Devenez actionnaire d'aqui.fr

20/01/22 : En Dordogne, la disparition de Gaspard Ulliel, hier à l'âge de 37 ans, laisse le souvenir d'un jeune homme charmant et sympathique. L'acteur avait tourné "Jacquou le Croquant" en Dordogne. L'avant-première avait eu lieu à Montignac en janvier 2007.

19/01/22 : Bayonne lance la seconde édition de son budget participatif doté de 300 000 euros. Dès 9 ans, les habitants proposent des projets liés au vivre ensemble et au développement durable. Ils sont sélectionnés et soumis au vote. Puis la Ville réalise!+ d'info

17/01/22 : Le 22 mars, c'est à Cognac en Charente que se tiendra la première cérémonie des nouveaux étoilés du Guide Michelin en région. L'occasion, selon le guide rouge, de mettre en lumière “une ville et un territoire qui témoignent de l’excellence française”.

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

20/12/21 : En concertation avec les Maires, la préfète de Gironde rend obligatoire le port du masque dans les centres-villes des communes touristiques d’Arcachon et de Saint-Emilion durant les vacances scolaires de Noël, tous les jours de 12H00 à 19H00.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/01/22 | H5N1 : face à sa diffusion, la stratégie de lutte s'intensifie encore

    Lire

    Le ministère de l'agriculture vient d'annoncer « le dépeuplement préventif de toutes les volailles et palmipèdes d’une zone géographique caractérisée par de nombreux foyers est désormais nécessaire au-delà des mesures actuelles visant l’élimination des foyers et le dépeuplement préventif autour des foyers ». 226 communes (39 dans le Gers, 161 dans les Landes et 26 dans les Pyrénées-Atlantiques), sont concernées, soit environ 1,5 million d’animaux, en plus des 1,5 million déjà dépeuplés. Consultée sur ces mesures, c'est « un nouveau traumatisme pour la filière avicole », assure la profession.

  • 20/01/22 | Un laboratoire de transformation des fruits à Assat (64)

    Lire

    Un laboratoire de transformation des fruits du jardin et du verger voit le jour à Assat (Pyrénées-Atlantiques) sur le site du jardin-verger du Conservatoire des Légumes Anciens du Béarn (CLAB) où sont plantés près de 120 arbres fruitiers de variétés anciennes et de terroir et autant de petits fruits. Inauguré ce jeudi 20 janvier, le projet de 38 000 euros est subventionné par l'Etat à hauteur de 30 000 euros dans le cadre du volet transition écologique du plan France Relance. http://clab64.fr

  • 20/01/22 | Brive : L'écrivain Michel Peyramaure fête ses 100 ans à la médiathèque

    Lire

    Le 29 janvier de 11h à 12h, la médiathèque de Brive met à l'honneur l'écrivain du terroir, Michel Peyramaure, qui fêtera ses 100 ans le 30 janvier prochain. L'auteur d'une centaine d'ouvrages reviendra lors de cet échange sur sa vie, son œuvre, son amour pour Brive, où il est né, et l'Histoire. Le public pourra également poser des questions lors de ce moment de partage. Séance de dédicaces la fin de la rencontre. Entrée libre

  • 20/01/22 | Ababor, nouveau salon nautique du Pays Basque du 1er au 3 avril

    Lire

    Ababor, le premier salon nautique de la côte basque est lancé par le Ficoba, le palais des congrès d’Irun, du 1er au 3 avril 2022. A quelques encablures du port de Hendaye, le Ficoba va se transformer en port intérieur. Outre l’exposition de bateaux, tous les secteurs de la navigation et des activités nautiques sont annoncés. Avec des solutions pour naviguer sans acheter un bateau, des alternatives ou des écoles de croisière qui permettent de partir seul. www.ficoba.org/fr/evento/ababor/

  • 19/01/22 | Le cyclisme mis en lumière à Royan

    Lire

    L’opération « Cyclistes, brillez » - organisée par la Fédération française des Usagers de la Bicyclette, l’association vélo Pays Royannais et la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique - se tiendra le jeudi 19 janvier de 14h à 18h, à Royan. Afin de sensibiliser la communauté cycliste à l’importance d’être éclairé pour assurer sa sécurité, plusieurs animations sont prévues dont un atelier de conseil, des quizz et jeux, la mise à disposition de brassards et autocollants réfléchissants, ainsi qu’une parade lumineuse de quelques kilomètres dans la ville, de 18h à 19h30.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Lever de rideau sur les 13 nouvelles start-up du Village by CA Aquitaine

24/01/2020 | Santé, environnement, gastronomie, services… Les 13 nouvelles pépites du Village représentent des secteurs d'activité variés…

1

En ce jeudi 23 janvier, Florent Merit, le maire du Village by CA Aquitaine situé aux Quinconces à Bordeaux, n’est pas peu fier de présenter les 13 nouvelles structures sélectionnées pour bénéficier de l’accompagnement de cet accélérateur ainsi que de son écosystème. « La sélection fut rude, précise-t-il car sur les 33 dossiers en course tous étaient pourvus d’un chiffre d’affaires non négligeable ainsi que d’une clientèle bien définie ». De la santé à l’environnement en passant par le cadre de vie, la gastronomie et les services, ces 13 entreprises balayent des secteurs d’activité bien divers…

« C'est une promotion riche et variée ! » Tels ont été les qualificatifs usités par Guy Rolland, le directeur général du Village by CA Aquitaine, en ce jeudi 23 janvier à l’annonce des noms des 13 nouvelles structures que l’accélérateur va abriter et accompagner. « La sélection parmi les 33 dossiers fut ardue du fait de la qualité des entreprises », souligne Florent Merit, le maire. Afin de départager toutes les candidatures, le comité de sélection a regardé avec attention si ces start-up n'étaient pas concurrentes, si elles répondaient à un besoin économique du terrain et si, enfin, leur innovation servirait aux partenaires du Village. Et justement en parlant de partenaires, avant de dévoiler les noms de ces nouvelles pépites, trois partenaires ont pris la parole pour donner des exemples concrets sur l’utilité d’un tel accélérateur. Parmi eux, Philippe Bourgeard, chargé de projet EDF Commerce Sud-Ouest. Ce dernier a précisé que « grâce à ce partenariat nous avons pu tester pendant quelques mois un nouvel outil de gestion du personnel mis au point par l'entreprise Je pilote mon entreprise. Les start-up sont ainsi accompagnées au sein de ce Village accélérateur et peuvent tester dans une entreprise leur innovation et pour nous c’est un vrai plus. »
La soirée s’est poursuivie avec une présentation par start-up. Antoine Crehalet d’ADN.AI commença le bal des pitchs. « Nous sommes la première entreprise française à avoir créé des applications vocales. Nous vocalisons par exemple des sites internet. Aujourd’hui, nous comptons huit salariés et notre croissance va très vite. Ce qui est complètement dingue c’est que notre activité touche beaucoup plus de monde qu’Amazon et Google ». Pierre Cosson d’Arsenal Chirurgical prit ensuite la parole pour parler de sa structure qui abrite aujourd’hui trois salariés. « Nous sommes une interface, une plateforme entre les fabricants de dispositifs médicaux et les établissements de santé. » Montée il y a deux ans de cela et n’ayant pas de concurrent sur le marché, Arsenal Chirurgical travaille avec 50 établissements de santé français dont les CHU de Lyon, Nantes et Amiens.

L’innovation et l’environnement main dans la main
Quittons la santé pour la mobilité avec Bee.Cycle et Jean-Christophe Melay. Le point de départ de cette petite entreprise fut la question suivante : « Nous devons changer nos habitudes de déplacement pour des questions environnementales, mais comment motiver et inciter les entreprises à proposer un véhicule de fonction alternatif ? » C’est alors que l’idée d’un vélo électrique de fonction a germé. Mais l’achat de ce type de véhicule coûte cher. Alors Jean-Christophe Melay et son équipe ont pensé à une location longue durée. Le coût est pris en charge par l’entreprise, le collaborateur et l’Etat grâce à une incitation fiscale. « Ainsi, le salarié ne paye en fin de compte que 25 % du prix d’achat et il peut en disposer quand bon lui semble. » Toujours sur cette thématique environnementale, Mon Petit Seau propose une collecte ainsi qu’une valorisation des biodéchets des particuliers et des professionnels, « une solution clé en main », souligne Léo Passieu. Cette petite entreprise met en place également la distribution de paniers de fruits et légumes locaux et des journées de sensibilisation auprès des scolaires. Et alors que le gasoil est montré du doigt par tous les défenseurs de l’environnement, Davy Choumille et son équipe ont créé Transeco2 qui propose aux gros utilisateurs de gasoil une machine en location full service connectée à leur cuve de stockage carburant pour permettre de contrôler le volume, la température et la qualité du carburant livré. « Cette machine se revendique comme écoresponsable, précise ce dernier car elle implante un traceur d’identification et détermine les qualités du gasoil pour le rendre plus efficient et moins polluant ».

Le numérique au service du consommateur
Philippe Gaudin d’Edmond se présenta ensuite devant un public attentif composé de chefs d’entreprise et de partenaires. Sa structure propose « l’unique solution d’avance sur honoraires dédiée aux agences immobilières ». Ainsi, les agents gagnent entre 45 et 100 jours sur leur trésorerie. Il a également conçu un outil de pilotage pour anticiper cette même trésorerie. Du côté de la gastronomie, Ertus Group et Vincent Corbery ont mis au point une suite logicielle pour la traçabilité, la planification et la gestion de l’ensemble des travaux de la vigne au chai ainsi qu’un accompagnement sur-mesure à la mise en œuvre de la transition numérique. « Nous avons réalisé pas mal de levées de fonds pour avancer dans ce marché assez complexe. Nous attendons donc du Village une véritable mise en réseau avec les partenaires ». Toujours dans le monde du vin et des spiritueux Mickaël Alborghetti a monté en 2019 EthicDrinks. « Les consommateurs aujourd’hui épousent une démarche écoresponsable. Dans cet esprit, nous avons décidé de créer des packagings éco-conçus contenant des vins bios ou en agriculture raisonnée ». Gastronomie toujours avec Miap, une plateforme numérique pour bars et restaurants permettant aux clients de commander, payer et bénéficier d’un programme de fidélité. Après de nombreux tests au sein d’une dizaine de restaurants, Ryadh Saadaoui de Miap en est convaincu « notre solution permet un gain de productivité. Et là où nous avons testé notre plateforme les commandes ont augmenté de 25 %, car à peine arrivé, le client smartphone à la main peut commander. Et le serveur est plus disponible donc plus réactif pour apporter la commande. » Restons dans le domaine culinaire avec Crackers Résurrection qui a inventé la valorisation culinaire de co-produits tels que de l’orge de brasserie et du marc de pomme. Made in Dordogne et certifiés AB les crackers conçus à partir de ces co-produits sont référencés aujourd’hui dans 300 points de vente en France.

L’IA omniprésente
Autre start-up à prendre la parole ensuite, Jenji avec Baptiste Bloch. Cette entreprise propose une solution de gestion entièrement numérique des dépenses professionnelles telles que des notes de frais, fondée sur l’Intelligence Artificielle. En 2019, cette jeune pousse a fait une levée de fonds de 6 millions d’euros. « Et, aujourd’hui, nous attendons du Village un accompagnement pour nous lancer à l’internationale ». En matière d’emploi, Qapa a créé la première plate-forme essentiellement dédiée au travail en intérim. « Née en 2011, notre ambition était véritablement de tuer le chômage », explique Stéphanie Delestre. Grâce aux algorithmes cet outil met en contact employeurs et demandeurs d’emploi. « Entre le dépôt de l’offre d’emploi et le salarié trouvé qui est déjà en poste avec son tablier autour de la taille, parfois il ne s’écoule que trente minutes ! » assure cette entrepreneure. Enfin, dernière startup à être présentée TP Qube dans le secteur des prix de transfert. Jugeant les techniques trop archaïques pour définir des études autour des prix de transfert quatre économistes dont Thibaut Roques ont réfléchi à un nouveau process. « Notre structure permet de produire des études plus rapides, moins chères et de meilleure qualité ».
Huit de ces start-up sont déjà hébergées par le Village et accompagnées depuis quelques mois. Les six autres sont attendues d’ici quelques semaines. « Notre accélérateur sera ainsi bien fourni et comptera donc 25 pépites en son sein », conclut Florent Merit.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
7028
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !