Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 06/03/21 | Charente-Maritime : 3 jours de forum sur le droit des femmes

    Lire

    À l'occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, le Département 17 organise du 8 au 10 mars, un forum dédié à l'égalité entre les femmes et les hommes. Avec, lundi, une matinée d'échanges et de témoignages sur l'égalité femmes/hommes, en présence d'Élisabeth Morin-Chartier, ex députée européenne. Mardi, "l'égalité professionnelle, un état des lieux contrasté". Mercredi, "Filles et garçons, cassons les clichés". Ces visio-conférences se dérouleront sur le site du Département.

  • 05/03/21 | Paskal Indo réélu président du Conseil de développement du Pays basque

    Lire

    Paskal Indo a été réélu par ses pairs à la présidence du Conseil de développement du Pays basque. Le CDPB a approuvé également son bilan 2020 et débattu autour de son Projet 2021-2023 qui fixe les orientations stratégiques que la société civile souhaite donner au développement futur du territoire. Un document qui guidera l’action du Conseil pour les prochains mois dans ses contributions et son partenariat auprès de la Communauté d'agglomération du Pays basque et des autres acteurs publics.

  • 05/03/21 | Charente-Maritime : LPO et NE17 main dans la main pour la nuit de la chouette

    Lire

    La Ligue de Protection des Oiseaux de Charente-Maritime et Nature Environnement 17 organisent une soirée en visio-conférence, à l'occasion de la nuit de la chouette le 6 mars, dès 18h. Ce sera l'occasion d'échanger avec des spécialistes de l'animal, participer à des jeux, visionner des vidéos et des photos, pour mieux connaître le bête. Inscription: https://urlz.fr/eZyp NE17 propose une sortie découvertes à la Réserve Naturelle Régionale de la Massonne, à 9h. Contact: sandra.laborde@ne17.fr

  • 05/03/21 | Un podcast sur les femmes

    Lire

    Le 8 mars, à l’occasion de la Journée Internationale des droits des femmes, la Maison de l’Europe du Lot-et-Garonne lance son podcast sur Spotify et Anchor « StéréoFemmes ». Disponible un lundi sur deux à 12h, il partagera des témoignages sur les femmes dans nos sociétés que ce soit au travail, dans la famille, dans le couple, à la télévision... dans le but de briser les stéréotypes.

  • 05/03/21 | Covid-19: des restrictions sur la vente et la consommation d'alcool

    Lire

    Le préfet a prononcé le 1er mars la fermeture administrative pour une durée d’une semaine de deux débits de boissons rochelais suite au constat de rassemblements répétés à proximité immédiate de ces établissements pratiquant la vente à emporter. En concertation avec la ville de La Rochelle, le préfet a interdit, par arrêté du 4 mars, la vente à emporter de boissons alcoolisées sur les quais Duperré et Valin du samedi 6 mars au dimanche 21 mars 2021 inclus. A Bordeaux de 11h à 18h, il est interdit de consommer de l'alcool sur la voie publique dans le centre-ville et dans les parcs et jardins de la ville depuis le 4 mars.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Plan Maryse Bastié : une force coopérative

19/06/2019 | Lancement officiel du Plan Maryse Bastié véritable feuille de route de la filière Aéronautique Spatiale Défense de la Région Nouvelle-Aquitaine…

Alain Rousset entouré des acteurs clés de la filière aéronautique

70 000 emplois directs, 900 établissements industriels, 6 milliards d’euros de chiffre d’affaires dont 60 % à l’export, 20 milliards d’aides votées pour le développement de la filière, 2ème région d’implantation des forces armées et 3ème région d’implantation des industriels de la Défense. Tels sont les chiffres clés de la filière Aéronautique Spatiale Défense qui placent la Région Nouvelle-Aquitaine au 3ème rang des régions ASD de France. Mais aujourd’hui, « cette filière fait face à de nouveaux défis auxquels nous devons répondre notamment en consolidant les acteurs et les nouveaux acteurs qui disruptent les technologies mais aussi les modèles économiques », souligne Alain Rousset, le président de Région, le 18 juin au matin, au sein du Chalet Nouvelle-Aquitaine érigé au cœur du 53ème Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace (SIAE) de Paris-Le Bourget…

C’est donc unie avec tous les acteurs du territoire que « la Région Nouvelle-Aquitaine va affronter les nombreux défis de la filière Aéronautique et Spatiale de demain allant de la production industrielle à une redéfinition globale de la mobilité ». Tels sont les mots introducteurs du chef de file de l’exécutif régional, Alain Rousset, en ce mardi 18 juin, au sein du Salon du Bourget. Entouré de Yann Barbaux, président d’Aerospace Valley, de Patrick Corbeau, membre du GIFAS -Groupement des Industries françaises Aéronautiques et Spatiales -, des représentants de BAAS -Bordeaux Aquitaine Aéronautique et Spatial-, de l’UIMM -Union des Industries et Métiers de la Métallurgie-, de Cap Métiers Nouvelle-Aquitaine et d’écoles d’ingénieurs, Alain Rousset a rappelé les grandes lignes du Plan Maryse Bastié, véritable feuille de route de la filière pour les années à venir.

Coopération
Un plan présenté à plusieurs voix afin de montrer « la coopération indispensable » pour atteindre les objectifs fixés. Quatre axes prioritaires se dégagent de ce plan : ‘Succès’ pour la croissance, la consolidation des entreprises et de la chaîne de valeur ; ‘Excellence’ dans son positionnement national, européen et international ; ‘Talents’ pour attirer, ancrer les talents et s’ouvrir à de nouveaux profils et enfin, ‘Dynamisme’ dans l’animation de son écosystème d’innovation pour favoriser l’ouverture de la filière. Pour chacun de ces axes, la Région a bien l’intention de s’appuyer sur les forces vives du territoire, d’où la présence de tous ces acteurs autour d’elle en ce 18 juin. Mais, aujourd’hui, l’un des grands défis immédiats du secteur est celui du recrutement de main d’œuvre hautement qualifiée. D’après le GIFAS, les profils recherchés sont principalement des ingénieurs de production, de gestion industrielle, des ingénieurs électroniques de puissance, de conversion d’énergie, de batteries ou encore des ingénieurs dans le domaine de la digitalisation, des systèmes embarqués… « Chaque année, la filière a besoin de recruter 15 000 nouveaux professionnels », selon le représentant de l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie. L’Union s’est donc engagée à suivre deux lignes directrices : l’accompagnement des PMI sur le développement industriel et la formation pour travailler sur les compétences. « Notre objectif est véritablement de faire progresser le tissu industriel de notre territoire » assure l’UIMM. Même son de cloche du côté de BAAS, « nous répondons pleinement aux axes ‘Succès’ et ‘Talents’ de ce plan Maryse Bastié, précise Bordeaux Aquitaine Aéronautique et Spatial, car notre dessein est bien celui d’attirer les jeunes vers la filière pour pallier au manque de main d’œuvre. »

Des formations pour répondre aux besoins
Lors du lancement officiel de cette feuille de route, trois écoles d’ingénieurs avaient fait le déplacement. Ludovic Busson, président d’ESTACA assure que 85 % de ses étudiants sont placés avant l’obtention de leur diplôme. « Aussi, en 2 ans 1/2 nous sommes passés de 250 à 300 diplômés. » En 2021, une extension des locaux sortira de terre afin d’accueillir 500 étudiants. Une école qui s’intègre pleinement dans les projets de la Région grâce notamment à ses pôles de recherche qui répondent aux besoins de l’usine du futur 4.0. « La formation ingénieur aéronautique prépare les étudiants aux challenges actuels et futurs de la filière aéronautique. Allègement des appareils, réduction des émissions polluantes, augmentation des capacités des avions, développement et intégration des commandes électriques : l’innovation est permanente pour les ingénieurs qui œuvrent dans le secteur aéronautique afin de concilier performances économiques et techniques en toute sécurité ».
Autre école présente, l’ENSMA de Poitiers. Longtemps décriées à tort, des formations en apprentissage vont fleurir au sein de l’école. « Nous avons décidé d’ouvrir l’école aux postbac afin de répondre à un besoin très fort. » Même discours pour Jean-Luc Berard DRH du Groupe Safran et membre du GIFAS, qui « reste convaincu que l’apprentissage est le meilleur moyen de connaître l’entreprise et ses métiers pour s’y intégrer. Cela manque beaucoup au système éducatif français en général. » Enfin, une 6ème école d’ingénieurs va voir le jour en septembre prochain à Bordeaux sur le site même de l’INP, il s’agit de l’ENSPIMA, spécialisée dans le domaine de l’aéronautique, du spatial et de la défense. Pour Marc Phalippou, directeur général de Bordeaux INP, « aujourd’hui il est indispensable d’optimiser le fonctionnement opérationnel de la production et de la maintenance en tirant parti des méthodes agiles et des technologies numériques : robotique collaborative, intelligence artificielle, réalité augmentée, internet des objets… Formé à ces nouvelles technologies, l’ingénieur ENSPIMA saura les intégrer aux activités de maintenance aéronautique qui constituent son cœur de métier ». En septembre prochain, 24 étudiants composeront la première promotion de l’ENSPIMA. Grâce à ces trois nouvelles entités, « 300 ingénieurs supplémentaires par an devraient sortir de ces écoles », assure Alain Rousset. Et de conclure en martelant que « tout le monde est embarqué dans ce projet commun afin d’établir un écosystème de confiance avec les industriels. »

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Sybille Rousseau

Partager sur Facebook
Vu par vous
3875
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 10 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !