Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/06/21 | Maïsadour cède son pôle Charcuterie à la Fipso

    Lire

    Le groupe Fipso (Filière Porc du Sud-Ouest), fondé en 1965, vient d’acquérir, afin de poursuivre sa croissance, l’activité salaisons sèches de la coopérative landaise Maïsadour. Cette acquisition, réalisée grâce à l'intervention des 4 caisses régionales du Crédit Agricole, va permettre à la Fipso de récupérer 5 sites de production (en plus de se 3 usines) et de se positionner en leader du Jambon de Bayonne. Maïsadour, de son côté, va ainsi se recentrer sur l'activité Foie gras et vise à retrouver la voie de la croissance d'ici à 2023.

  • 22/06/21 | Le bassin de la Midouze se restaure

    Lire

    Dans le cadre de l’appel à projets initié par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, l’Institution Adour en partenariat avec l’Association de protection de l’environnement du Gers ainsi que les syndicats mixtes du Midou et de la Douze, et celui du bassin versant de la Midouze ont déposé un projet de restauration et d’aménagement de 8 périmètres de zones humides sur le bassin de la Midouze.

  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

  • 21/06/21 | Pau, ville moins polluée par les particules fines

    Lire

    Sur les 323 villes européennes sondées, Pau est la 1ère ville française du classement établi par une étude de l’Agence européenne pour l’environnement parue le 17 juin. L’étude de fait notamment ressortir un taux de particules fines en suspension supérieur aux valeurs établies par l’OMS pour 196 villes européennes sur les 323 sondées. Dans notre région, Pau affiche un taux de PM2,5 de 5,6 µg/m³, Bayonne de 6,4 µg/m³ et de 9,23 µg/m³ pour Bordeaux. Selon l’OMS, il ne faut pas dépasser le seuil de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (10 µg/m³). En trop grande quantité, les particules fines sont nocives pour la santé.

  • 21/06/21 | L'Orchestre des Champs-Elysées au musée Sainte-Croix de Poitiers

    Lire

    L'Orchestre des Champs-Elysées se produira, le mercredi 23 juin à 19h et 21h dans l'Auditorium du musée Sainte-Croix de Poitiers. Une partition de Rimsky-Korsakov, sommet de la littérature musicale de la fin du 19e siècle, sera présentée dans une version de chambre avec violon, violoncelle, clarinette et piano. Le musée offre la possibilité de visiter l’exposition temporaire (visible jusqu'au 4 juillet) "L'Amour fou ? Intimité et création (1910-1940)" avant le concert. Le concert est gratuit mais les réservations sont obligatoires : www.musees-poitiers.org

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | « Nous nous bagarrons comme des fous pour placer nos jeunes » Yohan David, président délégué de la Mission locale de Bordeaux

01/06/2020 | 16 488 contacts -dont 2 985 entretiens individuels à distance- ont été pris entre le 17 mars et le 11 mai par les conseillers de la Mission locale de Bordeaux auprès de leurs jeunes…

Jeunes accompagnés de la Mission locale de Bordeaux

Entretiens individuels téléphoniques, e-mail, SMS, ateliers… Malgré le confinement, les 60 conseillers de la Mission locale de Bordeaux ont su garder le lien avec leurs jeunes pour répondre au mieux à leurs besoins. « Nous avons réussi à poursuivre notre accompagnement malgré les conditions, assure Yohan David, adjoint au maire chargé de l’emploi et de l’insertion professionnelle, président délégué de la Mission locale de Bordeaux et membre du bureau national des missions locales (UNML). C’est une énorme surprise ! », admet l’élu.

16 488. C’est le nombre de contacts pris par les conseillers de la mission locale de Bordeaux entre le 17 mars et le 11 mai auprès de 1 766 jeunes dont 263 issus des Quartiers Prioritaires de la Ville. « A l’annonce des mesures du gouvernement pour lutter contre la pandémie du Covid-19, nous avons immédiatement réagi, souligne Yohan David, président déléguée de la Mission locale de Bordeaux. En effet, nos 60 conseillers ont, du jour au lendemain, travaillé de chez eux et en deux jours de temps ils étaient quasiment tous opérationnels. » Cette réactivité était indispensable pour ne laisser aucun jeune au bord de la route. « Notre accompagnement est un accompagnement global. Certes, nous les aidons à trouver leur voie professionnelle mais nous répondons également à des besoins et des demandes liés à la santé, au logement… », détaille l’adjoint au maire en charge de l’emploi et de l’insertion professionnelle.

« Une énorme surprise »
Pendant toute la durée du confinement, 400 entretiens par semaine ont pu être réalisés. « La Direccte nous a donné son accord pour effectuer des entretiens téléphoniques. A partir de ce moment-là, nos conseillers n’ont pas cessé de faire preuve de bienveillance à l’égard de nos jeunes et de les accompagner au mieux ». En effet, à coup de SMS, e-mail, appels téléphoniques le lien entre conseiller et jeune n’a pas été rompu. « Bien au contraire. Nous avons pu joindre quasiment 100 % de nos jeunes ce qui est une énorme surprise ». Il faut dire également que pendant ces huit semaines confinées, la Mission locale était le seul contact institutionnel pour eux. « Nous sentions à leur voix qu’ils étaient contents de notre appel. » Ces entretiens ont été réalisés par téléphone car « nous ne voulions pas utiliser tout leur réseau internet. Et oui nous avons su nous adapter afin de répondre au mieux à leurs besoins. Idem pour les SMS, nous avons fait en sorte d’envoyer des fichiers légers connaissant, pour certains d’entre eux, leur faible réseau internet. »

Des acteurs du territoire en appui
Pendant cette période, la Mission locale n’a pas travaillé seule. « Nous nous sommes, encore plus que d’habitude, appuyés sur un réseau local d’acteurs du territoire. Par exemple, pour les colis alimentaires avec des associations de terrain ou encore pour les aides financières les jeunes pouvaient se rendre physiquement au CCAS pour les retirer ». Mi-mars, la première crainte des jeunes était l’arrêt des aides financières. « Ils étaient inquiets. Surtout ceux qui étaient entrés dans un dispositif et ceux en apprentissage avec une période en entreprise annulée. » Plus de 300 000 euros ont ainsi été débloqués et versés sous la forme d’allocations entre le 17 mars et le 30 avril. 
Aujourd’hui, la question qui brûle les lèvres de tous ces conseillers est « de quelle manière nous allons retrouver nos jeunes physiquement dans nos murs ? » En effet, pour l’heure, même si le confinement a été levé, les mesures d’accueil des Missions locales n’ont pas encore été établies. Donc l’interrogation demeure encore aujourd’hui, même si d’ores et déjà Yohan David a bien l’intention de rouvrir le cyberespace emploi. Et autre question, comment attirer de nouveaux jeunes ? « En Ile de France, nos homologues ont inséré dans les quittances de loyer des bailleurs sociaux un flyer en plusieurs langues présentant les opérations emploi de la Mission locale. Une initiative que nous souhaitons mettre en place chez nous ». Pendant le confinement, accueillir de nouveaux jeunes était bien entendu compliqué. Toutefois, « nous avons réussi à en inscrire 135 nouveaux, grâce aux bouches à oreilles, c’était vraiment inespéré ! »

Retour à l’emploi, la réactivité de mise
Après cette parenthèse inédite, l’heure est au retour à l’emploi pour tous ces jeunes accompagnés. « Et la consigne du maire est claire, assure Yohan David. Il ne faut rater aucun emploi à la veille d’une période de licenciements massifs ! D’où mes entretiens quotidiens actuellement avec les DRH des entreprises et les acteurs économiques du territoire ». Et les 60 conseillers vont devoir s’adapter à une autre période inédite qui couve. Habituellement, les jobs d’été sont pourvus en mars-avril, mais à cause du confinement aucune offre n’a été proposée. « Les sites touristiques, l’hôtellerie-restauration, les secteurs qui recrutent pour l’été étaient en stand-by. Là, ils vont de nouveau être opérationnels et vont déposer leur offre pour accueillir un salarié quasiment le jour-même. Il va falloir être hyper réactif. L’enjeu est colossal pour limiter l’impact négatif de ce confinement. » Ainsi, du 16 au 19 juin prochain, la Maison de l’Emploi organise son 13ème Salon du Recrutement en Alternance 100 % en ligne. Afin de bénéficier d’entretiens téléphoniques avec de potentiels recruteurs, il est indispensable de s’inscrire avant le 15 juin. Aussi, pour faciliter l’insertion dans l’emploi, la mairie de Bordeaux a décidé de mettre la main à la poche pour aider financièrement les jeunes à payer leur BAFA pour prétendre à un poste d’animateur pour l’été. « Vraiment, aujourd’hui, nous nous bagarrons comme des fous pour tenter de placer nos jeunes, qu’ils n’hésitent à venir ou revenir vers nous, nous les accompagnerons avec bienveillance », conclut l’élu.

Plus d’infos : Mission locale de Bordeaux - contact@missionlocalebordeaux.fr - 05 56 79 97 20 - https://www.emploi-bordeaux.fr/partenaires/mission-locale-de-bordeaux/ - https://www.facebook.com/missionlocale.bordeaux/

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Mathieu Begaud

Partager sur Facebook
Vu par vous
5720
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !