Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/08/19 : Selon "Mediabask", les Gilets jaunes invitent leurs troupes à se rassembler, pour leur 41e samedi à Bayonne, dans le cadre du G7. Ils estimeraient que le contre-sommet d'Hendaye et d'Irun et la manifestation de samedi ne sont pas assez musclés.

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/08/19 | G7 de Biarritz: au tour d'Elisabeth Borne

    Lire

    En préparation du sommet, la ministre de la Transition écologique est présente aujourd'hui à Biarritz où elle signera une charte d'engagement pour "une plage sans déchets plastiques" à la mairie de Biarritz avant de se rendre à une présentation des initiatives écoresponsables prises dans le cadre du G7. Elle y rencontrera les ONG dont Surfrider foundation avant d'effectuer une intervention à la conférence "Pavillon Océan".

  • 22/08/19 | Floirac: L'Étang Heureux revient en août !

    Lire

    Fort de son succès juillettiste, l'Étang Heureux, organisé par la mairie de Floirac, revient une semaine en août. Ainsi, du 27 août au premier septembre, le Parc des Étangs de Floirac est ouvert à partir de 10h, et propose des animations pour tous les publics, comme du karaoké, des jeux de société, concerts de musique latine, ou encore un tournoi de pétanque. De 10h à 19h, des activités familiales sont en libre service (beach volley, sand ball, jeux de raquettes, etc...).

  • 21/08/19 | Les ambitions de Didier Guillaume ont étonné...le maire de Biarritz

    Lire

    Mardi soir, lors de la visite de Christophe Castaner à Biarritz, le maire de Biarritz Michel Veunac s'est exprimé et quelque peu ému des innocentes fuites selon lesquelles le ministre aficionado de la corrida et de l'Agriculture, Didier Guillaume, serait tenté par la mairie de Biarritz. Or les deux hommes appartiennent à la même famille politique, le Modem et Michel Veunac ne s'est pas exprimé sur son devenir. Et qui contraindrait le ministre à déménager d'Anglet. Mais Biarritz vaut bien aussi une messe.

  • 21/08/19 | Aujourd'hui, le coup d'envoi du contre sommet à Hendaye et Irun

    Lire

    Lancé le 13 juillet dans les rues de Biarritz le contre sommet G7Ez (G7 non non) et Alternatives G7 débute ce jour à Hendaye et Irun. Regroupant 80 associations avec le souhait de dépasser les différences pour défendre d'une voix des alternatives globales et faire face aux urgences climatiques et sociales. Eric Coquerel, député de LFI en donnait le coup d'envoi. Outre les partis écologistes et de gauche, cette région frontalière ayant été choisie pour le G7, les abertzale et militants basques s'associeront à ce contre- sommet. A suivre aussi.

  • 20/08/19 | L'Université d'été du PS revient à La Rochelle

    Lire

    Après trois ans d’absence, l'Université d'Eté du PS fait son retour à La Rochelle. Elle se tiendra à l'espace Encan du 23 au 25 août. Rebaptisée "Campus", elle ambitionne de rassembler tous les partis "alliés" de gauche présents aux élections européennes : Place publique, Nouvelle Donne, le PRG, MDC, PC et UDE. Thème de ces 3 jours : "pour un avenir écologique et social". Les participants seront également invités à faire un "procès de la Ve République" dans un simulacre d'audience judiciaire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Patrice Gentié « mon action s’inscrit dans la continuité »

28/05/2019 | Le nouveau président du Crédit agricole d’Aquitaine, Patrice Gentié, a participé à l’élaboration des projets en cours en qualité de vice-président depuis 2010…

Patrice Gentié, président du CA Aquitaine

Depuis six semaines, Patrice Gentié a donc pris la suite de Rémi Garuz en qualité de président du Crédit Agricole d’Aquitaine. Ce dernier « ne découvre absolument pas la fonction » étant membre du Conseil d’administration depuis douze ans et vice-président du CA depuis 2010. « J’ai pleinement contribué à l’élaboration des projets en cours », souligne-t-il. Même si, il l’avoue, le rôle de président n’est pas celui de vice-président. Les regards posés sur sa personne ont évolué, mais cet authentique lot-et-garonnais, pépiniériste viticole n’attache que très peu d’importance à la fonction. « Je suis toujours le même ! », tient-il à préciser humainement.

Le passage de témoin s’est fait tout en douceur. « Rémi Garuz m’a accompagné pendant quelques semaines » afin d’être opérationnel le Jour J. Et, en effet, le discours ne varie pas d’un iota. La priorité pour le Crédit agricole d’Aquitaine reste la proximité avec ses clients. « Nous devons rester proches de nos clients que ce soit dans leur poche avec leur smartphone, chez eux sur leur ordinateur ou physiquement en agence ». En effet, à l’heure du tout numérique, le Crédit Agricole souhaite répondre aux besoins de ses clients au cas par cas pour proposer des services à la carte. « Nos clients se servent de la manière qu’ils souhaitent de leur banque », ne cesse d’asséner le nouveau président. C’est l’essence même de leur projet d’entreprise réactualisé en 2018. « Nous avons constaté que la majeure partie de notre clientèle souhaitait utiliser les services de leur banque d’une manière numérique tout en s’appuyant sur l’expertise d’un conseiller d’où notre leitmotiv 100 % Humain 100 % Digital. » Et ce côté humain, en allant à contre-courant de la tendance actuelle, le Crédit agricole souhaite davantage le développer. « Nous avons mis en place des plages horaires réservées pour des prises de rendez-vous en agence, cette formule est largement plébiscitée par notre clientèle. » Reste le problème des « petites » agences de campagne où aucun personnel n’est mis à disposition de l’accueil des clients. « C’est délicat de mettre en place un salarié pour attendre un potentiel visiteur… », répond, en toute honnêteté, Patrice Gentié.

Le CA chez l’habitant
Toujours dans l’esprit de satisfaire au mieux ses clients, le Crédit Agricole a créé la portabilité du poste de travail. Ainsi, d’ici quelques semaines, les conseillers spécialisés se rendront directement chez leurs clients pour « répondre au mieux à leurs attentes ». Aussi, un camion sillonne les routes des Landes et du Médoc à leur rencontre. « Ces agences mobiles sont en phase de test depuis une année. Les résultats sont pour le moment probants car largement demandés. Certes, à l’heure actuelle, les opérations monétiques ne sont pas effectives mais un conseil physique est donné à chaque client ayant pris rendez-vous. » Et à l’heure où bon nombre d’agences bancaires ferment leurs portes, la tendance est différente pour le CA, à Bordeaux deux nouvelles agences ont vu le jour, aucune n’a fermé en milieu rural et les points relais fleurissent un peu partout sur le territoire. Enfin, la carte EKO, dernière venue de la marque CA, rencontre un très large succès, c’est même une « très belle surprise ! » Contre toute attente, la clientèle n’est pas celle escomptée. En effet, pour ce genre d’outil nous pensions attirer une population plutôt fragile financièrement, or nous touchons toutes les catégories socio-professionnelles, 40 % de salariés, 40 % de jeunes, des cadres supérieurs et seulement 10 % de clients sans activité. Grâce à ce moyen bancaire, les clients choisissent les modalités qu’ils souhaitent pour leur consommation bancaire. « C’est un service à la carte, le client choisit et cela ça lui plaît ! » Et cette carte est, en quelque sorte, une porte d’entrée dans la banque car « 50 % d’entre eux ont renforcé leur action au sein du CA. » Aujourd’hui, si dans certaines régions françaises cette carte EKO ne fonctionne pas, en Aquitaine, elle remporte un très vif succès « nous sommes la première région de France et du reste le national nous observe pour comprendre les raisons de cette réussite. »

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
2609
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !