17/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient vivre le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Politique touristique en Gironde: priorité à l'oenotourisme et à l'itinérance

04/02/2014 | Ce 3 février, Jean-Luc Gleyze Vice-président du Conseil général de Gironde a présenté la nouvelle politique départementale du tourisme aux professionnels du secteur

Conférence départementale du tourisme présidé par Jean-Luc Gleyze, vice président du Conseil général de Gironde en charge de l'aménagement économique et solidaire

Réunir en un lieu les acteurs d'un secteur économique pour échanger avec eux sur les modalités d'une politique départementale, voilà un exercice auquel se prête volontiers Jean-Luc Gleyze. Ce lundi, ce sont les acteurs du tourisme girondins qui étaient conviés aux Archives départementales pour échanger sur le nouveau Plan d'Action pour le tourisme mis en œuvre par la collectivité pour les 2 années à venir. Au programme également, la remise des prix aux lauréats de l'appel à initiative «Oenotourisme» lancé par le Conseil général dans le cadre de sa nouvelle politique touristique.

Le Vice-président en charge de l'aménagement économique et solidaire le reconnaît, «le Schéma départemental d'aménagement et de développement touristique 2007-2013 avait des ambitions peut être trop importantes qui le rendait difficile à honorer», et plus encore en période de restriction budgétaire. La nouvelle politique touristique du département a donc été «revue à la baisse», préférant se focaliser sur une période plus courte, 2014-2016 et sur deux grands axes politiques forts que sont l'oenotourisme et l'itinérance.

Continuer à développer le tourisme fluvialSur l'aspect itinérance, il est prévu une refonte du Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et Randonnée. Parmi les axes forts de cette refonte, le Conseil général prévoit de créer un schéma départemental des itinérances, d'accompagner la création de schémas interdépartementaux ou encore de valoriser et promouvoir la randonnée en Gironde. «Sur cette question il faut passer d'une logique de conservation à une logique de valorisation», souligne Jean-Luc Gleyze. Le Vice président a également insisté sur la dimension de plus en plus importante du tourisme fluvial qu'il convient de continuer de développer. «De plus en plus de touristes vont venir par ce biais là, et notamment des touristes à fort pouvoir d'achat», espère-t-il.
Quant à l'oenotourisme, l'objectif est clair ; il faut en faire «un facteur d'attractivité et de diversifications économiques des territoires girondins». Et pour ce faire, le Conseil général compte bien continuer à structurer et coordonner les activités oenotouristiques via la marque «Les Routes du Vin de Bordeaux». Déjà mis en œuvre sur les appellations Grave et Sauternes, cette marque contribue à «minimiser les déséquilibres territoriaux en amenant les touristes dans les vignobles girondins et pas seulement dans les châteaux les plus prestigieux». Autre mode d'action de la collectivité en la matière, le lancement d'appel à projets, afin de contribuer à structurer et développer une offre touristique innovante sur le territoire girondin. Le premier appel à projet réalisé entre juillet et octobre 2013 se focalisait sur l'oenotourisme, mais "dès 2015, le mécanisme sera également lancé pour les projets touristiques portant sur l'itinérance" précise Jean-Luc Gleyze.

Oenotourisme et bande dessinée transmédiaL'élu le reconnaît volontiers «la difficulté de ces appels à initiatives, est qu'il y a sans doute des projets qui mériteraient d'être aidés et qui n'ont pas été primés... Sauf que financièrement ça n'était pas possible, il y a donc vraiment eu une exigence forte sur la qualité des projets lauréats.» Seuls les plus innovants, particulièrement valorisant pour la filière et porteurs d'attractivité pour leur territoire ont été récompensés.
Parmi eux notamment, le projet porté par "Le Jardin des Marques" qui propose la création de BD dont l'action se déroule dans les châteaux girondins et qui intègre une dimension transmédia. L'idée est donc de valoriser des châteaux partenaires non seulement dans l'histoire mais aussi via une tablette ou un smartphone, par des vidéos du château, du maître de chai ou autre... Au-delà de la valorisation des lieux, la BD incite également à la visite, en intégrant dans l'histoire des énigmes dont les indices sont à trouver sur place... Au commande du projet Arnaud Hacquin, créateur de l'agence spécialisée en stratégie cross média et Eric Corbeyran, scénariste de la série de BD à succès Château Bordeaux.

Au total, le Département apporte aux lauréats une aide en investissement à hauteur de 78 100 € sur un montant global de 797 744 € et une aide en fonctionnement de 93 750 € sur un montant global de 331 330 €.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1566
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !