Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 05/03/21 | Paskal Indo réélu président du Conseil de développement du Pays basque

    Lire

    Paskal Indo a été réélu par ses pairs à la présidence du Conseil de développement du Pays basque. Le CDPB a approuvé également son bilan 2020 et débattu autour de son Projet 2021-2023 qui fixe les orientations stratégiques que la société civile souhaite donner au développement futur du territoire. Un document qui guidera l’action du Conseil pour les prochains mois dans ses contributions et son partenariat auprès de la Communauté d'agglomération du Pays basque et des autres acteurs publics.

  • 05/03/21 | Charente-Maritime : LPO et NE17 main dans la main pour la nuit de la chouette

    Lire

    La Ligue de Protection des Oiseaux de Charente-Maritime et Nature Environnement 17 organisent une soirée en visio-conférence, à l'occasion de la nuit de la chouette le 6 mars, dès 18h. Ce sera l'occasion d'échanger avec des spécialistes de l'animal, participer à des jeux, visionner des vidéos et des photos, pour mieux connaître le bête. Inscription: https://urlz.fr/eZyp NE17 propose une sortie découvertes à la Réserve Naturelle Régionale de la Massonne, à 9h. Contact: sandra.laborde@ne17.fr

  • 05/03/21 | Un podcast sur les femmes

    Lire

    Le 8 mars, à l’occasion de la Journée Internationale des droits des femmes, la Maison de l’Europe du Lot-et-Garonne lance son podcast sur Spotify et Anchor « StéréoFemmes ». Disponible un lundi sur deux à 12h, il partagera des témoignages sur les femmes dans nos sociétés que ce soit au travail, dans la famille, dans le couple, à la télévision... dans le but de briser les stéréotypes.

  • 05/03/21 | Covid-19: des restrictions sur la vente et la consommation d'alcool

    Lire

    Le préfet a prononcé le 1er mars la fermeture administrative pour une durée d’une semaine de deux débits de boissons rochelais suite au constat de rassemblements répétés à proximité immédiate de ces établissements pratiquant la vente à emporter. En concertation avec la ville de La Rochelle, le préfet a interdit, par arrêté du 4 mars, la vente à emporter de boissons alcoolisées sur les quais Duperré et Valin du samedi 6 mars au dimanche 21 mars 2021 inclus. A Bordeaux de 11h à 18h, il est interdit de consommer de l'alcool sur la voie publique dans le centre-ville et dans les parcs et jardins de la ville depuis le 4 mars.

  • 04/03/21 | Limoges : Le Village des Restaurateurs est prolongé

    Lire

    Depuis le 23 février, la Ville de Limoges a mis a disposition de l’Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie de la Haute-Vienne 12 chalets place de la Motte pour permettre aux restaurateurs d’organiser de la vente à emporter. Face au succès rencontré, cette opération « Le Village des Restaurateurs » est prolongé du 9 au 21 mars. Le Village est ouvert du mardi au jeudi de 10h à 14h et du vendredi au dimanche de 10h à 15h.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | « Nous nous bagarrons comme des fous pour placer nos jeunes » Yohan David, président délégué de la Mission locale de Bordeaux

01/06/2020 | 16 488 contacts -dont 2 985 entretiens individuels à distance- ont été pris entre le 17 mars et le 11 mai par les conseillers de la Mission locale de Bordeaux auprès de leurs jeunes…

Jeunes accompagnés de la Mission locale de Bordeaux

Entretiens individuels téléphoniques, e-mail, SMS, ateliers… Malgré le confinement, les 60 conseillers de la Mission locale de Bordeaux ont su garder le lien avec leurs jeunes pour répondre au mieux à leurs besoins. « Nous avons réussi à poursuivre notre accompagnement malgré les conditions, assure Yohan David, adjoint au maire chargé de l’emploi et de l’insertion professionnelle, président délégué de la Mission locale de Bordeaux et membre du bureau national des missions locales (UNML). C’est une énorme surprise ! », admet l’élu.

16 488. C’est le nombre de contacts pris par les conseillers de la mission locale de Bordeaux entre le 17 mars et le 11 mai auprès de 1 766 jeunes dont 263 issus des Quartiers Prioritaires de la Ville. « A l’annonce des mesures du gouvernement pour lutter contre la pandémie du Covid-19, nous avons immédiatement réagi, souligne Yohan David, président déléguée de la Mission locale de Bordeaux. En effet, nos 60 conseillers ont, du jour au lendemain, travaillé de chez eux et en deux jours de temps ils étaient quasiment tous opérationnels. » Cette réactivité était indispensable pour ne laisser aucun jeune au bord de la route. « Notre accompagnement est un accompagnement global. Certes, nous les aidons à trouver leur voie professionnelle mais nous répondons également à des besoins et des demandes liés à la santé, au logement… », détaille l’adjoint au maire en charge de l’emploi et de l’insertion professionnelle.

« Une énorme surprise »
Pendant toute la durée du confinement, 400 entretiens par semaine ont pu être réalisés. « La Direccte nous a donné son accord pour effectuer des entretiens téléphoniques. A partir de ce moment-là, nos conseillers n’ont pas cessé de faire preuve de bienveillance à l’égard de nos jeunes et de les accompagner au mieux ». En effet, à coup de SMS, e-mail, appels téléphoniques le lien entre conseiller et jeune n’a pas été rompu. « Bien au contraire. Nous avons pu joindre quasiment 100 % de nos jeunes ce qui est une énorme surprise ». Il faut dire également que pendant ces huit semaines confinées, la Mission locale était le seul contact institutionnel pour eux. « Nous sentions à leur voix qu’ils étaient contents de notre appel. » Ces entretiens ont été réalisés par téléphone car « nous ne voulions pas utiliser tout leur réseau internet. Et oui nous avons su nous adapter afin de répondre au mieux à leurs besoins. Idem pour les SMS, nous avons fait en sorte d’envoyer des fichiers légers connaissant, pour certains d’entre eux, leur faible réseau internet. »

Des acteurs du territoire en appui
Pendant cette période, la Mission locale n’a pas travaillé seule. « Nous nous sommes, encore plus que d’habitude, appuyés sur un réseau local d’acteurs du territoire. Par exemple, pour les colis alimentaires avec des associations de terrain ou encore pour les aides financières les jeunes pouvaient se rendre physiquement au CCAS pour les retirer ». Mi-mars, la première crainte des jeunes était l’arrêt des aides financières. « Ils étaient inquiets. Surtout ceux qui étaient entrés dans un dispositif et ceux en apprentissage avec une période en entreprise annulée. » Plus de 300 000 euros ont ainsi été débloqués et versés sous la forme d’allocations entre le 17 mars et le 30 avril. 
Aujourd’hui, la question qui brûle les lèvres de tous ces conseillers est « de quelle manière nous allons retrouver nos jeunes physiquement dans nos murs ? » En effet, pour l’heure, même si le confinement a été levé, les mesures d’accueil des Missions locales n’ont pas encore été établies. Donc l’interrogation demeure encore aujourd’hui, même si d’ores et déjà Yohan David a bien l’intention de rouvrir le cyberespace emploi. Et autre question, comment attirer de nouveaux jeunes ? « En Ile de France, nos homologues ont inséré dans les quittances de loyer des bailleurs sociaux un flyer en plusieurs langues présentant les opérations emploi de la Mission locale. Une initiative que nous souhaitons mettre en place chez nous ». Pendant le confinement, accueillir de nouveaux jeunes était bien entendu compliqué. Toutefois, « nous avons réussi à en inscrire 135 nouveaux, grâce aux bouches à oreilles, c’était vraiment inespéré ! »

Retour à l’emploi, la réactivité de mise
Après cette parenthèse inédite, l’heure est au retour à l’emploi pour tous ces jeunes accompagnés. « Et la consigne du maire est claire, assure Yohan David. Il ne faut rater aucun emploi à la veille d’une période de licenciements massifs ! D’où mes entretiens quotidiens actuellement avec les DRH des entreprises et les acteurs économiques du territoire ». Et les 60 conseillers vont devoir s’adapter à une autre période inédite qui couve. Habituellement, les jobs d’été sont pourvus en mars-avril, mais à cause du confinement aucune offre n’a été proposée. « Les sites touristiques, l’hôtellerie-restauration, les secteurs qui recrutent pour l’été étaient en stand-by. Là, ils vont de nouveau être opérationnels et vont déposer leur offre pour accueillir un salarié quasiment le jour-même. Il va falloir être hyper réactif. L’enjeu est colossal pour limiter l’impact négatif de ce confinement. » Ainsi, du 16 au 19 juin prochain, la Maison de l’Emploi organise son 13ème Salon du Recrutement en Alternance 100 % en ligne. Afin de bénéficier d’entretiens téléphoniques avec de potentiels recruteurs, il est indispensable de s’inscrire avant le 15 juin. Aussi, pour faciliter l’insertion dans l’emploi, la mairie de Bordeaux a décidé de mettre la main à la poche pour aider financièrement les jeunes à payer leur BAFA pour prétendre à un poste d’animateur pour l’été. « Vraiment, aujourd’hui, nous nous bagarrons comme des fous pour tenter de placer nos jeunes, qu’ils n’hésitent à venir ou revenir vers nous, nous les accompagnerons avec bienveillance », conclut l’élu.

Plus d’infos : Mission locale de Bordeaux - contact@missionlocalebordeaux.fr - 05 56 79 97 20 - https://www.emploi-bordeaux.fr/partenaires/mission-locale-de-bordeaux/ - https://www.facebook.com/missionlocale.bordeaux/

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Mathieu Begaud

Partager sur Facebook
Vu par vous
5172
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 8 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !