aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

20/02/17 : François Bayrou, président du Modem et maire de Pau, dira mercredi après-midi s'il envisage de se présenter à l'élection présidentielle. Cette annonce sera faite à partir du siège du Modem, à Paris.

20/02/17 : C'est le Californien -et ancien résident d'Anglet- Tom Curren, triple champion du monde WSL et triple champion du monde ISA, 52 ans, qui sera le parrain des championnats du monde de surf des nations(ISA), qui auront lieu du 20 au 28 mai à Biarritz.

20/02/17 : La LGV Tours-Bordeaux sera inaugurée à Villognon, en Charente, le 28 février, sur la base de maintenance de Mesea. Le président François Hollande est attendu sur l'événement, mais son éventuelle venue ne sera confirmée qu'au dernier moment.

19/02/17 : Stupéfaction dans la profession agricole après l'annonce ce dimanche 19 février de la "mort brutale" à 58 ans de Xavier Beulin qui présidait aux destinées de la FNSEA depuis 2010

13/02/17 : Des "journées libertaires" organisées par la section étudiante de la CNT-AIT auront lieu à Pau du vendredi 17 au jeudi 23 février. Elles auront pour thème : "mouvements spontanés contre refondation de la Gauche".+ d'info

13/02/17 : Après avoir débuté en Aragon et être passé par la vallée d'Aspe, dans les Pyrénées-Atlantiques, le carnaval béarnais investira les rues de Jurançon le mardi 14 février. Puis il prendra possession de Pau du jeudi 23 au dimanche 26 février.+ d'info

03/02/17 : Après avoir battu Lens en 16e de finales de la Coupe de France, le Bergerac Périgord FC voit se dresser sur sa route une autre équipe du Nord, cette-fois-ci une Ligue 1, Lille. Le match se jouera le 28 février ou le 1er mars.

31/01/17 : Le prochaine édition du Festival du journalisme vivant, qui se déroulera du 27 au 30 juillet à Couthures-sur-Garonne, se fera en partenariat avec le Groupe Le Monde. Ateliers de Couthures-sur-Garonne.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/02/17 | La Gironde " territoire à énergie positive"

    Lire

    Ségolène Royal vient de reconnaître la Gironde comme «Territoire à énergie positive pour la croissance verte». A la clé une subvention de 100 000 euros en appui à la réalisation du programme d'actions proposé par le Département Parmi les projets proposés pour répondre à l'appel à candidature l'opération Cocon 33, un projet pilote pour l'isolation massive des combles des bâtiments publics permettant de réduire la consommation énergétique, tout en dynamisant la production locale d'isolants biosourcés et l'emploi non délocalisable. 120 communes ont demandé à y participer, soit 600 bâtiments et près de 150 000 m2.

  • 20/02/17 | Biarritz met en contact jeunes et employeurs pour les jobs d'été

    Lire

    Depuis 2007, la Ville de Biarritz avec son Espace Jeunes propose une action consacrée aux jobs d’été en collaboration avec l’UMIH et la Mission Locale Avenir Jeunes Pays Basque tous les jeunes âgés de 17 à 25 ans, étudiants, lycéens ou demandeurs d’emploi, désireux de travailler durant la saison estivale ou les vacances d’été, possédant pour certains d’entre eux, une qualification voire une première expérience. La prochaine session aura lieu ce jeudi 23 février de 14 h à 18 h au casino municipal.

  • 17/02/17 | Plans Digues : le ni oui ni non de la Région à la Charente-Maritime

    Lire

    A l'occasion de la pose de la 1re pierre du chantier du Gabut à La Rochelle, la Région avait envoyé son représentant, le conseiller Vital Baude (EELV). Celui-ci a réaffirmé l'engagement financier de l'APLC dans le plan d'action PAPI 2012-2017 mais est resté sibyllin concernant une aide au plan 2018-2025, pourtant validé par l'Etat. Il a invité les élus locaux à lui faire "remonter les avenants des chantiers les plus urgents". La suite fera "l'objet d'une réflexion", sur la forme et le fond.

  • 17/02/17 | Les saveurs du Périgord ont rendez-vous au Salon de l'Agriculture

    Lire

    Foie gras, canard, noix, pommes, truffes, vins de Bergerac, poulet fermier du Périgord, agneau du Périgord, cabécou... toutes les saveurs du Périgord ont rendez-vous au Salon International de l’Agriculture de Paris, du 25 février au 5 mars. Les nombreux visiteurs pourront découvrir la richesse du Périgord en matière d’activités de pleine nature. Le 28 février, la journée dédiée à la Dordogne proposera des animations culinaires animées par le chef Yves Jasmin.

  • 17/02/17 | H5N8 : la FDSEA 40 pour un abattage total des canards

    Lire

    Avec la démultiplication du virus aviaire, la FDSEA des Landes s'est prononcé jeudi pour un nouveau vide sanitaire, puisque les mesures d'abattage préventif par zones sont "dans l'impasse". Le syndicat demande par ailleurs d'accélérer les indemnisations des éleveurs qui, s'ils n'ont pas été touchés par le H5N8, n'ont pas pu rentrer de nouveaux canards depuis janvier dans les exploitations. "Les banques aussi doivent jouer le jeu" car les producteurs "sont à genoux", selon le président Lesparre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Marchés publics : la Charente-Maritime veut favoriser les PME locales du BTP

12/02/2017 | Dominique Bussereau, Sylvie Marcilly et Michel Sabouraud ont présenté aux professionnels du BTP une charte engageant le Département à favoriser le BTP local

Dominique Bussereau, Sylvie Marcilly et Michel Sabouraud

Le président du Département de la Charente-Maritime Dominique Bussereau (LR) a signé vendredi une « charte départementale de la construction » avec Michel Sabouraud, président de la Fédération départementale du bâtiment et des travaux publics (FDBTP), dans le cadre d’un symposium organisé pour la profession, au sujet de la politique et des investissements départementaux dans le Bâtiment. Objectif de cette charte : « Faciliter l’accès des entreprises locales, en particulier des PME, pour accéder aux marchés publics portés par le Département ».

Bien sûr, il ne s’agit pas de changer la loi concernant les appels d’offres, ni de trouver un subterfuge pour la contourner. Sylvie Marcilly, vice-présidente du département en charge du développement économique et qui a mené le projet à bien, assure être partie d’un constat. « On s’est rendu compte que nous ne communiquions pas assez avec le monde de l’entreprise, sur les appels d’offres et comment y répondre au mieux. » Un constat partagé par Michel Sabouraud : « Souvent les PME n’y répondent parce qu’elles ne savent pas comment faire, car les modalités pour y répondre s’inscrivent dans un cadre juridique et administratif rigide et complexe ». La charte prévoit donc de former les chefs d’entreprises à répondre de manière efficace aux appels d’offres, à travers deux demi-journées de formation dans l’année, organisées sous forme de café-conférence par le Département. Côté communication toujours, le Département s’est engagé à diffuser ses offres de marchés à la fois sur son site internet et sur celui de la FDBTP.

Des appels d’offres à portée de PME

Pour faciliter l’accès au PME, le Département a choisi de renforcer sa politique d’allotissement dans ses appels d’offres, c’est-à-dire de diviser un projet de chantier en un maximum de « lots » différents (un pour l’électricité, un autre pour la maçonnerie, un pour la peinture, etc.), afin que les PME, souvent spécialisés dans un seul domaine, aient les capacités techniques, financières et humaines d’y répondre et de l’exécuter. L’institution compte également faire un effort de précision dans la rédaction de ses appels d’offres, en détaillant le plus possible les critères concernant les coûts de fonctionnement du bâtiment futur, afin de s’inscrire dans une politique de construction durable.

Le Département s’est aussi engagé à augmenter le montant de l’avancement forfaitaire, pour alléger les charges financières des PME lorsqu’elle s’engage sur un chantier : « C’est à voir au cas par cas, selon l’ampleur du chantier et des coûts à engager, mais on peut parler de 10% pour des travaux à plus de 500 000 € », explique Sylvie Marcilly. La collectivité prévoit également de s’impliquer auprès des entreprises de BTP dans la lutte contre les vols et les dégradations, qui ont souvent cours sur les chantiers et qui représentent une perte nette pour l’entreprise. « Nous allons étudier une solution pour répartir les coûts de gardiennage et de vidéo-surveillance, entre les entreprises et le Département, car aucune assurance ne prend en charge ce type de risque » et que les PME n’ont pas toujours les moyens d’investir dans du gardiennage de chantier.

Un recours à la négociation

La charte prévoit également d’autoriser un « recours aux variantes » dans les consultations publiques, et de « sensibiliser les maîtres d’œuvres à une étude plus poussée de ces dernières afin de retenir l’offre technique la plus adaptée et la mieux-disante ». Le Département compte d’ailleurs expérimenter le recours à l’audition de entreprises, dans le cadre des marchés à procédures adaptés, pour se faire repréciser des points de dossier, revoir les objectifs, bref, négocier la meilleure des solutions pour les deux parties. Concernant les chantiers les plus complexes, le Département envisage de rallonger la durée du temps de préparation d’un à deux mois.

Pour Michel Sabouraud, cette charte est une « belle avancée » pour l’accès des PME au marché public, même s’il « reste toujours des améliorations possibles à apporter », et qui feront l’objet de discussions ultérieures. « A ma connaissance, c’est la première charte du genre signée en France avec un Département », affirme le président de la FDBTP. Il espère maintenant que cette charte fera des émules auprès d’autres collectivités locales. Dominique Bussereau s’est engagé a faire porter à connaissance cette charte aux autres présidents de Département de la région.

Le Département et le BTP en chiffres :

  • 600 000. Le nombre, en m2, de patrimoine bâti que détient le Département, dont les 51 collèges de Charente-Maritime.
  • 84%, le pourcentage d’entreprises locales ayant décroché un marché public du Département en 2016.
  • 31,4 M€. Le budget travaux prévus pour 2017.
  • 51 M€. L’aide du Département aux communes et intercommunalités entre 2010 et 2016, dans le cadre de la revitalisation des centres-bourgs et de l’entretien du patrimoine bâti (écoles, logements, équipements touristiques).

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
2087
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !