15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Pour traverser les Landes, il faudra désormais payer

20/04/2013 | La RN10 disparaît au profit de l'A63. Après 20 mois de chantier, elle va ouvrir la semaine prochaine.

Le centre de contrôle de l'autoroute à Saugnac-et-Muret

La RN10 est mythique. La liaison entre Bordeaux et l’Espagne est située sur un des principaux axes du trafic routier européen avec 30 000 véhicules/jour en moyenne (dont 30% de poids lourds, l'un des plus forts taux en France) et des pointes estivales à 80 000 véhicules/jour. Désormais, pour traverser les Landes, il faudra passer par cette nouvelle autoroute, A63, et donc payer... Pour les pouvoirs publics, il y avait urgence. Cette Nationale était réputée pour sa dangerosité, la vétusté de ses infrastructures, le manque de capacité de parkings pour les poids lourds.

Au total, cette mise à 2X3 voies s'étendra sur 104 kms. Mais, cela se fait en deux phases pour ne pas perturber la circulation. "La première phase de septembre 2011 à avril 2013 a permis la mise aux normes autoroutières et environnementales de l’ensemble du tracé, l’aménagement des aires de repos et de service, la réalisation des équipements autoroutiers, et l’élargissement à 2 fois 3 voies sur deux créneaux de 15 km", a expliqué vendredi 19 avril lors d'un point presse, Patrice Dessiaume, patron d’Atlandes, le concessionnaire. La deuxième phase de mai à décembre 2013 se poursuivra par l’achèvement de la mise à 2 fois 3 voies du reste du tracé soit environ 75 km. Pour l'heure, ce chantier a mobilisé plus de 1200 personnes. En particulier plusieurs dizaines de personnes éloignées de l’emploi et en difficulté d’insertion ont été intégrées dans les équipes travaux, représentant plus de 6% des heures travaillées. L’investissement total d’Atlandes s’élèvera à 1,1 milliard d’euros dont 500 millions pour les travaux eux-mêmes, 400 millions pour le rachat à l’Etat de la valeur des études, terrains, ouvrages, installations et travaux antérieurs remis au concessionnaire et près de 200 millions de frais financiers.

7 euros, une fois les travaux achevés"L’Etat a fait le choix de faire financer cet investissement, ainsi que les coûts d’exploitation, d’entretien, de maintenance et de rénovation, par les utilisateurs et tout particulièrement par les poids lourds, à proportion de l’importance de leur trafic (en moyenne 8 500 camions par jour). Ce choix a permis à Atlandes de fixer pour les véhicules légers un niveau de tarif kilométrique de péage parmi les plus bas de France (6 centimes le km)", a rappelé Patrice Dessiaume. A partir de la semaine prochaine, deux péages, Saugnac-et-Muret et Castets, à 1,80 euros chacun, seront en service. Les locaux qui ne franchiront pas ces barrières n'auront rien à débourser. Il n'empêche, cette nouvelle autoroute mécontente beaucoup d'habitants. Une pétition sur internet a déjà réuni 40 000 signatures. Pour tenter de répondre à leurs attentes, Atlandes a mis en place un système d'abonnement local qui permettra à l'usager de bénéficier de réductions de 50% pour les voitures et 20% pour les camions, sous réserve d’effectuer mensuellement un minimum de 10 trajets. Les opposants exigent le retour à la gratuité et considèrent cette privatisation comme une spoliation du contribuable français. Une fois les travaux achevés, pour traverser les Landes, il faudra payer 7 euros. Sur ce tracé, le trafic est aujourd'hui de 26 000 véhicules. Pour rappel, Atlandes société concessionnaire de l’autoroute A63 entre Salles en Gironde et Saint-Geours-de-Maremne dans les Landes, a pour actionnaires Colas Sud-ouest, Spie batignolles, NGE et des investisseurs financiers (EGIS Investment Partners, European Motorway Investments1 et Dutch Infrastructures Fund A63 Luxembourg).

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : NC

Partager sur Facebook
Vu par vous
865
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
3 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
liabat | 20/04/2013

c est honteux jusqu ou et jusqu a quand nous allons etre ponctionnes
pour celles et ceux qui empruntent cette voie attons une autre possibilité de circuler sans payer !!! honte à ces gens et sociétés qui vont faire d enormes profits

Massou | 21/04/2013

Pris à la louche : On avait une 2 fois 2 voies gratuites, payées par les impots et on se retrouve avec une 2 fois 3 voies à péages que l'on payera 6 cents du km pour une voie supplémentaire, alors que l'A 89 (2fois 2voies)coûte 9 cents du km avec de tres nombreux ouvrages d'art. Merci aux politiques qui font de beaux cadeaux aux société d'autoroute privées.cervantes22

BENTZ | 21/04/2013

Ces péages sont inadmissibles dans la mesure où aucun itinéraire bis n'est en place pour les automobilistes qui ne veulent pas prendre l'autoroute!
C'est du racket.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !