Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/10/18 : La diffusion de la mini-série TV, "Victor Hugo ennemi d'Etat", tournée en Dordogne, est annoncée pour les 5 et 6 novembre. Elle se présente en quatre épisodes et met en scène les comédiens Isabelle Carré et Yannick Choirat dans le rôle principal.

22/10/18 : La Rochelle : la Ville et la Chambre d'Agriculture organisent un marché fermier d'automne, le 27 octobre de 10h à 19h place de Verdun. Thématique : la citrouille, avec des ateliers confections de citrouilles d'Halloween pour les enfants de 14 à 17h.

22/10/18 : La Charente-Maritime lance son premier forum des emplois saisonniers ostréicoles mardi 30 octobre de 14h à 18h au foyer culturel de La Tremblade. Pole emploi propose aussi le 25 à 10h un atelier découverte des métiers ostreicoles (sur inscription).

20/10/18 : Malgré les grèves qui ont affecté son trafic cette année,l'aéroport de Biarritz-Pays basque franchit, dès ce week-end des vacances de la Toussaint, le cap du million de passagers.

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/10/18 | Ford Blanquefort : le plan de Punch présenté

    Lire

    Des responsables de la société Punch ont été reçus ce mardi à Bordeaux à l'occasion d'une présentation officielle de leur projet de reprise de l'usine Ford de Blanquefort. Didier Lallemand, préfet de région, a souligné à la sortie "disposer d'une base qui paraît solide, il reste encore une négociation à avoir sur certains éléments sociaux. Le PSE serait une catastrophe. Il y a une reprise sérieuse, qui est financée, ce serait une trahison si demain Ford quittait la région sur de mauvaises raisons". De leurs côtés, les syndicats CGT, FO et CFTC appellent les salariés de l'usine à une manifestation jeudi 25 octobre à Bordeaux.

  • 23/10/18 | Girondins de Bordeaux : la vente repoussée.

    Lire

    La finalisation de la vente du club des Girondins de Bordeaux (entre M6 et GACP, qui devait avoir lieu ce matin dans un cabinet d'avocats parisiens, a été repoussée de quinze jours. Officiellement, un "retard de mise à disposition des fonds" a été évoqué. Pour le président du club, Stéphane Martin, c'est un problème "administratif". Cela confirme en tout cas les difficultés de GACP a réunir les 75 millions d'euros nécessaires. Ces derniers devraient cependant être débloqués dans la semaine. L'annonce d'un nouveau président, elle, devrait suivre.

  • 23/10/18 | Poitiers: Tous à la patinoire avec Pass’sport

    Lire

    Du 20 octobre au 4 novembre, la Communauté Urbaine de Grand Poitiers met en place son Pass’Sport. Il permet, pour les enfants des 40 communes jusqu’à 16 ans, un accès à la patinoire et le prêt de patins gratuitement tous les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 14h30 à 17h. Pour obtenir le Pass’Sport, rdv dans la mairie de votre commune. Renseignements : 05 49 52 35 35 ou pass-sports@grandpoitiers.fr

  • 23/10/18 | La Rochelle : après les travaux, un exercice de protection contre les submersions

    Lire

    Suite aux travaux de protection contre les submersions marines menés dans le quartier du Gabut et de la Ville en Bois, la ville de La Rochelle va mener un exercice de simulation d'état d'alerte submersions, le vendredi 23 novembre à partir de 17h. Formés les 18 et 19 octobre, 18 des 26 agents chargés d'intervenir seront mobilisés pour mettre en place clapets et batardeaux entre le pont Scherzer et l'esplanade du Gabut pour un test grandeur nature avant l'hiver.

  • 22/10/18 | Le Plan Végétal Environnement est là !

    Lire

    Pour aider les agriculteurs à investir dans du matériel ou dans l’aménagement de leur exploitation, la Région Nouvelle-Aquitaine, les agences de l’eau Adour-Garonne et Loire-Bretagne, le FEADER, l’État et les collectivités territoriales lancent un nouvel appel à projets jusqu’au 31 mars 2019. Il permet de répondre à la réduction des pollutions et à l’optimisation de la consommation d’intrants ; à la réduction de l’érosion des sols ou à la réduction des prélèvements de la ressource en eau. Modalités et formulaire de réponse

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Pau : le 5e RHC met le turbo

29/06/2015 | L’ajout des Caïman aux Tigre va donner une autre dimension à ce qui constitue déjà la plus grande base européenne d’hélicoptères. Un renforcement souhaité par le ministre de la Défense

Le Tigre, un appareil aussi maniable que performant

Installé au nord de Pau, le 5e régiment d’hélicoptères de combat ne cesse de grandir. Un vaste chantier va y être lancé dans quelques mois. Ces travaux, dont la facture s’élève à 80 millions d’euros, lui permettront d’accueillir à partir de 2018 des hélicoptères d’assaut Caïman ainsi que 250 personnels supplémentaires. De quoi donner une autre dimension à ce qui, en comptant le régiment tout proche des Forces spéciales, constitue déjà la plus importante base d’hélicoptères d’Europe. Cette croissance n’a pas manqué d’être évoquée lundi par le ministre de la Défense. Accueilli voici quelques jours en Béarn, celui-ci avait vu sa venue être perturbée par l’attentat commis dans l’Isère. « Je reviendrai pour découvrir le 5e RHC » avait-il promis, en sortant des ateliers de Turbomeca. Il a tenu parole.

Hier le Tchad,  l’Afghanistan et la Lybie, aujourd'hui le Mali. Le « 5e », c’est la pointe de l’épée. Il est présent sur tous les fronts, tout le temps.

Doté de 90 appareils, ce régiment en pleine expansion utilise aussi bien des Gazelle que des Puma ou des Cougar pour mener à bien ses missions. Sans oublier les fameux Tigre dont il est doté  depuis plusieurs années.

La Ferrari des airs« Ce sont des machines fantastiques. On obtient des résultats extraordinaires avec elles » s’enthousiasme le colonel Stéphane Richou, son chef de corps, qui passe cette semaine le relais au colonel Jean-André Casanova. Un commentaire que ne désavoue pas l’un de ses commandants de bord, passé avec un plaisir évident de la Gazelle à ce que l’on pourrait considérer comme une Ferrari des airs.

Le Tigre, explique-t-il, c’est d’abord un formidable système d’armes : canon de 30 millimètres sous tourelle, roquettes,  mais aussi missiles Mistral. « Certains exemplaires de cet appareil, basés à Phalsbourg, peuvent également être équipés de missiles Hellfire (traduisez « le feu de l’enfer ») capables de réduire à néant un char d’assaut ou un bunker ».

Puissant et particulièrement maniable, cet hélicoptère peut aussi remplir des missions très différentes : appui-protection, escorte, destruction lourde. Tout cela, en étant doté d’un système à même de le protéger contre des menaces diverses : radars, laser, missiles. « Des atouts qui en font un hélicoptère d’aujourd’hui, très polyvalent. Même en termes d’ergonomie, tout a bien été pensé ».

 Tigre-Caïman : un binôme de choc Des mécaniciens longs à former et très convoités

 

A terme, cette force de frappe devrait être renforcée  à Pau avec l’arrivée de 24 Caïman. « Un hélicoptère de transport tactique très performant, capable de transformer rapidement le rapport de force à un endroit donné » souligne le colonel Richou.

Bref, le binôme Tigre-Caïman devrait peser lourd sur les théâtres d’opération où le 5e RHC intervient. Ces derniers ne manquent pas. Fort d’un millier de personnels, hommes et femmes, le « régiment du Béarn » voit en ce moment près de 350 de ses militaires être présents aussi bien à Djibouti qu’au Mali, dans la bande sahelo-saharienne et en République centrafricaine.

Pour le ministre, qui l’a visité lundi, il constitue dans les Pyrénées-Atlantiques un élément majeur de ce que l’on pourrait appeler un "éco-système local de l’aéro-combat". Avec, côté civil, la présence de l’entreprise Turbomeca, numéro un mondial des moteurs d’hélicoptères, et côté militaire, celle d’un régiment spécialisé.

Une spécificité qu’il convient de préserver, estime Jean-Yves Le Drian. Même si cette coexistence pose parfois un casse-tête. Car les mécaniciens intervenant sur les appareils sont longs à former et très convoités hors de l’armée.  

L’appui des industriels

Après avoir visité les installations du régiment, Jean-Yves Le Drian a effectué un vol en hélicoptère Tigre

« La force hélicoptère s’impose comme une capacité essentielle de l’armée de terre », affirme en fait  le ministre. Ce qui l’amène à appuyer la création de la Brigade Aero Combat (BAC) au cœur de laquelle le 5e RHC va trouver sa place. Mais aussi à souhaiter  que l’on puisse « optimiser les opérations de maintenance ». Une notion qui « doit être pensée dès la conception de la machine ».

« Lorsque cela est économiquement pertinent, l’industrie doit s’engager dans la durée sur une prestation globale de réalisation et de soutien » ajoute-t-il. « C’est ce que recherche désormais la Direction générale de l’Armement, aussi bien pour les acquisitions neuves que pour les réalisations importantes d’équipements. A cet égard, je me réjouis de notre capacité à contractualiser sur le long terme. C’est le cas du contrat de maintien en condition opérationnelle renouvelé en 2012 pour une durée de dix ans ». Ce dispositif, qui « génère une économie pour l’Etat » est considéré comme «un grand succès ».

Bref, l’excellence opérationnelle des militaires repose sur une excellence industrielle, a résumé lundi Jean-Yves le Drian. Avant de rendre hommage à l’ engagement de ses hôtes palois et à la qualité de leur travail, tous corps de métiers confondus. « Je suis fier d’être votre ministre ».

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2692
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !