12/08/22 : Dans les Landes et en Gironde, la vigilance incendie est renforcée jusqu’à lundi. Les véhicules sont interdits sur les pistes et chemins. Les activités ludiques et sportives sont interdites sauf en bases de loisirs et sur les plans plages.

12/08/22 : Jeudi 25 août de 16h à 23h30, les cinq clubs de haut niveau de l'agglomération font leur rentrée place Clemenceau. A 16h, animations sportives avec les joueurs et joueuses. A 19h, présentation des équipes des cinq clubs, puis soirée dansante à 20h.

12/08/22 : À Bordeaux, Parc Rivière, jeudi 25 août, Esprit Dog, spécialisé dans l'éducation canine, organise un rassemblement de passionnés de chiens. L’événement gratuit et solidaire consiste en une distribution de croquettes et des cours d'éducation canine.+ d'info

11/08/22 : "Jamais autant de moyens aériens n'ont été mobilisés sur un incendie. On va continuer de s'adapter grâce à la solidarité européenne. Mais il n'y a pas que les moyens aériens," indique Elisabeth Borne depuis Hostens, en Gironde.

11/08/22 : Pendant qu'Elisabeth Borne, Première ministre est en visite sur les incendies à Hostens en Gironde, le Président, Emmanuel Macron, annonce que l'Allemagne, la Grèce, la Pologne, la Roumanie et l'Autriche vont venir en aide à la France.

11/08/22 : Elisabeth Borne et Gérald Darmanin sont attendus ce jeudi à Hostens en Sud Gironde: 6 800 ha de forêt ont été détruits par le feu depuis mardi après midi. 1100 pompiers sont mobilisés et 10 000 personnes ont du quitter leur domicile.

10/08/22 : Le député RN de Gironde, Grégoire de Fournas, dépose ce mercredi une proposition de loi instaurant une peine plancher de 10 ans pour les incendiaires. "La plupart des incendies sont d'origine criminelle. Or les pyromanes ne sont condamnés qu'à du sursis."

10/08/22 : Face aux incendies en Gironde et dans les Landes, le Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin indique sur Tweeter qu'il a "décidé de renforcer les moyens mobilisés : plus de 1000 pompiers, 9 avions et 2 hélicoptères bombardiers d’eau sont engagés."

10/08/22 : Pour cause de reprise des incendies dans le Sud Gironde et le Nord des Landes, la circulation est interdite depuis mercredi 11 h, dans les deux sens sur l'autoroute A63 reliant Bordeaux à Bayonne. Les poids lourds sont déviés par Pau.

10/08/22 : Bordeaux est une des villes qui compte le plus de pâtisseries. Son score est de 4 pour 100 000 habitants, autant que Lyon, plus que Paris et Toulouse, mais moins que Strasbourg. Podium établi par Hellofresh, leader des boxs à cuisiner.

09/08/22 : Une soixantaine de commerçants de la ville de Périgueux a prévu de participer à la grande braderie en plein coeur de l'été, pour les trois journées des jeudi 11, vendredi 12 et samedi 13 août.

09/08/22 : Dans les Deux-Sèvres, le bassin de la Charente et le sous-bassin Aume-Couture sont en alerte 1 pour l'eau. L'arrosage des espaces verts, l'alimentation des fontaines, le remplissage des piscines sont interdits ainsi que le lavage des véhicules.

09/08/22 : Le département de la Gironde est placé en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi. Les maximales attendues pourront atteindre 21° la nuit et 36 à 38° en journée.

09/08/22 : Le département du Lot-et-Garonne passe en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi, avec des températures maximales prévues de 36 à 38 °C, puis mercredi et jeudi, jusqu'à 40 °C. Fin de l'épisode attendue pour vendredi.

09/08/22 : Un décret au journal officiel du 4 août acte la création effective de la Chambre d'agriculture interdépartementale de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres au 1er octobre prochain. Un travail de rapprochement mené depuis plus de sept ans.

08/08/22 : En raison de la sécheresse et des prévisions météos pour la semaine, les forêts du Pignada et du Lazaret à Anglet (64) sont fermées à compter du lundi 8 août, 18 H. Une décision prise en prévention du risque maximal de départ de feu.

08/08/22 : Météo France place le département des Landes en vigilance jaune canicule à compter de ce lundi 14h00. La vague de chaleur prévoit des températures minimales comprises entre 18 °C et 20 °C la nuit et 36 °C à 38 °C en journée.

08/08/22 : La première édition de Biarritz Hall Music Festival avec les meilleurs artistes de la scène électro française a lieu le 12 et 13 août. L’équipe est à la recherche de bénévoles pour l'accueil, le bar, les animations, la logistique... pour s’inscrire:+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/08/22 | marchesdegironde.com : le nouveau répertoire des marchés girondins

    Lire

    La CCI Bordeaux-Gironde met en ligne le site internet marchesdegironde.com. Objectif : permettre aux internautes de trouver le marché girondin (permanent ou saisonnier) à proximité de leur domicile ou lieu de vacances. Près de 79 marchés, permanents ou saisonniers, de plein-air ou couverts, y sont déjà référencés. Pour les commerçants non sédentaires, actuels et à venir, les informations réglementaires et les contacts des gestionnaires des marchés sont également indiqués.

  • 12/08/22 | Reverredire sensibilise au réemploi du verre

    Lire

    A Bergerac, l'association Reverredire Nouvelle-Aquitaine regroupe trois acteurs associatifs du réemploi du verre du territoire régional : L'Attache Rapide à Bergerac (24), La Consigne Bordelaise à Bordeaux (33) et Les Retournées à Anglet (40 et 64). Elles proposent un modèle régional de réemploi du verre, en lien avec les filières productives et les acteurs de la chaîne qui s'appuiera sur des activités d'économie sociale et solidaire porteuses d'emplois de proximité. Des actions de sensibilisation sont déjà engagées pour 2022.

  • 11/08/22 | Les Mondiaux de boomerang à Gradignan dès le 16 août

    Lire

    Gradignan (Gironde)accueille les mondiaux de boomerang du 16 au 26 août. Une centaine de lanceurs issus de 14 nations s'affronteront au Domaine de Moulerens sur différentes épreuves spectaculaires en individuel et en équipe. 25 athlètes français participeront et les têtes d'affiche remettront leur titre en jeu à l'image de Marie Appriou, 23 ans, championne du Monde en titre et Matéo Guerrero, 15 ans, vice-champion du Monde Junior. Renseignements sur l'appli https://wbc2022.glideapp.io/dl/d0a5f4

  • 11/08/22 | La préfecture de la Haute-Vienne labellisée

    Lire

    Suite à un audit externe réalisé par SOCOTEC, la préfecture de la Haute-Vienne vient de se voir attribuer le label « Qual-e-pref ». Ce label témoigne de la volonté de répondre au quotidien aux attentes des usagers ainsi que la communication d'urgence en cas d'évènement majeur. La préfecture a obtenu cette labellisation pour trois ans.

  • 11/08/22 | Des maraîchers à Limoges Métropole

    Lire

    La Ceinture verte terroir de Limoges veut relocaliser l'agriculture au travers l'aide à l'installation de maraîchers en agriculture biologique ou Haute Valeur Environnementale. Elle propose pour cela un service d'installation clé en main sur des terres équipées, avec un accompagnement technico-économique et une aide à la recherche de logement sur site ou à proximité. L’ensemble des équipements seront mis à disposition de 5 maraîchers sur le territoire de Limoges Métropole.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Production électrique régionale : ambitions renouvelables

10/04/2019 | Le réseau de transport d'électricité a présenté ce mardi 9 avril un bilan de la production et de la consommation d'électricité dans la région Nouvelle-Aquitaine.

1

Le bilan électrique de Nouvelle-Aquitaine, produit chaque année par le gestionnaire national RTE, est cette année sans doute plus parlant que d'habitude. S'il souligne une consommation relativement stable, il indique tout de même une hausse notable de la production d'électricité, surtout dans le domaine des énergies renouvelables. C'est que la dernière programmation pluriannuelle de l'énergie a placé un objectif ambitieux de 40% d'énergies renouvelables en 2030 et une baisse de la part du nucléaire à 50% d'ici 2035. Où en est on aujourd'hui ? État des lieux et focus sur un très ambitieux projet solaire régional.

Production en hausse

Si le ciel étoilé remplacera sans doute bientôt l'éclairage nocturne en Nouvelle-Aquitaine, la consommation régionale d'électricité et la répartition de l'assiette énergétique a son importance. Comme chaque année, le réseau de transport d'électricité RTE a présenté ce mardi un bilan électrique régional. On y apprend que la production d'électricité est en hausse en 2018 (+4,5%) par rapport à l'année précédente et s'établit ) 59,9 TWh. La région Nouvelle-Aquitaine est également la cinquième région la plus consommatrice : avec 39,9 TWh elle représente 9% de la consommation nationale. Plus parlant, le gestionnaire a également catégorisé les différents types de productions d'électricité dans la région. Le premier fait notable est une augmentation assez nette de la production d'électricité hydraulique (+37,2%) causée par des épisodes de pluies plus importants qu'en 2017, et une hausse de la production d'électricité éolienne et solaire (respectivement +40,7% et +16,3%). Les bioénergies, elles, restent stable, quand le nucléaire (+1,4%) observe une hausse plus mesurée et que le thermique (-5,8%) est en léger recul (à ce titre, la Gironde lance par exemple le 12 avril un "contrat de développement des énergies renouvelables thermiques" pour la période 2019-2021). Pour autant, la répartition de la production électrique régionale reste toujours largement nucléaire à 80%, les 20% restant représentant donc tous les autres types de productions confondus.

Consommation et modes d'acheminement

Les ambitions françaises énoncées dans la programmation pluriannuelle de l'énergie vise pourtant un objectif de 40% de la production électrique nationale en énergies renouvelables d'ici 2030 et 50% de nucléaire d'ici 2035. "Ce doublement est un objectif ambitieux qui va nécessiter de nouvelles mutualisations, une flexibilité des usages plus importantes et des solutions de stockage pour les différents mode de production", affirme volontiers Erik Pharabod, Délégué RTE dans le Sud-Ouest. Au vu de ce bilan annuel, le compte est donc encore loin d'être atteint. Pourtant, les énergies renouvelables représentent aujourd'hui 22,9% (soit quasiment un quart) de la consommation électrique de la région, et le solde exportateur indique que la Nouvelle-Aquitaine exporte (notamment vers les Pays de la Loire, le Centre Val de Loire et l'Espagne) beaucoup plus qu'elle n'importe (des régions Occitanie et Auvergne Rhône Alpes). Si la majorité du circuit est représenté par des lignes aériennes (12 929 kilomètres), il est intéressant de noter que ce chiffre est en baisse (de 42 kilomètres) quand celui des lignes souterraines est en hausse (874 km, soit +16 km). La région a toutefois connu son troisième pic de consommation le plus élevé des dix dernières années le 28 février dernier. Elle peut en revanche se targuer d'être la première région française en matière de développement de l'énergie solaire et celle ayant connu la plus forte progression en 2018, avec un rendement au-dessus de la moyenne. En termes de secteurs les plus consommateurs, on note une hausse importante du côté des PMI/PME (+11%) et plus mesurée du coôté des particuliers (+1%), quand les grandes industries consomment moins (-3,8%) en raison principalement de la diminution des industries lourdes et de la hausse des activités tertiaires. 

Des doutes en Lot-et-Garonne

En termes de stockage justement, le vaste projet de "ligne virtuelle" Ringo est une des solutions imaginées par le gestionnaire, dont l'exploitation commerciale n'est pas attendue avant 2020. La Nouvelle-Aquitaine est l'un des trois sites choisis (aux côtés des Hautes-Alpes et de la Bourgogne) pour tester ce procédé de stockage sur batteries chargées d'accumuler l'électricité pendant les pics de production. Ce projet fait partie des 495 millions d'euros d'investissements envisagés par RTE en Nouvelle-Aquitaine entre 2019 et 2023, sans compter le très vaste (et très coûteux puisque chiffré à 1,75 milliards d'euros) projet de lignes souterraines dans le Golfe de Gascogne qui doit relier Cubnezais à Gatika, en Espagne (au nord-ouest de Bilbao), d'ici 2025.

Quant-à-savoir si la Nouvelle-Aquitaine compte continuer d'investir dans l'énergie solaire, ce ne sera pas sans dissiper quelques doutes sur les ambitions et les délais de livraison de ce qui s'est annoncé comme le plus grand parc photovoltaïque d'Europe, situé sur cinq communes du Lot-et-Garonne. Étendu sur 1495 hectares, ce projet à un milliard d'euros d'investissements compte produire l'équivalent d'une tranche de centrale nucléaire, soit 931 mégawatts. Il s'étalera sur neuf fermes dont 1300 hectares de terres agricoles et 700 de forêt selon les déclarations faites au Monde par le président de la communauté de communes des Coteaux et Landes de Gascogne et vice-président du conseil départemental de Lot-et-Garonne, Raymond Girardi. L'énergie produite doit ensuite être acheminée par... RTE et la sortie de terre a dernièrement été envisagée pour 2023.

Or, en interrogeant le responsable local, on se rend rapidement compte que ce délai est pour le moins optimiste. "La manière d'implémenter ces équipements peut avoir différentes formes, il est peu probable que ce soit juste des panneaux solaires posés sur des toits. Il faut effectivement que l'on soit consultés pour voir les conséquences en termes de raccordement mais si ces 1000 mégawatts sont éloignés du réseau, le besoin de raccordement devra être intégré dans l'analyse d'acceptabilité. Pour l'instant", continue Erik Pharabod, "nous n'avons pas été saisis mais nous aurons besoin des hypothèses du SRADDET, en cours de création en ce moment par le Conseil régional. Il devra fournir la clé de l'intégration du projet en amont pour faciliter sa conception. A priori, avec une ligne de 400 000 volts éloignée, ça nécessiterait un raccordement au réseau à haute tension, ce qui suppose des adaptations notables. Ça peut aller jusqu'à cinq ans de procédures et trois ans de travaux. Ce sont des maximums, mais ils sont souvent vérifiés". Autrement dit, les ambitions de l'élu local pourraient être sérieusement rallongées. Pour l'heure, le plus grand parc photovoltaïque d'Europe est installé à Cestas, il s'agit d'une ferme solaire de 230 hectares et compte plus d'un million de panneaux solaires. L'objectif national pour la production solaire, lui, a été réhaussé à 8000 mégawatts.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RTE

Partager sur Facebook
Vu par vous
5836
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !