de 2012 à 2017, ne se présente pas dans la 5e circonscription, réservée à LFI par l'accord politique NUPES. "Nous entendons le message qui demande à la gauche de se réunir" indique la section du PS.

05/05/22 : LIMOUSIN. Après l’accord entre LFI, PC, EELV et PS, un seul candidat PS pourra se présenter dans l’ancienne région, sur la 2ème circonscription de la Haute-Vienne détenue par le député LREM Pierre Venteau. Six socialistes avaient été élus en 2012.

05/05/22 : HAUTE-VIENNE. Sur la 2ème circonscription, le député LREM Pierre Venteau, qui avait remplacé Jean-Baptiste Djebbari en novembre 2019 nommé secrétaire d'État aux transports, annonce qu’il ne sollicitera pas l’investiture aux élections législatives.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/05/22 | 124 000 € d'aides régionales pour les projets de Parsejoux-Valade

    Lire

    L'entreprise corrézienne Parsejoux-Valade a pour objectif de développer son activité principale la palette légère en petite série à destination de l'industrie. La société a investi dans une ligne de clouage pour plateaux de palettes équipé d'un robot anthropomorphique 6 axes, une machine de découpe pour dés de palettes, et une extension immobilière afin d'installer un séchoir à bois. La nouvelle ligne de clouage permettra en outre une baisse de 40% de la consommation énergétique vis-à-vis d'une ligne de clouage hydraulique classique. 4 créations d'emploi sont envisagés.

  • 20/05/22 | Lisi Aerospace Forged Integrated Solutions se développe à Parthenay

    Lire

    La société Lisi Aerospace Forged Integrated Solutions, acteur majeur international sur le marché des pièces de structures, de moteurs, d'équipements aéronautiques et de transformation des métaux, est spécialisée à Parthenay dans l'usinage et la finition des produits complexes. Pour son site deux-sévriens, elle souhaite augmenter la compétitivité, améliorer l'agilité notamment. Pour ce faire, elle va intégrer les outils de l'usine 4.0 et la transformation numérique à sa production.

  • 20/05/22 | L'agglomération d'Agen agit pour la gestion des biodéchets

    Lire

    L'agglomération d'Agen a construit, dans le cadre d'un travail collectif, un nouveau service public de valorisation des déchets de demain, le projet Tribio. Le projet vise à proposer à l'ensemble des habitants de l'agglomération des solutions de gestion de proximité des biodéchets et des déchets verts. À terme, l'objectif est de sortir des ordures ménagères résiduelles 3 500 tonnes et de réduire la quantité de déchets verts gérées par l'agglomération de 2 000 tonnes.

  • 19/05/22 | Danse Azur intègre le programme « Usine du Futur »

    Lire

    En Haute-Vienne, la société Danse Azur est reconnue pour son niveau de technicité de ses chaussons de danse. Elle a créé en 2020 une filiale aux Etats-Unis afin de poursuivre son développement. Pour continuer sa croissance, Danse Azur vient d'intégrer le programme du Conseil régional « Usine du Futur » pour l'aider à identifier des leviers d'actions, à augmenter ses capacités de production, sa maîtrise des coûts et le développement plus écologique de ses produits.

  • 19/05/22 | MethaBruant ou la méthanisation agricole en injection

    Lire

    A Roumegoux en Charente-Maritime, l'EARL Du Bruant a initié le projet MethaBruant qui est un projet de méthanisation agricole en injection. En plus de mieux traiter et valoriser les effluents, MethaBruant va apporter des compléments de revenus aux agriculteurs et faciliter l'installation d'un nouvel employé. Le lycée agricole de Saintes a décidé de participer à ce projet en fournissant les effluents d'élevage.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Les Nouvelles Fermes lève 2 millions d’euros et s’implante à Mérignac

23/04/2021 | Après « Pauline », la ferme aquaponique du bas Lormont, Les Nouvelles Fermes compte ouvrir « Odette » à Mérignac et embaucher 17 personnes.

1

La ferme expérimentale « Pauline », à Lormont, pourrait avoir une petite sœur de l’autre côté de la Rocade. En effet, la société Les Nouvelles Fermes, lancée en 2019 par Thomas Boisserie vient de boucler un tour de table de deux millions d’euros pour ouvrir une nouvelle ferme à Mérignac. « Odette » fera partie des plus grandes fermes urbaines d’Europe et permettra à l’entreprise d’embaucher une quinzaine de personnes. On vous présente « Pauline » et « Odette » avec Thomas Boisserie.

« Pauline » est à quelques centaines de mètres du futur quartier « Passerelles de Garonne », à Lormont. À l’ombre de la ligne à grande vitesse, cet espace de 4 000 mètres carrés abrite la serre de la ferme aquaponique créée en 2019. Bientôt deux ans après, la structure est déjà rentable, un tour de force pour la jeune entreprise. « Nous sommes des héritiers de la ceinture maraîchère qui encerclait Bordeaux au début du XXe siècle, dont aujourd’hui il ne reste plus grand-chose en dehors de Bruges, Eysines et le Haillan », raconte Thomas Boisserie, Président des Nouvelles Fermes (LNF). C’est un jeune entrepreneur connu à Bordeaux, pour avoir également lancé Loisirs Enchères.

 

Le 12 avril, LNF annonce la levée de 2 millions d’euros auprès, entre autres, du fonds d’investissement régional IRDI, la Banque des Territoires et le Crédit Agricole. « Pauline » aura donc une petite sœur, baptisée « Odette ». La ferme urbaine de 5 000 mètres carrés devrait voir le jour d’ici septembre 2021 à Mérignac, sur une parcelle située entre l’aéroport de Bordeaux et la Rocade. Outre la création d’une nouvelle serre, Les Nouvelle Fermes va embaucher 17 personnes, dont 14 fermiers. « L’agriculture ne jouit pas forcément d’une belle image, notamment en termes de revenus. On veut créer des vocations et que tout le monde soit payé décemment [la société table sur près d’une fois et demie le SMIC, NDLR] », reprend Thomas Boisserie.

 

Aquaponie : « un métier millénaire »

Les futurs fermiers qui animeront « Odette » auront plusieurs casquettes : agriculteur, pisciculteur, parfois même ingénieur. La société dispose de quatre bacs à poissons, des truites arc-en-ciel pour alimenter ses cultures. « Nos 1 200 truites sont la base de Pauline. Ce sont elles qui produisent les nutriments qui subviennent à 80% des besoins de nos plants », décrit Thomas Boisserie. En effet, l’eau des bacs est filtrée puis dirigée dans la serre, pour permettre aux plants de pousser sur des radeaux, avant de revenir dans les bacs des truites.

 

Les truites arc-en-ciel qui permettent l'alimentation des plants de légumesLes déjections des truites servent à nourrir les plants de la ferme aquaponique. ©YD

 

Avec ce procédé en circuit fermé, « Pauline » a une production lui permettant de nourrir 150 foyers, avec une consommation d’eau équivalente à celle d’un foyer de deux personnes. Pour le cofondateur des Nouvelles Fermes, il n’y a rien de plus valorisant que ce métier. « Je suis petit-fils de viticulteurs, ils nous ont empêché de faire le même métier qu’eux, voilà où on en est aujourd’hui. L’aquaponie est une pratique millénaire, qui nous permet de faire pousser ce qu’on veut, malgré les périodes répétées de sècheresse », raconte Thomas Boisserie. À terme, « Odette » permettra de nourrir 1 500 foyers.

« Humilité »

À Lormont, c’est Sandra, la cousine de Thomas Boisserie, qui anime « Pauline ». Après un parcours d’une vingtaine d’années dans l’industrie agroalimentaire, elle a voulu revenir à l’essentiel : cultiver la terre. « Ça nous donne beaucoup d’humilité : on évolue avec le règne vivant. On sait que quoiqu’il arrive c’est la nature qui aura le dernier mot », raconte-t-elle. Ils sont trois à animer « Pauline », dans le fonctionnement routinier des cultures, avec en plus des stagiaires en école d’ingénieurs agronomes, pas plus. « C’est un plus pour nous, de ne pas nous occuper du volet administratif et commercial, ce sont Thomas et ses associés qui gèrent ça. On a beaucoup moins de pression, et on prend le temps de bichonner nos petits plants », sourit Sandra.

La cousine de Thomas Boisserie voit d’un bon œil le boum des circuits courts, dû à la crise du coronavirus. Ce retour à l’essentiel favorise, selon elle, les petites structures... « Plusieurs décennies plus tôt, on comptait énormément de petites structures agricoles. Aujourd’hui, on s’est tourné vers une agriculture industrielle, avec d’immenses espaces et des machines », souligne-t-elle. Selon Sandra, avant de faire tourner les machines, mieux vaut faire tourner les humains correctement. « La stabilité de l’Homme part souvent de ce qu’on a dans l’assiette » ajoute-t-elle.

 

Renouveler le secteur agricole

Thomas Boisserie, Président des Nouvelles FermesThomas Boisserie ©YD


Avec ce concept expérimental, qui commence déjà à porter ses fruits, Les Nouvelles Fermes veut participer à la réinvention de l’agriculture. « 24% des émissions de gaz à effets de serre mondiales sont dues à l’agriculture. Notre ambition c’est d’aider le secteur agricole à se renouveler. L’aquaponie n’est pas LA solution, c’est une solution parmi d’autres », souligne Thomas Boisserie. A ce titre, Les Nouvelles Fermes vise un déploiement national, plutôt dans d’autres grandes villes après Bordeaux, notamment Paris, Lyon, Lille et Marseille. L’entrepreneur évoque également des contacts avec des pays où le milieu naturel, notamment désertique est plus hostile à l’agriculture. Selon lui, ce sont des lieux où l’aquaponie pourrait être une solution viable de culture.

Outre l’aspect plutôt géographique, l'entreprise vient de signer un partenariat avec le géant des télécoms Orange. Cette collaboration a vocation à aider la société sur le volet Recherche et Développement. « Nous reposons beaucoup sur la R&D. Il ne faut pas oublier que notre ferme est expérimentale », précise Thomas Boisserie. Ainsi, Orange met à disposition des capteurs d’eau et d’air pour aider à la décision. « Grâce à ces capteurs, on pourra avoir des informations sur le comportement des plants en fonction de la température, du pH, ça va nous permettre d’optimiser nos capacités de production », ajoute l’entrepreneur. Depuis la création de « Pauline », en 2019, la ferme a produit 20 tonnes de produits frais et 2 tonnes de truites arc-en-ciel. La serre ouvrira ses portes au grand public le 24 avril, à l’occasion d’un marché sur la ferme de 9h à 14h.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : YD

Partager sur Facebook
Vu par vous
19388
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Visite de la Halle technologique de l'IUT Pays de l'Adour à l'occasion de son inauguration Economie | 06/05/2022

Très haut débit : Une nouvelle pépite technologique à l'IUT de Mont-de-Marsan

Danielle Sancier, déléguée régionale Apec Nouvelle-Aquitaine. Economie | 06/05/2022

Recrutement des cadres: entre sortie de crise et impacts de la guerre en Ukraine

Gaetan Longeon forme Amandine dans le cadre de Ma Cycloentreprise. Economie | 22/04/2022

Ma Cycloentreprise : En selle pour enrayer la pollution

Ces objets sont réalisés à partir de bois de récupération. Economie | 13/04/2022

Les Amis de la Dronne réinsèrent des publics éloignés de l’emploi en recyclant des bois de récupération

Image d'illustration - Rail voie ferrée - jonction Economie | 12/04/2022

Le pari de la ligne Bordeaux-Lyon se complique pour Railcoop

Florent Mouriéras (à gauche) directeur de Catalent Biologics a fait découvrir les nouvelles installations à Françoise Jeanson, vice-présidente de la Région. Economie | 11/04/2022

Limoges : Catalent Biologics inaugure sa nouvelle unité de production avec le soutien de la Région

L'entrepreneur québécois d'Optima Aéro, Toby Gauld et la directrice générale en France, Céline Marchal, s'installent au Pays basque pour recycler des pièces d'hélicoptères Economie | 06/04/2022

Le reconditionnement des pièces d'hélicoptères se pose au Pays basque

Le Multiple accueille quatre acteurs de l'économie sociale et solidaire à Périgueux, soit 7 salariés Economie | 04/04/2022

A Périgueux, le Multiple au service de l'économie sociale et solidaire

Colette Langlade, conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine et Mali Maciag créatrice de la marque ''Cousu français'' à Pau Economie | 04/04/2022

Entreprises : Une Quinzaine de la création cousue main pour les porteurs de projet

Ils étaient près de 200 en début de semaine à l'hippodrome de Pau, pour participer au lancement du cluster Pyrénées Hydrogène. Economie | 30/03/2022

Neutralité carbone et autonomie énergétique : Béarn et Bigorre font le pari de l'hydrogène

le poulailler une Economie | 30/03/2022

Le Poulailler, nouveau tiers-lieu médocain et extension de la Cocotte minute a ouvert à Lesparre

Pendant trois jours, Nontron renoue avec des échanges autour des métiers d'art, du 1au 3 avril Economie | 29/03/2022

Les Métiers d'arts invitent à la découverte des gestes et des matières à Nontron (24)

Les ports de La Rochelle et de Brest utilisent le Geneseas et douze de plus seront en service cette année Economie | 23/03/2022

Haute-Vienne : Geneseas le premier robot solaire et connecté qui dépollue les ports

Les métiers de l'embouteillage font partie des métiers à découvrir dans le cadre de La Quinzaine des métiers de la vigne et du vin du 21 mars au 1er avril 2022 Economie | 21/03/2022

En Gironde, la filière viti-vinicole recrute

Les sept heureux patrons des startups lauréates de l’incubateur TiPi 535 Economie | 21/03/2022

TiPi 535, l’incubateur au plus près des start-ups du tourisme