Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

  • 21/06/21 | Pau, ville moins polluée par les particules fines

    Lire

    Sur les 323 villes européennes sondées, Pau est la 1ère ville française du classement établi par une étude de l’Agence européenne pour l’environnement parue le 17 juin. L’étude de fait notamment ressortir un taux de particules fines en suspension supérieur aux valeurs établies par l’OMS pour 196 villes européennes sur les 323 sondées. Dans notre région, Pau affiche un taux de PM2,5 de 5,6 µg/m³, Bayonne de 6,4 µg/m³ et de 9,23 µg/m³ pour Bordeaux. Selon l’OMS, il ne faut pas dépasser le seuil de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (10 µg/m³). En trop grande quantité, les particules fines sont nocives pour la santé.

  • 21/06/21 | L'Orchestre des Champs-Elysées au musée Sainte-Croix de Poitiers

    Lire

    L'Orchestre des Champs-Elysées se produira, le mercredi 23 juin à 19h et 21h dans l'Auditorium du musée Sainte-Croix de Poitiers. Une partition de Rimsky-Korsakov, sommet de la littérature musicale de la fin du 19e siècle, sera présentée dans une version de chambre avec violon, violoncelle, clarinette et piano. Le musée offre la possibilité de visiter l’exposition temporaire (visible jusqu'au 4 juillet) "L'Amour fou ? Intimité et création (1910-1940)" avant le concert. Le concert est gratuit mais les réservations sont obligatoires : www.musees-poitiers.org

  • 21/06/21 | Lavaveix-les-mines (23) réhabilite ses bâtiments

    Lire

    La commune de Lavaveix-les-mines en Creuse souhaite réhabiliter l’ancienne infirmerie afin d’en créer un logement locatif à destination de jeunes agriculteurs ou de nouveaux arrivants envisageant d’y développer une activité professionnelle agricole. Afin de proposer les meilleures conditions de logements possibles, la réhabilitation correspondra à des performances énergétiques et une haute qualité environnementale.

  • 21/06/21 | A La Rochelle, le 2e tour se jouera avec les anciens candidats aux municipales

    Lire

    La Rochelle 1, le binôme falorniste/PS Christophe Bertaud et Marylise Fleuret-Pagnoux passe au 2e tour avec 28,83% des voix devant les écologistes (20,87%). A La Rochelle 2, ce sont les fountainistes Dominique Guégo et Marie Nedellec qui sont en tête avec 32% des voix contre 24,13% pour la liste LR. Sur La Rochelle 3, le duo EELV Marion Pichot - Jean-Marc Soubeste, ex candidat aux municipales se distingue parmi les 7 listes en lice avec 28,19% des voix.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Les Périgourdins de Paris récompensent une exploitation agricole

20/08/2020 | Le jury du prix de la « truffe » a distingué deux entreprises dont une exploitation agricole. L'occasion de faire un point sur l’activité économique départementale.

La ferme d'Eydi représentée par Isabelle Jereczek  est lauréate du prix de la truffe 2020

La "Truffe", l'amicale des Périgourdins de Paris a décerné ce mercredi à Périgueux deux récompenses. Le désormais traditionnel prix de la truffe revient cette année à la Ferme d'Eydi à Saint-Germain et Mons. Eleveurs d'une quarantaine de vaches laitière en bio, Isabelle et Yves Jéreczek se sont diversifiés sur la fabrication de produits laitiers et privilégient les circuits courts. Cette année, le prix spécial du jury est attribué, pour la deuxième fois, à Horizon bois 24, créé en 2015 par Geoffroy Saquet. Cette entreprise ne cesse de se développer et doit faire face à des difficultés de recrutement.

La société Amicale des Périgourdins de Paris, "la Truffe", créée en 1881, réunit plus de 300 membres, qui ont un attachement très fort à la Dordogne. L'association, qui compte de nombreux partenaires, est très influente dans les milieux socio-culturels et économiques. Depuis 2005, l'amicale remet chaque annnée un prix à un entrepreneur périgourdin. "Le prix est destiné à encourager et soutenir les talents, et ce quel que soit le domaine d'activité, avec une dimension patrimonaniale forte ou un savoir-faire. Ils participent ainsi au développement économique du Périgord" tient à souligner Jean-Luc Soulé, président de l'association. En général, il s'agit d'une jeune entreprise, cela peut être des artisans, des agriculteurs, des artistes professionnels.


2020 qui restera à jamais une année particulière en raison de la crise du covid 19 et de son impact sur la situation économique de nombreuses entreprises, n’a pas dérogé à la règle. Le 16e prix de la truffe, doté d’un montant de 3000 euros a été remis ce mercredi matin à la ferme d’Eydi à Saint Germain et Mons. Isabellet et Yves Jereczek sont éleveurs d’une quarantaine de vaches en agriculture biologique. Il y a quatre ans, le couple qui élève ses vaches pour leur lait depuis des années a décidé de produire des glaces à base de son propre lait. Une manière de répondre à la crise des cours du lait, qui a durement touché les agriculteurs. Et une manière aussi de sécuriser l'avenir pour transmettre l'exploitation dans de bonnes conditions à  leur fille âgée d'une vingtaine d'années. Le couple a fait le choix de la qualité et des circuits courts. Cette diversification enregistre une bon développement mais nécessite des investissements qui ont du être repoussés en raison du contexte actuel. Le montant du prix devrait permettre d'investir dans du matériel au niveau du laboratoire. Surtout que la plateforme Périgord initiative  a attribué en complément un prêt d'honneur de 5000 euros à l'exploitation agricole. 

Horizon bois 24  cherche à recruter

 Le prix spécial du jury, sans dotation, est attribué à l'entreprise Horizon bois 24.  L’entreprise, implantée à Savignac-les-Églises en Dordogne, s’est en effet rapidement fait un nom pour la qualité de ses constructions en bois et ses charpentes. Ainsi, la Maison des services de Sarliac-sur-l’Isle, la Maison du vin de Bergerac, des pavillons HLM de Périgord Habitat, la halle de Sorges, c’est elle. Créée en 2015 par Geoffroy Saguet, finaliste en 2018 du concours Meilleur ouvrier de France, Horizon Bois 24 ne comptait alors qu’un seul emploi : le sien. L’an passé, l’équipe flirtait avec la vingtaine et, cette année, ils sont cinq de plus. Geoffroy Saguet souhaiterait pousser l’effectif à trente d’ici l'an prochain afin d'honorer un carnet de commandes bien rempli. Le chiffre d'affaires  a été multiplié par dix depuis sa création et  l'entreprise doit très régulièrement recruter, et recruter encore, des charpentiers-menuisiers, qu'elle ne parvient pas à embaucher, faute de candidats. Actuellement six postes sont à pouvoir. Marie-Claude Arbaudie, présidente du jury, a tenu à souligner que toutes les entreprises de la Dordogne pouvaient candidater au prix de la Truffe.
La "Truffe", grâce à ses membres et à son réseau, joue aussi un rôle économique pour le département de la Dordogne. L'amicale a contribué au printemps 2016, à la création du club des ambassadeurs avec comme partenaire principal l'agence Périgord développement. Composé de Périgourdins de souche, il constitue un formidable levier de détection de porteurs de projets économiques.  Nous consacrerons un deuxième article sur les leviers  du développement économique  de la Dordogne et dans le contexte épidémiologique que nous connaissons en cette année 2020 si particulière. 



Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
7513
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !