Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

30/09/20 : A l’occasion des 230 ans des Départements, une cérémonie hommage au premier Président de l’Administration Départementale est organisée ce 3 octobre par le Département de la Creuse, en présence de Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des Territoire

29/09/20 : A l'occasion de sa conférence de presse de rentrée, Jean-Jacques Lasserre, Président du Département des Pyrénées-Atlantiques, a annoncé sa candidature aux prochaines élections départementales prévues mars 2021.

28/09/20 : Une nouvelle opération de dépistage gratuit de la COVID-19 est en cours jusqu'au 30 octobre du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 à l'Arkéa Arena de Floirac. Cette opération s'adresse uniquement aux personnes prioritaires munies d’un justificatif.

28/09/20 : A Pau, l'édition 2020 de la manifestation culturelle "Les idées mènent le monde" qui aurait du se tenir les 20, 21 et 22 novembre prochains est reportée à 2021. En cause: la situation sanitaire et le bon respect des mesures de lutte contre l'épidémie.

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/09/20 | Le congrès des départements de France à La Rochelle

    Lire

    Les 4, 5 et 6 novembre prochains, La Rochelle accueillera le 90ème Congrès des Départements de France, présidé par son président Dominique Bussereau. Ces "Assises" seront l'occasion de faire un bilan de ces 6 dernières années, et de revenir sur la réforme fiscale. Deux thèmes en particulier seront abordés : "La préservation de la biodiversité : une politique dynamique, partenariale et transversale" et "l’enjeu de l’organisation territoriale du champ médico-social à l’aune de la crise sanitaire".

  • 30/09/20 | La filière bois recrute

    Lire

    La Haute-Vienne, la Charente et la Creuse organisent du 1er au 16 octobre la quinzaine du bois. Cet évènement a pour but de présenter les besoins de recrutement des entreprises de la filière bois ainsi que les formations à ces métiers. Grâce aux visites d’entreprises, les demandeurs d’emplois et les personnes intéressées pourront découvrir les métiers et les offres d’emplois des entreprises locales. Pour participer à ces visites d’entreprises et découvrir cette filière, les participants doivent s'inscrire auprès des acteurs de l’emploi comme Pôle Emploi ou encore les Missions Locales.

  • 30/09/20 | La Rochelle : avancée sur le projet d'éco-quartier

    Lire

    Une étape importante dans la concertation sur le Programme de Renouvellement Urbain de Villeneuve-les-Salines est franchie ce mercredi avec l’installation, à la Maison du Projet, d’une maquette évolutive du futur quartier. Visible par les habitants, elle permettra de se projeter pour mieux comprendre et s’exprimer sur les différents axes du programme. Rappel du projet: www.aqui.fr/politiques/titre-un-quartier-populaire-requalifie-en-quartier-durable-a-la-rochelle,18138.html

  • 30/09/20 | 79 : La Chambre des Métiers et de l’Artisanat se refait une beauté

    Lire

    Le CFA des Deux-Sèvres, qui comporte 32 formations et 57 diplômes, va faire peau neuve. Le bâtiment existant va être rénové et 3 nouveaux vont être construits. Cette réhabilitation va permettre de renforcer l’attractivité du campus et d’adapter l’offre de formation au plus près des besoins du marché. Le Département des Deux-Sèvres soutient cette opération et invite les collégiens à découvrir ces métiers grâce à l’opération « Bravo les artisans ».

  • 30/09/20 | Concours agricole : inscriptions ouvertes pour l'agro-foresterie

    Lire

    En 2019, le Concours Général Agricole avait ouvert une nouvelle catégorie du Concours avec les Pratiques Agroécologiques, aux côté de la catégorie Prairies et Parcours. Les agriculteurs pratiquant l'agroforesterie sur les secteurs du Pays de gâtine et Haut val de sèvre en Deux-Sèvres et sur la Charente-Maritime peuvent s'inscrire à la prochaine édition jusqu'au 15 octobre 2020. Conditions: posséder au moins une parcelle avec une production associant l’arbre à l’agriculture. Rens.05 46 50 45 08.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Margot & Tita, le parfum bordelais et éco-responsable qui rêve d’international

10/09/2020 | Créée en 2018, la marque Margot & Tita fabrique et commercialise des parfums éco-responsables en France et en Europe et souhaite accélérer son développement.

Audrey Maingault et Julie Schoell, associée et fondatrice de Margot&Tita

Après quinze ans dans le développement commercial à l’export dans le commerce international, Julie Schoell a fondé Margot & Tita à Bordeaux en 2018. Forme d’hommages à ses deux grand-mères qui donnent leur nom à la société, l’entrepreneure propose un parfum pour l’environnement et aux senteurs de son enfance. L'entreprise vise 1450 nouveaux points de ventes dès le début de l'automne. Rencontre avec une jeune entreprise qui rêve de conquérir le monde avec ses parfums mélangeables.

« Puisque je ne trouvais pas de marque dont j’adhérais aux valeurs et aux engagements, j’ai créé la mienne ». Voici comment est née Margot & Tita en 2018, sous l’impulsion de Julie Schoell, rejointe par son associée Audrey Maingault le « nez » de l’entreprise également en charge du marketing. Après une quinzaine d’années dans le développement commercial, notamment à l’international, Julie Schoell avait envie d’autre chose. « Je n’étais pas forcément raccord avec les valeurs des marques pour lesquelles j’ai travaillé, j’étais même frustrée », se remémore l’entrepreneure. Ainsi, elle a fondé sa marque de parfums éco-responsables, en lui donnant le prénom de ses grand-mères qui lui ont transmis un champ olfactif et un mode de vie singulier. « Margot et Tita étaient mes inspirations de départ », ajoute Julie Schoell.

Margot, originaire du Lot-et-Garonne, représente l’authenticité, le naturel, la simplicité. « C’est comme si on était dans du coton, sourit Julie Schoell. Quand je vais dans le Lot-et-Garonne, la terre a une odeur ». L’autre grand-mère, Tita, représente une forme de féminité, un fort caractère, le chic. « J’étais admiratrice du goût et de la féminité de ma grand-mère », affirme la cheffe d’entreprise. Outre l’inspiration familiale, la fondatrice de Margot & Tita met un peu de Bordeaux dans ses parfums, « l’océan à proximité, les balades sur les quais, j’essaie de mettre un peu de tout cela dans les produits. Mettre une senteur sur le papier, ce n’est pas évident ».

Un produit éco-responsable et mélangeable

Si l’entrepreneure a fondé Margot & Tita, c’est aussi pour défendre des valeurs qu’elle ne retrouvait pas forcément dans ses expériences passées. Parmi elles, la nature et le respect qu’on lui doit. Exit donc l’emballage, « souvent jeté après ouverture » glisse Julie Schoell. Les produits sont made in France et vendus dans des récipients en verre ou en plastique recyclé. « Nos parfums sont éco-responsables jusque dans la composition du produit, affirme la présidente de Margot & Tita. Nous utilisons de l’alcool de blé ou de betterave pour nos mélanges. La seule trace de synthèse dans la conception de nos produits sert à maintenir une certaine qualité ou apporter des senteurs animales comme le musc ».

La nouvelle gamme de Margot & TitaMargot&Tita vient de lancer une gamme de brumes parfumées déjà commercialisée en Pologne. ©Karen Petit


Outre l’aspect environnemental, Margot & Tita s’appuie sur deux arguments : un produit abordable, qui peut-être mélangé. « Nos produits sont à collectionner et assortir, précise Julie Schoell. Un peu comme un dressing mais avec du parfum. Le ‘mix&match’ (mélanger et assortir, littéralement) permet de créer un parfum unique et séduit particulièrement ».

Un développement rapide, ralenti par le Covid-19
Margot & Tita est entrée en phase de commercialisation en fin d’année 2018 et a rapidement séduit des distributeurs prestigieux, à l’image de Marionnaud ou les Galeries Lafayette. « Quand nous avons créé la collection, nous savions déjà ce que nous voulions faire et à qui le vendre, c’était un plus pour nous », éclaire Julie Schoell. Début octobre, la marque compte ouvrir 1450 points de vente, majoritairement en France mais aussi en Europe, portant ainsi le total à 1780 points de vente. «  Nous avons cinq réseaux de distribution, affirme la cheffe d’entreprise. Les chaînes de parfumerie comme Marionnaud, les grands magasins comme les Galeries Lafayette, les drugstores (à l’étranger surtout, pharmacie et parapharmacies en France), les espaces duty-free comme à l’Aéroport de Bordeaux Mérignac et Internet ».

Ce développement éclair a été échancré par l’épidémie de coronavirus, sans pour autant l’arrêter net. « Les dégâts sont importants au niveau économique dans le monde, mais même si notre développement a été ralenti par l’épidémie nous avons été peu impactés par le virus dans la mesure où il n’a fait que décaler nos projets de trois mois ». Ce trou d’air de trois mois a permis à Julie Schoell et ses collaboratrices de se recentrer sur leur projet et développer le site internet de l’entreprise. La fondatrice de Margot & Tita s’attendait à une deuxième année d’existence (2020) « incroyable », mais s’estime chanceuse. « Nous sommes en phase de démarrage, c’est moins dramatique. Nous affichons malgré tout une croissance de 55 % sur 2020 jusqu’à maintenant ». La marque bordelaise vient de lancer une gamme de brumes parfumées en France et en Pologne et vise désormais un développement européen puis international.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : Julien Boyer

Partager sur Facebook
Vu par vous
5123
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !