« Métropole et Informations : le numérique change tout ! »
5e Rendez-vous d'aqui! à Cenon le 25 septembre !

02/09/15 : L'exposition itinérante consacrée à Lascaux qui a fait escale à Paris, de mai à fin août à la Porte de Versailles, a été boudée par le public. Elle accueilli 60 000 visiteurs, bien loin du seuil de rentabilité estimé à 130 000 entrées.

02/09/15 : Annoncée initialement fin septembre, c'est finalement le 9 octobre qu'ouvrira la Promenade Ste-Catherine, complexe situé en plein coeur de Bordeaux. Le centre commercial de 35 boutiques et restaurants sera ouvert tous les jours y compris le dimanche.

01/09/15 : Environ 80 personnes ont donné le coup d'envoi des vendanges le jeudi 27 août au château Carbonnieux (appellation Pessac-Léognan). Le domaine est chaque année l'un des premiers à entamer les récoltes. Elles devraient se poursuivre jusqu'à mi-octobre.

01/09/15 : En raison des orages, 15 000 foyers ont été privés d'électricité lundi soir dans les Pyrénées-Atlantiques où le vent a soufflé jusqu'à 110 km/h.

31/08/15 : Mise en vigilance orange du Lot-et-Garonne en raison de violents orages prévus en fin d'après midi (17/18h) et pendant 2/3h. 20 mn d'eau devraient tomber. Localement de forts coups de vent (90 km/h) et des averses de grêle sont attendus.

31/08/15 : Alain Rousset, candidat PS à la présidence de la région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, a présenté ce samedi 29 août à La Rochelle, la structure de son site de campagne auprès des militants des 12 fédérations PS d’Aquitaine Poitou-Charentes Limousin.+ d'info

27/08/15 : Serge Lamaison, ancien maire et conseiller général PS de Saint-Médard en Jalles, a donné sa démission du Conseil municipal ce jeudi dans une tribune libre qui paraîtra la semaine prochaine, après plus de 30 ans à la tête de la commune.

27/08/15 : Les études à la Kedge Business School, partagée entre Bordeaux et Marseille, coûtent de plus en plus cher : 34 200 euros pour couvrir les 3 ans de scolarité des étudiants, soit 1670 euros de plus qu'en 2014 et 5700 euros de plus qu'en 2013 (+20%).

21/08/15 : La seconde période d'inscription à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, pour l'année universitaire 2015/2016, va se dérouler du 27 août au 4 septembre 2015, pour l'ensemble des filières.+ d'info

19/08/15 : Comme l'a fait la SEPANSO, une dizaine de riverains du bassin industriel de Lacq (64) vont porter plainte pour dénoncer les nuisances ayant été provoquées par des fumées irritantes et dont l'origine reste ignorée. Des enquêtes sont en cours.

ExpoGrow 2015 - ExpoGrow 2015
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 02/09/15 | Catherine Marnas ouvira la saison du TnBA avec Lorenzaccio

    Lire

    Du 7 au 22 octobre prochains, c'est avec le célèbre Lorenzaccio d'Alfred de Musset que Catherine Marnas ouvrira la saison 2015-2016 du TnBA. Après son adaptation du roman Lignes de faille de Nancy Huston en 2014, la directrice de la salle bordelaise s'attaquera cette fois-ci à l'un des textes emblématiques du théâtre du 19ème siècle réputé pour faire front aux conventions théâtrales. Texte resserré, huit comédiens en scène, intrigue plus nerveuse, en octobre, Catherine Marnas présentera son Lorenzaccio au public du TnBA.

  • 02/09/15 | Régionales: Alain Rousset s'intéresse à la future grande forêt

    Lire

    Alain Rousset, candidat PS à la présidence de la future grande région,a rencontré ce 1er septembre, à Limoges les acteurs des interprofessions de la filière Forêt-Bois d’Aquitaine, du Limousin et de Poitou-Charentes. L'occasion de prendre la mesure de ce qui deviendra, avec 2.8 M ha, la plus grande forêt de France après la fusion des 3 régions. Représentant plus du quart de la récolte de bois français et dotée d'une grande diversité d'essences de bois, la filière concerne 28 000 entreprises pour un chiffre d’affaires de 9.7Mds€ (dont 1.6 à l’export).

  • 02/09/15 | Une cinquantaine d'agriculteurs de Dordogne à Paris demain

    Lire

    Après une série d'actions pendant toute la période estivale, les syndicats agricoles majoritaires Périgourdins restent mobilisés. La FDSEA, les jeunes agriculteurs et les producteurs de lait affrètent un bus pour la manifestation nationale qui a lieu demain à Paris au départ de Périgueux. Ils seront donc une cinquantaine de Périgourdins à rejoindre leurs confrères de la France entière "pour demander des mesures d'urgence sur les prix et pour redonner de l'ambition à l'agriculture française."

  • 02/09/15 | Aquitaine : une nouvelle direction au sein de la Caisse des Dépôts

    Lire

    En ce mardi 1er Septembre, la Caisse des dépôts de la région Aquitaine fait également sa rentrée. Anne Fontagnères, anciennement à la tête de la direction des retraites de Bordeaux, a pris ses fonctions en tant que directrice régionale, inter-régionale et préfiguratrice de la grande région. La Caisse des Dépôts va elle aussi s'adapter, mais assure dans un communiqué que l'ensemble de ses implantations sur le territoire sera maintenu.

  • 02/09/15 | Rentrée politique : Gilles Savary au chevet des "zones en tension"

    Lire

    A l'heure de la rentrée scolaire, les élus politiques ont fait la tournée des établissements scolaires. Gilles Savary, député de la 9ème circonscription de Gironde, s'est rendu dans la Communauté des Communes de Montesquieu et du Val de l'Eyre, deux "zones en tension". Le député a confirmé que plusieurs établissements devraient être agrandis d'ici 2018 pour contenir la saturation, comme à Mios ou un nouveau collège sera construit (905 élèves pour une capacité de 700 places actuellement).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture

Economie | LGV Bordeaux-Espagne et Bordeaux-Toulouse : des alternatives exposées

30/01/2013 | Clément Rossignol (vice-président de la CUB), Bernard Péré (conseiller régional) et Bernard Faucon-Lambert (co-président d'ALTernative LGV) lors de la réunion-débat.

Clément Rossignol (EELV, vice-président de la CUB), Bernard Péré (conseiller régional) et Bernard Faucon-Lambert (co-président d'ALTernative LGV) ont écouté avec attention les différentes questions

Europe Ecologie Les Verts et ALTernative LGV sont clairs. Ils ne sont pas contre le TGV mais contre la LGV. Lors d'une réunion informative, le 28 janvier, dans une salle de l'Athénée municipal de Bordeaux, ils ont présenté des alternatives aux projets Bordeaux/Toulouse et Bordeaux/Espagne. Même si le tracé est déjà acté, les élus et autres membres d'associations espèrent malgré tout se faire entendre.

La réunion d'information a débuté par l'analyse comparative des options de modernisation des dessertes ferroviaires sur le tronçon Bordeaux-Toulouse réalisée par ALTernative LGV. L'objectif était d'évaluer la faisabilité d'une l'alternative à la Ligne Grande Vitesse Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest. Les membres de l'association se sont basés sur les travaux de deux cabinets d'études Robert Claraco et AC2I, mettant en exergue la sous-exploitation des lignes déjà existantes.
Des observations que Guillaume Pépy avaient relevé dès septembre 2010 : « Chaque jour, 9 clients sur 10 de la SNCF voyagent sur un autre train que le TGV. La SNCF, c’est 5 millions de voyageurs par jour, là-dessus le TGV n’en transporte que 300.000. » Le président de la SNCF sous-entendait qu'il fallait entretenir le parc actuel.
Bernard Faucon-Lambert, co-président d'ALTernative et élu de Nérac (Lot-et-Garonne) va dans ce sens « Nous combattons pour la rénovation de la ligne et nous ne lâcherons rien. Les études montrent en plus que ces travaux seraient un atout majeur. »

Un coût élevéQue ce soit pour la ligne LGV Bordeaux-Toulouse ou Bordeaux Espagne, les constats sont les mêmes. Du côté de l'environnement, le bruit et les nuisances vont entraîner la dévaluation des biens mais aussi une fracture du territoire ; la zone du Ciron dans le sud garonne et des terrains agricoles seront coupés en deux. Coups durs pour les exploitants. De plus, la consommation des trains à grande vitesse sont 1,6 fois supérieures à celle des trains classique. Cette augmentation va provoquer de surcroît la construction d'une centrale à énergie fossile.
Le coût de ces deux projets est considérable et en six ans il a déjà augmenté de 169 %. Il était estimé à la fin 2011 à 7,8 milliards d'euros et aujourd'hui on s'approcherait des 10 milliards. Rien que pour le Lot-et-Garonne, l'investissement est estimé à 146 millions d'euros, le double de sa fiscalité directe.

Une alternative proposée
L'association ALTernative LGV fait une autre proposition au projet de Ligne à Grande Vitesse. Elle souhaite supprimer les 120 passages à niveau existants et créer deux shunts (raccourcis) ; un à Port-Sainte-Marie et l'autre à Moissac. En prime, les temps de trajets seraient quasiment les mêmes. Aujourd'hui, il faut 65 minutes pour rallier Bordeaux à Agen ; avec la LGV, il faudra 37 minutes ; avec l'alternative 49 minutes ; en incluant le shunt il descend à 44 minutes. Concernant Bordeaux-Toulouse, aujourd'hui le temps de trajet s'élève à un peu plus de deux heures ; avec la LGV il passera à 1h05 ; avec l'alternative à 1h29, en incluant les shunts de Port-Sainte-Marie et Moissac à 1h18. En y incluant les deux arrêts à Agen et Montauban, aujourd'hui, le train met plus de 2h15 ; avec la LGV 1h19 ; avec l'alternative 1h36 et en incluant les deux shunts 1h25. Finalement seulement six minutes d'écart avec un investissement beaucoup plus faibles. Ces propositions semblent donc intéressantes.
Mais ces arguments seront-ils entendus ? Il semble difficile de faire machine arrière. Il y a plus d'un an, le 9 janvier 2012, le Comité de Pilotage du Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest s'était réuni pour choisir le tracé des deux nouvelles lignes. Toutefois, une enquête d'utilité publique est programmée pour la mi-2013. Enfin la déclaration d'utilité publique est prévue pour fin 2014. Le début des travaux se fera dans la foulée avec une mise en service de la ligne aux alentours de 2020. D'ici, les voies peuvent prendre d'autres directions.    

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : EELV

La LGV Sud-OuestCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
828
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
3 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
33fred | 01/02/2013

Merci de ce retour. Puisque j'y suis, je n'avais pas relevé : Bordeaux - Toulouse, au mieux 2h05 de mémoire, et pas 1h40... Je ne connais pas les sources, mais si on pouvait mettre ce temps là, je pense que la LGV ne serait vraiment pas nécessaire, ni l’aménagement de la voie existante d'ailleurs ! Soyons (et soyez) aussi critiques envers tous, opposants comme ardents défenseurs, des deux côtés ils racontent des bêtises... Par exemple, A. Rousset qui parlait de 2h pour aller de Toulouse à Paris, ça marche en avion... ou en téléportation !

33fred | 31/01/2013

Contrairement à ce qui est dit dans l'article, il faut 1h05 pour aller d'Agen à Bordeaux (voyages-sncf.com). Pour l'avoir longtemps pris, le meilleur temps fut 1h02 il y a quelques années lorsque des trains Corail partaient tôt le matin. Merci de corriger, ces petites erreurs finissent par nous tromper aussi, nous lecteurs.

Webmestre | 31/01/2013

Nous avons effectué la modification. Julien devra trouver le train qui ne met que 50 minutes... Certains TGV peut être ?

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !