Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

08/04/20 : Charente-Maritime : la Ville de Royan a pris un arrêté municipal ce 8 avril pour obliger le port du masque ou d'un "dispositif nasal et buccal" lors des déplacements dans l'espace public, "pour les personnes de plus de 10 ans", jusqu'au 15 avril.

08/04/20 : L’épidémie poursuit sa progression dans notre région avec 101 nouveaux cas recensés par l'ARS, ce qui porte le total à 2 539 cas confirmés depuis le début de l’épidémie (hors personnes non testées Covid-19 identifiées par la médecine de ville).

07/04/20 : Un décret de la Ville de Biarritz a interdit aux promeneurs, la station assise d’une durée de plus de deux minutes sur un banc ou sur un espace assimilable. Une disposition qui a tellement fait rire jaune et le buzz que le maire l'a annulée dans l'après-m

07/04/20 : Charente-Maritime : Le site internet de la ville de La Rochelle www.larochelle.fr a ouvert une page spéciale Entraide et solidarité dans la rubrique "Toutes les informations relatives au COVID-19" pour ceux qui veulent apporter leur aide.

07/04/20 : Suite à la demande du ministère de la Santé, le Département de Charente-Maritime s'est engagé à dépister "dans les meilleurs délais" ses 8 500 résidents et 5 000 employés d'EHPAD, en coordination avec l'ARS et le laboratoire Qualyse.

07/04/20 : Charente-Maritime : à la date du 6 avril, plus de 8 000 entreprises ont fait une demande d’activité partielle, soit près de la moitié des entreprises du département. Plus de 57 000 salariés sont concernés. 14 agents travaillent sur les dossiers.

07/04/20 : Déjà présente sur Facebook et Twitter, l’Agence Régionale de Santé ouvre sa page LInked-In afin de relayer au monde professionnel ses communiqués de presse quotidien ainsi que des informations et actualités autour de la crise sanitaire coronavirus.

06/04/20 : Coronavirus : 833 décès en France en 24 heures, 8911 morts au total, selon le ministre de la santé ce soir. Soit 65 nouveaux cas confirmés recensés en Nouvelle-Aquitaine, ce qui porte le total à 2 426 cas confirmés depuis le début de la crise.

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/04/20 | 2 projets solidaires néo-aquitains sélectionnés par la Fondation EDF

    Lire

    Dans le cadre des initiatives solidaires du groupe EDF et de sa Fondation via son fonds d’urgence Covid 2019, 2 projets néo-aquitains sont pour l'heure sélectionnés. D'abord un don 15 000 € à la Fondation Université de Bordeaux pour aider les étudiants en situation de précarité isolés sur le campus, l'achat d’ordinateurs pour suivre les cours à distance avec connexion internet, et aide au service de santé. Ensuite, un don de 5000€ au CCAS Bordeaux Métropole pour le financement de "paniers alimentaires à prix coûtant" issus de l'agriculture locale, distribués par les épiceries solidaires dans les quartiers populaires.

  • 09/04/20 | L'épidémie de Coronavirus progresse en Dordogne

    Lire

    94 cas confirmées lundi 6, 102 au 8 avril… L’épidémie de coronavirus progresse en Dordogne même si le département reste l’un des moins touchés, a indiqué le préfet lors d'un point presse. Et encore, "ces chiffres ne comprennent pas toutes les personnes non testées Covid-19 identifiées par la médecine de ville. 23 personnes sont hospitalisées, dont 6 en réanimation et 23 ont rejoint leur domicile. Sur les EPHAD, 30 cas sont confirmés. La Dordogne enregistre 5 décès dont 3 en structures médico-sociales et 1 en EPHAD.

  • 09/04/20 | Covid-19 : de nouveaux transferts de patients en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Ce vendredi, plusieurs transferts de malades atteints de coronavirus, hospitalisés en Île-de-France, seront transférés par train depuis la gare d'Austerlitz vers Bordeaux, Angoulême et Poitiers. En région, les derniers chiffres de l'ARS confirment que la Gironde est le département le plus touché, mais aussi celui où les hospitalisations sont le plus en baisse (-25 en 24 heures). Le dernier bilan fait état de 2663 cas confirmés en Nouvelle-Aquitaine et 165 décès, ce qui en fait, avec la Bretagne, l'une des régions les moins touchées.

  • 09/04/20 | Tous les événements de mai de l'Odyssée à Périgueux annulés

    Lire

    En application des dispositions destinées à freiner l'épidémie, les événements du mois de mai à L'Odyssée sont annulés. La billetterie reste fermée au public. L'Odyssée propose deux formules pour les places déjà réglées : soit le remboursement total pour cela, rendez-vous en billetterie dès la réouverture du Théâtre ou renoncement au remboursement. Pour cela il faut envoyer un mail à : billetterie@odyssee.perigueux.fr. Ce choix permet de contribuer à la solidarité que L'Odyssée déploie envers les équipes artistiques et techniques.

  • 09/04/20 | Près de 3 000 volontaires néo-aquitains inscrits sur Renforts-Covid

    Lire

    Le 30 mars, l’ARS a lancé l’opération #Renforts-Covid pour mettre en relation des professionnels de santé volontaires avec des établissements de santé néo-aquitains en besoin de renfort dans le cadre de la gestion de l’épidémie de Covid-19. En 10 jours: 2 985 professionnels de santé se sont portés volontaires en s’inscrivant sur la plateforme, 336 demandes de missions ont été postées par les établissements de santé, 91 volontaires ont déjà été mis à disposition des établissements en demande de renfort avec majoritairement des aides-soignants (48%) et des agents des services hospitaliers (23%).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Nautisme : comment concilier usages et développement durable?

31/05/2018 | Le développement durable fut au cœur des débats des Assises du Nautisme à La Rochelle

Le maire de La Rochelle Jean-François Fountaine a ouvert ses Assises du Nautisme et de la plaisance, à l'espace Encan

Après avoir accueilli les Assises de la Mer l’an dernier, La Rochelle accueillait les 29 et 30 mai 2018 les premières Assises du Nautisme et de la Plaisance, au sein de l’espace Encan. Au programme de ces deux jours de symposium : les nouveaux usages du nautisme, le développement de la plaisance comme vecteur de tourisme, les nouveaux produits et services, la conciliation des pratiques et des usagers sur des espaces de plus en plus contraints en terme de place et de réglementation. Et une question cruciale : comment concilier ces pratiques avec le développement durable?

Le nautisme, et en particulier la plaisance, attire toujours plus d’usagers. En atteste les derniers chiffres de La Fédération de l’Industrie Nautique, qui a enregistré 11 556 nouvelles immatriculations de bateaux (76% moteurs dont une majorité de moins de 6 mètres) et un peu plus de 89 000 permis de plaisance délivrés entre 2015 et 2016. Les profils des usagers changent : un nouveau propriétaire de bateau sur deux est issu de catégorie socioprofessionnelle intermédiaire (techniciens, ouvriers, employés, etc.) ou retraité. Les habitudes et les pratiques changent aussi, avec de nouveaux usagers pas toujours au fait des mœurs et du savoir être sur l’eau. Plusieurs intervenants ont souligné la nécessité de former davantage les nouveaux venus, notamment lors du passage du permis bateau. Une occasion également de les sensibiliser à l’écologie, car l’esprit de liberté qui rime avec plaisance dans l’esprit des usagers ne rime pas forcément avec respect de l’environnement. Les intervenants ont notamment cité en exemple l’école des  Glénans, en Bretagne, qui inclue cet aspect dans sa pédagogie depuis les années 2000.  

En attente d’un encadrement législatif

La question de l’accueil et de la gestion des divers usages se pose également de plus en plus pour les collectivités locales littorales. Les élus des communes littorales se retrouvent souvent à devoir faire le grand écart entre encourager une filière devenue une manne touristique non négligeable pour leur territoire et faire appliquer les diverses réglementations : loi Littoral, Gemapi, plan de protection inondations, etc. De Lacanau à La Rochelle, les élus observent que le plus difficile reste la gestion des conflits des usagers, auxquels ils ne peuvent pas toujours apporter de réponses juridiques et législatives.

Le zonage semble ainsi apparaître de plus en plus comme une des solutions pour répondre au mieux à la gestion des usages : aires marines protégées, parcs naturels marins, zones protégées, réserves de chasse et de pêches… Pour la plupart des spécialistes réunis aux Assises, la France s’oriente vers de plus en plus de réglementation des usages en limitant les pratiques à des espaces dédiés. Tous attendent beaucoup du projet gouvernemental de Planification Maritime, décret devant être adopté en mars 2019 pour une mise en application en décembre 2022. Cette sorte de plan d’aménagement du territoire en version mers et océans a pour objectif de réorganiser la répartition des usages professionnels et de loisirs, créer des synergies entre les activités qui avaient jusque là une gestion très sectorielle de la mer (quota de pêche, zonages de navigation, normes d’usages et de matériels, etc.), afin de limiter les conflits d’usages et surtout leurs impacts cumulés sur l’environnement.

Prendre en charge sa pollution

Mais pour le président de la Confédération du nautisme et de la plaisance Yves Lyon Caen, la filière est devenue un tel enjeu économique que « pour perdurer nous devons nous inscrire dans une démarche écologique exemplaire » qui va bien au-delà d’une réglementation des usages. Un certain nombre de points de bases sont à améliorer. Comme la nécessité de mettre en place une véritable filière de déconstruction de bateau en fin de navigation, pour donner à certains matériaux une seconde vie. Une remise en question est également à faire sur la récupération des eaux noires et grises dans les ports, qui sont loin d’être égaux en la matière. La Rochelle a été à ce sujet cité en exemple puisque le port interdit l’usage des toilettes de bateau lors des escales - la ville a donc augmenté le nombre de toilettes en durs sur les quais, raccordées au réseau. Elle récupère également les eaux pluviales, traitées en station d’épuration avant rejet. Objectif : protéger la qualité des eaux dans cette zone ostréicole et mytilicole.  

Vers un observatoire de la filière ?

Ces Assises ont été également l’occasion d’aborder la nécessité de créer un observatoire de l’économie du nautisme et de la plaisance, qui serait constitué de la confédération du nautisme et de la plaisance (crée en 2015), des régions littorales et des services de l’Etat. Il permettrait notamment une remontée et un partage d’expérience en vue d’améliorer les pratiques de la filière, et notamment son approche de la protection environnementale. En Nouvelle-Aquitaine, la Région a déjà réuni les acteurs de la filière en début d’année en vue de créer un cluster local, qui serait mis en place avec une enveloppe de 80 000 euros.

 

La filière nautique en chiffres (2016) :

  • 5000 entreprises
  • 400 ports de plaisance et 40 ports à sec
  • 9 millions de pratiquants occasionnels pour 4 millions de plaisanciers réguliers.
  • 34,3% la part du chiffre d’affaire français pour le grand ouest et 17% pour la façade sud Atlantique.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
4917
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !