Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/09/21 : Bègles - Soirée festive le 24 septembre au Musée de la Création Franche pour le lancement d'une campagne de dons pour restaurer l'oeuvre totem du Musée, la sculpture Au crépuscule d’un automne, de Louis Chabaud installée en 1993 dans le parc.+ d'info

10/09/21 : A Bordeaux, l'I-Boat fête (déjà!) ses 10 ans les 1er ,2 et 3 octobre avec une programmation internationale pour 3 jours de fête en plein air. Un mini festival avec le DJ Ricardo Villalobos,le producteur Palms Trax ou encore Voilaaa Sound System+ d'info

09/09/21 : Vaccins - Du 13 au 17 septembre, de 8h à 18h, le centre de vaccination de Cenon situé 88 cours Victor Hugo, accueille les personnes (dès 12 ans) sans RDV. Des doses du vaccin Pfizer sont administrées.

03/09/21 : A partir du 6 septembre, et pour le mois, le Département de la Gironde aménage la piste cyclable de la RD 806, qui traverse Bernos-Beaulac, afin de créer un rampe pour les cyclistes et les cavaliers.

03/09/21 : Le mardi 7 septembre à 19h, le Muséum de Bordeaux accueille Hervé le Treut pour une conférence sur "Le changement climatique, hier, aujourd'hui et demain".

03/09/21 : La 11ème édition des Tribunes de la presse se tient du 14 au 16 octobre à Bordeaux, sur le thème "Que peut le politique?", et en présence de Cédric Villani, Asma Mahlla, Jean-Claude Mailly, Lucile Schmid, de Flore Vasseur, Elie Barnavi, Manuel Valls.

01/09/21 : Le dimanche 5 septembre dès 10h30, la Ville de Châtellerault organise la 12ème édition de la Fête du Sport en présence de plus de soixante clubs. Jusqu'à 18h, les associations proposeront des démonstrations : escrime, tennis, judo...

01/09/21 : Charente-Maritime : Madame Anne WINKOPP-TOCH, nouvelle sous-préfète de Saint-Jean-d’Angély, prendra ses fonctions officiellement lors d’une cérémonie lundi 06 septembre à 11h30, aux Monuments aux Morts, à Saint Jean d’Angély.

01/09/21 : La piscine municipale de Billère (64) met en place une nouvelle activité à destination des enfants de 4 et 5 ans, le Jardin aquatique. Objectif: initier, découvrir et sensibiliser au milieu aquatique. Renseignements: 05 59 77 48 05

01/09/21 : Au regard d'une situation hospitalière qui ne s'améliore pas, le préfet des Pyrénées-Atlantiques prolonge jusqu'au 5 septembre les mesures de "freinage" dont celle du pass sanitaire obligatoire dans les 5 centres commerciaux de plus de 20 000 m².

30/08/21 : Samedi 18 Septembre, la Ligue contre le cancer 33 et la Fédération Française de Randonnée 33 organisent des marches de 6 et 10km au départ du Moulin de Lansac pour sensibiliser sur la prévention et promouvoir les dépistages. Inscription: 05 40 05 01 00+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/09/21 | Royan et les Sentiers des Arts

    Lire

    Du 18 septembre au 14 novembre, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise les Sentiers des Arts afin de découvrir ou de redécouvrir les communes du territoires au travers d’un itinéraire artistique original. Pour la 1ère fois, l’art urbain et ses multiples déclinaisons graphiques seront mis à l’honneur avec 11 artistes de l’association cognaçaise Eprouvette. Ces artistes réalisent, lors d'une résidence artistique en cours, du 13 au 17 septembre, les fresques géantes qui orneront le parcours.

  • 16/09/21 | Bordeaux Euratlantique : Une nouvelle école d’ingénieurs

    Lire

    Le 15 septembre, le Campus François d’Assise à Bordeaux a posé la 1ère pierre d’une nouvelle école d’ingénieur, JUNIA, en présence d’Alain Rousset. Sur 2 500m², cette future école dont les locaux sont intégrés au projet de Campus François d'Assise sur le site Armagnac-Sud d'Euratlantique, pourra accueillir entre 200 et 300 étudiants en formation Bachelor et 450 étudiants en cycle ingénieur. Parmi ses thématiques : développements logiciels & big data appliqués aux usages de l'usine du futur, Cybersécurité et usine du futur, Smart building et Smart cities... La Région Nouvelle-Aquitaine accompagne ce projet à hauteur de 6 M€.

  • 16/09/21 | Les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes

    Lire

    A l’occasion des Journées du Patrimoine les 18 et 19 septembre, une cinquantaine de producteurs de foie gras, reconnu patrimoine culturel et gastronomique français, vont ouvrir leur porte au public. Pour trouver toutes les fermes participantes et pouvoir ainsi visiter leurs installations, échanger avec les professionnels ou déguster du foie gras, du magret et du confit, rendez-vous sur : https://patrimoine-foiegras.fr/

  • 15/09/21 | 48h pour (re)découvrir la nature

    Lire

    Les 2 et 3 octobre prochains, la Région Nouvelle-Aquitaine organise la 4ème édition des « 48h Nature ». Au travers de visites, d’animations, 100 % gratuits et ouverts à tous, les Néo-Aquitains pourront découvrir mais aussi contribuer à la préservation de la faune et la flore régionale dans les plus beaux sites naturels de la région. Pour découvrir le programme pour chaque département et effectuer une réservation, rdv sur le site Les 48h Nature

  • 15/09/21 | L'utopie architecturale verte de Luc Schuiten à Rochefort

    Lire

    La médiathèque de Rochefort accueille, du 17 septembre au 31 décembre 2021, l'exposition "Rocheforêt 2100, la climatisation par le végétal". Depuis près de 40 ans, l'architecte utopiste Luc Schuiten cherche inlassablement des solutions alternatives à la dégradation de l’environnement et à l’architecture d’objet de design. Il tente de gérer différemment les matériaux et les techniques, axe sa recherche sur des maisons bioclimatiques. Dans cette expo, il étudie le devenir de Rochefort d'ici 2100.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Les papeteries de Condat sur de bons rails

27/05/2021 | Quinze mois après le lancement d'un plan de sauvetage, les papeteries de Condat vivent un vrai retournement de situation avec la transformation de la ligne 8.

La ligne 8 est destinée à fabriquer un papier pour étiquettes adhésives

Grâce au virage pris en février 2020, les papeteries de Condat au Lardin-Saint-Lazare (24), sont en passe de redevenir un véritable atout économique pour le territoire. Ce site industriel qui emploie 420 personnes, après avoir été un temps menacé, est en passe d'être pérennisé grâce à de lourds investissements. Mercredi le préfet a pu se rendre compte de l'avancée du chantier de la ligne 8, complètement transformée, destinée à la nouvelle production de papier cristal pour les étiquettes adhésives. Cette diversification devrait permettre de gagner de nouveaux marchés.

Désormais, les papeteries de Condat, au Lardin Saint Lazare (24) regardent l'avenir avec une sérénité. Après de longs mois d'inquiétude, le site périgourdin qui emploie actuellement 420 personnes, connait un "véritable retournement", selon l'expression utilisée par le préfet Frédéric Périssat, en visite mercredi à l'usine.
Accompagné par Nadine Monteil, la sous-préfète de Sarlat, il est venu se rendre compte sur place de l'avancée du chantier de la ligne 8, destinée d'ici quelques semaines à une production de papier cristal pour étiquettes adhésives, appelé aussi glassine. Il y a un an et demi, le site était au bord du précipice et la crainte d'un séisme social était réel. Aujourd'hui, comme le précise Stéphane de Gelis à la tête de l'usine depuis 2018, "désormais, on va donner une partie de notre production en interne au sein du groupe. A terme, on va devenir une racine dans l'arbre Lecta. On va développer d'autres marchés. On ne s'interdit pas d'autres projets, bien au contraire." Le groupe espagnol Lecta est leader dans la fabrication et la distribution de papiers spéciaux pour étiquettes et emballages souples. 

Pérennisation des emplois

Pour sortir de cette situation qui était jugée catastrophique par bon nombre d'observateurs, il a fallu concrétiser un plan d'investissement qui s'élève à 80 millions d'euros. La reconversion de la ligne 8, dont le chantier est en cours d'achèvement, implique un changement de process industriel, de la formation des personnels mais les équipes seront fin prêtes d'ici quelques jours. " Notre produit traditionnel était le papier couché, qui subit une forte concurrence internationale. Il y a eu sur ce marché des fermetures de sites, dont celui de Bessé-sur Braye (72) en France et aussi en Europe " . Le papier pour les étiquettes adhésives est un créneau plus porteur dans un marché en pleine expansion avec le colisage, précise Stéphane de Gelis. Rien n'aurait pu se faire sans le soutien de l'Etat et de la Région-Nouvelle Aquitaine.
La Région a apporté une aide de 20 millions d'euros sous la forme d'un prêt public à taux zéro et a accompagné l'entreprise dans la formation des collaborateurs au nouveau process. Quant au calendrier, il s'accélère. " Sur la ligne 8, la phase de montage est quasi achevée, on va passer en équipes à partir du 31 mai. On débutera la calandre pour des phases de tests à partir de la mi-juillet et l'entrée en phase de production de la ligne 8 va se faire progressivement ", poursuit Stéphane de Gelis. Un des objectifs de ce plan était la pérennisation des emplois, car Condat, c'est 420 salariés et environ 1800 emplois induits. "Aujourd'hui avec 420 salariés, nous pouvons fonctionner, mais en raison de notre pyramide des âges, 150 personnes ont plus de 50 ans, nous recrutons une quinzaine de persones par an en contrat de qualification, pour remplacer les départs à la retraite". 

Virage industriel

En moins de deux ans, le site périgourdin est parvenu à améliorer ses indicateurs opérationnels : sécurité, qualité, absentéisme et est parvenu à construire un nouveau projet économique et industriel. Le plan de relance de Condat s'accompagne aussi de la construction d'une nouvelle chaudière à combustibles solides de récupération (CSR) dont le coût avoisine les 40 millions d'euros. Elle va remplacer une partie des chaudières à gaz. Sur ce dossier, l'Etat apporte une aide de 14 millions d'euros via l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe). Ce qui va permettre  à l'usine de gagner en productivité et de réduire les émissions de dioxyde de carbone de l'ordre de 20 000 tonnes par an, soit un tiers au minimum. Il y a aussi un intérêt économique local car la matière première du combustible sera produite par des entreprises et des collectivités situées pour partie dans un rayon de moins de 50 kilomètres et très majoritairement dans un rayon de moins de 200 kilomètres. La nouvelle chaudière devrait être livrée dans un délai de 24 à 27 mois. Grâce à son virage industriel et à de lourds investissements, avec le soutien de l'Etat et de la Région, les papeteries de Condat veulent jouer un rôle de locomotive économique du territoire.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
5519
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !