Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/20 | Bordeaux célèbre Mauriac

    Lire

    À l’occasion du 50ème anniversaire de la disparition de François Mauriac, les bibliothèques de Bordeaux proposent tout au long de l’automne une saison dédiée à l'écrivain, journaliste et Prix Nobel de la littérature. Conférences, expositions, projections et match d'improvisation exploreront les résonances contemporaines des engagements de François Mauriac, au travers de documents rarement montrés voire pour certains inédits. Point d’orgue de la saison, l’exposition "Écrire, c’est agir", à la bibliothèque Mériadeck du 5 novembre 2020 au 17 janvier 2021. http://mauriac2020.bordeaux.fr

  • 25/09/20 | Angoulême : vers un festival de la BD en deux temps

    Lire

    Au vu du contexte sanitaire, les organisateurs du FIBD s'orientent vers un festival en deux temps. Un premier temps, une version modifiée avec des événements à Angoulême et hors les murs sur les dates initiales du 28 au 3& janvier), "répondant aux contingences en vigueur imposées par la pandémie". Un deuxième temps en présentiel à Angoulême, à la période printemps-été, pour rassembler plus de monde. Le contenu du projet sera présenté dans les prochaines semaines.

  • 25/09/20 | Nouvelle-Aquitaine : le don entre particuliers boosté par la crise sanitaire

    Lire

    L'application de dons bordelaise Geev a réalisé un classement des régions les plus actives en matières de dons entre particuliers. « Si le don a le vent en poupe ces dernières années, il a connu un essor particulier pendant la crise sanitaire », affirme la société. Ainsi, la société a dénombré les dons par régions entre février et juillet. La Nouvelle-Aquitaine est quatrième du classement "dons d'objets" avec 126 000 dons, derrière l'Île de France (458 000), les Hauts de France (171 000) et l'Auvergne-Rhône Alpes (143 000).

  • 24/09/20 | Covid-19: après les premiers tests, l'UPPA reste vigilante

    Lire

    Dans la matinée du mardi 22 septembre 2020, le Laboratoire Bio-Pyrénées a réalisé sur le campus de Pau une campagne de 200 tests de dépistage à la Covid-19 auprès des étudiants. Celle-ci a révélé 6 cas positifs à la Covid-19 sur les 107 prélévements nasopharyngés analysés par PCR, soit 5,6 % des étudiants testés. Un résultat qui incite l'Université "à rester vigilante" au regard de la moyenne au niveau nationale du taux de positivité (6.2 % au 23/09/20 à 14h) et des moyennes départementales publiées le 17/09/20 : Pyrénées-Atlantiques (4.2%), Landes (4.8 %) et Hautes-Pyrénées (3.1%).

  • 24/09/20 | Charente-Maritime : premier bilan de la tornade du 23 septembre

    Lire

    Mercredi vers 16h30, une tornade s'est abattue d'un coup sur le sud de l'île d'Oléron. Elle a ensuite traversé le pertuis pour remonter par Marennes, Port-des-Barques, Fouras et Saint-Laurent-de-la-Prée avant de perdre en intensité à l'intérieur des terres. Renforcés par le SDIS de Charente, les pompiers ont effectué une soixantaine d'interventions. Hormis deux blessés légers la tornade a fait de nombreux dégâts matériels : véhicules retournés, tuiles ou toitures arrachées, arbres à terre...

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Port de Bayonne : un comité stratégique territorial positif

25/06/2019 | Avant que la CCI et la Région ne présentent le cheminement accompli, le Comité stratégique du Port de Bayonne a présenté des bases solides et prometteuses

Port dfe Bayonne

Renaud Lagrave, vice-président du Conseil régional de Nouvelle Aquitaine en charge des infrastructures, des transports et de l'intermodalité et Mathieu Bergé, conseiller régional délégué aux ports et aux aéroports et président du conseil portuaire du port de Bayonne, ont présidé et animé mardi 18 juin un comité stratégique territorial du port de Bayonne. De quoi tracer des perspectives, notamment avec l'établissement d'un véritable Schéma directeur d'aménagement et la présence de Celsa qui va rebooster le trafic et créer des emplois

Composé des élus des collectivités territoriales sur lesquelles le port est implanté, c’est-à-dire Bayonne, Anglet, Boucau et Tarnos, deux  EPCI, (Pays basque  et Seignanx) et 2 départements (Pyrénées-Atlantiques et Landes), de la Chambre de commerce et d'industrie de Bayonne Pays basque, concessionnaire du port de commerce, avec la participation de l'Etat invité,  le Comité stratégique du port de Bayonne a tenu une réunion fort importante en bordure d'Adour. Elle était présidée par  Renaud Lagrave, vice-président du  Conseil régional de Nouvelle Aquitaine en charge des infrastructures et Mathieu Bergé, conseiller régional – de Bayonne —  délégué aux ports et aéroport et président du Conseil portuaire du port de Bayonne qui se sont réjouis de réunir à nouveau ce comité stratégie basque. Y participaient entre autres, outre le maire de Tarnos, Jean-Marc Lespade, le conseiller départemental et adjoint au maire d'Anglet Patrick Chasseriaud, comme l'adjointe à l'environnement de la Ville, Valérie Dequeker, mais aussi Sylvie Durruty, première adjointe au maire de Bayonne, et vice-présidente de l'Agglomération Pays Basque.

 Un point global positif a pu être fait sur le Schéma directeur d'aménagement (SDA) du port de Bayonne, établi collégialement fin 2013, et sur son plan d'actions, en notant des avancées significatives comme l'acquisition d'une drague – Hondarra — à demeure contribuant à la lutte contre l'érosion des plages, la création d'un opérateur ferroviaire de proximité, le lancement du projet de déviation de la zone industrialo-portuaire de Tarnos pour séparer les flux portuaires et les accès à la plage de la digue Nord à Tarnos, l'établissement en cours d'un plan plage sur ce secteur.

 Un accord a également été donné à l'unanimité en séance pour le lancement d'une étude de stratégie foncière, prévue dans le SDA et visant à assurer les conditions d'une maîtrise des fonciers sur le périmètre d'interaction ville/port, constituant le socle des actions du SDA au service d'un développement économique et durable.

 Enfin, les directeurs de Laminoirs des Landes et de Celsa ont été invités par le Conseil régional à présenter la situation de leur site et les perspectives de leurs laminoirs respectifs. Laminoirs des Landes a indiqué qu'il souhaitait s'approcher d'un trafic de 100 000 tonnes en 2019 pour atteindre progressivement 500 000 tonnes en 2022, avec un effectif cible d'une centaine d'emplois directs. Celsa quant à lui a confirmé de son côté la création d'un train de laminage de 60 millions d'euros avec 140 emplois directs à la clé, pour une mise en service dans un délai de 20 mois.


En conclusion, Renaud Lagrave et l'ensemble des membres du Comité stratégique territorial, ont tenu à souligner la contribution très positive de ces deux nouveaux laminoirs à l'activité économique, représentant une capacité d'environ 1 million de tonnes pour le trafic portuaire, de bonne augure pour les prochaines années.
 Le gros investissement de l'Espagnol Celsa

 

La Région Nouvelle-Aquitaine a profité de cette réunion pur se féliciter de la décision du groupe sidérurgique espagnol CELSA d'investir 60 millions d'euros sur le port de Bayonne pour l'installation d'un laminoir de 600 000 tonnes, afin de compléter l'activité existante de production de billettes d'acier à partir de ferrailles de récupération.

Cet investissement stratégique pour le port de Bayonne, sachant que CELSA représente 40% du trafic, vient renforcer la compétitivité du site de Boucau-Tarnos qui emploie directement 200 personnes (+ 600 emplois induits) en lui permettant de se positionner sur des produits à plus forte valeur ajoutée et va contribuer à la création de 140 emplois supplémentaires (+ 400 emplois induits).

Sachant que ce site est un des plus gros consommateurs d'énergie de Nouvelle-Aquitaine, le Conseil régional a anticipé la réalisation de cet investissement en votant une aide de 1 074 000 euros pour accompagner l'amélioration de la performance énergétique du site.

En ce milieu de semaine, en présence de la presse, André Garreta, président de la Chambre de commerce et d'industrie, gestionnaire déléguée du port et Mathieu Bergé, conseiller régional délégué aux ports et aéroport et président du Conseil portuaire du port de Bayonne retraceront cinq années de bataille, de l'acquisition de la drague pour nettoyer l'embouchure de Bayonne et regraisser les plages angloyes en passant par les pistes et anticipations structurelles pour favoriser un trafic ferroviaire vers le port basque. L'état de la planète demain va peut-être ouvrir l'écoute à des oreilles plus attentives à la protection de l'environnement.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
7200
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !