17/11/17 : Dans le cadre du festival international AlimenTerre, l’AMAP de la Baïse et le magasin Biocoop de Nérac organisent une projection du film « Hold up sur la banane », réalisé par François Cardona, le jeudi 23 novembre à 20h Salle des Écuyers à Nérac.

17/11/17 : Les traités transatlantiques. Tel est le sujet du débat qu'organise le Centre d’Information Europe Direct Moyenne Garonne / Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne le vendredi 8 décembre à 18h au Comoedia, 32 Rue Léopold Faye à Marmande.

17/11/17 : Le groupe cinématographique rochelais CGR ( Georges Raymond) vient de racheter Cap Cinéma qui exploite 22 salles en France dont celles de Périgueux et d'Agen. Le réseau CGR devient le premier exploitant français. Et le deuxième en terme d’entrées.

16/11/17 : A l'occasion du centenaire de l'arrivée de l'armée américaine à La Rochelle, l'esplanade Eric-Tabarly accueille deux wagons d'époque, classés aux Monuments historiques, comme patrimoine de la 1re Guerre Mondiale. A voir jusqu'au 19 novembre.

15/11/17 : Vinitech Siffel, le Salon mondial vitivinicole, arboricole et maraîcher organisé par Congrès Expositionx de Bordeaux, annonce sa prochaine édition à Bordeaux du 20 au 22 novembre 2018.

15/11/17 : Lascaux IV, le centre international d'art pariétal de Montignac, a été désigné l'un des trois meilleurs projets de tourisme européens 2017 par la British Guild of travel writers avec le musée des Vikings au Danemark et la maison Mondrian aux Pays-Bas.

10/11/17 : La Maison de la Charente-Maritime accueille jusqu'au 29 décembre l'exposition "Objectif enfance", notamment sur les actions en faveur des enfants dans le monde, qui fut exposée sur le parvis de l'hôtel de ville à Paris. Entrée libre

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/11/17 | Charente-Maritime : fermeture de passages à niveau entre Saintes et Royan

    Lire

    La SNCF Réseau a engagé des travaux de changement de rails et de ballast sur l'axe Royan-Saintes, perturbant la circulation jusqu'en avril prochain. Des bus circulent sur cet axe à la place des trains, mais des passages à niveau vont aussi devenir temporairement inaccessibles à Pisany, Saint-Romain-de-Benetn Saujon et Médis, du 21 novembre jusqu'en mars prochain. Ce chantier de 34,9 M€ est financé par la Région (66%),le Département (22%) et SNCF Réseau (11%).

  • 17/11/17 | Solidarité Réfugiés 33 manifeste les 18 et 20 novembre

    Lire

    Le collectif Solidarité Réfugiés 33, en avant première à la journée nationale sur les mineurs isolés étrangers de lundi 20 novembre, sera présent ce 18 novembre à 14 heures place de la Comédie à Bordeaux pour une action de "sensibilisation de la population" et "témoigner avant une conférence de presse prévue le 20 novembre, Place Pey Berland, de "centaines de situation où le droit n'est pas appliqué en matière de santé, de logement, d'éducation, de protection pour les réfugiés, les migrants, les exilés"

  • 17/11/17 | La Région expérimente un autobus au bioéthanol

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine expérimente depuis le 6 novembre un car roulant à l'ED95 sur le réseau TransGironde, en partenariat avec Citram Aquitaine, Raisinor France et Scania; sur la ligne 201 entre Bordeaux, Saint-André de Cubzac et Blaye il circule avec un bio carburant issu de résidus viniques. Destiné principalement aux autobus, autocars et poids lourds, l'ED 95 est obtenu par un procédé de fermentation industrielle permettant la transformation du sucre de marcs de raisin en alcool brut, ensuite distillé puis déshydraté pour obtenir le bioéthanol..

  • 17/11/17 | La pépinière d'entreprises de l'agglomération périgourdine s'ouvre à tous les secteurs

    Lire

    Cap@cités, la pépinière d'entreprises de l'agglomération périgourdine, élargit son champ d'action. La pépinière accueille désormais tout type d'entreprises, sans restriction de secteurs d'activités (à l'exception des services à la personne). Reste un critère d'âge, avoir moins de 3 ans... Tous les porteurs projets ou nouvelles entreprises peuvent bénéficier des solutions offertes par ce lieu : domiciliation, incubation, pépinière, espace de coworking. Plus d'infos

  • 17/11/17 | Ciné-débat « L'intelligence des arbres » à Contis

    Lire

    Dans le cadre du mois du film documentaire, le documentaire allemand, « L'intelligence des arbres », de Julia Dordel et Guido Tölke donnera lieu à une projection-débat au cinéma de Contis (Landes) animée par Jacques Hazera Expert forestier,Vice-Président de Pro Silva France. Ce film montre le travail minutieux et passionnant des scientifiques, nécessaire à la compréhension des interactions entre les arbres ainsi que les conséquences de cette découverte. Rendez-vous dimanche 19 novembre à 17h.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Quelle est donc la température du tourisme en Pays basque?

22/08/2017 | D'Espelette à Biarritz Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'état au tourisme, a effectué une copieuse journée d'observations et de travail avec professionnels et élus

Veunac et Lemoyne secrétaire d'état au tourisme

Secrétaire d'État au tourisme auprès le ministre des affaires étrangères, lundi au Pays basque, Jean-Baptiste Lemoyne a pu déployer tout l'éventail de son portefeuille. L'industrie avec une visite du groupe aéronautique Lauak, près d'Hasparren, l'agriculture et son piment à Espelette et le tourisme à Biarritz. Ce dossier a réuni au Café de Paris pour un déjeuner de travail de nombreux élus et professionnels de l’hôtellerie dont le président biarrot de l'Union des métiers et de l'industrie de l'hôtellerie (UMIH), Roland Heguy. La journée s'est terminée par une rencontre avec des chefs d'entreprise dédiée à l'export

Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État au tourisme auprès le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères a effectué une copieuse visite au Pays basque, d'Ayerre-Hasparren, débutant par la visite du groupe aéronautique Lauak de la famille Charriton créé il y a quarante ans dans un garage. Se poursuivant  par Espelette et son piment, symbole grâce à l'AOC et l'AOP d'une  réussite de l'agriculture avant d'effectuer une (très) longue parenthèse au café de Paris de Biarritz avec les professionnels de l'hôtellerie dont le Biarrot Roland Heguy, président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH). Des élus comme Jacques Pedeontaa, conseiller départemental chargé du tourisme et maire de Laas en Béarn, de la sénatrice Frédérique Espagnac, Sandrine Derville, vice-présidente du Conseil régional Aquitaine et bien sûr les maires de la Côte Basque, de Michel Veunac son hôte et guide à Biarritz à Emmanuel Alzuri (Bidart) et Peyuco Duhart (Saint-Jean-de-Luz) en passant par Claude Olive, maire d'Anglet,  qui avait rencontré deux jours auparavant le ministre de l'Economie et des finances Bruno Le Maire en vacances dans sa ferme de Saint-Pée-sur-Nivelle étaient associés à ce déjeuner de travail. Outre Sandrine Derville la Nouvelle Aquitaine était représentée par Régine Marchand et Michel Durrieu, respectivement présidente et directeur général du tourisme.

Roland Heguy (UMIH): "Il faut arrêter avec toutes ces normes"

Roland Heguy président UMIH

À la sortie de cette table ronde; le président de l'Umih, Roland Heguy était plutôt satisfait de ces échanges avec le secrétaire d'Etat. "Je lui ai bien fait comprendre l'urgence d'arrêter les normes qui étouffent la profession, disait-il On est le pays européen qui a le plus de normes. On en a 400 000 quand le deuxième pays en a 80 000. En 2015, on a eu 50 nouvelles normes en 2015. Il faut arrêter. Comment voulez-vous qu'un petit hôtel qui a douze chambres et vend ses chambres à 50 euros et un repas à 12 euros puisse répondre à toutes ces normes administratives." Et le président des hôteliers de poursuivre "À Biarritz; six hôtels ont été contraints de fermer à cause de cela. Contrairement à ce que pensent certains, les établissements hôteliers de cette station sont moins nombreux qu'il y a quelques années. Je pense que M. Lemoyne nous a entendus sur ce sujet et qu'il le répétera au Premier ministre auquel nous avons fait part de ces doléances comme sur les réserves sur plateforme."

Vous avez la chance d'avoir un tourisme des 4 saisons"Le secrétaire d'Etat, lui  s'est dit ravi de sa visite. "Nous avons eu des échanges passionnants avec des gens qui viennent du terrain", a-t-il dit, irrigués par la réalité de ce que vivent les élus, les prestataires touristiques, les hôteliers. Le premier Ministre tous les six mois réunit un comité interministériel du tourisme et nous avons souhaité que ce comité soit nourri par l'expérience de personnes  issues de territoires pour qu'on puisse prendre des mesures adaptées aux attentes. Ce que j'ai pu entendre c'est un besoin par rapport aux formations, à l'accueil. Un  des aspects du plan d'investissements que porte le président Macron porte sur ce sujet et mettre en œuvre ce tourisme des quatre saisons que vous avez la chance d'avoir au Pays basque, indispensable à l'emploi. "
L'occasion était  belle comme le temps aussi pour avoir le ressenti, l'impression du secrétaire d'Etat sur ce mouvement contre le tourisme de masse qui s'est fait jour en Pays basque espagnol et passe la Bidassoa à travers quelques stickers invitant les Parisiens notamment à faire leurs valises. "J'ai vu que cette contestation montait côté espagnol mais ici j'ai vu des élus et des prestataires qui souhaitaient un développement harmonieux, une cohabitation des différents types d'activités qui peuvent se dérouler sur le territoire et je fais confiance aux territoires pour bien organiser les choses. Ce n'est pas de Paris que l'on peut décider. On peut aider, accompagner, mais les énergies elles sont là sur le terrain. Je sais, il y a des sujets liés au logement. Je sais aussi qu'il y a des appartements qui sont mis sur des plateformes et posent parfois problème. Là aussi le legislateur a commencé à encadrer ce type d'activité en limitant à 120 jours par an la location pour les non professionnels . Bruno Le Maire a lancé un chantier avec son homologue allemand par rapport à la fiscalité de ces plateformes. Bref, il s'agit là aussi de bien cadrer les choses pour que tout puisse cohabiter de bonne façon. En tous les cas, je me réjouis que les hôteliers puissent bien s'en tirer puisqu'au premier semestre on a enregistré 96 millions de nuitées en Frane et c'est un record...On ne peut parler de tourisme au singulier mais des tourismes: celui de la gamme d'affaire, celui de la gamme de luxe; le tourisme de proximité, social ou populaire en répondant à tous ces besoins différents."

Allusion à l'auberge de jeunesse de Biarritz que le maire lui a fait visiter et qui a besoin d'une importante rénovation et donc d'aide. Afin de connaître le sort de celui d'Anglet qui, lui, a du fermer...en raison de la multiplication de normes auxquelles il n'avait pas les moyens de répondre.

Eu égard de la largesse de son portefeuille, le secrétaire d'état a rendu visite à quelques commerçants, a visité l'auberge de jeunesse de Biarritz, avant de recevoir, en l'Hôtel du Palais, des chefs d'entreprise qui exportent en présence d'André Garreta, le président de la Chambre de commerce et d'industrie de Bayonne. Comme François Amigorena, créateur d'IS Déçisions, spécialisé dans les logiciels sécurisés. Ce dernier qui était accompagné de quatorze d'entre eux, représentants d'Agur, d'Oteiza, de Voltaire, etc..." Ce que j'ai apprécié est que l'échange s'est vraiment très bien passé. Il  a été franc, voire cordial. L'avantage de Jean-Baptiste Lemoyne est qu'il a fait une partie de sa carrière dans le privé et on a d'ailleurs travailllé tous les deux chez IBM ce qui nous a un peu rapproché. Cela a été un moment agréable et efficace. Je pense que des messages sont passés comme les problèmes de compétitivité, de règlementation, les lourdeurs administratives, l'enseignement de la langue anglaise déficiant en France. C'était  vraiment agréable et efficace."

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
5994
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !