aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/07/17 : Le nouveau sous-préfet de Blaye Frédéric Doué prend ses fonctions le 24 juillet; il occupait depuis septembre 2015 le poste de directeur de cabinet du préfet des Côtes d'Armor.

21/07/17 : Le chanteur Manu Chao est attendu ce soir en Charente-Maritime sur la scène du festival des Fous Cavés (21 et 22 juillet), à Port d'Envaux. Le concert de ce soir est complet depuis plusieurs mois, mais il reste des places le 22. www.lesfouscaves.f

17/07/17 : Le nouveau préfet de Charente-Maritime prendra officiellement ses fonctions mercredi. Fabrice RIGOULET-ROZE succède à Eric Jalon, nommé à Matignon par Emmanuel Macron. Il était dernièrement préfet de région de la Martinique.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/07/17 | Travaux sur la rocade de Bordeaux les nuits du 24 au 25 et 25 au 26/7

    Lire

    La rocade extérieure (A630-N230) de Bordeaux sera fermée à la circulation entre l’échangeur 20 (Tartifume) et l’échangeur 24 (Le Canon), les nuits du 24 au 25 juillet de 21h00 à 6h00 et du 25 au 26 de 21h00 à 6h00. Durant ces fermetures, une déviation par la rocade intérieure sera mise en place, le pont Mitterrand (sens extérieur) étant inclus dans la section fermée à la circulation, les usagers en transit dans le sens Sud-Nord (en provenance notamment de l'A63 et de l'A62) devront emprunter la rocade intérieure et le pont d’Aquitaine.

  • 19/07/17 | Le festival Emmaüs de Pau-Lescar résiste à l'individualisme

    Lire

    "Jours de résistance". Tel est le nouveau nom que s'est donné le festival organisé le samedi 22 et le dimanche 23 juillet par la communauté Emmaüs de Pau-Lescar. Résistance "à l'inertie et à l'individualisme pour essaimer et découvrir ensemble les clés pour construire demain". Ces journées "festives et militantes" qui commémoreront les 50 ans de la mort de Che Guevara seront marquées par une série de conférences ainsi que par des concerts. Kenny Arkana, la rappeuse Casey, HK et les Saltimbanks sont notamment à l'affiche avec Fakear, Taiwan MC, Dee Nasty. Rens. www.emmaus-lescar-pau.com

  • 18/07/17 | Henri Bies-Péré, nouveau président de AFDI

    Lire

    Le béarnais Henri Pies-Péré est le nouveau président de l'association de solidarité Agriculteurs Français et Développement International (AFDI). Installé à Montaner, dans les Pyrénées-Atlantiques où il produit du lait et du maïs grain, Henri Bies-Péré est par ailleurs le deuxième vice-président de la FNSEA. Il a été le fondateur d'AFDI Aquitaine en 1995. L'association qu'il anime construit des partenariats entre les mondes agricoles français et ceux des pays en développement. Plus d'infos: http://www.afdi-opa.org

  • 17/07/17 | Une dernière belle Nuit (et journée) atypique le 22 juillet

    Lire

    Elles animent le Sud Gironde depuis le 4 juin dernier avec leur brin de poésie, de réflexion et d'exotisme. Les Nuits atypiques, qui nous emmènent encore en Mongolie depuis Cadillac et Verdelais cette semaine (19 et 20 juillet) ont vu grand pour leur final le samedi 22 juillet. Rendez-vous à Saint-Macaire pour de précieux moments au côté, notamment, du magicien des mots franco-rwandais, Gaël Faye, et de nombreux autres artistes. Une dernière belle journée en perspective pour les 26 ans de ce Festival résolument pas comme les autres.

  • 16/07/17 | Oléron: Le département ne renonce pas à un droit de passage

    Lire

    Le Tribunal administratif de Poitiers a annulé le 13 juillet les délibérations du Département 17 concernant le lancement d'une consultation des électeurs d'Oléron concernant l'implantation d'un péage à l'entrée de l'île. Dans un communiqué, le Département a annoncé qu'il ne ferait pas appel. Il présentera lors de la session d’hiver "un rapport portant sur le principe de l’instauration d’un droit départemental de passage et d’une redevance pour service rendu" par le pont.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Aide à l'industrie : l'Etat se penche sur les entreprises innovantes de Charente-Maritime

31/01/2017 | Le secrétaired'Etat à l'industrie est venu visiter deux entreprises rochelaises ayant décroché une aide de l'Etat en ce début d'année.

Christophe Sirugue, secrétaire d'Etat à l'industrie

Le secrétaire d’Etat en charge de l’industrie, Christophe Sirugue, s’est rendu lundi en Charente-Maritime, pour parler « de l’importance de l’accompagnement des territoires (région et Etat) dans leur ré-industrialisation. » A cette occasion, il a visité deux entreprises rochelaises, dont Selenium Medical, spécialisée dans la préparation et le conditionnement des implants chirurgicaux à destination du bloc opératoire, pour laquelle le Ministère de l’Industrie a signé une aide à l’industrialisation (ARI) de 500 000 € le 26 janvier.

« Souvent, on a l’actualité des entreprises qui ne vont pas bien. Là, je voulais montrer qu’on a aussi une actualité d’entreprises qui vont bien », a expliqué Christophe Sirugue, en marge de sa visite à l’entreprise Selenium Medical, à La Rochelle. « Il ne faut pas rester sur la désindustrialisation que notre pays a subie durant quelques décennies. L’industrie d’aujourd’hui se développe différemment de l’industrie d’autrefois : il faut être dans l’innovation et dans la recherche en permanence, pour rester compétitif à travers le monde. Il y a en France une industrie combative, créative, qui réussit, exporte et embauche. La pharmacie, l’aéronautique, la mode, la recherche médicale sont autant de secteurs sur lesquels nous sommes performants en la matière. […] Il faut que les entreprises intègrent que c’est possible et ça l’est parce qu’il existe des dispositifs d’accompagnement comme le Crédit d’impôts pour la compétitivité et l’emploi (CICE) – 200 000 € ici, chaque année-, la banque publique d’investissement ou l’Arie… Mais aussi avec l’accompagnement d’écosystèmes, comme le fait l’agglomération de La Rochelle, ou encore les politiques que la Région développe en matière d’aides aux entreprises. »

Sélenium Medical, une entreprise innovante qui monte

Selenium Medical a été fondée en 2009 par Olivier Richart, ancien salarié d’une entreprise rochelaise spécialisée dans les implants et processus chirugicaux de la colonne vertébrale. En ayant des retours de personnels médicaux sur la difficulté qu’ils avaient à conserver les implants 100 % stériles tout au long de leur manipulation et sur le manque de maniabilité des sachets, Olivier Richart a eu l’idée de créer une entreprise spécialisée dans la préparation et le conditionnement des implants chirurgicaux à destination du bloc opératoire, de l’emballage à manipulation aseptique (aucun contact durant les étapes de l’opération) à la préparation des implants en amont pour les rendre plus vite compatibles et acceptés par le corps humain qui les reçoit. Leur valeur ajoutée ? Avoir créé des emballages innovants. « Avant, les implants étaient vendus dans un emballage type boite à cigarettes, aujourd’hui, c’est vendu en tube, type rouge à lèvres, les clients ont l’impression d’avoir l’I-Phone 6 de la technologie médicale (rires) », explique Olivier Richart. Cette innovation permet surtout « de meilleures prises en main et utilisations du produit, plus simples et plus intuitifs ». Elle leur a permis de s’imposer dans 40 pays du monde, en particulier sur le marché américain, qui représente à lui seul 20% de leur chiffre d’affaires. Grâce à l’export, la croissance de l’entreprise a bondi de 43% l’an dernier, permettant d’embaucher 17 salariés supplémentaires, sur les 43 d’origine.

Aujourd’hui, Selenium Medical voudrait se développer davantage, pour faire face à la concurrence mondiale. Car le secteur de la préparation d’implants a beau être un marché de niche, il pèse tout de même 2,5 milliards de dollars au niveau mondial. Et il est appelé à se développer : de nombreux pays, comme le Japon, commencent à faire du 100% stérile une obligation législative dans l’ensemble des actes hospitaliers. Pour rester compétitif face à la concurrence qui s’annonce, Selenium Medical a besoin de s’agrandir et d’embaucher du monde. Le contrat ARI va y contribuer. « Cette aide de l’Etat suit une première aide de 500 000 euros de la Région, dans le cadre d’un plan de croissance à hauteur d’au moins 20 millions de chiffre d’affaires dans les quatre ans à venir et un objectif de création de 50 emplois dans les deux ans », poursuit le directeur de Selenium Medical. « Il va nous permettre de nous agrandir, avec l’achat de locaux de 2500 m2 et son terrain de 1 hectare, dans la ZI du chef de baie, à quelques mètres de nos locaux de création. Ces nouveaux bâtiments vont nous permettre d’intégrer la fabrication des fameux tubes d’emballage, que nous sous-traitons pour l’instant. Le marché nécessitant désormais une sécurisation de l’approvisionnement, on a besoin d’intégrer la sécurisation et la traçabilité de ces tubes et de robotiser tout cela. »  Les premières machines sont attendues pour fin avril, pour un début de production dès cet été.

 

L’ARI, c’est quoi ?

Créé en 2010, l’Aide à la ré-industrialisation, gérée par le ministère de l’industrie en partenariat avec le CGET est un dispositif de soutien à l’investissement qui s’adresse aux entreprises dont le projet d’investissement industriel contribue par son ampleur et son potentiel économique à la ré-industrialisation de la France et à la création d’emplois. En 2016, sa dotation était de 30M€. Il existe deux types d’aides. Un sur l’« Excellence Industrielle » pour les investissements intensifs ou d’envergure (au moins 5M€), comme les projets de création de nouveaux établissement, avec une forte création d’emplois potentiels (au moins 25 postes). L’autre, intitulé « Croissance et Développement » est destiné aux projets des TPE et PME dans leur modernisation, sur un projet d’au moins 2 M€ d’investissements et de 10 créations d’emploi.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
5285
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !