Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/20 | La Rochelle adopte un programme alimentaire de territoire

    Lire

    Les élus de l'agglomération de La Rochelle ont voté à l'unanimité jeudi soir un projet de programme alimentaire de territoire. Ce plan a pour objectif de développer une agriculture "respectueuse de l'environnement et de la santé des consommateurs", dans une logique de circuit-courts et d'accessibilité à tous. La première étape va consister à faire un état des lieux des forces en présence (agriculteurs, transformateurs, commercialisations) et des besoins en restauration des collectivités locales.

  • 26/09/20 | Plus de 5 millions d’euros pour les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Lors de la Commission Permanente du 25 septembre, le Département des Pyrénées-Atlantiques a attribué plus de 5 millions d’euros de subventions à 63 projets. Parmi les projets soutenus, 1 147 000 euros sont en faveur de la promotion de la langue basque, 447 436 euros en soutien aux acteurs de la culture dans le cadre de la crise sanitaire. Le Département s’engage aussi au travers d’une délibération à la préservation et la restructuration de la forêt de Chiberta fortement touché lors de l’incendie.

  • 26/09/20 | La Charente s’engage contre la fermeture de Verallia

    Lire

    Lors de sa commission permanente du 25 septembre, les élus du Département de la Charente ont voté une motion contre la fermeture de Verallia. A l’heure où cette fermeture entraîne la suppression de 80 emplois Ils souhaitent que "tout puisse être mis en œuvre pour préserver le bassin d’emploi de Cognac, et notamment que le plan de restructuration porté au niveau national préserve l’unité des acteurs du tissu économique local". De plus, le Département s’engage à être présent aux côtés des salariés et des élus pour faire face à cette annonce.

  • 26/09/20 | Le festival du film court d'Angoulême ce week-end

    Lire

    Le festival international du film court d'Angoulême revient du 25 au 27 septembre inclus, dans sa forme habituelle, à la Cité internationale de la bande-dessinée. 17 films en compétition sont à découvrir samedi après-midi. Ceux qui auront été primés seront de nouveau diffusés le dimanche à 18h30. Certains réalisateurs seront là pour échanger. A découvrir également : des courts-métrages à destination des plus jeunes, dont un Wallace et Gromit. Infos: www.filmcourtangouleme.com

  • 25/09/20 | L’hôpital de La Rochelle active son plan blanc

    Lire

    Le Groupe hospitalier Littoral Atlantique, qui regroupe les établissements de La Rochelle/Ré/Aunis, Rochefort et Marennes/Oléron, a activé mardi le niveau 1 de son plan blanc. Le nombre de patient Covid-19 est passé de 4 à 8 cette semaine, dont un en réanimation. Si le nombre de cas à l'échelle du Département reste faible (taux d'incidence <50 pour 100 000 habitants), le service réanimation est déjà sous tension, avec 2 places disponibles. Une unité spéciale Covid sera mise en place début octobre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Matthieu Wincker ou l'art des croquettes

05/10/2016 | Depuis 2014, ce chef d'entreprise tente de se faire sa place dans le marché de l'alimentation pour chien et chat. Il a implanté son entreprise à Agropole, en Lot-et-Garonne.

Lors de l'inauguration de l'entreprise. Matthieu Wincker (2ème en partant de la droite)

Matthieu Wincker, ce jeune quadragénaire dynamique, s'est lancé un véritable défi ! Faire de l'ombre aux quatre multinationales qui règnent en maître sur le marché de l'alimentation pour chien et chat. Son concept : produire des croquettes « de haute-qualité agro alimentaire » saines et équilibrées « à un prix incomparable » grâce à la vente directe de ses marques, Ultra Premium Direct en direction des particuliers et Natura Plus Ultra pour les professionnels, sans passer par des intermédiaires. Rencontre avec le dirigeant de Natura Plus Ultra Pet Food...

Aqui ! : Pourquoi vous lancer dans la commercialisation de produits alimentaires pour chien et chat ?
Matthieu Wincker :
J'ai toujours vécu avec un chien. Le monde des canins et des félins m'a toujours passionné. Aussi, je me suis très vite rendu compte que la nourriture ne satisfaisait ni l'animal ni le propriétaire de l'animal. La qualité nutritionnelle était médiocre et le prix exorbitant. Pourvu d'une solide expérience dans le monde commercial, je me suis alors donné comme objectif de révolutionner le marché des produits alimentaires pour chien et chat, détenu aujourd'hui par quatre poids lourds de la discipline.

@! : Quel constat avez-vous fait concernant les produits alimentaires de vos concurrents ?
M. W :
Le but de ces quatre multinationales est la rentabilité au détriment de la qualité de leurs produits et donc de la santé de l'animal. Des produits dont le coup s'avère élevé pour les consommateurs. Il faut compter en moyenne 70€ le paquet de 10kg de nourriture pour un chien de calibre normal. Cette alimentation possède beaucoup de céréales et très peu de viande, alors que les chiens et les chats sont carnivores... C'est le constat que j'ai fait sur le marché européen. Moins cher c'est possible !
@ ! : Que proposez-vous comme produits « pour révolutionner ce marché » ?
M. W :
En fait, je me suis inspiré du modèle américain où une entreprise a créé un nouveau marché sans céréales. La conséquence est immédiate sur le chien : il est en meilleure santé ! Donc je me suis dit qu'il fallait proposer aux propriétaires de chien et chat des produits de meilleure qualité et moins chers. Moins cher c'est possible, en proposant de la vente directe. Aujourd'hui, les distributeurs se font une marge conséquente. Moi je propose aux clients de faire une économie de 300 à 400€/an en leur livrant directement leur marchandise.

@ ! : Que proposez-vous comme produits ?
M. W :
Nous avons créé deux marques. Ultra Premium Direct en direction des particuliers et Natura Plus Ultra pour l'export et les professionnels tels que les éleveurs. Toutes nos croquettes sont sans céréales ou à faible teneur en céréales, sans OGM ni gluten. Ainsi, nous proposons 18 produits sous la marque Ultra Premium Direct en comptant les friandises – car les animaux aussi ont droit à des friandises – et une vingtaine de références pour les professionnels.

@ ! : Comment avez-vous élaboré vos produits ?
M. W :
La viande et le poisson sont et seront toujours les premiers ingrédients de nos croquettes. Nous avons une équipe de vétérinaires qui élaborent les recettes. Elles sont pensées dans le plus strict respect du régime alimentaire naturel de nos compagnons afin de couvrir l’ensemble de leurs besoins nutritionnels.

@! : Quelles sont les conséquences d'une bonne alimentation sur l'animal ?
M. W :
Certains de nos produits permettent de réduire l’accumulation de plaque dentaire, de maintenir ainsi des dents fortes et de renforcer les défenses immunitaires. D'autres de limiter les risques d'obésité et de diabète. D'autres encore de réduire les irritations et les démangeaisons. Bref, toutes nos croquettes ont pour but de maintenir en bonne santé l'animal en lui apportant les besoins nutritionnels nécessaires à son quotidien. L'Agropole : une aide et un accompagnement indispensables pour monter sa boîte!
@ ! Pourquoi implanter votre entreprise à Agropole ?
M. W :
En fait je suis très attaché à cette terre lot-et-garonnaise. Il est vrai que je ne suis pas du « coin ». J'ai fait mes études et débuté ma carrière à Paris. Mais entre 2003 et 2005 j'ai officié dans ce département en qualité de directeur commercial chez France Prune. Là, j'y ai découvert une qualité de vie exceptionnelle. Lorsque j'ai eu l'idée de monter cette entreprise, je me suis rapproché de Jean-Alain Mariotti (psdt CCI47) et de Gilles Recours (Directeur Agropole) qui m'ont accueilli les bras grands ouverts. Ils m'ont proposé un bureau pour commencer et m'ont accompagné dans les recherches de subventions. Une aide indispensable pour me lancer.

@ ! Vous avez débuté votre activité fin 2014. Aujourd'hui, comment se porte-t-elle ?
M. W :
Et bien notre chiffre d'affaires se montait à 240.000€ en 2014 qui ne fut pas une année pleine, pour atteindre 1.870.000€ en 2015. En 2016, nous tablons sur 3.300.000€. J'ai débuté mon activité dans un bureau de 9m2, aujourd'hui, nous sommes les premiers à nous implanter sur le site d'Agropole 3 dans un bâtiment flambant neuf ! Nous employons vingt salariés et possédons deux gammes de produits qui peuvent aller beaucoup plus loin. Ultra Premium Direct a un énorme potentiel et Natura Plus Ultra peut davantage se développer à l'export.

@ ! : Quels sont vos objectifs d'évolution ?
M. W :
D'ici 2019, nous souhaitons entièrement internaliser notre production qui est gérée aujourd'hui par notre sous-traitant. Du reste, nous avons une option d'achat sur le terrain mitoyen afin de s'étendre davantage. Nous avons pour objectif aussi d'atteindre un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros et de créer 20 emplois supplémentaires.
Pour obtenir des renseignements sur ces produits, une équipe de professionnels est à l'écoute du consommateur du lundi au vendredi de 9h à 17h au 05 64 25 03 08. http://www.ultrapremiumdirect.com/ http://www.naturaplusultra.com/

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Agropole

Partager sur Facebook
Vu par vous
8126
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !