Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

20/02/20 : C'était une figure de la presse française: Jean Daniel le fondateur du Nouvel Observateur s'est éteint ce 19 février à 99 ans. Ce natif d'Algérie, comme Camus, fut aussi un des témoins exigeants de la renaissance du parti socialiste dans les années 70.

19/02/20 : La métropole de Bordeaux a choisi le groupement Eiffage/UCPA/Dalkia et Banque des Territoires pour construire le futur stade nautique de Mérignac. Les travaux doivent démarrer en novembre pour une livraison en 2022.

19/02/20 : Municipales: la liste "Changer!" présente son programme pour Villenave d'Ornon autour de Patrick Bouillot et Florence Rialland ce samedi 22 février, à 10h, salle Jacques Brel

18/02/20 : Présence annoncée de Benoît Biteau député européen EELV et agriculteur en Charente-Maritime à la réunion, ce jeudi 20 février à 19h30, de la liste "Villenave écologique, solidaire et citoyenne" à l'auditorium de Sourreil.

18/02/20 : Dans le cadre des Conférences Montaigne organisées par l'Université bordelaise du même nom, Noël Mamère interviendra ce jeudi 20 février (Amphi B - 18h) sur le thème de "L’écologie, le paradigme politique du XXIe siècle".

18/02/20 : La FDSEA 64 a renouvelé son bureau: Franck Laborde, céréalier, secrétaire général de l’AGPM et éleveur de canards à Préchacq-Navarrenx en est le nouveau président, remplaçant Bernard Layre, devenu l'an dernier Président de la Chambre d'agriculture 64

16/02/20 : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a démissionné et conduira finalement la liste LREM aux municipales de Paris sur décision évidente d'Emmanuel Macron; le député Olivier Véran lui succède au ministère.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/02/20 | Une coupure de courant géante à Poitiers revendiquée par la CGT

    Lire

    Ce jeudi 20 février, une partie de l'agglomération de Poitiers (centre-ville et l'ouest de l'agglomération) a été plongée dans le noir. La coupure d'électricité a duré un peu plus d'une heure de 9h30 à 10h30 dans certains quartiers de la ville. Selon Enedis, 30 000 personnes auraient été impactées. Cette action a été revendiquée dans un communiqué par l'Union départementale CGT de la Vienne et la CGT Energie mobilisées contre la réforme des retraites dont ils veulent le retrait pur et simple.

  • 20/02/20 | L 214 s'en prend à la Sobeval à Boulazac (24), la préfecture réagit

    Lire

    L214 a publié ce jeudi une nouvelle vidéo mettant en cause les abattoirs de la Sobeval à Boulazac. L'association va porter plainte pour cruauté sur les animaux. Elle affirme qu'il y a des manquements à la réglementation dans l'abattage des veaux et demande la fermeture administrative du site. Ces images ont été visionnées par les services de l'Etat. La préfecture réagit dans un communiqué : Elle affirme qu'après un premier visionnage, rien ne permet de dire qu'il y a des manquements au règlement.

  • 20/02/20 | La plateforme Océan Climat en séminaire à La Rochelle

    Lire

    Après avoir contribuée à l'élaboration de l'exposition Climat Océan au musée maritime, la Plateforme Océan et Climat vient faire son séminaire annuel à La Rochelle, les 24 et 25 février. Fondée en 2014, la POC rassemble la communauté scientifique, certains acteurs de la société civile et des décideurs politiques, dont la ville de La Rochelle, autour des questions liées à l'océan et au climat. Ce séminaire sera l'occasion d'élaborer sa feuille de route 2020-2021 et de rencontrer le grand public.

  • 20/02/20 | Les boulevards bordelais pensent aux vélos

    Lire

    La métropole bordelaise continue de déployer son deuxième "plan vélo" (70 millions d'euros sur la période 2017-2020). Elle a annoncé ce mardi l'engagement de travaux entre la barrière Saint Augustin et le carrefour de la rue Jules Ferry (environ deux kilomètres) pour sécuriser la circulation des cyclistes. Ils prévoient notamment un élargissement des bandes cyclables (jusqu'à deux mètres), l'arrivée de vingt feux et de nouveaux SAS vélos sur huit carrefours et soixante nouveaux arceaux. Les travaux devraient s'étaler "jusqu'au début de l'été" et comprendre aussi des reprises de chaussée.

  • 20/02/20 | La ville de Limoges s'engage avec la Garde nationale

    Lire

    Le maire Emile-Roger Lombertie et la secrétaire d'Etat auprès de la Ministre des Armées Geneviève Darrieussecq ont signé une convention de soutien à la Grade nationale. Cette réserve opérationnelle a été créée en 2016 suite aux attentats en France. La ville de Limoges s'engage pour que ses citoyens ayant rejoint volontairement la Garde nationale puissent s'y investir plus facilement. Ils pourront ainsi y consacrer jusqu'à 30 jours par an, contre 5 auparavant. De plus, cette mobilisation pourra se faire hors de leurs périodes de vacances. La Garde nationale compte 76 000 réservistes opérationnels en France.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Port de Bayonne : un comité stratégique territorial positif

25/06/2019 | Avant que la CCI et la Région ne présentent le cheminement accompli, le Comité stratégique du Port de Bayonne a présenté des bases solides et prometteuses

Port dfe Bayonne

Renaud Lagrave, vice-président du Conseil régional de Nouvelle Aquitaine en charge des infrastructures, des transports et de l'intermodalité et Mathieu Bergé, conseiller régional délégué aux ports et aux aéroports et président du conseil portuaire du port de Bayonne, ont présidé et animé mardi 18 juin un comité stratégique territorial du port de Bayonne. De quoi tracer des perspectives, notamment avec l'établissement d'un véritable Schéma directeur d'aménagement et la présence de Celsa qui va rebooster le trafic et créer des emplois

Composé des élus des collectivités territoriales sur lesquelles le port est implanté, c’est-à-dire Bayonne, Anglet, Boucau et Tarnos, deux  EPCI, (Pays basque  et Seignanx) et 2 départements (Pyrénées-Atlantiques et Landes), de la Chambre de commerce et d'industrie de Bayonne Pays basque, concessionnaire du port de commerce, avec la participation de l'Etat invité,  le Comité stratégique du port de Bayonne a tenu une réunion fort importante en bordure d'Adour. Elle était présidée par  Renaud Lagrave, vice-président du  Conseil régional de Nouvelle Aquitaine en charge des infrastructures et Mathieu Bergé, conseiller régional – de Bayonne —  délégué aux ports et aéroport et président du Conseil portuaire du port de Bayonne qui se sont réjouis de réunir à nouveau ce comité stratégie basque. Y participaient entre autres, outre le maire de Tarnos, Jean-Marc Lespade, le conseiller départemental et adjoint au maire d'Anglet Patrick Chasseriaud, comme l'adjointe à l'environnement de la Ville, Valérie Dequeker, mais aussi Sylvie Durruty, première adjointe au maire de Bayonne, et vice-présidente de l'Agglomération Pays Basque.

 Un point global positif a pu être fait sur le Schéma directeur d'aménagement (SDA) du port de Bayonne, établi collégialement fin 2013, et sur son plan d'actions, en notant des avancées significatives comme l'acquisition d'une drague – Hondarra — à demeure contribuant à la lutte contre l'érosion des plages, la création d'un opérateur ferroviaire de proximité, le lancement du projet de déviation de la zone industrialo-portuaire de Tarnos pour séparer les flux portuaires et les accès à la plage de la digue Nord à Tarnos, l'établissement en cours d'un plan plage sur ce secteur.

 Un accord a également été donné à l'unanimité en séance pour le lancement d'une étude de stratégie foncière, prévue dans le SDA et visant à assurer les conditions d'une maîtrise des fonciers sur le périmètre d'interaction ville/port, constituant le socle des actions du SDA au service d'un développement économique et durable.

 Enfin, les directeurs de Laminoirs des Landes et de Celsa ont été invités par le Conseil régional à présenter la situation de leur site et les perspectives de leurs laminoirs respectifs. Laminoirs des Landes a indiqué qu'il souhaitait s'approcher d'un trafic de 100 000 tonnes en 2019 pour atteindre progressivement 500 000 tonnes en 2022, avec un effectif cible d'une centaine d'emplois directs. Celsa quant à lui a confirmé de son côté la création d'un train de laminage de 60 millions d'euros avec 140 emplois directs à la clé, pour une mise en service dans un délai de 20 mois.


En conclusion, Renaud Lagrave et l'ensemble des membres du Comité stratégique territorial, ont tenu à souligner la contribution très positive de ces deux nouveaux laminoirs à l'activité économique, représentant une capacité d'environ 1 million de tonnes pour le trafic portuaire, de bonne augure pour les prochaines années.
 Le gros investissement de l'Espagnol Celsa

 

La Région Nouvelle-Aquitaine a profité de cette réunion pur se féliciter de la décision du groupe sidérurgique espagnol CELSA d'investir 60 millions d'euros sur le port de Bayonne pour l'installation d'un laminoir de 600 000 tonnes, afin de compléter l'activité existante de production de billettes d'acier à partir de ferrailles de récupération.

Cet investissement stratégique pour le port de Bayonne, sachant que CELSA représente 40% du trafic, vient renforcer la compétitivité du site de Boucau-Tarnos qui emploie directement 200 personnes (+ 600 emplois induits) en lui permettant de se positionner sur des produits à plus forte valeur ajoutée et va contribuer à la création de 140 emplois supplémentaires (+ 400 emplois induits).

Sachant que ce site est un des plus gros consommateurs d'énergie de Nouvelle-Aquitaine, le Conseil régional a anticipé la réalisation de cet investissement en votant une aide de 1 074 000 euros pour accompagner l'amélioration de la performance énergétique du site.

En ce milieu de semaine, en présence de la presse, André Garreta, président de la Chambre de commerce et d'industrie, gestionnaire déléguée du port et Mathieu Bergé, conseiller régional délégué aux ports et aéroport et président du Conseil portuaire du port de Bayonne retraceront cinq années de bataille, de l'acquisition de la drague pour nettoyer l'embouchure de Bayonne et regraisser les plages angloyes en passant par les pistes et anticipations structurelles pour favoriser un trafic ferroviaire vers le port basque. L'état de la planète demain va peut-être ouvrir l'écoute à des oreilles plus attentives à la protection de l'environnement.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
6475
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !