Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/11/19 : Nouvel exploit des Bergeracois, lors du 7e tour de la Coupe de France de Football : le Bergerac Périgord FC, club de national 2, a éliminé ce samedi après midi, le club de Clermont, pensionnaire de Ligue 2 et actuellement sixième au classement.

15/11/19 : Yannick Jadot, député européen EELV, sera présent à Bordeaux le lundi 18 novembre 2019 pour soutenir les candidats et têtes de liste écologistes sur Bordeaux Métropole notamment Pierre Hurmic, tête de liste écologiste à Bordeaux.

15/11/19 : Du 23 nov au 1er déc, le Salon International de l’Agriculture et des Ressources Animales se tient à Abidjan (Côte d’Ivoire). Cette année la France est à l’honneur. La Région sera présente grâce à 3 opérations menées par l’Agence de l’Alimentation NA.

15/11/19 : "Regards Croisés" tel est le thème de la conférence organisée par le député Eric Poulliat autour de la radicalisation, le 18 nov à 19h au Kyriad de Mérignac, avec T. Oubrou, Grand Imam de Bordeaux et d'H. Hussein, sociologue des médias et du genre.

14/11/19 : Charente-Maritime : Les services de l'État et 15 communes du littoral s’entraîneront dans le cadre d’un exercice départemental ORSEC au risque submersion marine les 27 et 28 novembre 2019.

14/11/19 : Niort : L'Acclameur reçoit le salon de l'enseignement supérieur samedi 16 novembre. Au programme : présentation de nombreuses formations pour des métiers d'avenir en lien avec le tissu économique local. Entrée libre.

13/11/19 : Charente-Maritime : selon le journal officiel du 7/11, le nouveau préfet Nicolas Basselier, ex préfet de l'Aisne, prendra ses fonctions le 25/11. Il succède à F.Rigoulet-Roze, devenu directeur de cabinet du ministre de la Cohésion des territoires.

13/11/19 : Niort : le festival des films sur smartphone Takavoir lance un appel à candidature pour sa prochaine édition, qui se tiendra les 27 et 28 mars 2020. Les candidats doivent livrer leur film de 3 min max avant le 16 février prochain sur takavoir.fr

13/11/19 : Niort : 32 entreprises ont participé en septembre dernier au Challenge de la mobilité, soit 713 salariés du territoire. 44% ont opté pour le vélo, 12% le bus, 15% le covoiturage, 8% la marche, 8% le train. La remise des prix s'est tenue hier soir.

13/11/19 : Deux-Sèvres : Le salon des professionnels de la filière caprine Caprinov' dont la dernière édition s'est tenue en novembre 2018, reviendra du 25 et 26 novembre 2020 au parc des Expositions de Niort.

13/11/19 : Après plusieurs passages au Festival Musicalarue, Miossec revient à Luxey (40) dans le cadre intimiste de la salle de spectacles “Les Cigales“, samedi 30 novembre à 20h30. Le Brestois viendra présenter son onzième opus "Les Rescapés".

12/11/19 : Les gendarmes et la Guardia civil sont arrivés en nombre au péage de Biriatou en raison de l'opération escargot lancée par Tsunami Democra-tic, le mouvement indépendantiste catalan, relayé localement par Bizi! et Aitzina bloquant la frontière à 18h30

12/11/19 : Charente : un groupe d’étudiants en BTS SAM de CCI Charente Formation, mène un projet sur la gestion citoyenne des déchets depuis 1 an et organisent une journée environnementale ce mercredi A 15h30 au Campus CCI, à l'ex CIFOP de L’Isle d’Espagnac.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/11/19 | Un blocage contre la précarité pour Bordeaux Montaigne

    Lire

    Ce vendredi 15 novembre, une centaine d'étudiants ont voté en faveur d'un blocage de l'Université Bordeaux Montaigne lundi 18 novembre. L'objectif de ce vote, opéré par une assemblée générale composée notamment de membres de la FSE (Fédération Syndicale Étudiante) et de groupes autonomes), était de protester face à la montée de la précarité étudiante, dénoncée tragiquement la semaine dernière par la tentative d'immolation d'un étudiant lyonnais. La mobilisation de Bordeaux Montaigne pourrait être rejointe par des étudiants de l'Université de Bordeaux.

  • 15/11/19 | Reconnaissance d’état de catastrophe naturelle en Corrèze

    Lire

    Les communes de Queyssac les Vignes, Saint Aulaire, Saint Clément, Arnac-Pompadour, Perpezac le Noir, Puy d’Arnac et Saint Sornin Lavolps viennent de se voir reconnaître, par arrêté ministériel le 15 octobre et publié au Journal Officiel le 15 novembre, en état de catastrophe naturelle pour le phénomène de sécheresse réhydratation des sols. Les sinistrés disposent à compter de ce 15 novembre d'un délai de 10 jours pour prendre contact avec leur assureur afin de pouvoir bénéficier du régime d’indemnisation correspondant.

  • 15/11/19 | Foire aux miels à Brive

    Lire

    Ce dimanche 17 novembre de 9h à 18h, la salle Brassens de Brive accueille la 20ème édition de la Foire aux Miels. Organisé par l’association l’Abeille corrézienne et la ville de Brive, ce rendez-vous rassemble une trentaine d’apiculteurs amateurs et professionnels du Limousin. Les professionnels du miel feront découvrir les différentes étapes de l’extraction du miel et le rucher école déménage pour l’occasion son matériel. Vous aurez également la possibilité de gagner une ruche, un essaim, une formation au rucher école grâce à la tombola !

  • 15/11/19 | La Rochelle : un nouveau pôle de formation au sein du centre hospitalier

    Lire

    Le Groupe Hospitalier de La Rochelle-Ré-Aunis a inauguré le 8 novembre son nouveau pole de formation à l'hôpital Marius-Lacroix, rassemblant le service de la Formation Continue, le Centre de Formation Professionnelle et le Centre d’Enseignement des Soins d’Urgence (CESU 17). Ce nouveau pôle de formation est doté de 10 salles de formations, 2 de simulation en santé, 1 d'informatique, ainsi que 2 d’ateliers bien-être. Objectif: répondre aux besoins de formation du secteur sanitaire/médicosocial.

  • 15/11/19 | Chute du Mur de Berlin : journée thématique à Bordeaux

    Lire

    Le 21 novembre prochain, l'association étudiante Die Clique organise une journée spéciale consacrée au trentième anniversaire de la chute du Mur de Berlin à l'Université Bordeaux Montaigne. Au programme : intervention d'un doctorant autour des "traces contemporaines" laissées par l'édifice, un atelier graff avec un artiste (Möka 187), une exposition centrée sur différentes "représentation(s) de la chute du Mur de Berlin par la jeunesse" ou encore la projection du film "De l'autre côté du mur", de Christian Schowchow. Toutes les infos sur la page Facebook de l'association.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Poitiers : un campus et une plateforme technique pour viser plus haut

10/09/2019 | Ce jeudi 5 septembre, sur la technopole du Futuroscope, le lancement d'un campus aéronautique et transport et de la plateforme Prometée 2 ont été actés.

Le 5 septembre 2019, l'université de Poitiers, l'ISAE-ENSMA, le CNRS est la région Nouvelle-Aquitaine ont lancé le campus aéronautique et transport et la plateforme Prometée 2

Lancement officiel du campus aéronautique et transport et de la plateforme de recherche Prometée 2 ce jeudi 5 septembre par l’université de Poitiers, l’ISAE-ENSMA et le CNRS. Dans ce cadre, une formation par apprentissage devrait bientôt voir le jour ainsi qu’une école universitaire de recherche qui s’organisera autour de master et de doctorat. Au niveau de la recherche, de gros investissements sont programmés avec la création de Prométée 2 (mise en route prévue à l’horizon 2021), qui sera dotée de bancs d’essais de pointe dans les domaines de l’aéronautique et de l’aérospatial. 

Sur le site du Futuroscope, le bâtiment de Prometée (Programmes et moyens d'essais pour les transports, l'énergie et l'environnement) ne passe pas inaperçu. Une architecture cubiste assez futuriste, un peu esseulée pour le moment. Logique, puisque le site est en pleine expansion. Prométée est un plateau technique qui regroupe une quinzaine d’installations d’essais. Il est rattaché à l’institut Pprime, unité de recherche du CNRS, avec université de Poitiers et l’ISAE-ENSM, qui travaille dans les domaines de l’aérodynamique haute vitesse ; (l’aéroacoustique ; l’aérothermique ; le contrôle des écoulements ; l’endommagement et durabilité des matériaux en conditions extrêmes (haute température, gaz sous pression) ;  la tribologie et la lubrification ; la combustion turbulente et la détonique (l’étude des explosifs).

La visite des différents bancs d'essais que l'on trouve à Prometée. Ici le banc MAATRE, unique en France voire même en Europe, qui sert pour la recherche sur la combustion d'ergols

Prométée : un site à la pointe

Inaugurée en 2016, cette plateforme est opérationnelle depuis la fin 2018. Le lancement du campus aéronautique et transport et de la plateforme Prometée 2 a débuté par une visite des lieux. Tout au bout d’une allée, un bâtiment isolé, il s’agit de Pergola, la première installation inaugurée sur le site en 2014. Ici est testée la combustion d'ergols innovants pour la propulsion spatiale. « Nous travaillons notamment sur les ergols liquides d’Ariane 6. Nous essayons de mettre au point des ergole moins toxiques, une sorte d’ergol vert », explique Marc Bellemoue, professeur à l’institut Pprime. Ce banc d’essai est unique en France et même en Europe. La visite a permis de découvrir trois autres bancs d’essais utiles également pour les domaines de l’aéronautique ou de l’aérospatial.
Puis, Yves Gervais, directeur de l’institut Pprime, nous amène dans une salle particulière. Au mur, de la mousse pour isoler du son et éviter les échos, une structure métallique avec des antennes comportant des micros, un bout de moteur d’avion qui sert à reproduire le son. Ce qui frappe, c’est le manque d’écho, le son est étouffé. Cette soufflerie est appelée bruit et vent. « Cette soufflerie peut reproduire les jets propulsifs des réacteurs d’avion. Nous essayons de contrôler ce bruit au décollage. L’idée est de trouver des solutions pour réduire le bruit, l’écoulement. Nous menons des collaborations industrielles avec SAFRAN ou Airbus. Nos découvertes peuvent également avec un impact sur le CNES (Centre national d'études spatiales), car il y a les mêmes types de problématiques sur les fusées. » En France, il existe une autre soufflerie semblable à celle-ci à Lyon.

Pprime en leader

Avec tous ces équipements et ces bancs d’essais, uniques en France voire en Europe, Prometée, dont les missions sont définies par la direction du laboratoire en coordination avec le CNRS, l’Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et Aérotechnique (ISAE-ENSMA) et l’Université de Poitiers, apparaît comme un leader dans son domaine de recherche. « Il faut que Pprime le reste, explique Roland Fortunier, directeur de l’ISAE-ENSMA. Pour cela, nous devons évoluer dans nos modèles de formation avec la mise en place d’un apprentissage et nous allons devoir développer nos relations avec les ETI (NDLR : Entreprises de taille intermédiaire) et permettre aux PME (NDLR Petites et Moyennes Entreprises) d’accéder et de développer les innovations ». Ce sont les objectifs de ce campus aéronautique et transport. Dans ce cadre deux formations vont voir le jour : une formation d’ingénieur par apprentissage en lien avec les métiers de l’aérotechnique (elle est portée par l’ISAE-ENSMA ; et une école universitaire de recherche appuyée sur deux campus « aéronautique et transport » avec l’ISAE-ENSMA et « énergie et environnement » avec l’Ecole nationale supérieure d’ingénieurs (ENSI). Les écoles universitaires de recherche associent des organismes de recherche et rassemblent des formations de master et de doctorat. Enfin, un lieu de travail collaboratif sera ouvert pour soutenir l’expérimentation et l’innovation des étudiants. 

Une extension de 2000m2

Le domaine de la recherche ne sera pas en reste  avec Prometée 2. L’extension de plus de 2 000m2 du bâtiment existant dont la mise en route est prévue en 2021. La région Nouvelle-Aquitaine prend en charge la totalité des coûts de construction de la nouvelle infrastructure, soit huit millions d’euros. L’Université de Poitiers, l’ISAE-ENSMA, le CNRS et les partenaires industriels financent les équipements scientifiques à hauteur de 4 millions d’euros. « Je suis heureux que la région participe à ce projet. Cette participation est révélatrice des relations que nous entretenons avec les services de la région », confie Yves Jean, le président de l’université de Poitiers. Il rappelle d’ailleurs que cette dernière se positionne dans le classement de Shanghai depuis la troisième année consécutive. « Ce genre d’investissement permet à l’université de tenir son rang », explique-t-il. 

L'actuel bâtiment de Prometée est entré en fonction fin 2018. Le nouveau reprendra la même architecture. Les 2000m2 en plus devraient être opérationnels en 2021

Yves Gervais, directeur de l’institut Pprime a décidé de nous dévoiler le nouveau bâtiment avec des plans 3D. Les bancs MAATRE et Hycomat situés sur un ancien site militaire à proximité de l’aéroport de Poitiers vont être déménagés sur la technopole du Futuroscope. Ils permettent de tester des matériaux (utilisés notamment dans les moteurs) à de très hautes températures et pressions. Une autre partie sera dédiée à la sécurité incendie, puisqu’elle pourra reproduire la propagation du feu dans des espaces clos. Enfin il y aura une nouvelle version du banc MARTEL (Moyen Aéroacoustique de Recherche et Technologie sur l’Environnement des Lanceurs). « Nous allons reproduire un pas de tir au 1/40e. Il y a une forte concurrence dans ce domaine, MARTEL sera plus moderne et plus précis », explique Yves Gervais. 

Le lancement à la fois, du campus « aéronautique et transport » et de la plateforme Prometée 2, permet à Grand Poitiers de rayonner dans la région. « Vous êtes en train de construire un pôle d’excellence essentiel à la communauté urbaine », commente Alain Claeys, président de Grand Poitiers. Du côté de la région, Alain Rousset, le président de la Nouvelle-Aquitaine pense qu’il faut encore développer la formation. « J’ai besoin de 1 000 ingénieurs en aéronautique de plus par an. » Ce lancement arrive donc à point nommé pour répondre à une demande dans un secteur sans cesse en évolution et qui semble attractif.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3713
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !