Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/11/19 : Yannick Jadot, député européen EELV, sera présent à Bordeaux le lundi 18 novembre 2019 pour soutenir les candidats et têtes de liste écologistes sur Bordeaux Métropole notamment Pierre Hurmic, tête de liste écologiste à Bordeaux.

15/11/19 : Du 23 nov au 1er déc, le Salon International de l’Agriculture et des Ressources Animales se tient à Abidjan (Côte d’Ivoire). Cette année la France est à l’honneur. La Région sera présente grâce à 3 opérations menées par l’Agence de l’Alimentation NA.

15/11/19 : "Regards Croisés" tel est le thème de la conférence organisée par le député Eric Poulliat autour de la radicalisation, le 18 nov à 19h au Kyriad de Mérignac, avec T. Oubrou, Grand Imam de Bordeaux et d'H. Hussein, sociologue des médias et du genre.

14/11/19 : Charente-Maritime : Les services de l'État et 15 communes du littoral s’entraîneront dans le cadre d’un exercice départemental ORSEC au risque submersion marine les 27 et 28 novembre 2019.

14/11/19 : Niort : L'Acclameur reçoit le salon de l'enseignement supérieur samedi 16 novembre. Au programme : présentation de nombreuses formations pour des métiers d'avenir en lien avec le tissu économique local. Entrée libre.

13/11/19 : Charente-Maritime : selon le journal officiel du 7/11, le nouveau préfet Nicolas Basselier, ex préfet de l'Aisne, prendra ses fonctions le 25/11. Il succède à F.Rigoulet-Roze, devenu directeur de cabinet du ministre de la Cohésion des territoires.

13/11/19 : Niort : le festival des films sur smartphone Takavoir lance un appel à candidature pour sa prochaine édition, qui se tiendra les 27 et 28 mars 2020. Les candidats doivent livrer leur film de 3 min max avant le 16 février prochain sur takavoir.fr

13/11/19 : Niort : 32 entreprises ont participé en septembre dernier au Challenge de la mobilité, soit 713 salariés du territoire. 44% ont opté pour le vélo, 12% le bus, 15% le covoiturage, 8% la marche, 8% le train. La remise des prix s'est tenue hier soir.

13/11/19 : Deux-Sèvres : Le salon des professionnels de la filière caprine Caprinov' dont la dernière édition s'est tenue en novembre 2018, reviendra du 25 et 26 novembre 2020 au parc des Expositions de Niort.

13/11/19 : Après plusieurs passages au Festival Musicalarue, Miossec revient à Luxey (40) dans le cadre intimiste de la salle de spectacles “Les Cigales“, samedi 30 novembre à 20h30. Le Brestois viendra présenter son onzième opus "Les Rescapés".

12/11/19 : Les gendarmes et la Guardia civil sont arrivés en nombre au péage de Biriatou en raison de l'opération escargot lancée par Tsunami Democra-tic, le mouvement indépendantiste catalan, relayé localement par Bizi! et Aitzina bloquant la frontière à 18h30

12/11/19 : Charente : un groupe d’étudiants en BTS SAM de CCI Charente Formation, mène un projet sur la gestion citoyenne des déchets depuis 1 an et organisent une journée environnementale ce mercredi A 15h30 au Campus CCI, à l'ex CIFOP de L’Isle d’Espagnac.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/11/19 | Foire aux miels à Brive

    Lire

    Ce dimanche 17 novembre de 9h à 18h, la salle Brassens de Brive accueille la 20ème édition de la Foire aux Miels. Organisé par l’association l’Abeille corrézienne et la ville de Brive, ce rendez-vous rassemble une trentaine d’apiculteurs amateurs et professionnels du Limousin. Les professionnels du miel feront découvrir les différentes étapes de l’extraction du miel et le rucher école déménage pour l’occasion son matériel. Vous aurez également la possibilité de gagner une ruche, un essaim, une formation au rucher école grâce à la tombola !

  • 15/11/19 | Lancement en Gironde d'un réseau social dédié aux personnes handicapées

    Lire

    A l'occasion des portes ouvertes des Maisons du Département des solidarités, le Département a lancé officiellement le 14 nov. un réseau social dédié aux personnes handicapées. Cette plateforme d'entraide baptisée Mobalib permet de mettre en relation personnes handicapées et valides. Son objectif est de créer une communauté et des outils numériques pour faciliter la vie quotidienne des personnes en situation de handicap.

  • 15/11/19 | La Rochelle : un nouveau pôle de formation au sein du centre hospitalier

    Lire

    Le Groupe Hospitalier de La Rochelle-Ré-Aunis a inauguré le 8 novembre son nouveau pole de formation à l'hôpital Marius-Lacroix, rassemblant le service de la Formation Continue, le Centre de Formation Professionnelle et le Centre d’Enseignement des Soins d’Urgence (CESU 17). Ce nouveau pôle de formation est doté de 10 salles de formations, 2 de simulation en santé, 1 d'informatique, ainsi que 2 d’ateliers bien-être. Objectif: répondre aux besoins de formation du secteur sanitaire/médicosocial.

  • 15/11/19 | Chute du Mur de Berlin : journée thématique à Bordeaux

    Lire

    Le 21 novembre prochain, l'association étudiante Die Clique organise une journée spéciale consacrée au trentième anniversaire de la chute du Mur de Berlin à l'Université Bordeaux Montaigne. Au programme : intervention d'un doctorant autour des "traces contemporaines" laissées par l'édifice, un atelier graff avec un artiste (Möka 187), une exposition centrée sur différentes "représentation(s) de la chute du Mur de Berlin par la jeunesse" ou encore la projection du film "De l'autre côté du mur", de Christian Schowchow. Toutes les infos sur la page Facebook de l'association.

  • 15/11/19 | Tommy Orange à Saint-Médard-en-Jalles

    Lire

    Dans le cadre du festival Lettres du Monde, la Médiathèque Léopold Sédar Senghor de Saint-Médard-en-Jalles reçoit l’un des auteurs phares de cette rentrée littéraire, l’Amérindien Tommy Orange le samedi 16 novembre à 16h, autour du thème « Une autre histoire de l’Amérique ». Entrée libre et gratuite, dans la limite des places disponibles. Médiathèque Léopold Sédar Senghor - Carré des Jalles Place de la République / 05 57 93 18 50 / mediatheques.saint-medard-en-jalles.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Recrutements : la Nouvelle Aquitaine retrouve la forme

11/04/2018 | L'étude nationale réalisée par Pôle Emploi sur les besoins en recrutement, déclinée au niveau régional, permet d'avoir plusieurs indicateurs importants sur la santé de l'emploi.

Observatoire Pôle Emploi

L'enquête annuelle publiée par Pôle Emploi sur les intentions d'embauche au niveau national (réalisée entre octobre et décembre 2017) le montre : le moral des entreprises semble reprendre du poil de la bête, avec 2,3 millions de projets de recrutement en 2018 au niveau national, soit un chiffre en progression de 18,7% par rapport à 2017. Cette étude annuelle a également réalisée au niveau local et les résultats régionaux rendus publics ce mercredi 11 avril confirment les tendances hexagonales. Résumé de ces données en quatre étapes clefs.

Tous les secteurs concernés

La reprise économique française bénéficie visiblement aussi à la région Nouvelle Aquitaine. Pour l'année 2018, la nouvelle enquête Besoins en main d'oeuvre réalisée par Pôle Emploi souligne 225 000 intentions d'embauche dans la région, soit une hausse de 17,3% par rapport à 2017, ce qui représente 33 000 projets de recrutement supplémentaires. Même si cette hausse est moins importante dans la région qu'au niveau national, la part des établissements qui envisagent de recruter est légèrement supérieure en Nouvelle Aquitaine (26,2% contre 25,9%). La particularité du territoire en termes de recrutement, c'est qu'il reste marqué, principalement au niveau du littoral, par la saisonnalité des offres : 20% des projets de recrutement concernent ainsi l'industrie agro-alimentaire et l'agriculture, soit dix points de plus qu'au niveau national. La proportion des projets saisonniers (45,7% soit 102 896) y est plus importante qu'au niveau national (34,6%), avec évidemment un tropisme du côté des métiers du vin ou de l'agriculture (32 000 intentions d'embauche), ce qui en fait les deux types de métiers les plus recherchés. Parmi le top 15 des métiers rassemblant le plus d'intentions d'embauche, onze sont ainsi à caractère saisonnier.

Le saisonnier en recul

 

Pour autant, si 26,2% des établissements interrogés envisagent bien de recruter (+3,1 points par rapport à 2017, ils étaient 18,2% en 2013), la part des recrutements non-saisonniers creuse sérieusement l'écart : cette dernière augmente ainsi de 28,3%, soit beaucoup moins que les intentions d'embauche saisonnières (+6,5%). L'agriculture (en comptant l'agro-alimentaire), même si elle a connu l'évolution la moins dynamique (+1,1 point), reste la grande championne régionale en termes de volumes de recrutement (32,5%) mais la progression est sensiblement plus effective dans les domaines de la construction et de l'industrie manufacturière (+6,2 points et +5,1 points). Ce climat plutôt positif profite surtout aux établissements de plus de 200 salariés (à 87,3%), ce qui fait dire à l'enquête de Pôle Emploi, à juste titre, que "la propension a recruter augmente avec la taille". Cela étant, la hausse concerne toutes les tailles d'entreprises, bien qu'à des degrés divers : +7,2 points pour les établissements de 100 à 199 salariés mais aussi +7,9 points pour les structures de 10 à 19 salariés. 23 bassins d'emploi ont une part de projet saisonniers supérieure à 50%.

Secteurs et territoires

Les disparités entre les territoires sont toujours aussi marquées  : la façade atlantique reste celui ou la part des établissements recruteurs est la plus élevée (34,8% à Royan, par exemple ou 34,1% à Pauillac par exemple). Le centre et l'est (à l'exception de Périgueux et du Nord-est de la Dordogne), restent les moins concernés par cette évolution à la hausse, de par leur évident caractère plus rural. Mais la hausse en question concerne "la quasi totalité" des 44 bassins d'emploi de la région, à l'exception de certains territoires donnés comme Saint-Jean D'Angély ou Villeneuve-sur-Lot qui, selon l'étude, "affichent une très légère diminution". Le champion régional du recrutement n'est pas la Gironde (même si le bassin d'emploi de Bordeaux représente 17% des intentions d'embauche) mais la Charente Maritime (28,9%), suivie par les Landes (27,6%) et le Lot-et-Garonne (27,3%). Quant à la typologie des emplois (en dehors de la saisonnalité évoquée plus haut), 126 500 projets concernent les services, soit 56% de l'ensemble des projets de recrutement régionaux (+16% sur un an). Les postes dans les domaines "transport et entreposage" et "administration publique/enseignement sont en forte croissance, quand "information/communication" et "assurance/banque" enregistrent une diminution. Le commerce, lui, concentre 27 500 projets (contre 24 000 en 2017). On peut noter que dans le secteur de la vente, du tourisme et des services (qui représente 38% des projets de recrutement), les métiers les plus recherchés, à titre d'exemple, sont ceux d'agent d'entretien et de serveurs (cafés ou restaurants); il s'agit là de la famille de métier la plus recherchée en Nouvelle Aquitaine. 

Des recrutements difficiles

Le point noir de cette enquête annuelle reste au niveau des difficultés à recruter, les intentions d'embauche ne conduisant pas nécessairement à des emplois réels. Ainsi, 49% des projets sont jugés comme étant "difficiles à pourvoir" par les employeurs, un indicateur en nette augmentation (37% en 2017, 33% en 2016 mais 42% en 2012). Ainsi, on constate que les secteurs ou le recrutement rencontre de sérieuses difficultés sont aussi ceux ayant (logiquement) le plus de perspectives d'embauche : 71% (soit onze points de plus qu'en 2017) dans la construction, 52% dans l'industrie manufacturière, 50% dans les services. Les principales raisons de ces difficultés sont, elles aussi, précisées : principalement à cause d'une pénurie de candidats (en raison, souvent, d'un "profil inadéquat"), de la nature du poste (conditions de travail, image, salaire) ou des difficultés d'accès au travail en question. Enfin, 32% des difficultés sont liées au "caractère urgent du recrutement". Pourtant, 27 bassins d'emploi ont une part de projets jugée "difficile" inférieure à 50% au sein de la région Nouvelle Aquitaine, et cette part varie très fortement d'un territoire à l'autre (Bergerac a ainsi moins de mal que Bordeaux, Brive ou Thouars). Ce sentiment de difficulté semble, comme l'attestent les propos récents d'Agnès Passault, en nette progression. Le plan d'investissement national sur la formation, décliné en région, aura peut-être pour objectif de marquer l'arrêt, d'autant que les intentions d'embauche sous forme de CDI (30%, +2 points) ne manquent apparemment pas. 

L'info en plus : Retrouvez l'intégralité de l'étude et tous les chiffres pour la région sur www.observatoire-emploi-nouvelle-aquitaine.fr

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5173
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !