17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

17/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient vivre le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Les Paysans de Rougeline inaugurent l'écoserre de Lapouyade

20/05/2016 | Bel exemple d'économie circulaire, l'écoserre de Lapouyade (Gironde) récupère une part de l'énergie produite depuis la grande déchétterie de Veolia

Hélène Estrade maire de Lapouyade et conseillère régionale accueille Alain Rousset le président du Conseil Régional au sein de la serre

C'est une première en France et elle voit le jour dans une petite commune rurale de la Haute Gironde, Lapouyade. Les Paysans de Rougeline dont le camp de base est marmandais, leur directeur Gilles Bertrandias en tête, n'étaient pas peu fiers d'inaugurer, ce 20 mai, l'écoserre qui sur quatre hectares, produit en « lutte intégrée » des tomates grappe à proximité immédiate d'une source d'énergie peu ordinaire : le biogaz issu de la fermentation des déchets de la grande décharge de Veolia. Les premières tomates sont d'ailleurs produites depuis le mois de mars et, aux commandes de cette exploitation, quatre agriculteurs investisseurs de Rougeline illustrent la volonté de développement de cette entreprise phare de la Région.

Autant dire que l'inauguration de ce bel exemple d'économie circulaire a fourni l'occasion de vrais satisfecits. A commencer par le jeune patron de Rougeline lui-même, Gilles Bertrandias : « voici la concrétisation d'un projet lancé il y a quatre ans ; il démontre la vitalité de notre agriculture maraîchère, de paysans qui savent jouer collectifs ; la force, aussi, de notre partenariat avec Veolia.  Nous avons déjà crée une trentaine d'emplois à Lapouyade mais cette première tranche en appelle une seconde. »

Gilles Bertrandias directeur général des Paysans de Rougeline explique la conduite de la production de la tomate dans l'écoserre

56 emplois horizon 2017

Quatre nouveaux hectares de serre vont être crées qui feront donc passer la production de l'unité de Lapouyade de 2500 à 5000 tonnes de tomates, à l'horizon 2017. Ce seront, alors, quelques 56 emplois locaux qui auront été créées. Dans ces conditions on imagine ce que peut être le propos de Hélène Estrade, maire de la commune : « Notre petit village de 500 âmes au bout de l'Aquitaine, et qui va se trouver presque au centre de la nouvelle région, appartient à un territoire lourdement impacté par le chômage; nous avons choisi d'y faire un acte de développement et, ici, l'économie circulaire allait prendre tout son sens. » Saluant le partenariat audacieux entre Veolia et les Paysans de Rougeline, celle qui est aussi conseillère régionale (L R) n'allait pas manquer de souligner « l'implication sans faille d'Alain Rousset « dans ce projet. Le président de la Région, tout sourire sous le compliment, détaillait alors les raisons de satisfaction que lui procurait ce moment : « C'est en agriculture le meilleur système pour créer des emplois, un hectare de serre c'est 10 emplois, c'est pourquoi avec la Région nous avons engagé un plan serres ; nous avons d'ailleurs un projet en Limousin et un en Poitou-Charentes;

Quasiment biologique

C'est aussi, et quasiment, de l'agriculture biologique car elle n'a pas besoin de traitement ( NDLR : mais la culture hors sol comme à Lapouyade n'est pas reconnue comme telle ) Et d'ajouter que Les Paysans de Rougeline ont construit un vrai modèle économique. Quant à l'utilisation de la « chaleur fatale » récupérée des moteurs qui produisent 55000 Mwh par an le président de la région ALPC ne craint pas d'affirmer ; c'est de la technologie et, au fond, c'est un peu de reconquête industrielle que l'on fait, une nouvelle façon aussi de promouvoir l'économie circulaire. Rappelant que la Région qui, désormais, gère les Fonds Européens décentralisés, a pu ainsi apporter à travers eux 900.000 euros en plus de sa contribution propre il a saisi l'occasion pour émettre l'idée que le drapeau de l'Europe flotte sur les serres de Lapouyade.. A suivre. En tout cas que tous ceux que cette réussite intéresse ou intrigue n'hésitent pas à prendre le chemin de l'écoserre que l'on peut visiter et , du même coup, découvrir que les tomates rougissent aussi et fort bien, à la lumière, sans traitement avec le soutien des bourdons.

Dans l'écoserre de Lapouyade...

 Lire aussi sur Aqui! : A Lapouyade: le biogaz s'apprête à faire rougir les tomates sous serre

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7194
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
barrabas | 27/05/2016

Faut oser dire que l'hydroponie est un mode de culture biologiqe, juste parce qu'il permet de réduire la consommation de pesticide, fongicide ...
Mais d'où vient les engrais minéral indispensable à la fertilisation, et son recyclage, effectif ou non ?

Stérilisation de la terre, manque total de goût et de vitaines des fruits et légumes cultivés ...

mono culture, bio, engrais, hydroponie ....
Cherchez l'intrus :)

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !