Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/06/21 : La 65ème édition du Concours de Bordeaux s’est tenue du lundi 31 mai au mercredi 9 juin. 1 084 médailles ont été attribuées sur les 3 565 vins candidats soit 30,4%: 432 médailles d’Or, 454 médailles d’Argent et 198 médailles de Bronze. + d'info

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/06/21 | Covid-19 : indicateurs en baisse mais vigilance maintenue

    Lire

    Sur la semaine 22, du 31 mai au 6 juin, le taux d’incidence baisse en Nouvelle-Aquitaine mais il reste au dessus du seuil d’alerte (52,6/100 000 hab contre 71,8/100 000 hab semaine 21). Le taux de positivité baisse également (2%) et reste sous le seuil d’attention des 5 %. Une diminution est observée dans tous les départements sauf en Creuse où ce taux est stable (0,9%). Au 8 juin, 2 791 137 Néo-Aquitains ont reçu au moins une dose de vaccin (46,5 %) et 1 460 300 ont reçu les 2 doses (24,3 %). Au regard de l’allègement progressif des mesures et du risque de relâchement possible, l'ARS appelle à une "vigilance toujours de mise".

  • 14/06/21 | Les fruits et légumes en fête à Saint-Médard-en-Jalles

    Lire

    A l’occasion de la Fête nationale des fruits et légumes frais, la ville de Saint-Médard-en-Jalles (33) a décidé jusqu'au 18 juin de faire découvrir ou redécouvrir ces produits aux enfants et à leurs parents grâce à des conseils, des astuces ou encore des recettes. Pour cela, des menus spéciaux seront notamment proposés dans les écoles ainsi qu’un menu frais sur le site de la ville.

  • 14/06/21 | Rénovation énergétique : la Région soutient l'habitat social

    Lire

    Soliha Landes, à Dax, va bénéficier d’une aide de 146 620 euros de la Région Nouvelle-Aquitaine afin de rénover énergétiquement ces logements sociaux. Ce soutien intervient dans le cadre d'un programme régional ayant pour objectif la création d'un réseau unique de Plateformes de la rénovation énergétique afin de proposer un guichet unique pour tous les ménages.

  • 14/06/21 | Un village intergénérationnel à Lachaise (16)

    Lire

    L’association Valfontaine Village est propriétaire d’un site comprenant une exploitation agricole et une résidence familiale notamment. L’association souhaite réhabiliter le site pour le transformer en village intergénérationnel où les anciens bâtiments vont permettre aux familles de s’impliquer dans le quotidien des aînés et de partager des moments familiaux. Les terrains agricoles vont servir pour un pôle d’activités intergénérationnelles.

  • 11/06/21 | Tonneins : le pôle de santé parie sur la télémédecine

    Lire

    L’association du pôle de santé du tonneinquais en Lot-et-Garonne regroupe une équipe de médecins, infirmiers, sages-femmes, orthophonistes et psychologues. Afin d’apporter aux patients une réponse médicale rapide et efficace, l’association souhaite développer la télémédecine grâce notamment à un partenariat avec la clinique Saint-Hilaire Esquirol. Pour cela, elle va acquérir du matériel connecté comme des stéthoscopes, échographes ou encore ECG.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Pitigaïa : quand la puériculture devient bio

09/12/2020 | La société Pitigaïa a été fondée à Saint-Michel en Charente par Aline Gros et Céline Brudey en août 2020.

Aline Gros, Céline Brudey et Ravahiti Daniel, associées gérantes de Pitigaïa

L’histoire d’une rencontre de trois mères. Aline, Céline et Ravahiti composent l’équipe de Pitigaïa, marque d’accessoires de puériculture bio lancée à la fin de l’été 2020. L’objectif est de protéger la santé des enfants dès leurs 1 000 premiers jours de vie grâce à des produits en coton 100 % bio mais aussi de faire changer l’industrie du secteur de la puériculture pour qu’elle respecte mieux l’environnement. Rencontre avec Aline Gros, cheffe d’entreprise et maman engagée.

Aline et Céline, co-fondatrices de Pitigaïa se sont rencontrées en 2018. La première a travaillé dans le prêt à porter féminin pendant dix ans, la seconde est ancienne travailleuse sociale et passionnée de couture. Ce qui les unit, au-delà d’être toutes deux mères de trois enfants, c’est leur volonté de préserver la santé des enfants dès les 1 000 premiers jours de vie. « C’est la période la plus importante pour les enfants, tant du point de vue de l’éducation que de la santé », précise Aline Gros. Après avoir intégré la coopérative d’activités Heliscoop, qui accompagne les porteurs de projets en Charente, elles ont une idée : lancer 3 P’tits Chamailleurs, une marque de puériculture éco-responsable en juin 2020.

La création de leur marque part aussi d’un constat : « l’exposition des mères et des enfants à des produits polluants depuis 50 ans a impacté la fertilité, à tel point que d’ici 2050 nous ne pourrions plus procréer sans avoir recours à la PMA . Il faut protéger les enfants dès la naissance », souligne Aline Gros. Pour l’entrepreneure, le domaine de la puériculture ne peut échapper à des fabrications plus respectueuses de l’environnement et se limiter à des produits polluants comme le polyester. « Il n’est pas normal de ne pas protéger nos enfants, l’industrie textile est celle qui pollue le plus au monde ».

Valeur environnementale et sociétale

Ainsi, Aline Gros et Céline Brudey ont lancé Pitigaïa en novembre pour aller plus loin dans leur engagement, qui n’est plus seulement sanitaire et environnemental, mais aussi sociétal. « A la base l’idée était de transformer 3 P’tits Chamailleurs en une marque 100 % bio, mais nous en avons créé une autre », souligne-t-elle. Pitigaïa propose donc des articles labellisés « 100 % GOTS » (Global Organic Textil Standard), le plus haut niveau de certification biologique des textiles. « Cela permet une bonne traçabilité du textile, ce qui est plutôt rare dans la puériculture, même si plusieurs petites marques se montent », ajoute Aline Gros.

Côté produit, Pitigaïa passe uniquement par des fournisseurs français, pour assurer au-delà du bio, un article made in France. « L’assemblage est effectué en chantier d’insertion uniquement en Nouvelle-Aquitaine. Nous attendons d’ailleurs un agrément ‘Entreprise solidaire d’utilité sociale’ (Esus) dans les semaines qui viennent pour nous inscrire dans l’économie sociale et solidaire », ajoute la co-fondatrice de Pitigaïa.

La société charentaise a fait le choix d’être son propre distributeur. « Nous avons démarché des revendeurs, mais beaucoup voulaient se faire une grosse marge sur nos produits, regrette Aline Gros. Nous ne voulons pas protéger les enfants en tapant au portefeuille de leurs parents ». Pitigaïa se concentre donc sur sa boutique en ligne, mais pourrait ouvrir une boutique physique à l’avenir. La société, qui veut changer les habitudes de consommation, envisage de proposer un circuit de seconde main pour ses produits, plutôt que de les jeter, et réfléchit même à les valoriser notamment par le compostage...

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : Pitigaïa

Partager sur Facebook
Vu par vous
5192
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !