Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

28/09/20 : Une nouvelle opération de dépistage gratuit de la COVID-19 est en cours jusqu'au 30 octobre du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 à l'Arkéa Arena de Floirac. Cette opération s'adresse uniquement aux personnes prioritaires munies d’un justificatif.

28/09/20 : A Pau, l'édition 2020 de la manifestation culturelle "Les idées mènent le monde" qui aurait du se tenir les 20, 21 et 22 novembre prochains est reportée à 2021. En cause: la situation sanitaire et le bon respect des mesures de lutte contre l'épidémie.

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/09/20 | Pierre Hurmic salue l'entrée au Sénat de Monique de Marco

    Lire

    Réaction enthousiaste du maire de Bordeaux après l'élection en Gironde de Monique de Marco: "C’est une victoire historique pour l’écologie politique. Après avoir gagné Bordeaux, mais aussi Artigues et Carbon Blanc sur la métropole qui ont rejoint Bègles, les écologistes viennent de démontrer leur capacité de conviction sur l’ensemble des territoires girondins. Monique de Marco et le nouveau groupe écologiste porteront au Sénat, avec force et compétence, les causes du climat, du respect du vivant, de la justice sociale et des droits humains. Ils pèseront pour concrétiser rapidement les 149 propositions issues de la Convention citoyenne pour le climat."

  • 28/09/20 | L'Hermione compte repartir au printemps 2021

    Lire

    L'Hermione pourrait repartir au printemps 2021, a annoncé vendredi le président de l'association Hermione-Lafayette Olivier Pagezy : « Dans le cadre du plan de relance, le ministère du tourisme a un budget pour faire la promotion de la France à l’étranger et il a bien compris le rôle d’ambassade que peut jouer L’Hermione ». Atout France travaille avec l'association sur un projet de voyage dans les pays européens «les plus susceptibles de venir chez nous», pour y porter les couleurs de la région.

  • 28/09/20 | Le traité d’unification allemande fête ses 30 ans à Limoges

    Lire

    Le 2 octobre, la Maison de l’Europe Direct Limousin fête les 30 ans du traité d’unification allemande ainsi que la présidence allemande du Conseil de l’Union Européenne. Au cours de cette journée de célébration à l’Espace Simone Veil, le public pourra découvrir l’exposition « Au coeur de l’Allemagne » et les structures travaillant dans le cadre des relations franco-allemandes. Des conférences autour de cette thématique sont également organisées. Entrée libre et gratuite.

  • 28/09/20 | L’agglo de Royan soutient les entreprises face au Covid19

    Lire

    La Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique vient de décider une aide d’un million d’euros pour soutenir la trésorerie des entreprises qui ont été touchées par la crise sanitaire. Cette subvention de fonctionnement sera versée aux entreprises de moins de 20 salariés et aux associations employeuses résidant sur le territoire communautaire. Le dossier de demande d’aide doit être déposé avant le 30 octobre et est disponible sur le site de l'agglo.

  • 28/09/20 | Eysines : un nouveau bâtiment pour le Centre Départemental de l'Enfance

    Lire

    Les travaux d'agrandissement et de modernisation du Centre Départemental de l'Enfance et de la Famille entamés en 2016 sont désormais terminés. Le bâtiment, installé à Eysines accueille depuis 1934 les enfants de 0 à 3 ans confiés à l'aide sociale à l'enfance ou nés sous X. Le bâtiment ouvrant ses postes ce vendredi 25 septembre est équipé de panneaux solaires et il est entouré d'un parc arboré. Le montant des travaux du CDEF, qui accueille chaque année une centaine d'enfants et où travaillent 77 agents, s'élève à 4,6 millions d'euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Margot & Tita, le parfum bordelais et éco-responsable qui rêve d’international

10/09/2020 | Créée en 2018, la marque Margot & Tita fabrique et commercialise des parfums éco-responsables en France et en Europe et souhaite accélérer son développement.

Audrey Maingault et Julie Schoell, associée et fondatrice de Margot&Tita

Après quinze ans dans le développement commercial à l’export dans le commerce international, Julie Schoell a fondé Margot & Tita à Bordeaux en 2018. Forme d’hommages à ses deux grand-mères qui donnent leur nom à la société, l’entrepreneure propose un parfum pour l’environnement et aux senteurs de son enfance. L'entreprise vise 1450 nouveaux points de ventes dès le début de l'automne. Rencontre avec une jeune entreprise qui rêve de conquérir le monde avec ses parfums mélangeables.

« Puisque je ne trouvais pas de marque dont j’adhérais aux valeurs et aux engagements, j’ai créé la mienne ». Voici comment est née Margot & Tita en 2018, sous l’impulsion de Julie Schoell, rejointe par son associée Audrey Maingault le « nez » de l’entreprise également en charge du marketing. Après une quinzaine d’années dans le développement commercial, notamment à l’international, Julie Schoell avait envie d’autre chose. « Je n’étais pas forcément raccord avec les valeurs des marques pour lesquelles j’ai travaillé, j’étais même frustrée », se remémore l’entrepreneure. Ainsi, elle a fondé sa marque de parfums éco-responsables, en lui donnant le prénom de ses grand-mères qui lui ont transmis un champ olfactif et un mode de vie singulier. « Margot et Tita étaient mes inspirations de départ », ajoute Julie Schoell.

Margot, originaire du Lot-et-Garonne, représente l’authenticité, le naturel, la simplicité. « C’est comme si on était dans du coton, sourit Julie Schoell. Quand je vais dans le Lot-et-Garonne, la terre a une odeur ». L’autre grand-mère, Tita, représente une forme de féminité, un fort caractère, le chic. « J’étais admiratrice du goût et de la féminité de ma grand-mère », affirme la cheffe d’entreprise. Outre l’inspiration familiale, la fondatrice de Margot & Tita met un peu de Bordeaux dans ses parfums, « l’océan à proximité, les balades sur les quais, j’essaie de mettre un peu de tout cela dans les produits. Mettre une senteur sur le papier, ce n’est pas évident ».

Un produit éco-responsable et mélangeable

Si l’entrepreneure a fondé Margot & Tita, c’est aussi pour défendre des valeurs qu’elle ne retrouvait pas forcément dans ses expériences passées. Parmi elles, la nature et le respect qu’on lui doit. Exit donc l’emballage, « souvent jeté après ouverture » glisse Julie Schoell. Les produits sont made in France et vendus dans des récipients en verre ou en plastique recyclé. « Nos parfums sont éco-responsables jusque dans la composition du produit, affirme la présidente de Margot & Tita. Nous utilisons de l’alcool de blé ou de betterave pour nos mélanges. La seule trace de synthèse dans la conception de nos produits sert à maintenir une certaine qualité ou apporter des senteurs animales comme le musc ».

La nouvelle gamme de Margot & TitaMargot&Tita vient de lancer une gamme de brumes parfumées déjà commercialisée en Pologne. ©Karen Petit


Outre l’aspect environnemental, Margot & Tita s’appuie sur deux arguments : un produit abordable, qui peut-être mélangé. « Nos produits sont à collectionner et assortir, précise Julie Schoell. Un peu comme un dressing mais avec du parfum. Le ‘mix&match’ (mélanger et assortir, littéralement) permet de créer un parfum unique et séduit particulièrement ».

Un développement rapide, ralenti par le Covid-19
Margot & Tita est entrée en phase de commercialisation en fin d’année 2018 et a rapidement séduit des distributeurs prestigieux, à l’image de Marionnaud ou les Galeries Lafayette. « Quand nous avons créé la collection, nous savions déjà ce que nous voulions faire et à qui le vendre, c’était un plus pour nous », éclaire Julie Schoell. Début octobre, la marque compte ouvrir 1450 points de vente, majoritairement en France mais aussi en Europe, portant ainsi le total à 1780 points de vente. «  Nous avons cinq réseaux de distribution, affirme la cheffe d’entreprise. Les chaînes de parfumerie comme Marionnaud, les grands magasins comme les Galeries Lafayette, les drugstores (à l’étranger surtout, pharmacie et parapharmacies en France), les espaces duty-free comme à l’Aéroport de Bordeaux Mérignac et Internet ».

Ce développement éclair a été échancré par l’épidémie de coronavirus, sans pour autant l’arrêter net. « Les dégâts sont importants au niveau économique dans le monde, mais même si notre développement a été ralenti par l’épidémie nous avons été peu impactés par le virus dans la mesure où il n’a fait que décaler nos projets de trois mois ». Ce trou d’air de trois mois a permis à Julie Schoell et ses collaboratrices de se recentrer sur leur projet et développer le site internet de l’entreprise. La fondatrice de Margot & Tita s’attendait à une deuxième année d’existence (2020) « incroyable », mais s’estime chanceuse. « Nous sommes en phase de démarrage, c’est moins dramatique. Nous affichons malgré tout une croissance de 55 % sur 2020 jusqu’à maintenant ». La marque bordelaise vient de lancer une gamme de brumes parfumées en France et en Pologne et vise désormais un développement européen puis international.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : Julien Boyer

Partager sur Facebook
Vu par vous
5011
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !