Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Philippe Frémeaux, directeur d'Alternatives économiques : "Le modèle économique de la presse tel qu'il existe depuis 150 ans est mort"

07/10/2009 |

Philippe Frémeaux

Du 5 au 7 octobre, William Marois, recteur de l'académie de Bordeaux, a accueilli les quarante responsables du Centre de liaison de l'enseignement et des moyens d'information (CLEMI), « chargé de l'éducation aux médias dans l'ensemble du système éducatif ». Ce séminaire a été l'occasion de présenter les dispositifs expérimentés dans l'académie en matière d'éducation aux médias depuis septembre 2008, mais aussi et surtout de la crise de la presse, de son avenir. Interview avec l'un des intervenants, Philippe Frémeaux, directeur de la rédaction d'Alternatives économiques, qui nous livre sa vision.

Aqui! Quelle est la situation de la presse ?

On peut parler aujourd'hui de "double peine". Nous devons faire face à une crise du lectorat et une baisse des recettes publicitaires, liées à la crise économique, mais pas seulement. En effet, les petites annonces ont aujourd'hui migré sur Internet. Le modèle économique de la presse tel que nous le connaissons depuis 150 est aujourd'hui mort. Il a été trop segmenté (un quotidien par région...) et Internet secoue ce modèle, notamment pour la presse magazine. Par exemple, la presse professionnelle se porte mal, car les français vont désormais sur le net pour se renseigner sur leurs vacances. D'autre part, il ne faut pas perdre de vue que la presse est devenue un "petit" secteur par rapport aux géants de la communication.

@ ! Pour autant, l'offre de presse n'a jamais été aussi forte ?

En effet, paradoxalement, l'information n'a jamais été aussi bonne. Grâce aux paraboles, à Internet, le pouvoir politique a désormais peu de chances d'empêcher son peuple d'avoir accès à une information. D'ailleurs, les "gesticulations" des dirigeants chinois sont ridicules. Ceci étant, notre société a évolué vers un consensus mou et nous avons les médias que nous méritons... Toutefois, quand M6 veut s'affirmer, que fait la chaîne ? Elle conçoit un "vrai" JT.

@ ! Internet est-il si néfaste pour la presse écrite ?

Le web nous "tue" et nous sauve à la fois. 40% des nouveaux abonnements d'Alternatives économiques arrivent par notre site Internet. Par ailleurs, un papier sur le Net peut avoir une notoriété plus forte et une vie plus longue. Mais, le problème est qu'il n' y a pas, à ce jour, un modèle économique viable. Les modèles payants comme Mediapart ne fonctionnent pas. D'autre part, la concurrence exacerbée sur le net fait baisser les prix des publicités. Les blogs de certaines personnes, parfois très pointus sur certains sujets, remettent aussi en question le rôle du journaliste.

@ ! Comment la presse peut-elle sortir de cette crise ?

Pour l'heure, je n'ai pas de solutions. Je suis assez pessimiste, car quand une personne a le choix entre une bonne info payante et une info gratuite, mais moins bonne, elle choisit cette dernière. Mais, vous savez, il y a quelques années, certains jeunes ne lisaient pas du tout. Désormais, ils lisent des gratuits. Il y a tout de même des raisons d'espérer. Le niveau d'élévation culturelle a été exceptionnelle ces dernières années et cela concourt à un besoin d'information...

 Interview : Nicolas César 

Partager sur Facebook
Vu par vous
963
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !