Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

03/04/20 : Dordogne : au 2 avril, 63 marchés sont ouverts et ont obtenu une dérogation de la préfecture en tenant compte des mesures barrières et sanitaires. Ils sont limités à une quinzaine d'exposants de proximité à l'exception de Périgueux et de Bergerac.

03/04/20 : Charente : depuis le début du confinement, plus de 1700 demandes d’activité partielle ont été déposées auprès de la Direccte, pour près de 15 500 salariés, a annoncé hier la préfecture.

02/04/20 : Ce mercredi, le CHU et l'Université de Bordeaux ont lancé conjointement un appel aux dons pour soutenir la recherche et "accompagner les étudiants via la fondation Bordeaux Université", qui recueille les dons sur son site ou au 06 26 25 45 56.

02/04/20 : Le festival Big Bang de Saint-Médard-en-Jalles consacré à l'espace est annulé et reporté du 25 au 29 mai 2021. Les organisateurs préparent une conférence live et un podcast entre temps, "pour maintenir le lien avec la communauté".

01/04/20 : Charente-Maritime : la ville de Marennes et son association de commerçants lancent un appel à manifestation d'intérêt pour créer une boutique en ligne rassemblant les commerçants locaux pour faire de la vente en ligne. Contact:j.girard@gigamotors.fr

01/04/20 : La ville de Périgueux maintient le stationnement gratuit, en voirie et sur le parking Bugeaud, pour toute la période de confinement. Une manière d'inciter les Périgourdins à rester chez eux, mais aussi pour soutenir les commerces restant ouverts.

01/04/20 : La Charente-Maritime se prépare à affronter la "vague" de malades du covid 19 : une quinzaine de centres de consultation temporaire, avec un dispositif sanitaire particulier, seront mis en place entre demain et la fin de semaine (sur rdv uniquement).

31/03/20 : Débuts prometteurs pour la plateforme www.produits-locaux-nouvelle-aquitaine.fr qui met en relation les producteurs et artisans de l'agro-alimentaire et les consommateurs : plus de 1 000 inscriptions de producteurs et 28 700 de consommateurs.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 06/04/20 | Géolocalisation des commerçants, artisans et autres services à Villenave d'Ornon grâce à une carte interactive

    Lire

    Pour venir en aide aux Villenavaises et Villenavais dans l'organisation de leur quotidien pendant la période de confinement la Ville de Villenave d'Ornon lance une cartographie spécifique à la gestion de crise solidaire : www.villenavedornon.city. Elle permet de géolocaliser les commerçants, artisans et services ouverts ou en fonctionnement, en précisant si ceux-ci proposent des horaires spécifiques pour le personnel soignant, les personnes âgées ou vulnérables ainsi que toute autre disposition prise face à la période de crise sanitaire, telle que la possibilité de livraison à domicile ou de commande à emporter.

  • 06/04/20 | Manger local, frais et sain dans le Grand Villeneuvois

    Lire

    Ils sont fermiers, producteurs, maraîchers, agriculteurs, éleveurs ou artisans alimentaires du territoire. Pour faire face à la crise sanitaire que nous vivons, ils ont décidé de proposer leurs produits en vente directe, points relais ou livraison. La liste s’enrichit chaque jour et les informations sont mises à jour au quotidien par chacun, en fonction de ses stocks. Retrouvez-les sur : www.producteursvilleneuvois.com

  • 06/04/20 | Landes : 100 000 € pour les projets solidaires

    Lire

    Dans le cadre de la crise du Covid-19, le Département des Landes lance un appel à projets solidaires qui s’adresse aux associations voulant s’engager dans la lutte contre l’isolement des personnes vulnérables (personnes âgées à domicile, personnes en situation de handicap, personnes vivant dans la rue, personnes vivant seule, familles en difficulté….). Doté de 100 000€, ce nouveau dispositif permettra d'attribuer 2000 € maximum par structure. Pour candidater, les associations sont invitées à adresser une présentation succincte de leur action à l’adresse : covid19projet@landes.fr.

  • 06/04/20 | Charente-Maritime : un service de téléconsultation à Royan

    Lire

    Dans le but de décharger les médecins de ville, un service de téléconsultation pour des soupçons de Covid-19 est mis en place à partir du lundi 6 avril jusqu’au 31 mai. Les patients pourront appeler un numéro de téléphone dédié, le 05 46 76 58 52 (9h-12h et 14h-17h). Ils seront alors en contact avec un secrétariat qui pourra leur fixer un rendez-vous et les aider dans la démarche de prise de rendez-vous en ligne.

  • 06/04/20 | La Rochelle : un drive pour dépister le corovanirus

    Lire

    Le laboratoire d’analyses médicales de Mireuil à La Rochelle installe lundi 6 avril, à proximité de ses locaux sur le parking de l’espace Giraudeau, un drive pour effectuer les tests de dépistages du COVID19 dans les conditions de sécurité sanitaires des tests de dépistages. La zone sera délimitée afin de garantir la sécurité de chacun. Ce dispositif s’adresse uniquement aux personnes envoyées par les médecins ou par l’hôpital disposant d’une ordonnance médicale et sur rendez-vous.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Pierre Massy, président de la CCI Haute-Vienne : « La concession de l'A 147 n'effraie plus personne »

19/12/2019 | A 147: "il n'y a de plan B en dehors du modèle concédé"

Pierre Massy, Président de la CCI Haute-Vienne

Le projet d'autoroute A 147 entre Limoges et Poitiers était au centre d'une réunion, mercredi soir, à la Direction Générale des Infrastructures, des Transports et de la Mer (DGITM). Objectif : étudier la possibilité de créer une autoroute concédée de 100 km qui relierait la Haute-Vienne à la Vienne. Ce projet est porté depuis deux ans et demi par Pierre Massy au travers de l'Association A147 Grand Ouest.

L'idée de relier Limoges à Poitiers par une autoroute qui serait concédée a franchi une étape supplémentaire, hier soir, lors de cette réunion au Ministère des Transports en présence du Secrétaire d’État Jean-Baptiste Djebarri, d'Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, de son Directeur général des Services François Poupard, des deux présidents de CCI concernés à savoir Pierre Massy pour la Haute-Vienne et Claude Lafond pour la Vienne et de conseillers ministériels spécialisés dans l'aménagement d'infrastructures routières. Le CEREMA (Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement) avait remis, la veille, un rapport de 80 pages sur ce projet qui a pris forme après l'enterrement du projet de LGV Limoges-Poitiers. Dans ce rapport, il est tout d'abord réaffirmé la nécessité d'aménager la 2X2 voies de 6km entre Couzeix et Nieul, à la sortie de Limoges, prévue dans cadre du Contrat de plan État-Région (2015-2020). Il est également indiqué que le reste des travaux ferait l'objet d'une concession. « Pour Alain Rousset, il n'y a pas d'autre solution que de faire une autoroute, il est prêt à mettre un peu plus d'argent sur la table pour gagner du temps, il faut que les collectivités locales en mettent plus également escompte Pierre Massy. Aujourd'hui, la concession n'effraie plus personne, il reste à tester la capacité des concessionnaires à monter au financement pour savoir combien ils sont prêts à mettre. Certes, il n'a pas été décidé de lancer la concession car le dossier n'a pas encore été suffisamment étudié, le rapport étant remis la veille au soir. Jean-Baptiste Djebarri et Alain Rousset veulent que le dossier avance vite, les nouvelles sont donc encourageantes. Je ne pensais pas qu'on signerait la convention hier mais le dossier n'est pas du tout planté, il reste au cœur des préoccupations. »

La tarification à l'étude

Pierre Massy a donc bon espoir de voir aboutir ce dossier, même si de nombreux points sont loin d'être entérinés. Les contraintes, notamment techniques, pour l'aménagement de cette autoroute sont fortes et la question de la tarification loin d'être tranchée, même si un tarif de 14 à 15 centimes du km pour les voitures semble une hypothèse envisageable. Six simulations ont été présentées, ce qui est une avancée importante, car le tarif conditionnera la fréquentation de ce nouvel axe et la rentabilité d'un tel équipement dont la construction atteindrait 800 millions d'euros. « Je suis positif, j'aimerais que cela avance plus vite assure le président consulaire, l'analyse est en cours depuis seulement sept à huit mois, c'est déjà rapide pour un dossier aussi important. Tout le monde est conscient qu'il faut que la décision soit prise car il n'y a pas de plan B en dehors du modèle concédé.» En fonction de celle-ci, Il faudra encore patienter dix à douze ans pour que les premiers automobilistes empruntent cette A147.

Les municipales en point de mire

L'échéance des municipales en mars et des régionales dans un an et demi pourrait accélérer la prise de décision. Dans l'optique du prochain rendez-vous électoral, le président de la CCI de la Haute-Vienne remettra un livre blanc à tous les candidats à la Mairie de Limoges et à la Communauté Urbaine. Il comprendra des « suggestions économiques, basiques et matérialistes » élaborées par la Chambre consulaire comme celle qui concerne ses deux centres de formation. « Notre école d'ingénieurs en informatique forme 650 jeunes, dont certains viennent de l'étranger, elle est basée rue Sainte-Anne, au sud de Limoges, dans un immeuble datant des années 70 précise Pierre Massy. La seconde école, au nord de la ville, forme aux métiers du service, du commerce et de l'immobilier. Nous souhaiterions les transférer sur le site de la Caserne Marceau qui occupe huit hectares en construisant un bâtiment dans la cour centrale. Nous avons déjà 70% du financement, Émile-Roger Lombertie, le maire de Limoges, est favorable à notre projet. Je ne vois pas quel candidat pourrait refuser le transfert d'une école dans ce quartier. » Nul doute que ses propositions interpelleront les candidats qui ne manqueront pas de disserter sur l'A 147... sauf si la décision tombe d'ici là.

Corinne Merigaud
Par Corinne Merigaud

Crédit Photo : Corinne Mérigaud

Partager sur Facebook
Vu par vous
7456
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 8 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !