Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/05/19 : Roman Mikhalev, danseur étoile du Ballet de l'Opéra National de Bordeaux depuis 2012, fera ses adieux à la scène le 31 mai lors du ballet Quatre Tendances. Une soirée durant laquelle il offrira au public un solo de danse parmi ceux qu'il a préférés.

27/05/19 : Résultats complets Bordeaux (33) : LREM 29,47%, EELV 21,54%, RN 9,40%, LR 9,02%, PS 8,49%, LFI 6,20%, G.S 4,21%

27/05/19 : Dordogne : Résultats définitifs : Participation : 58,28 % : RN : 25,15 %, LREM : 19,26 %, EELV : 11,38 %, LFI : 8,60 %, PS-LUG 7,45 % ; LR : 7,05 %, PC : 3,68 %, LDG Hamon : 3,62 %, DLF : 3, 50 %

27/05/19 : Résultats complets Bègles : EELV 21,69%, LREM 17,67%, RN 14,47%, LFI 10,63%, PS 9,20%

27/05/19 : Angoulême (16) : LREM : 24,05%, EELV : 17,02%, RN : 16,12%, PS-PP : 8,46%, LFI : 8,40%, LR : 7,68%, G.S : 4,79%. Taux de participation : 52,54%.

27/05/19 : Résultats complets Vienne (86) : RN 22,58%, LREM 21,78%, EELV 14,24%, LR 7,35%, PS 7,30%, LFI 6,58%, DBLF 3,63%, G.S 3,54%

27/05/19 : Résultats complets Charente (16) : RN 25,56%, LREM 21,48%, EELV 12,23%, LFI 7,61%, LR 7,17%, PS 6,56%, DBLF 3,61%, G.S 3,54%

27/05/19 : Deux-Sèvres, résultats départementaux définitifs : LREM : 23,62%, RN 20,64%, EELV : 14,09%, LR : 7,52%, PS-PP : 7,04%, LFI 6,16%, G.S : 3,63%. Taux de participation : 48,99%.

27/05/19 : Résultats Lot-et-Garonne : RN : 29,47 %, LREM : 19,17 %, EELV : 10,30 %, LR : 7,38 %, LFI : 6,70 %, PS : 6,11 %, , DBLF : 4,46 %, GS : 3,03 %, PC : 2,56, UDI : 2,39 %. Taux de participation : 50,20 %. Taux de participation : 55 %.

27/05/19 : Charente-Maritime : résultats départementaux définitifs : RN 25,26%, LREM 22,60%, EELV 13%, RN 7,68%, LFI 6,60%

27/05/19 : Landes résultats complets: LREM 22,95%, RN 21,29%, EELV 10,80%, PS 10,47%, LR 6,95%, LFI 6,88%, GS 4,23%

26/05/19 : Résultats complets Creuse (23) : RN 24,37%, LREM 18,28%, EELV 9,82%, LR 9,68%, LFI 8,89%, PS 6,97%, G.S 4,21%

26/05/19 : Résultats Tulle (19) : dans la ville de François Hollande, les résultats font office d'exception à la règle. RN : 18,5% ; LEREM : 18,4% ; PS : 14,2% ; EELV : 11,8% ; LFI : 7,7% ; LR : 7,4% ; PCF : 6,3% ; autres listes : 15,7%.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/05/19 | Canicule: le registre de prévention réouvre à Pau

    Lire

    Conformément à la loi, une cellule de veille saisonnière communale est à nouveau mise en place à Pau entre le 1er juin et le 31 août, afin de veiller à la situation des personnes isolées, âgées ou handicapées, pouvant être fragilisées par des températures élevées et persistantes. Dans ce cadre, un registre nominatif et confidentiel, répertoriant les personnes vulnérables est ouvert dans toute commune de plus de 5000 habitants. Pour vous y inscrire, ou inscrire un proche, contacter le Service Autonomie et Solidarités Seniors de la Ville de Pau 0559278370

  • 27/05/19 | Recrudescence des cas de rougeole en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    La rougeole est de nouveau présente dans notre région. Une recrudescence du nombre de malades est apparue dans les Pyrénées-Atlantiques (en lien avec un foyer de personnes ayant participé à la Foire au jambon de Bayonne), et plus généralement dans le sud de la région. Au total, entre le 1er janvier et le 19 mai, 98 cas de rougeole ont été signalés en Nouvelle-Aquitaine, dont 22 ont nécessité une hospitalisation. L'âge médian des malades est de 22 ans. La plupart n’était pas, ou insuffisamment, vacciné.

  • 27/05/19 | La Rochelle planche sur des solutions de mobilités innovantes avec le Québec

    Lire

    Depuis juillet 1996, la Communauté d’Agglomération de La Rochelle et la Ville de Saint-Jérôme au Québec coopèrent pour développer des projets innovants en particulier dans le domaine des véhicules électriques et véhicules hybrides rechargeables et l’intégration de bornes de recharge dans le mobilier urbain. Les deux villes ont signé un nouveau partenariat ce 24 mai pour continuer de favoriser l'innovation. Pour La Rochelle, la mobilité durable fait partie de son programme territoire zéro carbone.

  • 27/05/19 | Réaction Sophie Borderie psdte PS du CD47

    Lire

    "En Lot-et-Garonne, les résultats enregistrés sont conformes aux résultats nationaux avec néanmoins une accentuation du vote d’extrême droite, comme cela était malheureusement déjà le cas en 2014. Localement, il est plus que jamais nécessaire de poursuivre notre combat pour la ruralité et pour l’équité territoriale. Bien souvent, celles et ceux qui subissent des injustices et vivent un sentiment de relégation trouvent refuge dans le vote extrême. Acteurs de la vie publique, nous avons tous un rôle à jouer dans ce combat. J’y prendrai toute ma part."

  • 24/05/19 | Coup froid sur le Festival "Biarritz en été"

    Lire

    Le maire, Michel Veunac, a appris avec stupéfaction -et une certaine colère- l’annulation de ce festival par ses organisateurs. Festival d'envergure faisant partie des nouveaux temps forts de l’été. Les organisateurs évoquent des raisons d’ordre financier pour justifier l'annulation soudaine de cette deuxième édition qui leur avait confiée. La Ville de Biarritz a donc décidé de réinscrire deux soirées supplémentaires des Jeudis de l’Océan en juillet et elle organisera un grand concert gratuit le 10 juillet à la Côte des Basques, en collaboration avec l'Atabal.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Nouvelle-Aquitaine : les industriels réunis avec CŒUR

19/04/2019 | Le dispositif régional CŒUR est officiellement lancé ce jeudi 18 avril. Il rassemble des industriels du territoire, majoritairement de l'aéronautique.

La journée dédiée au contrôle a rassemblé 110 industriels

110 industriels de divers domaines, allant du luxe au bâtiment en passant par la santé et l’aéronautique – les plus représentés – se sont réunis ce jeudi 18 avril à l’Institut de Maintenance Aéronautique (IMA) de Mérignac. Cette journée est dédiée à l’industrie du futur et notamment au contrôle. Le rassemblement est également l’occasion de lancer le dispositif régional CŒUR, où les membres mettent en commun connaissances et matériel concernant le contrôle. Une ligne de route doit également être tracée d’ici la fin de la journée, concernant les besoins des industriels et ceux qui souhaitent y répondre.

Comment réaliser des contrôles sans détruire le matériau ? C’est pour répondre à cette question que 110 industriels se sont réunis ce jeudi dans les locaux de l’Institut de Maintenance Aéronautique à Mérignac. En effet, les participants ont répondu à un sondage en amont de cette journée, afin de faire ressortir les principaux écueils liés au « Contrôle Non Destructif » (CND), avec en ligne de mire une feuille de route à livrer pour la fin de la journée. Philippe Fioravanti, salarié chez Dassault Aviation, a restitué les grandes lignes de ce « cahier de doléances » du contrôle. Selon ce sondage, « le fameux triptyque des industriels, à savoir qualité-coût-délai, est le principal frein pour les entreprises », explique Philippe Fioravanti, mais il en ressort également un manque de traçabilité des pièces.

« CŒUR », le rassemblement des industriels locaux

Au-delà des « doléances » des industriels, ce rassemblement à l’IMA marque le lancement d’un dispositif régional dédié à l’accompagnement des entreprises lors de CND. Ce programme, CŒUR, propose une collaboration entre chaque entreprise membre, en termes de savoir mais aussi de matériel. Il est également question de CŒUR dans le questionnaire rempli par les entreprises, et des attentes et axes à prioriser aux yeux des industriels. Ces derniers en attendent une veille technologique poussée, la possibilité de mener des études, la prise en compte de la digitalisation de l’industrie, mais aussi une certaine vulgarisation, tous les industriels n’étant pas des scientifiques ou experts de leur domaine respectif.

Le noyau dur de CŒUR est initialement composé d’Aerospace Valley, Alpha RLH, CEA Tech, CETIM Sud Ouest et Metallicadour, et doit s’agrandir dans les mois à venir. La démarche est en phase avec les objectifs du projet Usine du Futur, lancé par le Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine. « Le but du jeu est d’éviter de faire aller des industriels de Poitiers dans le Pays Basque, explicite Philippe Fioravanti. Il va falloir que le dispositif puisse répondre aux besoins de tous à travers des bases de données, par exemple ». Le credo du dispositif CŒUR est simple : les moyens et compétences existent déjà, il suffit de les mettre en commun.

IMA : transformation du campus et innovations

L’Institut de Maintenance Aéronautique semble prendre un virage en direction de CŒUR. En effet, l’établissement public, dépendant de l’Université de Bordeaux, souhaite se développer pour à terme devenir un des leaders mondiaux du secteur. Son directeur, Franck Cazaurang, a évoqué les grandes lignes de la transformation prochaine du campus. A compter de la rentrée 2019, l’Ecole Nationale Supérieure pour la Performance Industrielle et la Maintenance Aéronautique (ENSPIMA) ouvre ses portes. A noter également, des travaux d’agrandissement du campus dont la première salve démarrera en 2021. « A la fin des travaux, le campus disposera d’un ‘hangar du futur’, explique Franck Cazaurang, où va se trouver un Airbus A320 qui ne décollera plus jamais ». D’après le directeur de l’IMA, le hangar sera divisé en deux : une partie dédiée à la pratique d’une maintenance classique par les étudiants, et l’autre moitié consacrée à l’innovation, où les industriels de CŒUR pourront venir effectuer des tests. « C’est toujours mieux de pratiquer sur un avion cloué au sol, imaginez si vous percez à côté et que l’appareil doit repartir, ironise Philippe Fioravanti. Cette synergie entre nous, industriels, et les académiques, à l’image de l’IMA qui nous propose ses locaux comme bac à sable, est géniale ».

Ce partage de connaissances et de matériel est la philosophie initiale de CŒUR pour définir l’industrie du futur. En ce qui concerne le contrôle, la révolution numérique, au travers de la réalité virtuelle ou du développement de logiciels comme CIVA (outil de simulation de contrôle en 3D développé par CEA Tech), permet d’espérer encore davantage d’efficacité pour l’industrie régionale.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : Yoan Denéchau

Partager sur Facebook
Vu par vous
2937
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !