Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Libourne veut surfer sur le tourisme fluvial

05/08/2015 | La Communauté d'Agglomération du Libournais veut faire des fleuves qui la traversent un atout pour son développement touristique

Libourne se retourne vers ses fleuves, l'Isle et la Dordogne, et le tourisme fluvial comme atouts pour son développement économique

De plus en plus de touristes goûtent les plaisirs des croisières fluviales. Or Libourne, au confluent de l'Isle et de la Dordogne, riche de son patrimoine médiéval, portuaire et vinicole a, en la matière, bien des cartes à jouer. D'autant que les touristes américains, allemands, et anglais à fort pouvoir d'achat qui pratiquent ce type de loisirs sont autant de vecteurs de développement économique. « Un enjeu économique fort et de création d'emplois qui fait de la politique touristique, et notamment du tourisme fluvial, une priorité pour la Communauté d'Agglomération du Libournais », explique Jean-Philippe Legal, son vice-président en charge du tourisme et Président de l'Office de tourisme intercommunal.

Desservie par un seul bateau en 2011, la bastide portuaire s’affirme peu à peu comme une escale incontournable. De mars à novembre, ce sont désormais six bateaux de cinq compagnies de croisière fluviale qui s’amarrent régulièrement au ponton de la ville rénové tout exprès en 2011. Et les prévisions sont exponentielles, ils étaient 17 000 croisiéristes en 2014, ils seront 25 000 en 2015 et 36 000 en 2016, selon le service des domaines publics de la ville.
« Mais une fois les bateaux à quai, il s’agit de retenir les passagers. En effet, beaucoup de ces compagnies arrivent à Libourne, mais ensuite emmènent directement leurs riches clients en bus jusqu’à Bergerac », regrette le vice-président. Or « il faut faire consommer et dépenser chez nous, sur place ». Une stratégie d’offre de produits touristiques est donc à l’œuvre pour séduire les croisiéristes et les sociétés qui les portent : balades en calèches, ou encore valorisation du marché libournais au cœur de la bastide. Haut en couleur, en saveurs et en accents du sud-ouest, il est typiquement représentatif de l’authenticité du « mode de vie à la française », dont les touristes du monde entier sont particulièrement friands.

« Diffuser la présence des touristes sur l’ensemble du territoire » A ces initiatives s’ajoute « un ambitieux projet d’aménagement urbain de la bastide et des quais ». Un projet à trois pieds, qui vise d’abord à recréer un centre-ville semi-piéton plus accueillant, et plus dynamique pour les commerces. Vient ensuite, l’aménagement d’une promenade douce et continue le long de la rive. L’idée ici est bien de mettre en valeur la belle confluence, mais aussi le port, la façade urbaine des chais situés en amont, ainsi que les cales à bateaux et anciens chemins de halage sur les berges naturelles. « A l’image de Bordeaux, Libourne veut se retourner vers le fleuve. Un tel projet urbain est un levier touristique fort » insiste Jean-Philippe Legal. Objectif de fin de travaux : 2019.
Enfin, un travail de structuration de l’offre est déjà enclenché avec les communes de la CALI, « pour diffuser la présence des touristes sur l’ensemble du territoire », ainsi qu’avec Bordeaux, « l’incontournable porte d’entrée touristique de la Gironde » qui le sera d’autant plus avec la future Cité des Civilisations du Vin. Celle-ci représente également un enjeu d’importance pour le Libournais : la mise en place d’une offre coordonnée d’itinérance oenotouristique... non exclusive d’une itinérance fluviale.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : s faric

Partager sur Facebook
Vu par vous
5510
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
alain renard | 24/08/2015

L'émission télévisée de jeudi dernier sur Antenne 2,éclaire singulièrement les retombées économiques potentielles du tourisme fluvial sur les territoires traversés, l'offre d'emploi et de rémunération des personnels embarqués. Mais aussi de l'abus d'image quant à la "gastronomie" servie à des réels amoureux de celle réelle de nos régions. J'ai éprouvé colère et honte en entendant un cousin québecois évoquer la qualité du veau de Challans, alors que le plat qui lui était servi (peut être savoureux!) était élaboré à partir d'une bête à l'origine bien autre. Notre paysage, notre patrimoine, la qualité de vie et des produits que l'on nous prête car outils de spéculation et de bénéfices off shore!

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !