Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Plus de 650 personnes au sommet économique du Grand Sud à Bordeaux

07/12/2012 | Mercredi et jeudi s'est déroulé à Bordeaux le sommet économique du Grand Sud organisé par France Economie Regions, dont fait partie Objectif Aquitaine.

2ème sommet économique du Grand Sud à Bordeaux

Les trois magazines économiques référents dans leurs régions (Objectif Aquitaine, Objectifs News à Toulouse, Objectif Languedoc-Roussillon) organisait ce jeudi 6 décembre une journée d’échanges et de débats autour des 4E dans le cadre du 2ème sommet économique du Grand Sud. E comme Education, Energie et e-business, Emploi et Europe infrastructures. Plus de 650 décideurs des 3 régions ont fait le déplacement. Focus sur la table-ronde sur l'éducation, un enjeu majeur pour notre nation et la compétitivité de notre pays.

"Le 21 septembre dernier, une étude de l'OCDE pointait les forces et faiblesses du système éducatif français. Il est notamment trop coupé de l'entreprise. Par exemple, les investissements privés sont beaucoup plus rares que dans les autres pays. Ou encore, la faible reconnaissance du doctorat, qui n'est valorisé qu'à travers le système éducatif", a expliqué en introduction de ce débat sur l'éducation, Jacques-Olivier Pesme, directeur associé de Bordeaux école de management (BEM). "C'est à la fois un enjeu pour la Nation, la compétitivité et d'attractivité pour nos territoires", poursuit-il. Même en haut de l'échelle, les entreprises ne trouvent pas toujours chaussures à leurs pieds. Ainsi, Philippe Ravix, directeur innovation de Sogeti high tech, filiale du groupe Capgemini a expliqué que "si la formation théorique des jeunes est de qualité, les étudiants d'écoles d'ingénieurs ou doctorants manquent de créativité et ont des difficultés à s'adapter à la hiérarchie au sein de l'entreprise".

500 000 emplois non pourvus en FranceA un autre niveau, paradoxalement, les métiers manuels peinent à recruter. Il y a un an, l'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy évoquait le chiffre de 500 000 emplois non pourvus en France. Un comble alors que 17% des jeunes actifs sont au chômage. "C'est pourquoi nous travaillons avec des jeunes qui ont décroché de l'école à travers le théâtre entre autres", a mis en avant Clare Hart, président de la Fondation agir contre l'exclusion dans l'Hérault. Pour le recteur d'académie et chancelier des universités, Jean-Louis Nembrini, "il faut prendre le problème en amont en travaillant le lien entre l'élève et l'entreprise dès l'élémentaire pour développer la créativité". Désormais, la formation des professeurs à l'IUFM s'intéressera aussi davantage au monde de l'entreprise, a-t-il dévoilé. Pour stimuler cette créativité et ouvrir l'esprit des jeunes, "un mouvement d'internationalisation des écoles est en marche", observe Antoine Godbert, directeur de l'Agence Europe Education Formation France. A terme, selon lui, "nous devrons de plus en plus nous adapter et serons donc en formation continue", a-t-il ajouté. Entreprises et professeurs en sont conscients : il y a urgence et l'enjeu est de taille. Entre 2000 et 2009, selon une enquête de l'OCDE, la France a perdu 9 points en compréhension et 10 points en maths, alors que la moyenne des pays de nos voisins européens a grimpé. 

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : Objectif Aquitaine

Partager sur Facebook
Vu par vous
507
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !