15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

  • 11/10/17 | Bassin de Lacq: "Une occasion manquée" pour EELV

    Lire

    En 2040, la France devrait cesser l'extraction d'hydrocarbure, sauf sur le Bassin de Lacq. Une décision, généralement saluée ici mais que "déplorent" Françoise Coutant, V-P de la Région chargée du climat et de la transition énergétique (EELV) et J-François Blanco, élu régional écologiste qui accusent "le lobbying des députés béarnais" de "condamner le site à moyen terme, les industriels [n'ayant] plus d'intérêt à anticiper les conséquences du dérèglement climatique. Populations et environnement en pâtiront (et) les travailleurs des sites concernés risquent selon eux d’y perdre leur activité lorsque les gisements seront taris"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Tourisme: les stations littorales aquitaines sur la voie du renouveau

02/07/2013 | Audenge (33), Mimizan (40) et Bidart (64) : premiers sites tests de l'action du GIP littoral aquitain en matière de réaménagement des stations littorales

Emmanuel Alzuri, maire de Bidart, Nathalie Le Yondre, maire d'Audenge et Renaud Lagrave, Président du GIP littoral Aquitaine et Christian Plantier, maire de Mimizan

L'Aquitaine est résolument une région touristique, avec au nombre de ses atouts, ses plages et ses stations littorales. Mais en la matière, la concurrence franco-française (et au-delà) est forte et, il faut bien l'admettre, beaucoup de stations aquitaines, issues du programme MIACA lancé à la fin des années 60, ne sont plus de première jeunesse. La question du réaménagement de ces stations se posent, sans négliger les enjeux liés à l'environnement ou à leur démographie dynamique... En bref, des stratégies d'aménagement touristique sont à mettre en œuvre, et le GIP littoral Aquitain compte bien montrer l'exemple.

Depuis 2006, le GIP Littoral Aquitain, est la structure de réflexion et de coordination commune entre la Région, l'Etat, les trois départements et les intercommunalités du littoral, pour l'aménagement et la gestion du littoral. Après avoir efficacement oeuvré sur les questions de réseaux cyclables ou encore sur les «plans plages», le GIP s'attaque désormais au tourisme s'appuyant sur une étude prospective publiée l'an dernier. Cette étude, selon Renaud Lagrave, Président de la structure, «a alerté le GIP sur le vieillissement de nos stations. Or, c'est un vrai sujet quand on parle de «Destination Aquitaine»».
Au delà de cet enjeu de requalification et d’adaptation de l’offre touristique sur les anciennes stations, il s'agit également de concilier la fréquentation touristique et la préservation de l'environnement sur les stations dites "nature", tout autant que de maintenir une activité touristique sur les stations urbaines tout en limitant les conflits d'usage. Trois grands défis, qui ont motivé le GIP à élaborer une action prioritaire sur le réaménagement les stations à travers le lancement d'un appel à projet en février 2013. A l'issue de cet appel à projet 3 sites tests, Audenge, Mimizan et Bidart, ont été retenus sur le critère notamment de «leur représentativité  au regard des autres stations littorales d'Aquitaine».

Diffuser des pratiques et des méthodesCes communes pourront ainsi bénéficier d'aides financières et techniques pour l’élaboration d’études permettant la définition de projets qualitatifs, partagés et durables en matière de développement touristique. Plus concrètement ces études auront pour objet dans un premier temps de «définir le positionnement touristique du territoire» avant d'élaborer des propositions d'aménagement durable. Un aménagement durable pris en considération d'un cahier des charges mêlant tout à la fois des impératifs liés aux usages, à l'environnement, aux bâtis existant, à l'innovation architecturale ou encore aux risques de chacun de ces sites.
Au delà d'initier et d'encourager la mise en œuvre de démarches pilotes et innovantes en matière d'aménagement touristique sur ces trois sites tests, l'objectif est bien aussi «si possible, de modéliser ce travail afin d'établir un schéma directeur en la matière» insiste Renaud Lagrave. Le but final étant bien de diffuser des pratiques et des méthodes pouvant être reproduites sur l'ensemble des stations du littoral aquitain. «A travers cette démarche, nous cherchons à faire comprendre que ce que nous aurons fait sur ces trois sites, pourra se faire sur d'autres afin d'amener l'ensemble des stations littorales d'Aquitaine au même niveau».
Si un tel schéma directeur devait voir le jour, il ne sera certes pas obligatoire, mais tout de même une "boite à outils" particulièrement utile pour toute collectivité littorale souhaitant se lancer dans un réaménagement touristique. Quant au GIP et aux financeurs, ce document sera un repère permettant de conditionner les aides au réaménagement au respect des principes et orientations qui y seront contenues, assure Renaud Lagrave. Pas d'obligation donc, mais une forte incitation à s'y soumettre.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2397
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !