aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

26/05/16 : Ce matin, prologue à la manifestation de protestation contre la loi El Khomri, une centaine de militants de la CGT ont bloqué le port de Bayonne avant de rejoindre la manifestation pour asphyxier le rond point Saint- Léon, axe stratégique de la ville

24/05/16 : Concerts, spectacles de danse, bal sévillan et toro de fuego figurent, entre autres animations, au programme du festival Flamenco y feria qui se déroulera à Pau du vendredi 24 au dimanche 26 juin+ d'info

21/05/16 : Avec la commune d'Amorots, canton Pays de Bidache, le cap des 100 (sur 158) favorables à l'établissement public de coopération intercommunale unique du Pays basque, EPCI,(contre 33), a été franchi.Le préfet Durand peut en préparer l'arrêté le 31 mai.

17/05/16 : Après, s'être installé à l'hôtel Regina de Biarritz,les dix-sept joueurs en stage de l'équipe de Didier Deschamps sont allés s'oxygéner à Anglet, sa ville voisine, dans la foret de Chiberta où ils ont effectué une virée de une heure à VTT.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/05/16 | Chômage ALPC: + 0,4% en avril , France:-0,6%

    Lire

    En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A s'établit à 301 961: +0,4 %/mars (+1 329 ) (- 0,4 % sur 3 mois et + 0,1 % sur un an). France métropolitaine:- 0,6 %/mars - 1,2 % sur trois mois et de 0,6 % sur un an. En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, en avril 2016, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A augmente de 0,4 % pour les moins de 25 ans (–0,2 % sur 3 mois et –6,7 % sur un an), de 0,5 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (–0,6 % sur 3 mois et –0,3 % sur un an) et de 0,3 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (–0,1 % sur 3 mois et +5,8 % sur un an).

  • 25/05/16 | Le Ceser de la Région ALPC : oui mais au budget

    Lire

    Le CESER d'ALPC tout en approuvant le projet de budget considère comme essentiel que le Conseil régional conserve son rôle d’animateur du développement économique et social sur son territoire, en maintenant son action auprès du secteur associatif dans les domaines culturels et sportifs. Par ailleurs, "le CESER attire l’attention sur l’annonce par la Région d’une baisse structurelle des dépenses de fonctionnement. Cette stratégie aura des conséquences sur les politiques économiques, sociales et environnementales alors que les dépenses d’intervention sont souvent créatrices de richesse et d’emploi."

  • 25/05/16 | Un prix pour développer la langue occitane

    Lire

    L'Office Public de la Langue Occitane lance le Prix Jan Moreu sur l’innovation linguistique. Celui-ci récompense un projet exemplaire et innovant en termes d'actions, de produits ou services sur le thème de la transmission ou de l’utilisation de la langue occitane (événementiel, produit numérique, action de sollicitation ou sensibilisation de la population, outil pédagogique etc.)La candidature est ouverte aux personnes morales ou physiques majeures. Ce prix est doté d'une récompense pouvant aller jusqu'à 5 000 €. Renseignements sur ofici.occitan@gmail.com

  • 25/05/16 | Le moustique tigre surveillé dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Une surveillance du moustique tigre a été mise en place jusqu'au 30 novembre dans les Pyrénées-Atlantiques qui sont classées au niveau 1 du plan national anti-dissémination des virus du chikungunya, de la dengue et du Zika. Ce niveau signifie que le moustique Aedes albopictus est implanté et actif dans le département. Le plan d'action mis en place par les pouvoirs publics comprend une veille citoyenne permettant à chacun de signaler la présence de ce moustique sur www.signalement-moustique.fr , ainsi qu'une surveillance entomologique et épidémiologique.

  • 25/05/16 | Feu vert pour la LGV Bordeaux-Toulouse-Dax

    Lire

    La section travaux publics du Conseil d'État a donné ce mercredi son feu vert pour le projet de LGV entre Bordeaux, Toulouse et Dax. Le Secrétaire d'État aux Transports, Alain Vidalies, a assuré que le projet allait être déclaré d'utilité publique avant le 8 juin prochain. Plusieurs études seront nécessaires avant que le chantier, qui est pour l'instant estimé à plus de 9 milliards d'euros (360 kilomètres de ligne nouvelle), ne démarre officiellement, pas avant 2020.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Le nouveau Living lab e-santé Aquitaine: un testeur grandeur nature pour l'industrialisation de la e-santé

08/03/2015 | e 5 mars, plus de 200 acteurs de la santé et e-santé ont assisté à la présentation et au lancement du living-lab e-santé aquitain par l'agence ADI et le cluster TIC santé.

Lancement du Living lab e-santé Aquitaine à l'hôtel de Région

Ce n'est pas un «scoop», le numérique s'invite, partout et de plus en plus. Application et plate-forme numérique par-ci, réseau social par-là, objets connectés par ailleurs... La santé, bien sûr n'est pas exempte du phénomène. Et en la matière, les acteurs aquitains ont même quelques chromes à faire briller : 50% des emplois de la e-santé sont situés en Aquitaine, de même que 40% de son chiffre d'affaires. Une dynamique régionale d'ailleurs accompagnée par la création du Cluster TIC Santé, et, depuis ce 5 mars, le lancement d'un «living lab e-santé ». Son objectif : aider les entreprises à développer les outils et innovations qui seront les plus pertinentes pour les usagers (patients, professionnels, aidants,...) car testés et validés auprès d'eux.

Si les idées et projets sont nombreux en matière de e-santé, dont la domotique à destination de la silver economie par exemple, il n'est pas rare que la phase d'industrialisation et de commercialisation de ces outils virent au flop. Les causes de ce constat réside bien souvent dans l'inadaptation de l'outil à l'utilisateur ou à l'usage visé par le porteur de projet : trop complexe à utiliser, mal adapté à l'objectif espéré ou encore un manque de preuve sur sa pertinence et son efficacité n'invitant pas à la confiance des utilisateurs, et donc encore moins à son achat.
C'est bien pour combler ce vide d'analyse et ce manque de retour autour de "l'expérience utilisateur" que l'ADI, l'agence régionale de soutien à l'innovation, en partenariat avec le cluster TIC santé aquitain, a présenté et lancé ce jeudi 5 mars le premier living lab e-santé aquitain.

Entreprises, experts méthodologiques et testeursSi celui-ci, sera « une organisation sans murs », comme le précise Jean-Yves Elie, responsable des technologies médicales au sein d'Aquitaine Développement Innovation, il permettra sous la houlette et l'animation d'ADI de mettre en relation à la fois des entreprises et leurs projets avec des utilisateurs de e-santé (patients, professionnels ou aidants selon les utilisateurs visés) qui testeront ces innovations dans leur quotidien ; et, comme intermédiaires, des experts méthodologiques (laboratoire et organismes de recherche) qui auront pour rôle d'analyser les usages faits des produits par les testeurs et leur pertinence au regard de leurs objectifs initiaux. L'idée pour l'entreprise « testée » est ainsi de pouvoir adapter son produit en pleine conscience des besoins réels des utilisateurs et de leur capacité à interagir avec l'outil en question. L'objectif final étant d'assurer l'industrialisation du produit et sa meilleure pénétration du marché d'un produit « test et approuvé ».
C'est l'objectif dont est notamment venue témoigner Catherine Argillier, dont la société ITWELL projette la création d'une plate-forme multiservice en officine, pour le seconder dans son rôle de pédagogue face au client. Persuadée que « c'est l'usage du produit qui va en faire a valeur », le living lab, permettra « d'ajuster les usages aux besoins précis des utilisateurs, grâce à une expérimentation à l'échelle de plusieurs officines, et ainsi d'affiner notre application pour une meilleure commercialisation par la suite. »

Analyser les usages des outils« Ces produits, précise Jean-Yves Elie, doivent être à un stade de développement suffisamment avancé et sur des dispositifs qui se prêtent à des évaluation d'usage hors champ médical et études clinique précisent-ils, et de citer en exemple, des dispositifs médicaux communiquants, des outils de coordination médico-sociaux, des serious games d'éducation thérapeutique, etc...
Du côté des centres de compétences, l'Aquitaine compte d'ores et déjà un certain nombre de laboratoires et organismes en capacité d'analyser les usages des outils, que ce soit du point de vue cognitif sur l'interface homme-système ou encore du point de vue des impacts sur les nouvelles organisations pouvant être induites par les outils numériques. D'ailleurs certains plateaux d'expérimentation en lien avec les usages, sorte de mini living labs, existent également, tels que Fontau'lab récemment mis en place par Bordeaux UNITEC.
Quant aux « testeurs », indispensables, à l'existence du livilng lab, le lancement du dispositif a été l'occasion pour Jean-Yves Elie de faire un appel aux acteurs du monde sanitaire et médico-social à rejoindre l'initiative, afin qu'il puissent être solliciter pour ces tests « grandeur nature ». Un appel, auquel a par exemple d'ores et déjà répondu favorablement, l'Union régionale des professionnels de Santé-Médecins libéraux, ou encore l'ADGESSA (Association pour le Développement et la Gestion des Equipements sociaux, Médico-sociaux et sanitaires)
Selon Jean-Yves Elié, pour les testeurs, «il y a tout à gagner à rejoindre le living lab, puisque cela permet d'appréhender les nouvelles technologies au fur et à mesure de leur arrivée sur le marché et même un peu en avance.»


L'info en plus :
Le lancement de ce living lab e-santé aquitaine a aussi permis de mettre en valeur une initiative similaire lancée en Limousin en 2014, baptisée Autonom'lab et davantage ciblée sur la question de la dépendance, en lien avec la silver economie, enjeu d'importance dans cette région. Autant dire une addition des forces pour les industriels et porteurs de projets de e-santé de l'ensemble de la future grande région.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4140
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !