aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Maïsadour dresse le bilan d'une année, somme toute, « correcte »

02/12/2015 | Le groupe coopératif affiche cette année un chiffre d'affaires de 1,579 milliard d'euros

Maîsadour

Dans un contexte économique toujours difficile, le groupe coopératif agricole landais Maïsadour qui tenait son Assemblée générale mardi à Hagetmau (Landes), confirme sa progression avec un chiffre d'affaires en hausse de 2%. Une année 2014/2015 qualifiée de « correcte » par les directeurs du géant agricole aux 8.000 agriculteurs et 6.100 salariés.

Après une année dramatique 2013/2014 qui, de calamités météorologiques en crise en Ukraine où le groupe a investi, s'était achevée par un résultat net de - 11,7 millions d'euros, Maïsadour qui limite ses pertes aujourd'hui, tient à démontrer la solidité de son modèle économique coopératif. Son chiffre d'affaires est en hausse de 2%, à 1,579 milliard d'euros ainsi répartis : 50% pôle agricole (céréales, semences...), 33% gastronomie, 14% volailles et 3% jardinerie et motoculture. Son excédent brut d'exploitation a grimpé, lui, de 9% à 56 millions d'euros. « Pas si mal dans le contexte, cela montre bien que nos activités générales fonctionnent correctement », a noté Thierry Zurcher, DG du groupe.
Rapprochement avec le géant TerrenaDu côté de la récolte de maïs, l'année a été « très intéressante, à la limite de l'exceptionnel » après les gros problèmes météo de 2013/2014 qui avaient gâché la production, a expliqué Michel Prugue, président du groupe contraint de gérer des variations record en quantité et en qualité sur ces deux années, de -40% à +70%...
Concernant les semences, dans un marché global en baisse de 9%, le groupe a réussi à faire progresser ses ventes, augmentant ses parts de marché notamment en Pologne, Hongrie ou Roumanie, et doublant ses volumes sur l'Ukraine malgré une situation politico-économique difficile. Maïsadour projette par ailleurs de s'allier à la holding russe Kouban. Plus abouti sur les chiffres, le rapprochement des activités semences avec la coopérative de l'Ouest de la France Terrena devrait permettre de créer une société commune d'ici mi-2016 qui pèsera 250 millions d'euros de CA, et bientôt, ils l'espèrent, deux fois plus.
Fait également marquant de l'année écoulée, le rachat de l'activité nutrition animale des établissements Lacadée, façon de prendre pied sur le marché du mash qui représente près de 30% des volumes d'aliments pour ruminants.
Jambons de Bayonne en ChineLe pôle volailles a de son côté vécu une « très belle année » sur les poulets de qualité, entre labels rouges, marques Saint-Sever et Marie Hot (Fermiers du Sud-Ouest). Mieux, « on est dans une phase où on n'arrive pas à répondre à la demande, il faut en profiter à plein », a souligné M. Zurcher. Ayant par ailleurs « réveillé énergiquement la Comtesse du Barry qui était devenue une belle au bois dormant », Maïsadour s'appuie aussi évidemment (même si le groupe aimerait de meilleurs résultats encore) sur les canards, foie gras, saumons fumés et jambons de Bayonne de Delpeyrat dont l'activité traiteur a, elle, été un échec. Dans une stratégie de développement international, la société qui vient d'entrer sur le marché américain, doit livrer son premier container en Chine début 2016. « Le défi va être d'avoir assez de porcs +bayonnables+ car on prédit une forte croissance sur ces marchés », a expliqué Philippe Carré, DG adjoint.
A noter enfin que les 36 jardineries Maïsadour du Sud-Ouest, bien connues des Landais, vivent leurs derniers jours puisqu'elles passent peu à peu sous Gamm'Vert (plus de 1.000 magasins). Face aux changements de consommation, il convient de développer la vente sur internet, ce qui aurait été, selon M. Zurcher, « impossible à mettre en œuvre sans être adossé à un réseau national ». Pour ne pas perdre les fidèles, le logo « Groupe Maïsadour » restera toutefois toujours présent, en petit, sur les nouvelles enseignes.

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Partager sur Facebook
Vu par vous
6714
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !