Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

  • 20/02/18 | Logement : la flambée bordelaise confirmée

    Lire

    Le nouveau baromètre des prix moyens de l'immobilier dans les villes de plus de 100 000 habitants est riche en enseignements. On y apprend, sans grande surprise, que Bordeaux figure dans le top 3 des dix villes les plus chères de France : 266 124 euros en moyenne (juste derrière Lyon et ses 279 524 euros), soit une hausse de 13,2%. En comparaison, la ville de Toulouse se situe loin derrière en douzième position (175 609 euros). Enfin, le baromètre d'LPI-Se Loger affirme que le prix moyen d'un logement dépasse les 200 000 euros dans sept villes (sur 34) de plus de 100 000 habitants.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Start up à succès: Loisirsenchères.com et Thomas Boisserie

31/01/2016 | Voici l'histoire d'une réussite contemporaine où le talent le dispute à l'humilité et où le numérique est synonyme de business

La société a été fondée en juillet 2014

Thomas Boisserie, 32 ans, appartient à la génération de ces jeunes hommes et femmes qui se lancent dans l'entreprise après avoir vérifié, sur place, que la terre était ronde. Et que le monde était si divers qu'il méritait que l'on parte à sa rencontre. Les rencontres, justement, le co-fondateur de Loisirsenchères.com en a fait une qui l'a convaincu de lancer en France, à Bordeaux, un site de e-commerce dont il n' y avait pas d'équivalent pour proposer une grande palette de loisirs aux meilleures conditions de prix avec l'ambition de la qualité. Portrait d'un jeune chef d'entreprise qui n'oublie pas ses racines.

Thomas a grandi à Arsac en Médoc, fréquenté le lycée de Pauillac, suivi une classe préparatoire au lycée Montaigne avant de rejoindre, à Grenoble, l'Ecole de Commerce. Cette première étape appelait un vrai grand voyage; le voilà comme beaucoup d'autres de sa génération, et de celles qui suivent, attiré par l'Australie. Il y débarque, en charge de la production du festival du film français pendant un an, en 2006. Mais, en lui, sommeillait l'envie de servir: au bout d'un an, il regagne la France avec, dit-il aujourd'hui, «  une démarche à but non lucratif ». Il découvre le mécénat en vraie grandeur et va travailler, pendant cinq ans, pour le compte de l'association « Aide et Action » depuis Paris, en tant que responsable des partenariats: "j'allais voir des grandes entreprises pour financer des projets d'éducation dans le monde »

De l'éducation à la culture, il n'y a qu'un pas : voici que Thomas revient au pays mettre son expérience du mécénat au service du CAPC ( Le Centre d'art contemporain de Bordeaux ), un moment de son jeune parcours qu'il résume de deux mots : une super mission...avec, ajoute-t-il le sourire aux lèvres, le statut de contractuel de la fonction publique, pendant deux ans...

Un mariage et une rencontre hollandaiseEt puis comme on revient toujours sur les pas de son enfance et de son adolescence, ne serait-ce que pour être témoin au mariage d'un ami, en Médoc, il y croise un hollandais dont la découverte de l'activité le fascine. Il s'agit du fondateur d'un site devenu le leader des ventes de vacances aux enchères au Pays Bas. Un quart de la population y est inscrite, rien que cela...

Pourquoi pas nous ? se dit le jeune homme qui a retenu de ses années d'étude quelques leçons : à commencer par celle-ci qu'il récite, convaincu: le meilleur moyen de définir le meilleur prix, au meilleur moment, c'est la loi de l'offre et de la demande. Et, là, quoi de mieux que de connaître une sorte de bourse d'affaires, d'ouvrir des enchères et de vendre de la billetterie... Au passage, Thomas Boisserie pointe l'essoufflement du système actuel des soldes « toute l'année ». Le voilà donc qui co-fonde, le 1° juillet 2014, Loisirenchères.com ; il est alors le seul à y travailler, à temps plein, depuis le camp de base de la Pépinière écocréative des Chartrons à Bordeaux.  « Nous sommes maintenant 18 dont 15 en CDI et notre chiffre d'affaires a explosé, avec de juillet 2014 à décembre 2015, une croissance mensuelle moyenne de 38% » précise-t-il avec la satisfaction que l'on devine mais une humilité qui n'est pas feinte; « celle-ci est dans notre ADN » dit-il avec force et « nous pratiquons une manière de management agile où il n' y pas de place pour l'égo »

300 enchères par jourThomas Boisserie se souvient en effet de l'époque très récente où il ne décrochait qu'une enchère par jour; aujourd'hui Loisirsenchères.com en compte quelques 300 par jour ! Et pas seulement en France. L'entreprise pour faire face à cette croissance très rapide a réuni 800.000 euros, à la faveur de deux levées de fonds où elle a, d'ailleurs, fait entrer les hollandais ; elle est soutenue par la Banque Publique d'Investisssements, le Conseil Régional, le Crédit Agricole qui a mis à sa disposition à Paris un bureau au sein de la pépinière du Crédit Agricole « Village by CA » où un collaborateur de « Loisirs » est au contact d'autres start up et de grandes entreprises. « Nous allons atteindre l'équilibre cette année, déclare Thomas Boisserie et notre objectif est de devenir le plus grand site de vacances de e-commerce en France".

A Bordeaux où l'on se serre encore après avoir démonté une cloison, on s'apprête à tripler l'espace de bureau, ce qui semble, en effet, impératif. Il faut dire que pour relever en permanence cet extraordinaire challenge, et les bonnes offres, Loisirsenchères.com a besoin, entre autres, de fameux « dénicheurs » : ils sont six aujourd'hui qui, comme le dit Thomas, « fouillent pour trouver les meilleures offres, tout ce qui est dans le champ des loisirs avec un positionnement qualitatif  et souvent des activités de type atypique, façon visite du cimetière du Père Lachaise ou détour par la Normandie, en manière d'hommage à Jacques Tati, le père des vacances de M. Hulot. A Loisirenchères.com on ne vend donc pas seulement que des nuitées d'hôtel et on a bien raison d'en être fier.

Romain Béteille et Joël Aubert
Par Romain Béteille et Joël Aubert

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
9097
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !