Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/01/18 : Les réactions stupéfaites et bouleversées se succèdent après la mort de Joan Taris élu Modem du Conseil régional adjoint au maire du Bouscat et directeur de cabinet du maire de Saint-Médard en Jalles. Joan Taris 41 ans s'est donné la mort ce dimanche

19/01/18 : Charente-Maritime : Air France et l'aéroport de La Rochelle-Ré annoncent une nouvelle ouverture de ligne pour cette année. L'annonce officielle sera faite mardi prochain.

19/01/18 : Le Conseil d’administration de l’université de Bordeaux a réélu Manuel Tunon de Lara à sa présidence. Antoine de Daruvar, directeur de l’école doctorale des Sciences de la vie et de la santé prend la vice-présidence suite à Dean Lewis.

18/01/18 : "Progrès et Sagesse": ce sera le thème de la 24° Université Hommes-Entreprise du CECA les 30 et 31 août au Château Smith Haut Lafitte. Il y sera question d'éthique et de sens, en particulier celui de l'intelligence artificielle: bienfait ou menace?

16/01/18 : France Télévision a compris l'utilité de France 3 Euskal Herri au Pays basque. Les sept minutes quotidiennes ont été maintenues, dans l'état. C'est à dire dans sa structure au studio des allées Marines de Bayonne et non prestataire de reportages

16/01/18 : Cyrille Guimard, sélectionneur de l'équipe de France de cyclisme, parrainera la 23e édition du Tour de Lot-et-Garonne et sa cyclosportive les 14 et 15 avril prochains.

16/01/18 : L'agglo de La Rochelle a été choisie par le cabinet Missions Publiques pour faire partie des 4 collectivités françaises à organiser un débat publique atour de l'essor des transports sans conducteur, le 27/01 de 9h à 17h. Inscription : debatcitoyen.fr

15/01/18 : La Rochelle participe à la 2e Nuit de la lecture samedi 20 janvier de 16h30 à minuit à la médiathèque de Villeneuve-les-Salines et dans le Hall de l’Agora au Centre social. Au programme : des lectures et des animations variées. Tout public. Gratuit.

13/01/18 : Cognac: les Trophées du vin 2018 ont récompensé le 11 janvier l'association cognaçaise Les Etapes du cognac avec le prix "meilleur accueil dans le vignoble", récompensant son développement de l'oenotourisme sur le territoire.

11/01/18 : Opération de régulation des sangliers à Agen et Foulayronnes. Un grand nombre de sangliers a été signalé et confirmé dans ces deux communes. Les services de l’Etat ont donc décidé d'organiser des opérations de régulation jusqu’au 28 février inclus.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/01/18 | L'hommage d'Alain Rousset à Joan Taris

    Lire

    Réaction du président du Conseil régional après la mort de Joan Taris: "Joan était un jeune responsable politique dont la trajectoire suscite l'admiration. Influencé par l'humanisme social, armé de fortes convictions européennes, il incarne une jeune génération de responsables politiques qui a assuré le renouveau des idées centristes...Elu régional, il s'est très vite imposé dans la vie de cette assemblée en exerçant, très tôt, la responsabilité de président de groupe qu'il a conservée en 2015 dans la nouvelle configuration territoriale. Il a démontré, dans cette fonction, une grande cohérence entre ses idées et sa pratique politique."

  • 19/01/18 | Didier Pourquery nommé président de Cap Sciences

    Lire

    Didier Pourquery devient le nouveau président de Cap Sciences, centre de culture scientifique technique et industrielle de Bordeaux. Elu à l'unanimité du Conseil d'Administration de Cap Sciences ce 18 janvier Didier Pourquery, Floiracais d'origine, partage son temps entre Bordeaux et Paris où il est directeur des rédactions de The Conversation (theconversation.fr), site de médiation scientifique alliant expertise universitaire et exigence journalistique. Diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris et de l'ESSEC, Didier Pourquery a notamment été rédacteur en chef de Science et Vie Économie et de La Tribune

  • 19/01/18 | Charente-Maritime : Rochefort passe en mode doux

    Lire

    La ville de Rochefort est en train de repenser complètement son approche de la circulation, dans le but de développer les transports doux. Après quelques travaux de voirie, la ville s'engage plus fort dans son projet en rétrécissant la largeur de certaines voies principales et en aménageant des trottoirs mixte piétons/vélos. Le triangle des avenues Rochambeau, des Déportés-Fusillés et de la rue Auguste-Roux sera assimilé à la zone 30 qui couvre le reste du centre-ville de Rochefort.

  • 17/01/18 | Le Reggae Sun Ska repart en Médoc

    Lire

    Clap de fin pour la version "campus" du Reggae Sun Ska. À la suite d'un courrier et de plusieurs échanges téléphoniques avec les maires de Pessac, Talence et Gradignan soulignant des plaintes de riverains soumis à des "nuisances sonores", la 21ème édition du festival se délocalise. Elle aura lieu sur le domaine de Nodris, à Vertheuil, pouvant accueillir 12 000 festivaliers par jour (contre 27 000 sur le campus). Ce mercredi, les premiers noms de la programmation annoncent notamment Jimmy Cliff en tête d'affiche.

  • 17/01/18 | Le trafic de l'aéroport de Biarritz Pays-Basque: +4,7%

    Lire

    Les gestionnaires de l'aéroport de Biarritz Pays basque pourront avoir le sourire lors de la présentation des vœux la semaine prochaine. Si les chiffres de décembre ont connu une légère baisse, (74 091 passagers contre 74 727 en 2016) vraisemblablement en raison de l'enneigement précoce des stations de sports d'hiver, en revanche 2017 affiche des chiffres flamboyants avec 1 190 991 passagers, soit une augmentation de 4,88% qui confirme largement sa place de deuxième plateforme aéroportuaire de la Nouvelle-Aquitaine.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Nouvelle-Aquitaine : une campagne pour attirer les travailleurs à haute valeur ajoutée

19/10/2017 | Alain Rousset a dévoilé à Paris une véritable campagne de marketing territorial. Objectif : attirer touristes et travailleurs dans la région.

Alain Rousset a présenté hier la campagne d'attractivité de la région à la Maison de la Nouvelle-Aquitaine

Le président de Région Alain Rousset a dévoilé le 18 octobre à la Maison de La Nouvelle-Aquitaine un nouveau plan de communication du territoire à l’échelle nationale. 850 affiches publicitaires déclinées en 4 modèles différents seront progressivement déployées dans le métro parisien dès cette semaine, pour plusieurs mois. Une véritable campagne de marketing territorial assortie d’une vidéo promotionnelle, d’une série d’encarts dans les titres de presse nationaux et d’un logo digne d’une marque de tour-operator : « Nouvelle-Aquitaine : l’esprit nouvelle vague ». Coût total: 400 000 €.

Mais pourquoi une telle opération séduction auprès d’un public essentiellement parisien ? Pour attirer des touristes dans la région, certes, mais pas seulement. « Dans cette campagne d’attractivité, l’objectif n’est pas que touristique. Le message que nous voulons faire passer c’est que nous développons un modèle économique et social humain, et qu’il fait bon vivre et travailler sur notre territoire », explique Alain Rousset, « je ne comprends pas un certain nombre de « penseurs » qui ne veulent pas comprendre que la compétitivité d’une entreprise passe par le bien-être des hommes et des femmes qui la font ». Et de rappeler que la région a développé « formation, élévation des compétences professionnelles et bien-être au travail », au point d’un faire un leitmotiv.

Voilà pour la forme. Sur le fond, la Nouvelle-Aquitaine a évidemment bien des intérêts à faire venir de nouveaux travailleurs sur son territoire. Mais pas tous. Comme partout ailleurs, certains secteurs sont totalement saturés comme les métiers de service du tertiaire (banque, assurance, etc.) et la région peine à recaser « les conjoints » des personnels mutés dans l’industrie de pointe : « Ils viennent grossir les rangs de Pôle Emploi », constate Alain Rousset.

Pourtant, lorsqu’on lui demande quels profils la région compte attirer, Alain Rousset s’agace d’avoir à donner une  réponse qui lui semble évidente : « Aujourd’hui, on ne peut plus habiter Paris ! […] Il se passe un phénomène ces derniers temps dont peu se rendent compte : les gens ont besoin d’avoir un cadre de vie, et nous répondons à ce besoin », commence-t-il par répondre avant de préciser « Nous avons fait réaliser plusieurs études par un certain nombre d’économistes et de géographes, il apparait clairement que les jeunes cadres vont de plus en plus dans les campagnes […] Je préfère anticiper cette évolution et les faire venir chez nous plutôt que de constater que nous avons raté le coche dans dix ans».

Du chaudronnier à l’ingénieur

La Nouvelle-Aquitaine cherche donc des profils à haute valeur ajoutée : des ingénieurs, capables d’intégrer des entreprises développant des technologies de pointe (dont l’aéronautique et la recherche médicale) ; des entrepreneurs innovants de demain avec projet de start-up ; des jeunes formés aux nouveaux métiers du numérique (développeurs, encodeurs, webmaster…). Des profils diplômés et hyper spécialisés, mais pas seulement. La main d’œuvre qualifiée est également attendue, du chaudronnier à la petite main possédant des savoir-faire artisanaux traditionnels, très demandés dans l’industrie du luxe et du haut de gamme (maroquinerie, sellerie, ganterie, botterie). Objectif pour la région : doubler la productivité et la compétitivité de ses entreprises, pour mieux se positionner sur la scène internationale.

Mais suffira-t-il de placarder des paysages en 4 x3 vantant l’art de vivre néo-aquitain pour attirer dans les filets régionaux ces profils également sollicités dans d’autres bassins de vie ? La Région a tout prévu. Comme elle a récupéré la compétence économique anciennement dévolue aux Départements, suite à la réforme territoriale (loi Notre), Alain Rousset se dit clairement plus enclin à aider les collectivités locales via des coups de pouce financiers aux développements de leurs entreprises plutôt que d’investir dans un nouveau projet de bâtiment public. En plus des aides existantes pour l’accompagnement au développement des entreprises, la Région compte également inciter, via ses partenaires comme les Chambres et les Fédérations professionnelles, les entreprises à se mettre en réseau interdisciplinaire, pour faciliter l’insertion des nouveaux entrepreneurs, souvent en recherche de partenaires multiples lors de leur installation. Une campagne à 4 visuels différents pour attirer les travailleurs à haute valeur ajouté

  Une campagne de publicité de 4 visuels différents vantant l'art de vivre néo-aquitain vient d'être lancée dans le métro.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
3925
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !