Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

08/04/20 : L’épidémie poursuit sa progression dans notre région avec 101 nouveaux cas recensés par l'ARS, ce qui porte le total à 2 539 cas confirmés depuis le début de l’épidémie (hors personnes non testées Covid-19 identifiées par la médecine de ville).

07/04/20 : Un décret de la Ville de Biarritz a interdit aux promeneurs, la station assise d’une durée de plus de deux minutes sur un banc ou sur un espace assimilable. Une disposition qui a tellement fait rire jaune et le buzz que le maire l'a annulée dans l'après-m

07/04/20 : Charente-Maritime : Le site internet de la ville de La Rochelle www.larochelle.fr a ouvert une page spéciale Entraide et solidarité dans la rubrique "Toutes les informations relatives au COVID-19" pour ceux qui veulent apporter leur aide.

07/04/20 : Suite à la demande du ministère de la Santé, le Département de Charente-Maritime s'est engagé à dépister "dans les meilleurs délais" ses 8 500 résidents et 5 000 employés d'EHPAD, en coordination avec l'ARS et le laboratoire Qualyse.

07/04/20 : Charente-Maritime : à la date du 6 avril, plus de 8 000 entreprises ont fait une demande d’activité partielle, soit près de la moitié des entreprises du département. Plus de 57 000 salariés sont concernés. 14 agents travaillent sur les dossiers.

07/04/20 : Déjà présente sur Facebook et Twitter, l’Agence Régionale de Santé ouvre sa page LInked-In afin de relayer au monde professionnel ses communiqués de presse quotidien ainsi que des informations et actualités autour de la crise sanitaire coronavirus.

06/04/20 : Coronavirus : 833 décès en France en 24 heures, 8911 morts au total, selon le ministre de la santé ce soir. Soit 65 nouveaux cas confirmés recensés en Nouvelle-Aquitaine, ce qui porte le total à 2 426 cas confirmés depuis le début de la crise.

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

03/04/20 : Dordogne : au 2 avril, 63 marchés sont ouverts et ont obtenu une dérogation de la préfecture en tenant compte des mesures barrières et sanitaires. Ils sont limités à une quinzaine d'exposants de proximité à l'exception de Périgueux et de Bergerac.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 08/04/20 | Le Crédit agricole consacre 20M€ à la protection des personnes âgées

    Lire

    Le Crédit Agricole consacre un fonds de 20M€ pour protéger les personnes âgées, soutenir les soignants dans les Ehpad et les auxiliaires de vie à domicile. Porté entre autres par la Fondation Crédit Agricole Solidarité et Développement, le fonds servira à financer des équipements pour les personnels aidants, en Ehpad ou au domicile (masques, gels, lingettes, tests de dépistage), des tablettes numériques pour maintenir le lien entre personnes âgées en Ehpad et leurs proches, mais aussi à financer des projets portés par des acteurs locaux, dont l’objet sera l’accompagnement des personnes âgées en Ehpad ou à domicile.

  • 08/04/20 | Bordeaux : Le World Impact Summit reporté

    Lire

    Initialement prévue du 28 au 31 mai prochain à Bordeaux, la troisième édition du World Impact Summit (sommet professionnel et grand public des "solutions pour la planète") est reportée par ses organisateurs du 29 au 31 octobre 2020. Au lieu de la place des Quinconces, ce sera au Hangar 14 qu'il se tiendra. 5000 professionnels, 300 exposants et 150 débatteurs sont attendus. Dans un communiqué, les organisateurs ont précisé que "les partenaires, exposants et intervenants ont confirmé leur soutien et leur présence pour le mois d’octobre".

  • 08/04/20 | Des chèques-services à destination des sans-abri en Dordogne

    Lire

    Dans un communiqué du 7 avril, la préfecture de la Dordogne annonce mettre en place des chèques-services à destination des sans-abri. Cette opération lancée par le ministère de la Cohésion des territoires s’appliquera à 230 personnes dans le département. Elle leur permettra d’acheter des produits d’alimentation et d’hygiène. Ces chèques, d’un montant maximal de 7 euros par jour, seront distribués par les associations locales de solidarité en fonction des besoins des sans domicile fixe.

  • 08/04/20 | A Bordes (64): des halles pour redynamiser son centre

    Lire

    Dans le cadre de la redynamisation de son centre-bourg, la commune de Bordes a acquis en 2011 la propriété Lassus-Pomès située en son centre. 1 ha composé d'une bâtisse béarnaise, des dépendances sous forme de préau, d'une grange et de terrains. La commune prévoit notamment la construction de halles couvertes à la place des dépendances préau, et d'un parking à l'arrière des bâtiments. Sur 255 m², les halles accueilleront un marché hebdomadaire de producteurs locaux et de revendeurs, d'environ 20 à 25 étals. Est aussi envisagé l'accueil de marchés à thèmes et marchés nocturnes. La Région soutient pour 73 083 €.

  • 08/04/20 | La Région soutient Idoki, la marque des Producteurs fermiers basques

    Lire

    L'Association des Producteurs Fermiers du Pays Basque qui rassemble près de 300 producteurs fermiers au Pays Basque, a pour vocation de développer la production fermière en Pays Basque, défendre le métier, accompagner les producteurs et les consommateurs, et promouvoir la marque collective Idoki, qui rassemble 89 producteurs. Afin d'appuyer l'ambition de l'association sur le renforcement de son cahier des charges Idoki en matière de pratiques environnementales et de la notoriété de sa marque, les élus régionaux ont voté début mars un soutien de 28 475 € à l'association.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Quelle est donc la température du tourisme en Pays basque?

22/08/2017 | D'Espelette à Biarritz Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'état au tourisme, a effectué une copieuse journée d'observations et de travail avec professionnels et élus

Veunac et Lemoyne secrétaire d'état au tourisme

Secrétaire d'État au tourisme auprès le ministre des affaires étrangères, lundi au Pays basque, Jean-Baptiste Lemoyne a pu déployer tout l'éventail de son portefeuille. L'industrie avec une visite du groupe aéronautique Lauak, près d'Hasparren, l'agriculture et son piment à Espelette et le tourisme à Biarritz. Ce dossier a réuni au Café de Paris pour un déjeuner de travail de nombreux élus et professionnels de l’hôtellerie dont le président biarrot de l'Union des métiers et de l'industrie de l'hôtellerie (UMIH), Roland Heguy. La journée s'est terminée par une rencontre avec des chefs d'entreprise dédiée à l'export

Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État au tourisme auprès le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères a effectué une copieuse visite au Pays basque, d'Ayerre-Hasparren, débutant par la visite du groupe aéronautique Lauak de la famille Charriton créé il y a quarante ans dans un garage. Se poursuivant  par Espelette et son piment, symbole grâce à l'AOC et l'AOP d'une  réussite de l'agriculture avant d'effectuer une (très) longue parenthèse au café de Paris de Biarritz avec les professionnels de l'hôtellerie dont le Biarrot Roland Heguy, président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH). Des élus comme Jacques Pedeontaa, conseiller départemental chargé du tourisme et maire de Laas en Béarn, de la sénatrice Frédérique Espagnac, Sandrine Derville, vice-présidente du Conseil régional Aquitaine et bien sûr les maires de la Côte Basque, de Michel Veunac son hôte et guide à Biarritz à Emmanuel Alzuri (Bidart) et Peyuco Duhart (Saint-Jean-de-Luz) en passant par Claude Olive, maire d'Anglet,  qui avait rencontré deux jours auparavant le ministre de l'Economie et des finances Bruno Le Maire en vacances dans sa ferme de Saint-Pée-sur-Nivelle étaient associés à ce déjeuner de travail. Outre Sandrine Derville la Nouvelle Aquitaine était représentée par Régine Marchand et Michel Durrieu, respectivement présidente et directeur général du tourisme.

Roland Heguy (UMIH): "Il faut arrêter avec toutes ces normes"

Roland Heguy président UMIH

À la sortie de cette table ronde; le président de l'Umih, Roland Heguy était plutôt satisfait de ces échanges avec le secrétaire d'Etat. "Je lui ai bien fait comprendre l'urgence d'arrêter les normes qui étouffent la profession, disait-il On est le pays européen qui a le plus de normes. On en a 400 000 quand le deuxième pays en a 80 000. En 2015, on a eu 50 nouvelles normes en 2015. Il faut arrêter. Comment voulez-vous qu'un petit hôtel qui a douze chambres et vend ses chambres à 50 euros et un repas à 12 euros puisse répondre à toutes ces normes administratives." Et le président des hôteliers de poursuivre "À Biarritz; six hôtels ont été contraints de fermer à cause de cela. Contrairement à ce que pensent certains, les établissements hôteliers de cette station sont moins nombreux qu'il y a quelques années. Je pense que M. Lemoyne nous a entendus sur ce sujet et qu'il le répétera au Premier ministre auquel nous avons fait part de ces doléances comme sur les réserves sur plateforme."

Vous avez la chance d'avoir un tourisme des 4 saisons"Le secrétaire d'Etat, lui  s'est dit ravi de sa visite. "Nous avons eu des échanges passionnants avec des gens qui viennent du terrain", a-t-il dit, irrigués par la réalité de ce que vivent les élus, les prestataires touristiques, les hôteliers. Le premier Ministre tous les six mois réunit un comité interministériel du tourisme et nous avons souhaité que ce comité soit nourri par l'expérience de personnes  issues de territoires pour qu'on puisse prendre des mesures adaptées aux attentes. Ce que j'ai pu entendre c'est un besoin par rapport aux formations, à l'accueil. Un  des aspects du plan d'investissements que porte le président Macron porte sur ce sujet et mettre en œuvre ce tourisme des quatre saisons que vous avez la chance d'avoir au Pays basque, indispensable à l'emploi. "
L'occasion était  belle comme le temps aussi pour avoir le ressenti, l'impression du secrétaire d'Etat sur ce mouvement contre le tourisme de masse qui s'est fait jour en Pays basque espagnol et passe la Bidassoa à travers quelques stickers invitant les Parisiens notamment à faire leurs valises. "J'ai vu que cette contestation montait côté espagnol mais ici j'ai vu des élus et des prestataires qui souhaitaient un développement harmonieux, une cohabitation des différents types d'activités qui peuvent se dérouler sur le territoire et je fais confiance aux territoires pour bien organiser les choses. Ce n'est pas de Paris que l'on peut décider. On peut aider, accompagner, mais les énergies elles sont là sur le terrain. Je sais, il y a des sujets liés au logement. Je sais aussi qu'il y a des appartements qui sont mis sur des plateformes et posent parfois problème. Là aussi le legislateur a commencé à encadrer ce type d'activité en limitant à 120 jours par an la location pour les non professionnels . Bruno Le Maire a lancé un chantier avec son homologue allemand par rapport à la fiscalité de ces plateformes. Bref, il s'agit là aussi de bien cadrer les choses pour que tout puisse cohabiter de bonne façon. En tous les cas, je me réjouis que les hôteliers puissent bien s'en tirer puisqu'au premier semestre on a enregistré 96 millions de nuitées en Frane et c'est un record...On ne peut parler de tourisme au singulier mais des tourismes: celui de la gamme d'affaire, celui de la gamme de luxe; le tourisme de proximité, social ou populaire en répondant à tous ces besoins différents."

Allusion à l'auberge de jeunesse de Biarritz que le maire lui a fait visiter et qui a besoin d'une importante rénovation et donc d'aide. Afin de connaître le sort de celui d'Anglet qui, lui, a du fermer...en raison de la multiplication de normes auxquelles il n'avait pas les moyens de répondre.

Eu égard de la largesse de son portefeuille, le secrétaire d'état a rendu visite à quelques commerçants, a visité l'auberge de jeunesse de Biarritz, avant de recevoir, en l'Hôtel du Palais, des chefs d'entreprise qui exportent en présence d'André Garreta, le président de la Chambre de commerce et d'industrie de Bayonne. Comme François Amigorena, créateur d'IS Déçisions, spécialisé dans les logiciels sécurisés. Ce dernier qui était accompagné de quatorze d'entre eux, représentants d'Agur, d'Oteiza, de Voltaire, etc..." Ce que j'ai apprécié est que l'échange s'est vraiment très bien passé. Il  a été franc, voire cordial. L'avantage de Jean-Baptiste Lemoyne est qu'il a fait une partie de sa carrière dans le privé et on a d'ailleurs travailllé tous les deux chez IBM ce qui nous a un peu rapproché. Cela a été un moment agréable et efficace. Je pense que des messages sont passés comme les problèmes de compétitivité, de règlementation, les lourdeurs administratives, l'enseignement de la langue anglaise déficiant en France. C'était  vraiment agréable et efficace."

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
23201
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 10 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !