Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/09/21 : Bègles - Soirée festive le 24 septembre au Musée de la Création Franche pour le lancement d'une campagne de dons pour restaurer l'oeuvre totem du Musée, la sculpture Au crépuscule d’un automne, de Louis Chabaud installée en 1993 dans le parc.+ d'info

10/09/21 : A Bordeaux, l'I-Boat fête (déjà!) ses 10 ans les 1er ,2 et 3 octobre avec une programmation internationale pour 3 jours de fête en plein air. Un mini festival avec le DJ Ricardo Villalobos,le producteur Palms Trax ou encore Voilaaa Sound System+ d'info

09/09/21 : Vaccins - Du 13 au 17 septembre, de 8h à 18h, le centre de vaccination de Cenon situé 88 cours Victor Hugo, accueille les personnes (dès 12 ans) sans RDV. Des doses du vaccin Pfizer sont administrées.

03/09/21 : A partir du 6 septembre, et pour le mois, le Département de la Gironde aménage la piste cyclable de la RD 806, qui traverse Bernos-Beaulac, afin de créer un rampe pour les cyclistes et les cavaliers.

03/09/21 : Le mardi 7 septembre à 19h, le Muséum de Bordeaux accueille Hervé le Treut pour une conférence sur "Le changement climatique, hier, aujourd'hui et demain".

03/09/21 : La 11ème édition des Tribunes de la presse se tient du 14 au 16 octobre à Bordeaux, sur le thème "Que peut le politique?", et en présence de Cédric Villani, Asma Mahlla, Jean-Claude Mailly, Lucile Schmid, de Flore Vasseur, Elie Barnavi, Manuel Valls.

01/09/21 : Le dimanche 5 septembre dès 10h30, la Ville de Châtellerault organise la 12ème édition de la Fête du Sport en présence de plus de soixante clubs. Jusqu'à 18h, les associations proposeront des démonstrations : escrime, tennis, judo...

01/09/21 : Charente-Maritime : Madame Anne WINKOPP-TOCH, nouvelle sous-préfète de Saint-Jean-d’Angély, prendra ses fonctions officiellement lors d’une cérémonie lundi 06 septembre à 11h30, aux Monuments aux Morts, à Saint Jean d’Angély.

01/09/21 : La piscine municipale de Billère (64) met en place une nouvelle activité à destination des enfants de 4 et 5 ans, le Jardin aquatique. Objectif: initier, découvrir et sensibiliser au milieu aquatique. Renseignements: 05 59 77 48 05

01/09/21 : Au regard d'une situation hospitalière qui ne s'améliore pas, le préfet des Pyrénées-Atlantiques prolonge jusqu'au 5 septembre les mesures de "freinage" dont celle du pass sanitaire obligatoire dans les 5 centres commerciaux de plus de 20 000 m².

30/08/21 : Samedi 18 Septembre, la Ligue contre le cancer 33 et la Fédération Française de Randonnée 33 organisent des marches de 6 et 10km au départ du Moulin de Lansac pour sensibiliser sur la prévention et promouvoir les dépistages. Inscription: 05 40 05 01 00+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/09/21 | Royan et les Sentiers des Arts

    Lire

    Du 18 septembre au 14 novembre, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise les Sentiers des Arts afin de découvrir ou de redécouvrir les communes du territoires au travers d’un itinéraire artistique original. Pour la 1ère fois, l’art urbain et ses multiples déclinaisons graphiques seront mis à l’honneur avec 11 artistes de l’association cognaçaise Eprouvette. Ces artistes réalisent, lors d'une résidence artistique en cours, du 13 au 17 septembre, les fresques géantes qui orneront le parcours.

  • 16/09/21 | Bordeaux Euratlantique : Une nouvelle école d’ingénieurs

    Lire

    Le 15 septembre, le Campus François d’Assise à Bordeaux a posé la 1ère pierre d’une nouvelle école d’ingénieur, JUNIA, en présence d’Alain Rousset. Sur 2 500m², cette future école dont les locaux sont intégrés au projet de Campus François d'Assise sur le site Armagnac-Sud d'Euratlantique, pourra accueillir entre 200 et 300 étudiants en formation Bachelor et 450 étudiants en cycle ingénieur. Parmi ses thématiques : développements logiciels & big data appliqués aux usages de l'usine du futur, Cybersécurité et usine du futur, Smart building et Smart cities... La Région Nouvelle-Aquitaine accompagne ce projet à hauteur de 6 M€.

  • 16/09/21 | Les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes

    Lire

    A l’occasion des Journées du Patrimoine les 18 et 19 septembre, une cinquantaine de producteurs de foie gras, reconnu patrimoine culturel et gastronomique français, vont ouvrir leur porte au public. Pour trouver toutes les fermes participantes et pouvoir ainsi visiter leurs installations, échanger avec les professionnels ou déguster du foie gras, du magret et du confit, rendez-vous sur : https://patrimoine-foiegras.fr/

  • 15/09/21 | 48h pour (re)découvrir la nature

    Lire

    Les 2 et 3 octobre prochains, la Région Nouvelle-Aquitaine organise la 4ème édition des « 48h Nature ». Au travers de visites, d’animations, 100 % gratuits et ouverts à tous, les Néo-Aquitains pourront découvrir mais aussi contribuer à la préservation de la faune et la flore régionale dans les plus beaux sites naturels de la région. Pour découvrir le programme pour chaque département et effectuer une réservation, rdv sur le site Les 48h Nature

  • 15/09/21 | L'utopie architecturale verte de Luc Schuiten à Rochefort

    Lire

    La médiathèque de Rochefort accueille, du 17 septembre au 31 décembre 2021, l'exposition "Rocheforêt 2100, la climatisation par le végétal". Depuis près de 40 ans, l'architecte utopiste Luc Schuiten cherche inlassablement des solutions alternatives à la dégradation de l’environnement et à l’architecture d’objet de design. Il tente de gérer différemment les matériaux et les techniques, axe sa recherche sur des maisons bioclimatiques. Dans cette expo, il étudie le devenir de Rochefort d'ici 2100.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Margot & Tita, le parfum bordelais et éco-responsable qui rêve d’international

10/09/2020 | Créée en 2018, la marque Margot & Tita fabrique et commercialise des parfums éco-responsables en France et en Europe et souhaite accélérer son développement.

Audrey Maingault et Julie Schoell, associée et fondatrice de Margot&Tita

Après quinze ans dans le développement commercial à l’export dans le commerce international, Julie Schoell a fondé Margot & Tita à Bordeaux en 2018. Forme d’hommages à ses deux grand-mères qui donnent leur nom à la société, l’entrepreneure propose un parfum pour l’environnement et aux senteurs de son enfance. L'entreprise vise 1450 nouveaux points de ventes dès le début de l'automne. Rencontre avec une jeune entreprise qui rêve de conquérir le monde avec ses parfums mélangeables.

« Puisque je ne trouvais pas de marque dont j’adhérais aux valeurs et aux engagements, j’ai créé la mienne ». Voici comment est née Margot & Tita en 2018, sous l’impulsion de Julie Schoell, rejointe par son associée Audrey Maingault le « nez » de l’entreprise également en charge du marketing. Après une quinzaine d’années dans le développement commercial, notamment à l’international, Julie Schoell avait envie d’autre chose. « Je n’étais pas forcément raccord avec les valeurs des marques pour lesquelles j’ai travaillé, j’étais même frustrée », se remémore l’entrepreneure. Ainsi, elle a fondé sa marque de parfums éco-responsables, en lui donnant le prénom de ses grand-mères qui lui ont transmis un champ olfactif et un mode de vie singulier. « Margot et Tita étaient mes inspirations de départ », ajoute Julie Schoell.

Margot, originaire du Lot-et-Garonne, représente l’authenticité, le naturel, la simplicité. « C’est comme si on était dans du coton, sourit Julie Schoell. Quand je vais dans le Lot-et-Garonne, la terre a une odeur ». L’autre grand-mère, Tita, représente une forme de féminité, un fort caractère, le chic. « J’étais admiratrice du goût et de la féminité de ma grand-mère », affirme la cheffe d’entreprise. Outre l’inspiration familiale, la fondatrice de Margot & Tita met un peu de Bordeaux dans ses parfums, « l’océan à proximité, les balades sur les quais, j’essaie de mettre un peu de tout cela dans les produits. Mettre une senteur sur le papier, ce n’est pas évident ».

Un produit éco-responsable et mélangeable

Si l’entrepreneure a fondé Margot & Tita, c’est aussi pour défendre des valeurs qu’elle ne retrouvait pas forcément dans ses expériences passées. Parmi elles, la nature et le respect qu’on lui doit. Exit donc l’emballage, « souvent jeté après ouverture » glisse Julie Schoell. Les produits sont made in France et vendus dans des récipients en verre ou en plastique recyclé. « Nos parfums sont éco-responsables jusque dans la composition du produit, affirme la présidente de Margot & Tita. Nous utilisons de l’alcool de blé ou de betterave pour nos mélanges. La seule trace de synthèse dans la conception de nos produits sert à maintenir une certaine qualité ou apporter des senteurs animales comme le musc ».

La nouvelle gamme de Margot & TitaMargot&Tita vient de lancer une gamme de brumes parfumées déjà commercialisée en Pologne. ©Karen Petit


Outre l’aspect environnemental, Margot & Tita s’appuie sur deux arguments : un produit abordable, qui peut-être mélangé. « Nos produits sont à collectionner et assortir, précise Julie Schoell. Un peu comme un dressing mais avec du parfum. Le ‘mix&match’ (mélanger et assortir, littéralement) permet de créer un parfum unique et séduit particulièrement ».

Un développement rapide, ralenti par le Covid-19
Margot & Tita est entrée en phase de commercialisation en fin d’année 2018 et a rapidement séduit des distributeurs prestigieux, à l’image de Marionnaud ou les Galeries Lafayette. « Quand nous avons créé la collection, nous savions déjà ce que nous voulions faire et à qui le vendre, c’était un plus pour nous », éclaire Julie Schoell. Début octobre, la marque compte ouvrir 1450 points de vente, majoritairement en France mais aussi en Europe, portant ainsi le total à 1780 points de vente. «  Nous avons cinq réseaux de distribution, affirme la cheffe d’entreprise. Les chaînes de parfumerie comme Marionnaud, les grands magasins comme les Galeries Lafayette, les drugstores (à l’étranger surtout, pharmacie et parapharmacies en France), les espaces duty-free comme à l’Aéroport de Bordeaux Mérignac et Internet ».

Ce développement éclair a été échancré par l’épidémie de coronavirus, sans pour autant l’arrêter net. « Les dégâts sont importants au niveau économique dans le monde, mais même si notre développement a été ralenti par l’épidémie nous avons été peu impactés par le virus dans la mesure où il n’a fait que décaler nos projets de trois mois ». Ce trou d’air de trois mois a permis à Julie Schoell et ses collaboratrices de se recentrer sur leur projet et développer le site internet de l’entreprise. La fondatrice de Margot & Tita s’attendait à une deuxième année d’existence (2020) « incroyable », mais s’estime chanceuse. « Nous sommes en phase de démarrage, c’est moins dramatique. Nous affichons malgré tout une croissance de 55 % sur 2020 jusqu’à maintenant ». La marque bordelaise vient de lancer une gamme de brumes parfumées en France et en Pologne et vise désormais un développement européen puis international.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : Julien Boyer

Partager sur Facebook
Vu par vous
10407
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !