Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/01/20 : Le conseiller départemental PS Sébastien Saint-Pasteur a annoncé ce mercredi sa candidature aux prochaines municipales à Pessac, où il conduira la liste "Réinventons Pessac". La composition de sa liste est attendue pour février.

17/01/20 : Ce 17 et 18 janvier, le parc des expositions de Poitiers accueille le Salon du lycéen et de l'étudiant. Durant ces 2 jours, les visiteurs pourront venir à la rencontre des acteurs de la formation et de l’orientation de la Région.

16/01/20 : Charente-Maritime: Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des Transports visitera l’entreprise STELIA-Aerospace à Rochefort ce vendredi à 15h.

16/01/20 : A partir du 27 janvier, l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine centralise ses lignes téléphoniques pour proposer un numéro unique pour tous les départements : 09 69 37 00 33 afin de proposer "une réponse plus efficace et plus personnalisée

16/01/20 : Suite au courrier de réponse de la Garde des Sceaux, "courrier qui ne répond nullement aux attentes des avocats", le Conseil de l'Ordre de Bordeaux a décidé la reconduction de la grève avec un rassemblement le 17 janv à 10h30 devant la Cour d'Appel

16/01/20 : Angoulême: le festival international de la BD a dévoilé les 3 noms en lice pour le grand prix : Emmanuel Guibert, Catherine Meurisse et Chris Ware, suite au vote des professionnels organisé entre le 7 et le 12/01. Le lauréat sera connu le 29 janvier.

15/01/20 : Le Premier ministre Edouard Philippe a qualifié aujourd'hui de "baroque" la présence de deux ministre du gouvernement en lice pour les Municipales de Biarritz. Il donne quelques jours à Didier Guillaume et Jean-Baptiste Lemoyne pour se mettre d'accord?

15/01/20 : 3 figures de la «photographie humaniste» dans la France de l’après-guerre (Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresson et Willy Ronis) seront à l'honneur les 15/02, 21/03 et 4/04 à la médiathèque de Pessac dans le cadre d'un cycle de conférences sur la photo

15/01/20 : Dordogne : Le maire de Nontron Pascal Bourdeau, âgé de 59 ans, (PS) a annoncé qu'il ne briguera pas de second mandat. Il se dit fatigué par ce mandat très exigeant. Pascal Bourdeau demeure vice-président du Conseil départemental.

14/01/20 : Thomas Cazenave, candidat LREM aux élections municipales de mars prochain à Bordeaux, recevra Stanislas Guerini délégué général du parti, le jeudi 16 janvier.

14/01/20 : 6ème édition du Colloque KLAUS, ce samedi 18 janvier de 9h à 13h, au Pavillon de l'écomusée de Marquèze où chercheurs, techniciens du Parc, acteurs de la filière forêt et élus proposeront des échanges et des débats sur le thème de la forêt et de l'eau.

14/01/20 : A Bordeaux, CGT, FSU et Solidaires et les collectifs de lutte girondins appellent à une marche aux flambeaux le mercredi 15 janvier qui débutera par un rassemblement place Stalingrad à 18h30 pour se terminer Place de la Victoire par un Bal populaire.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/01/20 | Les médiathèques du Grand Poitiers font revivre Toni Morrison

    Lire

    La nuit de la lecture revient le 18 janvier 2020 dans les médiathèques du Grand Poitiers pour une traversée polyphonique. Cette année, l'événement littéraire propose des expositions, des déambulations sonores, des jeux littéraires, des lectures théâtrales, des concerts de jazz et de swings, des lectures d’histoires pour les enfants, des lectures accompagnées de chants Gospels. Ce programme a été pensé pour rendre hommage au Prix Nobel de la littérature disparue l'an dernier, Toni Morrison.

  • 17/01/20 | Sécheresse: la calamité agricole reconnue pour le plateau de Millevaches (87)

    Lire

    Les agriculteurs possédant des surfaces fourragères touchées par la sécheresse qui s’est abattue juillet dernier sur le plateau de Millevaches dans la Haute-Vienne, sont invités à remplir une demande d’indemnisation sur le site TéléCalam. Toutes les parcelles des 14 communes du plateau inclus dans la zone sinistrée dressée en décembre par Le Comité National de Gestion des Risques en Agriculture sont concernées. La télé déclaration est ouverte du 20 janvier au 18 février 2020. Plus d'informations

  • 17/01/20 | L'UBB lance son équipe de rugby à 7 soutenue par CEVA Santé animale

    Lire

    La nouvelle équipe UBB Ceva Sevens fera partie du championnat de France de rugby à 7 qui sera lancé le 1er février prochain. Ceva Santé animale, premier laboratoire vétérinaire français, est déjà partenaire du club bèglo-bordelais depuis cinq ans. Deux associations seront également mises à l'honneur sur le maillot : Handi'Chiens qui éduque des chiens aidant les personnes handicapés, et l’École de Chiens Guides Grand Sud Ouest Aliénor Bordeaux. Premier match : le 1er février à Paris La Défense Arena face à Pau.

  • 17/01/20 | La Charente-Maritime organise son premier salon de l'emploi de l'hôtellerie de plein air

    Lire

    La fédération de l'hôtellerie de plein air 17 organise son premier salon de l'emploi à Marennes, le 21 janvier de 13h à 17h30 dans la salle polyvalente (entrée libre). Une trentaine de campings de tous niveaux de gammes, municipales ou privés, indépendants, franchisés ou de groupes, seront présents avec 300 postes à pourvoir l'été prochain, dont quelques CDI. Les entreprises cherchent dans tous les domaines de compétences : animation, restauration, réception, comptabilité-gestion, maintenance.

  • 16/01/20 | Nouvelle-Aquitaine : un premier "emploi franc"

    Lire

    Ce vendredi 16 janvier, la préfète de région Fabienne Buccio signera, aux côtés du directeur régional de Pôle Emploi, le premier contrat "emplois francs" de Nouvelle-Aquitaine pour un employé de Salad & Co à Bordeaux. Le dispositif, censé répondre au chômage massif rencontré par les habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville, permet à l'employeur de toucher une aide de 15 000 euros sur trois ans pour un CDI ou de 5000 euros sur deux ans pour un CDD. Expérimenté depuis le 1er avril 2018, il concerne au niveau national 5660 emplois.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Mauco, 52 ans au cœur des vignobles du Sud-Ouest !

05/12/2019 | Rencontre avec Sarah Escat, PDG de Mauco-Cartex, fondée par son grand-père en 1967.

Sarah Escat

Quand le savoir-faire familial devient une entreprise au rayonnement régional de 125 salariés. Sarah Escat est la troisième génération de la famille Mauco. Elle a pris la direction de l’entreprise en 2010, après sa mère et son grand-père, le fondateur de l’entreprise. Le côté familial et l’ancrage local est resté au fil des années et du développement de l’entreprise. A la base spécialisée dans la personnalisation de l’emballage du vin, Mauco s’est diversifiée pour faire face à la crise récente du monde de la viticulture et devenir créateur d’emballage. L’entreprise est également pionnière régionale en matière de cartons ‘connectés’ et écoresponsables.

« Papé Maurice a commencé seul, nous sommes aujourd’hui 125 ». Sarah Escat revient sur le parcours de l’entreprise fondée à Blaye par son grand-père, Maurice Mauco, en 1967. « Mon arrière grand-père fabriquait de la chaux pour les traitements vinicoles, raconte la cheffe d’entreprise. Quand la chaux a été remplacée par d’autres produits, mon grand-père a basculé vers l’emballage ». A l’époque Maurice Mauco vendait des bouteilles, achetait des cartons qu'il imprimait avec une petite machine manuelle. C’est en 1981 que le développement de l’entreprise a vraiment commencé, avec l’ouverture d’une agence à Libourne, à la croisée des vignobles de Saint-Émilion, Pomerol et de l’Entre-Deux-Mers. « La demande était très forte, précise Sarah Escat. Mauco proposait des accessoires allant du carton à la bouteille en passant par les bouchons ou de l’adhésif, puis la caisse bois à partir de 1990. Les viticulteurs voulaient que nous soyons présents au cœur de leurs appellations ».

Cette volonté de s’implanter au niveau local s’est traduite par l’ouverture de plusieurs agences partout en Gironde, puis dans le Gers et dans l’Aude. Ainsi, après Libourne en 1981, Mauco a ouvert des agences à Pauillac (Médoc) et Béguey (Sud-Gironde) en 1993-94, puis Saint-Germé (32) en 1998 et Narbonne en 2000. « Sans toutes ces agences, l’entreprise ne se serait pas aussi bien développée, mais à cause notamment de la crise du vin, nous avons dû en fermer plusieurs, qui devenaient coûteuses », poursuit Sarah Escat. Ainsi les locaux de Béguey et Blaye ont été fermés, le siège social et logistique de l’entreprise a été déplacé à Peujard et l’agence de Pauillac fermera en mars 2020.

« Nous traversons une période de transition qui fait peur à certains »

Pour Sarah Escat, garder un esprit familial au sein de l’entreprise et ses 125 salariés est important. Les choses peuvent se dire. « On traverse une période de transition, et certains salariés ont peur. La viticulture est en souffrance depuis quatre ou cinq ans, éclaire la dirigeante. Ça va des problèmes d’export au bashing des vins de Bordeaux, mais aussi des enfants de viticulteurs qui ne veulent pas forcément prendre la suite de leurs parents ». La viticulture représente près de 80 % du chiffre d’affaires de Mauco. Sarah Escat le reconnaît, « ce que nous avons connu par le passé, nous ne le verrons plus jamais ». Pour vivre tourné vers le présent et l’avenir, Mauco rachète, en 2016, le fabricant et transformateur de carton charentais Cartex et devient Mauco-Cartex. De simple négociant en carton, l’entreprise est devenue créatrice d’emballage.

Cette alliance a trois vertus, d’après Sarah Escat. « Pour nous développer il faut apprendre à mieux maîtriser le carton, et ça commence par le fabriquer nous-mêmes. Avec Cartex, à partir d’une plaque on fait ce que l'on veut ». Mauco-Cartex peut en plus diversifier son offre et commercialiser son emballage dans le monde du luxe ou encore du e-commerce. « On était boîte aux lettres, on devient fabricants », sourit Sarah Escat. L’alliance Mauco-Cartex est également une porte ouverte vers les Charentes et leurs spiritueux.

Écologie et innovation : deux axes importants pour l’entreprise

La possibilité de fabriquer les emballages en interne permet d’avoir la main sur la composition des produits. « Nous utilisions auparavant des cartons en fibre vierge. Aujourd’hui, nous produisons un carton 100 % recyclé et recyclable, assure Sarah Escat. Les produits sont français et ne font pas plus de 250km. Autre vertu d’une meilleure maîtrise du carton : l’entreprise a créé en 2017 une Commission Innovation interne, à laquelle tous les salariés peuvent participer. Cette commission a permis l’imagination et l’élaboration de deux produits débarquant sur le marché : un système de calage de bouteille qui se place à l’intérieur du carton et renforce la solidité du produit, et la mise en place d’emballages connectés.

 

Le carton connecté Mauco'nnect
L'emballage connecté Mauco'nnect ©Mauco-Cartex

Imaginé l’an dernier, Mauco’nnect a été créé en collaboration avec les girondins de MSP (spécialistes de la traçabilité par QRCode sécurisé). Le principe est simple : doter le carton ou la caisse bois de puces sécurisées permettant d’identifier et authentifier le produit en temps réel tout en garantissant la traçabilité de la chaîne de distribution au consommateur. Cette innovation a valu à Mauco-Cartex la nomination au prix de l'économie Néo Aquitains, soutenu par le Conseil Régional. « Nous n’avons pas gagné, il y avait du lourd en face, relativise Sarah Escat, mais je suis reconnaissante de l’accompagnement de la Région sur ce projet ». En effet, Mauco-Cartex a pris part au dispositif Nouvelle-Aquitaine Accélérateurs, mis en place par le Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine et BpiFrance pour accompagner les entreprises locales prometteuses. L’emballage connecté Mauco’nnect est présenté au Salon VS Pack de Cognac, qui s’achève ce jeudi 05 décembre, avant une commercialisation en 2020.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : Mauco-Cartex

Partager sur Facebook
Vu par vous
8454
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !