Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/08/19 | L'Université d'été du PS revient à La Rochelle

    Lire

    Après trois ans d’absence, l'Université d'Eté du PS fait son retour à La Rochelle. Elle se tiendra à l'espace Encan du 23 au 25 août. Rebaptisée "Campus", elle ambitionne de rassembler tous les partis "alliés" de gauche présents aux élections européennes : Place publique, Nouvelle Donne, le PRG, MDC, PC et UDE. Thème de ces 3 jours : "pour un avenir écologique et social". Les participants seront également invités à faire un "procès de la Ve République" dans un simulacre d'audience judiciaire.

  • 20/08/19 | Musée maritime de La Rochelle : l'Angoumois de retour !

    Lire

    Après sept semaines de restauration, l'Angoumois rejoint la flotte patrimoniale du Musée maritime de La Rochelle. En effet, ce mercredi, le navire, classé monument historique depuis 1993, quittera le Port Atlantique à 18h30, pour aller au Bassin des Chalutiers du Musée. Après l'incendie qui avait détruit l'Angoumois, en 2012, il a fait l'objet de restaurations, dont la dernière cet été. Les travaux ont coûté 187 000 euros, financés à hauteur de 65% par l'État (50%) et le Département (15%).

  • 20/08/19 | Première édition du Raid des forts en Charente Maritime les 11 et 12 octobre

    Lire

    Coproduite par la CCI La Rochelle et l'agence Feeling Event cette première édition du Raid des Forts se déroulera les 11 et 12 octobre en Charente-Maritime. L'aventure sportive inédite est ouverte aux dirigeants et salariés d'entreprises publiques ou privées ainsi qu'au clubs d'entreprises ou aux associations. Objectif: fonder une équipe de quatre personnes pour réaliser 201 kilomètres en deux jours à travers les sites de Marans, l'île de Ré, l'île d'Oléron et de La Rochelle.

  • 20/08/19 | Les Vergers éco-responsables de la Nouvelle-Aquitaine ouvrent leurs portes en septembre

    Lire

    Pour cette 9° édition, les pomiculteurs de l'Association Nationale Pommes Poires ouvrent leurs vergers, labellisés "Vergers éco-responsables", pour permettre au grand public de découvrir comment est cultivé et récolté le fruit préféré des Français : la pomme. Rendez-vous les week-ends des 7-8, 14-15 et 21-22 septembre, pour déceler les secrets de production des pommes, et ceux de son alliée, la biodiversité.

  • 19/08/19 | Christophe Castaner visitera ce mardi le dispositif de sécurité du G7

    Lire

    Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, et Laurent Nunez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, visiteront ce mardi après-midi à Biarritz, le poste de commandement interministériel (PCI) en charge de la centralisation des informations durant le sommet du G7 et la coordination des actions prises en vue d’assurer le bon déroulement du sommet. Suivront les postes de commandement de l'aéroport de Biarritz-Pays basque dont le trafic sera exclusivement réservé aux délégations du G7.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Patrice Gentié « mon action s’inscrit dans la continuité »

28/05/2019 | Le nouveau président du Crédit agricole d’Aquitaine, Patrice Gentié, a participé à l’élaboration des projets en cours en qualité de vice-président depuis 2010…

Patrice Gentié, président du CA Aquitaine

Depuis six semaines, Patrice Gentié a donc pris la suite de Rémi Garuz en qualité de président du Crédit Agricole d’Aquitaine. Ce dernier « ne découvre absolument pas la fonction » étant membre du Conseil d’administration depuis douze ans et vice-président du CA depuis 2010. « J’ai pleinement contribué à l’élaboration des projets en cours », souligne-t-il. Même si, il l’avoue, le rôle de président n’est pas celui de vice-président. Les regards posés sur sa personne ont évolué, mais cet authentique lot-et-garonnais, pépiniériste viticole n’attache que très peu d’importance à la fonction. « Je suis toujours le même ! », tient-il à préciser humainement.

Le passage de témoin s’est fait tout en douceur. « Rémi Garuz m’a accompagné pendant quelques semaines » afin d’être opérationnel le Jour J. Et, en effet, le discours ne varie pas d’un iota. La priorité pour le Crédit agricole d’Aquitaine reste la proximité avec ses clients. « Nous devons rester proches de nos clients que ce soit dans leur poche avec leur smartphone, chez eux sur leur ordinateur ou physiquement en agence ». En effet, à l’heure du tout numérique, le Crédit Agricole souhaite répondre aux besoins de ses clients au cas par cas pour proposer des services à la carte. « Nos clients se servent de la manière qu’ils souhaitent de leur banque », ne cesse d’asséner le nouveau président. C’est l’essence même de leur projet d’entreprise réactualisé en 2018. « Nous avons constaté que la majeure partie de notre clientèle souhaitait utiliser les services de leur banque d’une manière numérique tout en s’appuyant sur l’expertise d’un conseiller d’où notre leitmotiv 100 % Humain 100 % Digital. » Et ce côté humain, en allant à contre-courant de la tendance actuelle, le Crédit agricole souhaite davantage le développer. « Nous avons mis en place des plages horaires réservées pour des prises de rendez-vous en agence, cette formule est largement plébiscitée par notre clientèle. » Reste le problème des « petites » agences de campagne où aucun personnel n’est mis à disposition de l’accueil des clients. « C’est délicat de mettre en place un salarié pour attendre un potentiel visiteur… », répond, en toute honnêteté, Patrice Gentié.

Le CA chez l’habitant
Toujours dans l’esprit de satisfaire au mieux ses clients, le Crédit Agricole a créé la portabilité du poste de travail. Ainsi, d’ici quelques semaines, les conseillers spécialisés se rendront directement chez leurs clients pour « répondre au mieux à leurs attentes ». Aussi, un camion sillonne les routes des Landes et du Médoc à leur rencontre. « Ces agences mobiles sont en phase de test depuis une année. Les résultats sont pour le moment probants car largement demandés. Certes, à l’heure actuelle, les opérations monétiques ne sont pas effectives mais un conseil physique est donné à chaque client ayant pris rendez-vous. » Et à l’heure où bon nombre d’agences bancaires ferment leurs portes, la tendance est différente pour le CA, à Bordeaux deux nouvelles agences ont vu le jour, aucune n’a fermé en milieu rural et les points relais fleurissent un peu partout sur le territoire. Enfin, la carte EKO, dernière venue de la marque CA, rencontre un très large succès, c’est même une « très belle surprise ! » Contre toute attente, la clientèle n’est pas celle escomptée. En effet, pour ce genre d’outil nous pensions attirer une population plutôt fragile financièrement, or nous touchons toutes les catégories socio-professionnelles, 40 % de salariés, 40 % de jeunes, des cadres supérieurs et seulement 10 % de clients sans activité. Grâce à ce moyen bancaire, les clients choisissent les modalités qu’ils souhaitent pour leur consommation bancaire. « C’est un service à la carte, le client choisit et cela ça lui plaît ! » Et cette carte est, en quelque sorte, une porte d’entrée dans la banque car « 50 % d’entre eux ont renforcé leur action au sein du CA. » Aujourd’hui, si dans certaines régions françaises cette carte EKO ne fonctionne pas, en Aquitaine, elle remporte un très vif succès « nous sommes la première région de France et du reste le national nous observe pour comprendre les raisons de cette réussite. »

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
2596
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !