Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/01/21 : Charente-Maritime : Cédric Tranquard, 44 ans, a été élu ce matin président de la Chambre d'agriculture départementale. Il succède à Luc Servant, élu en décembre à la présidence de la Chambre régionale.

22/01/21 : La Rochelle : le Centre de vaccination de l’Espace Encan sera ouvert à partir du 25 janvier. Les vaccinations seront assurées par les professionnels de santé du lundi au vendredi, sur RDV, pour les résidents du territoire âgés de 75 ans ou plus.

21/01/21 : Charente-Maritime : Rémi Justinien, adjoint au maire de Tonnay-Charente, succède à Cyril Chappet, adjoint à Saint-Jean d'Angély, comme premier secrétaire fédéral du PS en Charente-Maritime, à l'issue d'un conseil fédéral mardi.

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/01/21 | Vienne: une visite guidée digitale de l'Abbaye de Saint-Savin !

    Lire

    L'abbaye de Saint-Savin (86) propose une visite virtuelle en partenariat avec la société Conférentia spécialisée dans l’organisation d’événements digitaux. Totalement gratuite, cette visite inédite se déroule ce lundi 25 janvier entre 18h30 et 20h et sera animée par 2 guides-conférenciers de l’abbaye. Le temps de cette visite atypique, le visiteur sera transporté de son salon jusqu’au au cœur du Moyen Âge, entre petite et grande histoire de France, à la découverte de l’abbaye et de lieux traditionnellement interdits d’accès ! Infos et inscription : www.conferentia.fr (onglet conférence gratuite)

  • 25/01/21 | Aéronautique : - 4% des effectifs entre janvier et septembre 2020 dans le Sud-Ouest

    Lire

    Selon l'INSEE Nouvelle-Aquitaine sur les 9 premiers mois de 2020, les établissements du Grand Sud-Ouest de la filière aéronautique et spatiale perdent 5 800 salariés (hors intérim), soit -3,6% de leur effectif. Si chez les donneurs d’ordres les effectifs restent stables, les effectifs de la chaîne d'approvisionnement diminuent de plus de 5%. Les PME perdent 6,8% de leurs effectifs, les ETI 5,1%, et les grandes entreprises 2,3%. Métallurgie et activités tertiaires sont les secteurs les plus impactés, avec -8,7% et -5,0 %, soit 1 700 et 2 600 salariés de moins dans chacun de ces secteurs.

  • 25/01/21 | Les écoles de Charentes perdent des élèves

    Lire

    Selon l'Académie, il y aura moins d'élèves dans le 1er degré à la rentrée. Cette baisse amorcée dès 2014 s’accentue. La Charente-Maritime devrait perdre 984 élèves, avec 47 470 inscrits. Ils seraient 25 768 en Charente, soit 332 de moins. En 2023, les écoles publiques auraient perdus 12,3% de leurs effectifs. Cette baise coïnciderait avec celle de la natalité. Pas d'impact dans le 2cd degré pour l'instant, avec des effectifs stables en Charente (21 333) et en progression en Charente-Maritime (42 993, +273).

  • 25/01/21 | Haute-Vienne : des restaurants pour les salariés du BTP

    Lire

    A la demande de la CCI de la Haute-Vienne avec l’Umih 87, des contrats de restauration collective peuvent être passés avec les restaurateurs à destination des salariés du BTP. Un contrat de restauration collective provisoire peut être établi entre les entreprises et les restaurateurs. A ce jour, une trentaine de restaurants ont déjà répondu à l’appel. La CCI reste à disposition des entreprises qui souhaitent mettre en œuvre ces contrats dérogatoires de restauration collective.

  • 25/01/21 | Les travaux de la Bibliothèque Mériadeck se poursuivent en 2021

    Lire

    L'établissement va fêter ses 30 ans en 2021 et fait l'objet de travaux de modernisation depuis 2008. La troisième tranche de travaux nécessitera une fermeture progressive des étages entre le 15 février et le 26 juillet. Le chantier apportera à la bibliothèque un espace jeux vidéos et jeux de société, une facilitation de l'accueil aux personnes en situation de handicap et une mise à disposition des collections en braille ou encore l'installation de prises électriques pour les personnes souhaitant travailler avec leur ordinateur personnel.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Quelle est donc la température du tourisme en Pays basque?

22/08/2017 | D'Espelette à Biarritz Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'état au tourisme, a effectué une copieuse journée d'observations et de travail avec professionnels et élus

Veunac et Lemoyne secrétaire d'état au tourisme

Secrétaire d'État au tourisme auprès le ministre des affaires étrangères, lundi au Pays basque, Jean-Baptiste Lemoyne a pu déployer tout l'éventail de son portefeuille. L'industrie avec une visite du groupe aéronautique Lauak, près d'Hasparren, l'agriculture et son piment à Espelette et le tourisme à Biarritz. Ce dossier a réuni au Café de Paris pour un déjeuner de travail de nombreux élus et professionnels de l’hôtellerie dont le président biarrot de l'Union des métiers et de l'industrie de l'hôtellerie (UMIH), Roland Heguy. La journée s'est terminée par une rencontre avec des chefs d'entreprise dédiée à l'export

Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État au tourisme auprès le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères a effectué une copieuse visite au Pays basque, d'Ayerre-Hasparren, débutant par la visite du groupe aéronautique Lauak de la famille Charriton créé il y a quarante ans dans un garage. Se poursuivant  par Espelette et son piment, symbole grâce à l'AOC et l'AOP d'une  réussite de l'agriculture avant d'effectuer une (très) longue parenthèse au café de Paris de Biarritz avec les professionnels de l'hôtellerie dont le Biarrot Roland Heguy, président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH). Des élus comme Jacques Pedeontaa, conseiller départemental chargé du tourisme et maire de Laas en Béarn, de la sénatrice Frédérique Espagnac, Sandrine Derville, vice-présidente du Conseil régional Aquitaine et bien sûr les maires de la Côte Basque, de Michel Veunac son hôte et guide à Biarritz à Emmanuel Alzuri (Bidart) et Peyuco Duhart (Saint-Jean-de-Luz) en passant par Claude Olive, maire d'Anglet,  qui avait rencontré deux jours auparavant le ministre de l'Economie et des finances Bruno Le Maire en vacances dans sa ferme de Saint-Pée-sur-Nivelle étaient associés à ce déjeuner de travail. Outre Sandrine Derville la Nouvelle Aquitaine était représentée par Régine Marchand et Michel Durrieu, respectivement présidente et directeur général du tourisme.

Roland Heguy (UMIH): "Il faut arrêter avec toutes ces normes"

Roland Heguy président UMIH

À la sortie de cette table ronde; le président de l'Umih, Roland Heguy était plutôt satisfait de ces échanges avec le secrétaire d'Etat. "Je lui ai bien fait comprendre l'urgence d'arrêter les normes qui étouffent la profession, disait-il On est le pays européen qui a le plus de normes. On en a 400 000 quand le deuxième pays en a 80 000. En 2015, on a eu 50 nouvelles normes en 2015. Il faut arrêter. Comment voulez-vous qu'un petit hôtel qui a douze chambres et vend ses chambres à 50 euros et un repas à 12 euros puisse répondre à toutes ces normes administratives." Et le président des hôteliers de poursuivre "À Biarritz; six hôtels ont été contraints de fermer à cause de cela. Contrairement à ce que pensent certains, les établissements hôteliers de cette station sont moins nombreux qu'il y a quelques années. Je pense que M. Lemoyne nous a entendus sur ce sujet et qu'il le répétera au Premier ministre auquel nous avons fait part de ces doléances comme sur les réserves sur plateforme."

Vous avez la chance d'avoir un tourisme des 4 saisons"Le secrétaire d'Etat, lui  s'est dit ravi de sa visite. "Nous avons eu des échanges passionnants avec des gens qui viennent du terrain", a-t-il dit, irrigués par la réalité de ce que vivent les élus, les prestataires touristiques, les hôteliers. Le premier Ministre tous les six mois réunit un comité interministériel du tourisme et nous avons souhaité que ce comité soit nourri par l'expérience de personnes  issues de territoires pour qu'on puisse prendre des mesures adaptées aux attentes. Ce que j'ai pu entendre c'est un besoin par rapport aux formations, à l'accueil. Un  des aspects du plan d'investissements que porte le président Macron porte sur ce sujet et mettre en œuvre ce tourisme des quatre saisons que vous avez la chance d'avoir au Pays basque, indispensable à l'emploi. "
L'occasion était  belle comme le temps aussi pour avoir le ressenti, l'impression du secrétaire d'Etat sur ce mouvement contre le tourisme de masse qui s'est fait jour en Pays basque espagnol et passe la Bidassoa à travers quelques stickers invitant les Parisiens notamment à faire leurs valises. "J'ai vu que cette contestation montait côté espagnol mais ici j'ai vu des élus et des prestataires qui souhaitaient un développement harmonieux, une cohabitation des différents types d'activités qui peuvent se dérouler sur le territoire et je fais confiance aux territoires pour bien organiser les choses. Ce n'est pas de Paris que l'on peut décider. On peut aider, accompagner, mais les énergies elles sont là sur le terrain. Je sais, il y a des sujets liés au logement. Je sais aussi qu'il y a des appartements qui sont mis sur des plateformes et posent parfois problème. Là aussi le legislateur a commencé à encadrer ce type d'activité en limitant à 120 jours par an la location pour les non professionnels . Bruno Le Maire a lancé un chantier avec son homologue allemand par rapport à la fiscalité de ces plateformes. Bref, il s'agit là aussi de bien cadrer les choses pour que tout puisse cohabiter de bonne façon. En tous les cas, je me réjouis que les hôteliers puissent bien s'en tirer puisqu'au premier semestre on a enregistré 96 millions de nuitées en Frane et c'est un record...On ne peut parler de tourisme au singulier mais des tourismes: celui de la gamme d'affaire, celui de la gamme de luxe; le tourisme de proximité, social ou populaire en répondant à tous ces besoins différents."

Allusion à l'auberge de jeunesse de Biarritz que le maire lui a fait visiter et qui a besoin d'une importante rénovation et donc d'aide. Afin de connaître le sort de celui d'Anglet qui, lui, a du fermer...en raison de la multiplication de normes auxquelles il n'avait pas les moyens de répondre.

Eu égard de la largesse de son portefeuille, le secrétaire d'état a rendu visite à quelques commerçants, a visité l'auberge de jeunesse de Biarritz, avant de recevoir, en l'Hôtel du Palais, des chefs d'entreprise qui exportent en présence d'André Garreta, le président de la Chambre de commerce et d'industrie de Bayonne. Comme François Amigorena, créateur d'IS Déçisions, spécialisé dans les logiciels sécurisés. Ce dernier qui était accompagné de quatorze d'entre eux, représentants d'Agur, d'Oteiza, de Voltaire, etc..." Ce que j'ai apprécié est que l'échange s'est vraiment très bien passé. Il  a été franc, voire cordial. L'avantage de Jean-Baptiste Lemoyne est qu'il a fait une partie de sa carrière dans le privé et on a d'ailleurs travailllé tous les deux chez IBM ce qui nous a un peu rapproché. Cela a été un moment agréable et efficace. Je pense que des messages sont passés comme les problèmes de compétitivité, de règlementation, les lourdeurs administratives, l'enseignement de la langue anglaise déficiant en France. C'était  vraiment agréable et efficace."

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
24023
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !