Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/05/18 | Ford Blanquefort : les délégués syndicaux déboutés

    Lire

    Nouvelle déconvenue ce mardi pour les salariés de l'usine Ford de Blanquefort : cinq délégués syndicaux ayant assigné la direction en justice pour "délits d'entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" le 7 mai dernier viennent de voir leur demande déboutée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Le groupement reprochait au constructeur d'avoir rendu des ordres du jour imprécis lors du dernier Comité d'entreprise de mars, notamment à propos de la décision de l'arrêt des investissements sur le site de Blanquefort, annoncé en février. Les cinq délégués ont choisi de faire appel.

  • 23/05/18 | Trains : des perturbations ce week-end

    Lire

    Ce mercredi, la SNCF annonce un blocage du trafic des trains au sud de la Gare de Bordeaux ce week-end (jusqu'à dimanche 14h) en raison de la pose définitive du pont de la Palombe au dessus du noeud ferroviaire. Pour les voyageurs, aucun TGV ne circulera entre Bordeaux et Arcachon, Tarbes et Hendaye. Pas de train non plus entre Bordeaux et Facture, Morcenx (au delà, ce sera en TER vers Mont-de-Marsan) ou Toulouse (seulement quelques Intercités Agen-Toulouse-Marseille, mais pas de TGV). Enfin, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon, les voyageurs sont invités à prendre le bus jusqu'à Pessac, puis à voyager en TER.

  • 23/05/18 | Le Festival du film citoyen revient à La Rochelle

    Lire

    Le 3e édition du festival du film de prévention, citoyenneté et jeunesse de La Rochelle se déroulera du 31 mai au 2 juin au Cinéma CGR Dragon, Cours des Dames sur le Vieux-Port. Au programme : 32 courts métrages réalisés par des 11/25 ans venus du monde entier ; France, Canada, Mexique, Roumanie, Belgique, Algérie, Congo, Albanie, Tunisie, Cameroun, Portugal, Macédoine, Maroc. Le FestiPrev avait attiré 3 500 spectateurs et 10 000 visiteurs sur le Village du festival en 2017. www.festiprev.com

  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | LGV Tours-Bordeaux : en 2011, où en est-on ?

02/02/2011 |

un responsable de RFF montrant le tracé futur de la LGV à Montguyon (Charente-Maritime)

Promis pour fin 2011, les travaux de la LGV Tours-Bordeaux, pourraient bien démarrer un peu plus tard que prévu. La raison ? La réticence de certaines collectivités locales à voter leur engagement financier dans l'opération. Un retard qui, s'il n'inquiète pas trop encore RFF, pourrait tout de même avoir des conséquences quant à la signature de la concession entre Vinci et RFF, elle-même indispensable à la finalisation des études et au commencement des travaux. En ce début d'année, Aqui fait le point sur la situation.

Le 30 mars dernier, RFF attribuait la concession de la construction, de l'exploitation et de la maintenance de la future LGV Tours-Bordeaux au groupement Lisséa, filiale de Vinci. Initialement prévue pour l'automne 2010, la signature de la convention de concession tarde désormais à venir. En effet, comme le rappelle Bruno de Monvallier, Directeur régional de RFF Aquitaine Poitou-Charentes, elle ne peut intervenir sans « le préalable nécessaire de la signature de la convention de financement par l'ensemble des collectivités locales participant au projet ». Or, autour de la table des négociations, il n'y a rien moins que 57 collectivités, dont 16 collectivités d'Aquitaine. Un retard que Bernard Uthurry, Vice-Président du Conseil régional d'Aquitaine en charge des infrastructures et des transports, met sur le compte de la décision de l'Etat de « vouloir traiter avec chacune des collectivités plutôt qu'avec un groupement » les représentant dans leur ensemble. « Du coup, ça a donné le sentiment à chacune d'entre elles de pouvoir marchander leur financement », s'exaspère-t-il. Si certaines ont déjà signé, d'autres tardent à donner leurs accords, du moins pas sans contrepartie. Parmi elles « Midi-Pyrénées, qui souhaite conditionner au maximum, son financement par rapport à la ligne Toulouse Bordeaux ou encore le Conseil général des Landes qui veut quant à lui des garanties vers l'Espagne... » Dernier exemple en date, ce 21 janvier, le retard du vote du financement de la CUB (lire aqui).

Gain de temps et développement du TER
Côté chiffres, le coût de cette nouvelle LGV représente un budget de 6,7 milliards d'euros, dont 3,7 milliards à la charge de RFF. Pour le reste, l'Etat participe à hauteur de 1,5 milliard, l'Europe de 10 millions d'euros et l'ensemble des financements des collectivités locales pèseront 1,477 milliards d'euros. Coté Aquitain, « les collectivités participent à hauteur de 841 millions d'euros, dont 306 millions sont portés par la région » précise Bernard Uthurry. Un investissement de taille, à la hauteur de retombées envisagées pour l'ensemble du territoire aquitain. Un gain de temps d'abord : Bordeaux-Paris en 2h05, Bordeaux - Angoulême en 35 minutes, et 30 minutes de gagnées entre Bordeaux et Poitiers... Mais au-delà des villes directement concernées par la LGV, celle-ci permet aussi de « libérer des sillons pour assurer au quotidien les liaisons TER, et pour les trains de marchandises, tout en relevant le défi du bilan carbone » insiste le Vice-Président en charge du transport. Un point de vue logiquement partagé par Bruno de Monvallier convaincu que « le TGV ne tue pas le TER au contraire, il le développe » notamment par la création de nouvelles dessertes, entre les gares LGV et les autres villes du territoire.

Fin des travaux mi-2016
Mais alors quid du calendrier ? Pour le Directeur régional, l'objectif est clair : « aller le plus vite possible. » Pour preuve, et sans attendre de signer la convention de concession, Vinci et RFF travaillent de concert notamment sur la question des acquisitions foncières, et le futur concessionnaire entame la concertation avec les collectivités quant à la réalisation des études détaillées. « Si le calendrier est respecté, on peut penser que les travaux préparatoires démarreront début 2012 ». Vinci, s'attaquera ensuite au génie civil : trois ans pour construire les 300 ponts et tunnels qui jalonnent l'itinéraire ! Puis viendra le terrassement, la plateforme et l'ensemble des opérations purement ferroviaires « Mi 2016, les travaux devraient être finis ». Pour autant, il faudra encore attendre six mois, le temps de nombreux tests et essais, pour que passe le premier TGV de voyageurs, logiquement début 2017.

Photo : Caroline Blumberg

Solène Méric

Partager sur Facebook
Vu par vous
269
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !