aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Tourisme: les stations littorales aquitaines sur la voie du renouveau

02/07/2013 | Audenge (33), Mimizan (40) et Bidart (64) : premiers sites tests de l'action du GIP littoral aquitain en matière de réaménagement des stations littorales

Emmanuel Alzuri, maire de Bidart, Nathalie Le Yondre, maire d'Audenge et Renaud Lagrave, Président du GIP littoral Aquitaine et Christian Plantier, maire de Mimizan

L'Aquitaine est résolument une région touristique, avec au nombre de ses atouts, ses plages et ses stations littorales. Mais en la matière, la concurrence franco-française (et au-delà) est forte et, il faut bien l'admettre, beaucoup de stations aquitaines, issues du programme MIACA lancé à la fin des années 60, ne sont plus de première jeunesse. La question du réaménagement de ces stations se posent, sans négliger les enjeux liés à l'environnement ou à leur démographie dynamique... En bref, des stratégies d'aménagement touristique sont à mettre en œuvre, et le GIP littoral Aquitain compte bien montrer l'exemple.

Depuis 2006, le GIP Littoral Aquitain, est la structure de réflexion et de coordination commune entre la Région, l'Etat, les trois départements et les intercommunalités du littoral, pour l'aménagement et la gestion du littoral. Après avoir efficacement oeuvré sur les questions de réseaux cyclables ou encore sur les «plans plages», le GIP s'attaque désormais au tourisme s'appuyant sur une étude prospective publiée l'an dernier. Cette étude, selon Renaud Lagrave, Président de la structure, «a alerté le GIP sur le vieillissement de nos stations. Or, c'est un vrai sujet quand on parle de «Destination Aquitaine»».
Au delà de cet enjeu de requalification et d’adaptation de l’offre touristique sur les anciennes stations, il s'agit également de concilier la fréquentation touristique et la préservation de l'environnement sur les stations dites "nature", tout autant que de maintenir une activité touristique sur les stations urbaines tout en limitant les conflits d'usage. Trois grands défis, qui ont motivé le GIP à élaborer une action prioritaire sur le réaménagement les stations à travers le lancement d'un appel à projet en février 2013. A l'issue de cet appel à projet 3 sites tests, Audenge, Mimizan et Bidart, ont été retenus sur le critère notamment de «leur représentativité  au regard des autres stations littorales d'Aquitaine».

Diffuser des pratiques et des méthodesCes communes pourront ainsi bénéficier d'aides financières et techniques pour l’élaboration d’études permettant la définition de projets qualitatifs, partagés et durables en matière de développement touristique. Plus concrètement ces études auront pour objet dans un premier temps de «définir le positionnement touristique du territoire» avant d'élaborer des propositions d'aménagement durable. Un aménagement durable pris en considération d'un cahier des charges mêlant tout à la fois des impératifs liés aux usages, à l'environnement, aux bâtis existant, à l'innovation architecturale ou encore aux risques de chacun de ces sites.
Au delà d'initier et d'encourager la mise en œuvre de démarches pilotes et innovantes en matière d'aménagement touristique sur ces trois sites tests, l'objectif est bien aussi «si possible, de modéliser ce travail afin d'établir un schéma directeur en la matière» insiste Renaud Lagrave. Le but final étant bien de diffuser des pratiques et des méthodes pouvant être reproduites sur l'ensemble des stations du littoral aquitain. «A travers cette démarche, nous cherchons à faire comprendre que ce que nous aurons fait sur ces trois sites, pourra se faire sur d'autres afin d'amener l'ensemble des stations littorales d'Aquitaine au même niveau».
Si un tel schéma directeur devait voir le jour, il ne sera certes pas obligatoire, mais tout de même une "boite à outils" particulièrement utile pour toute collectivité littorale souhaitant se lancer dans un réaménagement touristique. Quant au GIP et aux financeurs, ce document sera un repère permettant de conditionner les aides au réaménagement au respect des principes et orientations qui y seront contenues, assure Renaud Lagrave. Pas d'obligation donc, mais une forte incitation à s'y soumettre.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1602
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !