aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Le nouveau Living lab e-santé Aquitaine: un testeur grandeur nature pour l'industrialisation de la e-santé

08/03/2015 | e 5 mars, plus de 200 acteurs de la santé et e-santé ont assisté à la présentation et au lancement du living-lab e-santé aquitain par l'agence ADI et le cluster TIC santé.

Lancement du Living lab e-santé Aquitaine à l'hôtel de Région

Ce n'est pas un «scoop», le numérique s'invite, partout et de plus en plus. Application et plate-forme numérique par-ci, réseau social par-là, objets connectés par ailleurs... La santé, bien sûr n'est pas exempte du phénomène. Et en la matière, les acteurs aquitains ont même quelques chromes à faire briller : 50% des emplois de la e-santé sont situés en Aquitaine, de même que 40% de son chiffre d'affaires. Une dynamique régionale d'ailleurs accompagnée par la création du Cluster TIC Santé, et, depuis ce 5 mars, le lancement d'un «living lab e-santé ». Son objectif : aider les entreprises à développer les outils et innovations qui seront les plus pertinentes pour les usagers (patients, professionnels, aidants,...) car testés et validés auprès d'eux.

Si les idées et projets sont nombreux en matière de e-santé, dont la domotique à destination de la silver economie par exemple, il n'est pas rare que la phase d'industrialisation et de commercialisation de ces outils virent au flop. Les causes de ce constat réside bien souvent dans l'inadaptation de l'outil à l'utilisateur ou à l'usage visé par le porteur de projet : trop complexe à utiliser, mal adapté à l'objectif espéré ou encore un manque de preuve sur sa pertinence et son efficacité n'invitant pas à la confiance des utilisateurs, et donc encore moins à son achat.
C'est bien pour combler ce vide d'analyse et ce manque de retour autour de "l'expérience utilisateur" que l'ADI, l'agence régionale de soutien à l'innovation, en partenariat avec le cluster TIC santé aquitain, a présenté et lancé ce jeudi 5 mars le premier living lab e-santé aquitain.

Entreprises, experts méthodologiques et testeursSi celui-ci, sera « une organisation sans murs », comme le précise Jean-Yves Elie, responsable des technologies médicales au sein d'Aquitaine Développement Innovation, il permettra sous la houlette et l'animation d'ADI de mettre en relation à la fois des entreprises et leurs projets avec des utilisateurs de e-santé (patients, professionnels ou aidants selon les utilisateurs visés) qui testeront ces innovations dans leur quotidien ; et, comme intermédiaires, des experts méthodologiques (laboratoire et organismes de recherche) qui auront pour rôle d'analyser les usages faits des produits par les testeurs et leur pertinence au regard de leurs objectifs initiaux. L'idée pour l'entreprise « testée » est ainsi de pouvoir adapter son produit en pleine conscience des besoins réels des utilisateurs et de leur capacité à interagir avec l'outil en question. L'objectif final étant d'assurer l'industrialisation du produit et sa meilleure pénétration du marché d'un produit « test et approuvé ».
C'est l'objectif dont est notamment venue témoigner Catherine Argillier, dont la société ITWELL projette la création d'une plate-forme multiservice en officine, pour le seconder dans son rôle de pédagogue face au client. Persuadée que « c'est l'usage du produit qui va en faire a valeur », le living lab, permettra « d'ajuster les usages aux besoins précis des utilisateurs, grâce à une expérimentation à l'échelle de plusieurs officines, et ainsi d'affiner notre application pour une meilleure commercialisation par la suite. »

Analyser les usages des outils« Ces produits, précise Jean-Yves Elie, doivent être à un stade de développement suffisamment avancé et sur des dispositifs qui se prêtent à des évaluation d'usage hors champ médical et études clinique précisent-ils, et de citer en exemple, des dispositifs médicaux communiquants, des outils de coordination médico-sociaux, des serious games d'éducation thérapeutique, etc...
Du côté des centres de compétences, l'Aquitaine compte d'ores et déjà un certain nombre de laboratoires et organismes en capacité d'analyser les usages des outils, que ce soit du point de vue cognitif sur l'interface homme-système ou encore du point de vue des impacts sur les nouvelles organisations pouvant être induites par les outils numériques. D'ailleurs certains plateaux d'expérimentation en lien avec les usages, sorte de mini living labs, existent également, tels que Fontau'lab récemment mis en place par Bordeaux UNITEC.
Quant aux « testeurs », indispensables, à l'existence du livilng lab, le lancement du dispositif a été l'occasion pour Jean-Yves Elie de faire un appel aux acteurs du monde sanitaire et médico-social à rejoindre l'initiative, afin qu'il puissent être solliciter pour ces tests « grandeur nature ». Un appel, auquel a par exemple d'ores et déjà répondu favorablement, l'Union régionale des professionnels de Santé-Médecins libéraux, ou encore l'ADGESSA (Association pour le Développement et la Gestion des Equipements sociaux, Médico-sociaux et sanitaires)
Selon Jean-Yves Elié, pour les testeurs, «il y a tout à gagner à rejoindre le living lab, puisque cela permet d'appréhender les nouvelles technologies au fur et à mesure de leur arrivée sur le marché et même un peu en avance.»


L'info en plus :
Le lancement de ce living lab e-santé aquitaine a aussi permis de mettre en valeur une initiative similaire lancée en Limousin en 2014, baptisée Autonom'lab et davantage ciblée sur la question de la dépendance, en lien avec la silver economie, enjeu d'importance dans cette région. Autant dire une addition des forces pour les industriels et porteurs de projets de e-santé de l'ensemble de la future grande région.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6580
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !