Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/06/21 : L'ancien vice-président du Conseil départemental de la Dordogne en charge de l'agriculture, Jean-Pierre Saint-Amand est décédé lundi à l'âge de 71 ans. Il a été conseiller départemental du canton de Vergt de 1992 à 2015.

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/06/21 | Arte Flamenco : El Granaíno remplacé pour la soirée du 2 juillet

    Lire

    Positif à la Covid-19, le chanteur Pedro El Granaíno ne pourra pas se produire sur la scène du festival Arte Flamenco, le vendredi 2 juillet à Mont-de-Marsan. Il sera remplacé par Jesús Méndez, héritier de la dynastie gitane de la famille de la “Paquera de Jerez", et l’un des plus grands noms du cante actuel. Jesús Méndez se produira donc aux côtés d’El Pele avec, en artiste invité, le danseur Farruquito.

  • 24/06/21 | Lot-et-Garonne : un incubateur pour l'ESS

    Lire

    Par le développement d'un incubateur dédié à l'ESS et l'innovation sociale, ATIS propose un accompagnement à la construction de réponses nouvelles à des besoins sociaux peu ou mal couverts. Nomade, il s'appuie sur les lieux ressources dans les territoires ruraux, et multi-partenariaux, en intégrant les acteurs existants de la chaîne. Parmi ses objectifs: susciter la création d'entreprises et activités d'utilité sociale, développer l'envie d'entreprendre, contribuer à résoudre des problématiques sociales et environnementales et proposer un maillage efficient d'accompagnement de porteurs de projet sur le département.

  • 24/06/21 | Lestiac-sur-Garonne, petit Dublin pour un soir

    Lire

    La commune de Lestiac-sur-Garonne (33) accueille, le 3 juillet prochain le Julien Loko Irish Band. Un concert gratuit en plein air à partir de 21 h et une ambiance 100% folk celtique assurée dans le cadre bucolique du village des bords de Garonne. Julien Loko et son quintet proposent standards irish et compositions originales pour une musique dansante et nerveuse, qui transporte dans l'atmosphère enfiévrée des pubs de Dublin! Possibilité de pique-niquer dès 19 heures ou de se restaurer auprès de food-trucks.

  • 24/06/21 | L'Europe en soutien des collectivités face à la crise sanitaire

    Lire

    Grâce au dispositif "Initiative d'investissement en réponse au Coronavirus" portée par la Commission européenne, 8 départements - Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, Dordogne, Pyrénées-Atlantiques, Deux-Sèvres, Charente-Maritime et Charente - ont bénéficié d'aides européennes pour l'achat de masques à destination du personnel des collectivités et de la population afin de pouvoir maintenir des activités de service public et de soutien à certains publics (collégiens, personnels des EPHAD, personnels de santé, aides à domicile ...). Ces mesures ont été financées par l'Europe pour un montant total de 2,9M€ en Nouvelle-Aquitaine.

  • 23/06/21 | 5000 € de dons remis au Téléthon Gironde

    Lire

    Les salariés d'EDF Commerce sud ouest, qui participent régulièrement aux courses du Téléthon, se sont adaptés au contexte sanitaire en participant à un challenge à distance via une application de loisir qui permet de cumuler des points en pratiquant l’activité physique de son choix. En 15 jours, du 30 novembre au 13 décembre 2020, les 260 participants ont réussi à récolter la somme de 5 000 €, qui servira "à soutenir la recherche et la mise en œuvre des premiers médicaments pour des maladies rares et génétiques", précise Christian Capdeville coordinateur du Téléthon en Gironde. Le don a été remis à l'association ce 22 juin.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Les papeteries de Condat sur de bons rails

27/05/2021 | Quinze mois après le lancement d'un plan de sauvetage, les papeteries de Condat vivent un vrai retournement de situation avec la transformation de la ligne 8.

La ligne 8 est destinée à fabriquer un papier pour étiquettes adhésives

Grâce au virage pris en février 2020, les papeteries de Condat au Lardin-Saint-Lazare (24), sont en passe de redevenir un véritable atout économique pour le territoire. Ce site industriel qui emploie 420 personnes, après avoir été un temps menacé, est en passe d'être pérennisé grâce à de lourds investissements. Mercredi le préfet a pu se rendre compte de l'avancée du chantier de la ligne 8, complètement transformée, destinée à la nouvelle production de papier cristal pour les étiquettes adhésives. Cette diversification devrait permettre de gagner de nouveaux marchés.

Désormais, les papeteries de Condat, au Lardin Saint Lazare (24) regardent l'avenir avec une sérénité. Après de longs mois d'inquiétude, le site périgourdin qui emploie actuellement 420 personnes, connait un "véritable retournement", selon l'expression utilisée par le préfet Frédéric Périssat, en visite mercredi à l'usine.
Accompagné par Nadine Monteil, la sous-préfète de Sarlat, il est venu se rendre compte sur place de l'avancée du chantier de la ligne 8, destinée d'ici quelques semaines à une production de papier cristal pour étiquettes adhésives, appelé aussi glassine. Il y a un an et demi, le site était au bord du précipice et la crainte d'un séisme social était réel. Aujourd'hui, comme le précise Stéphane de Gelis à la tête de l'usine depuis 2018, "désormais, on va donner une partie de notre production en interne au sein du groupe. A terme, on va devenir une racine dans l'arbre Lecta. On va développer d'autres marchés. On ne s'interdit pas d'autres projets, bien au contraire." Le groupe espagnol Lecta est leader dans la fabrication et la distribution de papiers spéciaux pour étiquettes et emballages souples. 

Pérennisation des emplois

Pour sortir de cette situation qui était jugée catastrophique par bon nombre d'observateurs, il a fallu concrétiser un plan d'investissement qui s'élève à 80 millions d'euros. La reconversion de la ligne 8, dont le chantier est en cours d'achèvement, implique un changement de process industriel, de la formation des personnels mais les équipes seront fin prêtes d'ici quelques jours. " Notre produit traditionnel était le papier couché, qui subit une forte concurrence internationale. Il y a eu sur ce marché des fermetures de sites, dont celui de Bessé-sur Braye (72) en France et aussi en Europe " . Le papier pour les étiquettes adhésives est un créneau plus porteur dans un marché en pleine expansion avec le colisage, précise Stéphane de Gelis. Rien n'aurait pu se faire sans le soutien de l'Etat et de la Région-Nouvelle Aquitaine.
La Région a apporté une aide de 20 millions d'euros sous la forme d'un prêt public à taux zéro et a accompagné l'entreprise dans la formation des collaborateurs au nouveau process. Quant au calendrier, il s'accélère. " Sur la ligne 8, la phase de montage est quasi achevée, on va passer en équipes à partir du 31 mai. On débutera la calandre pour des phases de tests à partir de la mi-juillet et l'entrée en phase de production de la ligne 8 va se faire progressivement ", poursuit Stéphane de Gelis. Un des objectifs de ce plan était la pérennisation des emplois, car Condat, c'est 420 salariés et environ 1800 emplois induits. "Aujourd'hui avec 420 salariés, nous pouvons fonctionner, mais en raison de notre pyramide des âges, 150 personnes ont plus de 50 ans, nous recrutons une quinzaine de persones par an en contrat de qualification, pour remplacer les départs à la retraite". 

Virage industriel

En moins de deux ans, le site périgourdin est parvenu à améliorer ses indicateurs opérationnels : sécurité, qualité, absentéisme et est parvenu à construire un nouveau projet économique et industriel. Le plan de relance de Condat s'accompagne aussi de la construction d'une nouvelle chaudière à combustibles solides de récupération (CSR) dont le coût avoisine les 40 millions d'euros. Elle va remplacer une partie des chaudières à gaz. Sur ce dossier, l'Etat apporte une aide de 14 millions d'euros via l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe). Ce qui va permettre  à l'usine de gagner en productivité et de réduire les émissions de dioxyde de carbone de l'ordre de 20 000 tonnes par an, soit un tiers au minimum. Il y a aussi un intérêt économique local car la matière première du combustible sera produite par des entreprises et des collectivités situées pour partie dans un rayon de moins de 50 kilomètres et très majoritairement dans un rayon de moins de 200 kilomètres. La nouvelle chaudière devrait être livrée dans un délai de 24 à 27 mois. Grâce à son virage industriel et à de lourds investissements, avec le soutien de l'Etat et de la Région, les papeteries de Condat veulent jouer un rôle de locomotive économique du territoire.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
3659
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !