Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/04/18 : Les 28 et 29 avril, c'est la troisième édition du Printemps de Caudéran (Bordeaux). Au menu : animations sur la nature, le jardin, ateliers de bouturage ou musique végétale (!). Un programme éclectique à retrouver sur www.bordeaux.fr/e149093

25/04/18 : Angoulême : le festival du film court commence aujourd'hui avec une cérémonie d'ouverture à 18h30 à la Maison des Peuples et de la Paix (entrée libre), suivit d'un quizz cinéma au Rockn'Bol à 21h. 75 films sont à découvrir durant 4 jours sur 9 sites.

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

24/04/18 : La CCI de Bordeaux Gironde a remis ce mardi 24 avril le label national "Qualité tourisme" aux Galeries Lafayettes Bordeaux. Il s'agit du premier commerce néo-aquitain labellisé, et la Chambre a indiqué que d'autres pourraient suivre.

24/04/18 : Après Port-Vendres ce week-end, L'Hermione est attendue demain à Nice pour une escale de 24h. Elle rejoindra ensuite Bastia où elle sera visible du 27 au 29 avril.

19/04/18 : Dans le cadre du championnat de France du jeu d'échecs jeunes qui se tient à Agen, Anatoli Karpov, champion du monde de cette discipline de 1975 à 1985 et de 1993 à 1999, sera reçu à l'Hôtel de ville d'Agen le samedi 21 avril à 19 h.

19/04/18 : La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/CIED est à la recherche d'un service civique à compter du mois de mai pour une mission de huit mois à raison de 30h/semaine. Plus d'infos : 05 53 66 47 59

12/04/18 : Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation vient de renouveler son conseil d’administration, son bureau et sa gouvernance pour assurer sa représentativité sur l’ensemble des territoires couverts. Daniel Segonds a été réélu à la présidence du Pôle.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/04/18 | Pêche et coquillage interdits sur le Bassin d'Arcachon

    Lire

    Ce jeudi, la préfecture de la Gironde a prononcé une interdiction temporaire de la pêche et de la consommation de coquillages (sauf les huîtres) dans le secteur Aval du Bassin d'Arcachon. Cette décision fait suite à des analyses effectuées par le réseau de surveillance de l'IFREMER, qui ont révélé "la contamination des moules, en provenance du banc d’Arguin et des passes, par les toxines lipophiles". Quant-à-savoir jusqu'à quand cette mesure sera effective, la préfecture précise qu'elle sera levée "dès lors que les analyses établiront la bonne qualité sanitaire des coquillages dans cette zone".

  • 26/04/18 | Pas de court-jus pour la Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Dans un bilan de productivité dévoilé ce mardi, l'antenne régionale d'RTE (filiale d'EDF) a dévoilé les chiffres du bilan électrique de la Nouvelle Aquitaine en 2017. Conclusion : avec 2,5 TWh, elle est la première région productrice d'énergie solaire en France, sa production d'énergie éolienne a bondi de 30% (1,2 TWh), la part du renouvelable atteint le seuil de 10% de la production régionale (5,3 TWh). D'ici 2022, RTE prévoit d'investir près de 550M€ pour l'amélioration du réseau régional dont la production annuelle, toutes filières confondues, "a dépassé de plus d’un tiers la consommation régionale en 2017".

  • 25/04/18 | Les logiciels libres à la une en novembre

    Lire

    Les 6 et 7 novembre, le pôle de compétences en logiciels libres Aquinetic (basé à Pessac) organise une nouvelle manifestation professionnelle d'envergure internationale autour du logiciel libre: B-Boost. Avec pour thème «Open Digital Transformation», l'évènement s'articulera autour des notions d'expertise (90 conférences sur 2 jours) et de business (30 stands d'entreprises Open-source de Nouvelle-Aquitaine et de toute la France). Appuyé par de nombreux acteurs nationaux et locaux, le pôle vient d'obtenir un soutien de 75 000€ voté par les élus régionaux ce 23 avril pour l'organisation de ce rendez-vous.

  • 24/04/18 | Bordeaux: Solidarité alimentaire, parlons-en avec Les Amis d'Aqui!

    Lire

    Ce sera ce vendredi 27 avril à 18h30, au Café Maritime à Bordeaux (1), dans la foulée de l'Assemblée générale des Amis d'Aqui.fr nous débattrons, à l'heure où la précarité ne recule pas, du thème «  La solidarité alimentaire : du don à l’engagement » avec la participation de Pierre Pouget, vice-président de la Banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde et de ses partenaires de la distribution. 1. Tram B : Cité du Vin

  • 24/04/18 | Agriculture : découvrir les races anciennes à La Rochelle

    Lire

    Le Conservatoire des REssources GÈNEtiques du centre ouest atlantique organise les Journées du Patrimoine Vivant, les 28 et 29 avril au square Bobinec à La Rochelle. Le CREGENE fédère l'ensemble des associations de sauvegarde des races et variétés locales. Cette manifestation a pour objectif de sensibiliser les citoyens à la protection de la biodiversité élevée et cultivée. Sont attendus de nombreux animaux et producteurs, ceux-ci viendront à la rencontre du public et feront déguster leurs produits.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Pyrénées-Atlantiques : un territoire pilote pour EDF

07/09/2017 | EDF ne fait pas que produire de l’électricité. Le soutien aux entreprises locales, la protection de l’environnement et l’aide au tourisme viennent en plus

La volonté de coller au terrain

Avec ses 17 centrales hydroélectriques installées sur les rivières et torrents des Pyrénées-Atlantiques, EDF produit de quoi alimenter en courant une ville de 200 000 habitants. Cette tâche qui fournit également du travail aux entreprises locales s’accompagne d’une réflexion menée sur la protection de l’environnement et sur l’aide qu’il convient d’apporter au développement des territoires. Parce que l’on ne progresse jamais aussi bien qu’en collant étroitement au terrain.

Entretien, modernisation, aménagements divers… Près de 5 millions d’euros sont dépensés tous les ans par EDF pour améliorer la sécurité et les performances des installations qu’elle possède en Béarn et au Pays Basque, rappelle André Villemur, délégué territorial d’EDF sur le bassin de l’Adour.

« Une rivière, un territoire »

Les sous-traitants locaux et régionaux auxquels son entreprise fait appel profitent pour près de la moitié de cette somme. Un choix délibéré, explique-t-il. « Depuis quelques années, dans le cadre du programme « Une rivière, un territoire », l’agence chargée par EDF des Pyrénées et du sud du Massif central cherche à élargir le panel d’entreprises avec lesquelles nous travaillons ».

« Trois missions lui ont été confiées. Elles consistent à favoriser l’émergence de projets innovants ainsi que la création d’emplois sur les thèmes de l’eau, de l’énergie et de l’environnement. Mais aussi à faire appel aux compétences des industries et des artisans locaux et à accompagner les projets lancés par les collectivités territoriales ».

« Dans ce cadre, nous identifions les entreprises qui pourraient travailler pour nous. Cela nous permet de leur expliquer  comment elles peuvent répondre aux appels d’offres que nous lançons. Une démarche que les très petites sociétés ont souvent  du mal à effectuer ".

" Nous les aidons à monter en compétence. Une formation a aussi  été impulsée sur la labellisation MASEC (système de management de la sécurité) d’entreprises du secteur d’Oloron avec l’aide de la Communauté de communes et de la Région Nouvelle-Aquitaine ».

L’agence créée par EDF soutient de même des initiatives d’entrepreneurs qui souhaitent monter des projets. Que ce soit par le biais d’une aide apportée au marketing, à la recherche de financements, ou encore via la mise en relation avec divers réseaux d’appui technique.

Vallée d’Aspe, une opération qui fera école en France

Un partenariat unique en son genre en vallée d'Aspe

Le « pacte Aspe » signé l’année dernière entre EDF et la Communauté de communes de la Vallée d’Aspe, où les installations hydroélectriques sont nombreuses, illustre bien cette démarche.

« Il s’agit d’une initiative pilote sur le plan national » indique André Villemur. «  Elle va nous permettre de définir comment nous pouvons travailler avec un territoire, tout en mettant au point une méthode, avec un suivi des actions et une évaluation ».

Tout est parti d'un constat. « Lorsque nous avons voulu installer un nouveau bureau dans cette vallée de montagne, nous nous sommes aperçus qu’il existait une forte attente des habitants à notre égard».

Plusieurs pistes de travail ont été dégagées. Elles concernent aussi bien la protection de l’environnement que le développement économique, le tourisme et l’information qu’il convient de délivrer au public sur les équipements de EDF et leur fonctionnement.

Outre l’aide apportée par cette dernière aux entreprises locales, diverses initiatives ont ainsi été prises. Telle la mise en place en 2016 d’un forum consacré à la mobilité douce.

« Nous travaillons aussi avec l’office de tourisme à la découverte de nos usines par le grand public en liaison avec la visite du fort du Portalet ». Un autre projet concerne le développement d’activités nautiques sur la base de Soeix ». Sans oublier la création d’une future « route de l’eau » qui pourrait voir le jour en 2018.

Tout un programme que l’élargissement récent de la Communauté de communes (devenue désormais communauté du Pays d’Oloron et des Vallées du haut Béarn) n’a pas modifié. « La nouvelle entité a confirmé la démarche » se réjouit André Villemur.

Rapaces, plantes, poissons : des partenariats divers

La passe à anguilles de Puyoo

Ce type de relation n’est pas le seul lien noué par EDF avec le terrain. Depuis plus de 25 ans, un partenariat étroit est par exemple établi avec le Parc national des Pyrénées. « Beaucoup de nos installations sont situées soit dans le cœur de cet espace naturel, soit dans la zone d’adhésion. L’idée est de savoir comment travailler là tout en respectant l’environnement ».

" De manière régulière, les techniciens d’EDF rencontrent les agents du PNP à l’occasion de travaux et d’observations. Le chassé-croisé est intéressant. Nous échangeons des informations sur la présence des rapaces, ou encore sur la compatibilité avec nos activités lorsque l’on fait appel à l’hélicoptère. Nous sommes aussi partenaires sur des actions d’éducation au développement durable menées par le Parc et nous avons participé au financement du programme de réintroduction du bouquetin dans les Pyrénées ».

Aide aux études menées sur des plantes spécifiques (comme la subulaire aquatique dont les Pyrénées sont le dernier bastion), partenariat engagé sur les rapaces avec la Ligue de Protection des Oiseaux… Les chantiers sont variés.

Y compris lorsqu’il s’agit de faciliter la migration et la reproduction des poissons en liaison avec la fédération de pêche. L’un des derniers exemples en date consiste en la pose d’une caméra au niveau de la passe à poissons de Castetarbe. Gérée par Migradour, celle-ci permet de suivre le passage des saumons, truites de mer, alose, lamproies et autres dans le gave de Pau.

"Avoir une vision complète"

 Simple question de cohérence, estime André Villemur. « Dans les vallées, nous sommes souvent le seul industriel. L’attente à notre égard est donc forte en matière de développement économique. De plus, nos aménagements sont imbriqués dans un territoire au point de vue environnemental, mais aussi de l’usage de l’eau. Auparavant, nous menions des actions plus diffuses. Aujourd’hui, le but c’est d’avoir une vision complète et de structurer d’avantage cette implication ». En d'autres termes et sans jeu de mots, avancer comme un poisson dans l’eau.

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : EDF et Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
29049
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !