Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/09/20 | Plus de 5 millions d’euros pour les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Lors de la Commission Permanente du 25 septembre, le Département des Pyrénées-Atlantiques a attribué plus de 5 millions d’euros de subventions à 63 projets. Parmi les projets soutenus, 1 147 000 euros sont en faveur de la promotion de la langue basque, 447 436 euros en soutien aux acteurs de la culture dans le cadre de la crise sanitaire. Le Département s’engage aussi au travers d’une délibération à la préservation et la restructuration de la forêt de Chiberta fortement touché lors de l’incendie.

  • 26/09/20 | La Charente s’engage contre la fermeture de Verallia

    Lire

    Lors de sa commission permanente du 25 septembre, les élus du Département de la Charente ont voté une motion contre la fermeture de Verallia. A l’heure où cette fermeture entraîne la suppression de 80 emplois Ils souhaitent que "tout puisse être mis en œuvre pour préserver le bassin d’emploi de Cognac, et notamment que le plan de restructuration porté au niveau national préserve l’unité des acteurs du tissu économique local". De plus, le Département s’engage à être présent aux côtés des salariés et des élus pour faire face à cette annonce.

  • 26/09/20 | Le festival du film court d'Angoulême ce week-end

    Lire

    Le festival international du film court d'Angoulême revient du 25 au 27 septembre inclus, dans sa forme habituelle, à la Cité internationale de la bande-dessinée. 17 films en compétition sont à découvrir samedi après-midi. Ceux qui auront été primés seront de nouveau diffusés le dimanche à 18h30. Certains réalisateurs seront là pour échanger. A découvrir également : des courts-métrages à destination des plus jeunes, dont un Wallace et Gromit. Infos: www.filmcourtangouleme.com

  • 25/09/20 | L’hôpital de La Rochelle active son plan blanc

    Lire

    Le Groupe hospitalier Littoral Atlantique, qui regroupe les établissements de La Rochelle/Ré/Aunis, Rochefort et Marennes/Oléron, a activé mardi le niveau 1 de son plan blanc. Le nombre de patient Covid-19 est passé de 4 à 8 cette semaine, dont un en réanimation. Si le nombre de cas à l'échelle du Département reste faible (taux d'incidence <50 pour 100 000 habitants), le service réanimation est déjà sous tension, avec 2 places disponibles. Une unité spéciale Covid sera mise en place début octobre.

  • 25/09/20 | Bordeaux célèbre Mauriac

    Lire

    À l’occasion du 50ème anniversaire de la disparition de François Mauriac, les bibliothèques de Bordeaux proposent tout au long de l’automne une saison dédiée à l'écrivain, journaliste et Prix Nobel de la littérature. Conférences, expositions, projections et match d'improvisation exploreront les résonances contemporaines des engagements de François Mauriac, au travers de documents rarement montrés voire pour certains inédits. Point d’orgue de la saison, l’exposition "Écrire, c’est agir", à la bibliothèque Mériadeck du 5 novembre 2020 au 17 janvier 2021. http://mauriac2020.bordeaux.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Nouvelle-Aquitaine : une campagne pour attirer les travailleurs à haute valeur ajoutée

19/10/2017 | Alain Rousset a dévoilé à Paris une véritable campagne de marketing territorial. Objectif : attirer touristes et travailleurs dans la région.

Alain Rousset a présenté hier la campagne d'attractivité de la région à la Maison de la Nouvelle-Aquitaine

Le président de Région Alain Rousset a dévoilé le 18 octobre à la Maison de La Nouvelle-Aquitaine un nouveau plan de communication du territoire à l’échelle nationale. 850 affiches publicitaires déclinées en 4 modèles différents seront progressivement déployées dans le métro parisien dès cette semaine, pour plusieurs mois. Une véritable campagne de marketing territorial assortie d’une vidéo promotionnelle, d’une série d’encarts dans les titres de presse nationaux et d’un logo digne d’une marque de tour-operator : « Nouvelle-Aquitaine : l’esprit nouvelle vague ». Coût total: 400 000 €.

Mais pourquoi une telle opération séduction auprès d’un public essentiellement parisien ? Pour attirer des touristes dans la région, certes, mais pas seulement. « Dans cette campagne d’attractivité, l’objectif n’est pas que touristique. Le message que nous voulons faire passer c’est que nous développons un modèle économique et social humain, et qu’il fait bon vivre et travailler sur notre territoire », explique Alain Rousset, « je ne comprends pas un certain nombre de « penseurs » qui ne veulent pas comprendre que la compétitivité d’une entreprise passe par le bien-être des hommes et des femmes qui la font ». Et de rappeler que la région a développé « formation, élévation des compétences professionnelles et bien-être au travail », au point d’un faire un leitmotiv.

Voilà pour la forme. Sur le fond, la Nouvelle-Aquitaine a évidemment bien des intérêts à faire venir de nouveaux travailleurs sur son territoire. Mais pas tous. Comme partout ailleurs, certains secteurs sont totalement saturés comme les métiers de service du tertiaire (banque, assurance, etc.) et la région peine à recaser « les conjoints » des personnels mutés dans l’industrie de pointe : « Ils viennent grossir les rangs de Pôle Emploi », constate Alain Rousset.

Pourtant, lorsqu’on lui demande quels profils la région compte attirer, Alain Rousset s’agace d’avoir à donner une  réponse qui lui semble évidente : « Aujourd’hui, on ne peut plus habiter Paris ! […] Il se passe un phénomène ces derniers temps dont peu se rendent compte : les gens ont besoin d’avoir un cadre de vie, et nous répondons à ce besoin », commence-t-il par répondre avant de préciser « Nous avons fait réaliser plusieurs études par un certain nombre d’économistes et de géographes, il apparait clairement que les jeunes cadres vont de plus en plus dans les campagnes […] Je préfère anticiper cette évolution et les faire venir chez nous plutôt que de constater que nous avons raté le coche dans dix ans».

Du chaudronnier à l’ingénieur

La Nouvelle-Aquitaine cherche donc des profils à haute valeur ajoutée : des ingénieurs, capables d’intégrer des entreprises développant des technologies de pointe (dont l’aéronautique et la recherche médicale) ; des entrepreneurs innovants de demain avec projet de start-up ; des jeunes formés aux nouveaux métiers du numérique (développeurs, encodeurs, webmaster…). Des profils diplômés et hyper spécialisés, mais pas seulement. La main d’œuvre qualifiée est également attendue, du chaudronnier à la petite main possédant des savoir-faire artisanaux traditionnels, très demandés dans l’industrie du luxe et du haut de gamme (maroquinerie, sellerie, ganterie, botterie). Objectif pour la région : doubler la productivité et la compétitivité de ses entreprises, pour mieux se positionner sur la scène internationale.

Mais suffira-t-il de placarder des paysages en 4 x3 vantant l’art de vivre néo-aquitain pour attirer dans les filets régionaux ces profils également sollicités dans d’autres bassins de vie ? La Région a tout prévu. Comme elle a récupéré la compétence économique anciennement dévolue aux Départements, suite à la réforme territoriale (loi Notre), Alain Rousset se dit clairement plus enclin à aider les collectivités locales via des coups de pouce financiers aux développements de leurs entreprises plutôt que d’investir dans un nouveau projet de bâtiment public. En plus des aides existantes pour l’accompagnement au développement des entreprises, la Région compte également inciter, via ses partenaires comme les Chambres et les Fédérations professionnelles, les entreprises à se mettre en réseau interdisciplinaire, pour faciliter l’insertion des nouveaux entrepreneurs, souvent en recherche de partenaires multiples lors de leur installation. Une campagne à 4 visuels différents pour attirer les travailleurs à haute valeur ajouté

  Une campagne de publicité de 4 visuels différents vantant l'art de vivre néo-aquitain vient d'être lancée dans le métro.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
6271
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !