Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/06/18 | Carte judiciaire : échappée Paloise

    Lire

    La Cour d'appel de Pau échappera visiblement au recalibrage de la carte des cours d'appel sur celles des régions administratives prévues dans le projet de loi de programmation pour la justice, examiné au Sénat en octobre, selon une information délivrée par une délégation du ministère de la Justice. Traduction : elle continuera à traiter les affaires des Hautes Pyrénées, des Landes et des Pyrénées Atlantiques. Le tribunal d'instance d'Oloron, lui, fusionnera et deviendra une chambre délocalisée de Pau, perdant ainsi l'autonomie de sa juridiction.

  • 20/06/18 | Marché et pique-nique de producteurs à Lormont

    Lire

    Dimanche 24 juin de 10h à 17h les producteurs du Drive Fermier Gironde organisent leur 2ème marché au Château de Valmont: vente directe de produits fermiers locaux, restauration dans un esprit pique-nique, baptêmes de poneys (10h-12h) et animaux de la ferme (14h-16h)! Au menu : canard ou burgers de la Ferme Gauvry, assiettes de légumes et samoussas du Jardin des Demoiselles, salades de pâtes et sandwiches de la Ferme de Fontaud, pâtisseries de la Ferme de Martineaux, cerises et jus de fruits des Coteaux des Fargues, bières et limonades de la Brasserie Saint-Léon et les vins du Château Marceaux.

  • 20/06/18 | Un nouveau topoguide de randonnée pour la Charente-Maritime

    Lire

    Charente Maritime Tourisme vient d'éditer une nouvelle version de son topoguide de randonnée. Avec la Fédération française de randonnée, elle a sélectionné 37 chemins les plus emblématiques du département, sur les 350 circuits existants (soit 3500 km balisés). Le territoire est notamment traversé par 5 itinéraires de Grandes Randonnées (GR), les GR36, 360, 4 et 655, ce dernier étant une chemin de Compostelle. Le GR8, de l'Estonie au Portugal, y sera bientôt prolongé.

  • 20/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: des mesures pour les agriculteurs sinistrés

    Lire

    Suite aux intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques, plusieurs mesures sont mises en œuvre à destination des agriculteurs: ouverture des démarches de reconnaissance de calamité agricole et catastrophe naturelle, numéro vert pour permettre aux agriculteurs en grande difficulté de se faire connaître (0 800 620 069), évaluation des sinistres auprès des 7 500 éleveurs du département et des organismes de défense des signes officiels de qualité, ou encore organisation de missions d’enquête pour établir et reconnaître les sinistres. Infos : www.pa.chambagri.fr

  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | LGV : Ce qu'ils en disent

30/04/2007 |

Jean Lois Carrère

Ils sont élus, régionaux, locaux, responsables d'associations, tous concernés par le débat public sur la LGV Bordeaux-Espagne, attentifs aux enjeux de pareil ouvrage et à la réaction des populations. Voici quelques extraits de leurs points de vue.

Jean-Louis Carrère, sénateur des Landes, premier vice-président du Conseil Régional chargé des Transports et Infrastructures : "la gestion du débat public actuel a été habile et exigeante. La commission a multiplié le nombre de réunions, ce qui a eu aussi pour effet d'accentuer l'expression de groupes qui autrement auraient été sans doute plus agressifs. Par rapport à la conduite du débat public sur la LGV Bordeaux-Toulouse, c'est beaucoup plus astucieux. Est-ce satisfaisant pour la démocratie? Je suis réservé mais ça nous a beaucoup intéressé et nous avons été présents autant que faire se peut; ça n'a pas été le cas de tous les élus, maires notamment à l'exception remarquable du maire de Bayonne au cours des réunions au Pays Basque. Là, les socio-professionnels et les associations ont pu faire valoir leurs points de vue, l'idée du passage du TGV a fait son chemin. J'ai trouvé légitime le souhait exprimé par tous nos partenaires que l'édification de la voie nouvelle soit en phase avec la visibilité du report modal, c'est à dire du transfert de la route vers le rail de 4.000 camions par jour. J'ai rapporté cette exigeance à Alain Rousset. Et j'ai appuyé auprès du président Chaussade la demande des "Verts" du pays Basque en faveur d'une étude complémentaire touchant à la capacité de la ligne de chemin de fer existante entre Bayonne et la frontière."

Jean Genet maire de BayonneJean Grenet député-maire de Bayonne est au Pays basque l'élu qui a participé avec le plus de disponibilité au débat public, ce qui ne rend son point de vue que plus intéressant: "le débat a été bien organisé lorsque l'on se rappelle ce que fut une première tentaive à Arcangues, il y a dix ans. C'est un grand progrès et un bon exemple de démocratie participative. Aujourd'hui, les mentalités ont évolué et nous ne ressentons pas de blocage de principe. J'ai bien noté que le résultat de l'expertise complémentaire qui vient d'être connuà Dax indique que les lignes actuelles pourraient être utilisées jusqu'en 2020mais, qu'au delà de cette date, il faudrait faire le saut. Ainsià terme nous savons que de nouveaux sillons seront indispensables; au conseil municipal nous avons délibéré et notre position va dans le même sens que celle du Conseil de Développement du Pays basque, à savoir "oui à la poursuite des études et à l'association étroite des collectivités aux choix futurs. Et ceci, d'autant que d'importants fonds européens ont été réservés pour la partie de la LGV Vitoria-Dax.Il faut envisager un traitement tout particulier pour cette ligne au Pays basque, de sorte qu'il ne soit pas balafré. A cet égard le Pays basque espagnol sait réaliser beaucoup d'ouvrages adaptés."

Jean-luc Gleyze conseiller général du canton de Captieux : "l'examen approfondi du dossier laisse apparaître que le fret n'est pris en compte que de façon marginale 2.000 camions sur les 14.000 qui circuleront demain sur la façade atlantique; l'objectif est louable mais peu ambitieux comparé aux 4 milliards consacrés à cette infrastructure. L'Etat à travers RFF, soumet au débat publidc la création d'une LGV Bordeaux-Espagne et non un véritable projet ferroviaire présentant une vision globale et cohérente des transports. Parmi les trois scénarios proposés, le troisième passage par l'Est des Landes recueille de toute évidence la préférence de RFF parce qu'il offre l'avantage d'un éventuel tronc commun averc la LGV Bordeaux-Toulouse, dont le choix du tracé entre Bordeaux et Agen reste comme par hasard çà définir. Pour le canton de Captieux, cette solution est inacceptable car il aurait alors à supporter la création d'un embranchement cumulé de voies, un véritable triangle ferroviaire recevant à la fois les trafics, entre Bordeaux et Toulouse, Bordeaux et l'Espagne, l'Espagne et Toulouse.Enfin le jumelage serré d'une voie ferroviaire avec la future A65 (Langon-Pau) n'est absolument pas garanti, et bien que j'en ai fait la demande officielle, l'Etat s'obstine à considérer impossible toute anticipation sur ce sujet..."

L'ESTIA : Ecole d'Ingenieurs à Bayonne : "la solution à long terme est ferroviaire et comporte la construction d'une seconde ligne ferrée à grande vitesse, mixte,entre Bordeaux et la frontière espagnole, en passant par l'Est des Landes. En effet pour que la capacitéde transport de fret de la ligne actuelle Bordeaux-Hendaye, de un million de tonnes soit portée à 20 millions pour absorber une partie de l'augmentationprévue d'ici 2020 du fret routier, il faut engager de très importants travaux...D'autre part, l'arrivée à Irun d'une ligne LGV espagnole en 2013 drainera 3 millions de voyageurs dans les seules régions frontalières d'Euskadi et de Navarre mettant Madrid à 2h30 et, par voie de conséquence rend nécessaire la seconde ligne à grande vitesse, mixte, entre Bordeaux et la frontière espagnole."

 

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
330
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !