09/08/22 : Une soixantaine de commerçants de la ville de Périgueux a prévu de participer à la grande braderie en plein coeur de l'été, pour les trois journées des jeudi 11, vendredi 12 et samedi 13 août.

09/08/22 : Dans les Deux-Sèvres, le bassin de la Charente et le sous-bassin Aume-Couture sont en alerte 1 pour l'eau. L'arrosage des espaces verts, l'alimentation des fontaines, le remplissage des piscines sont interdits ainsi que le lavage des véhicules.

09/08/22 : Le département de la Gironde est placé en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi. Les maximales attendues pourront atteindre 21° la nuit et 36 à 38° en journée.

09/08/22 : Le département du Lot-et-Garonne passe en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi, avec des températures maximales prévues de 36 à 38 °C, puis mercredi et jeudi, jusqu'à 40 °C. Fin de l'épisode attendue pour vendredi.

09/08/22 : Un décret au journal officiel du 4 août acte la création effective de la Chambre d'agriculture interdépartementale de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres au 1er octobre prochain. Un travail de rapprochement mené depuis plus de sept ans.

08/08/22 : En raison de la sécheresse et des prévisions météos pour la semaine, les forêts du Pignada et du Lazaret à Anglet (64) sont fermées à compter du lundi 8 août, 18 H. Une décision prise en prévention du risque maximal de départ de feu.

08/08/22 : Météo France place le département des Landes en vigilance jaune canicule à compter de ce lundi 14h00. La vague de chaleur prévoit des températures minimales comprises entre 18 °C et 20 °C la nuit et 36 °C à 38 °C en journée.

08/08/22 : La première édition de Biarritz Hall Music Festival avec les meilleurs artistes de la scène électro française a lieu le 12 et 13 août. L’équipe est à la recherche de bénévoles pour l'accueil, le bar, les animations, la logistique... pour s’inscrire:+ d'info

05/08/22 : Le festival Paseo ouvre ce 5 août à Bayonne. Entièrement gratuit, il propose un rendez-vous par soir de l’été, avec musique, chant, danse ou performance artistique. Inédit: des déambulations musicales gentiment déjantées les lundis.+ d'info

03/08/22 : La poudrerie Eurenco à Bergerac, classée Seveso, a connu plusieurs explosions ce 3 aout, en début d’après-midi. Un incendie dans un bâtiment de stockage s'est déclaré, mais il ne progresse plus. Huit personnes sont blessées. Le personnel est évacué.

03/08/22 : Entre 1,1 et 1,2 million de personnes ont participé à la 90 édition des fêtes de Bayonne pendant cinq jours et cinq nuits, en augmentation de 15 % par rapport à 2019. Le nombre de violences constatées a baissé.

03/08/22 : Depuis ce mercredi 3 août minuit, le département des Landes est placé en vigilance rouge (Niveau 4 sur une échelle de 5) pour le risque d'incendies en forêt.

03/08/22 : A compter du mercredi 3 août à midi, le Lot-et-Garonne passe simultanément en vigilance orange canicule, et vigilance rouge (vigilance très élevée - niveau 4 sur une échelle de 5) pour le « risque feux de forêt ».

02/08/22 : Un nouvel incendie s'est déclaré ce mardi à Laluque (Landes). 30 ha de pins ont déjà brulé. Deux maisons sont évacuées préventivement. Deux canadairs et un DASH réalisent des largages. 169 pompiers sont engagés. Sept trains sont immobilisés.

02/08/22 : L’incendie débuté dimanche 31 juillet à Mano (Landes) est fixé. Il est toujours actif mais contenu sur 300 ha. 100 sapeurs-pompiers, et 13 gendarmes sont encore sur place. Une partie des habitants évacués est autorisée à regagner son domicile.

01/08/22 : GIRONDE - Au vu des conditions météorologiques, le département a été placé en vigilance rouge par la préfecture (risque très élevé, niveau 4 sur 5) pour le risque d’incendies en forêt, à compter du 1er août 2022 et jusqu’à nouvel ordre.

28/07/22 : Face à la faible participation du public sur le projet de modification de la charte départementale des utilisateurs agricoles de produits phytopharmaceutiques, la préfecture 64 a décidé d'allonger le délais de la consultation jusqu'au 15 août 2022.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/08/22 | Le leader du e-commerce équin s'installe en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Blue Horse Group, leader français du e-commerce dédié au monde du cheval, sur les secteurs santé, soin et équipements pour le cheval et le cavalier, installe son siège et ses équipes de marketing digital et de e-commerce à Ambarès-et-Lagrave (33) et crée aussi sur place une plateforme logistique. Un choix dicté par "le carrefour logistique qu’offre la zone" et "le vivier de compétences Tech et Web de la métropole bordelaise", dans une région dense en haras, écuries de concours et centres équestres. 10 emplois ont déjà été créés, 4 à 5 autres nouvelles personnes devraient rejoindre la société.

  • 10/08/22 | Le train du rugby arrive en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    A un an de la Coupe du Monde 2022 de Rugby, un train du rugby parcourt la France depuis le 21 juillet dernier. Du 13 au 15 août, il fait escale à Bordeaux, à la gare Saint-Jean. A son bord, des expériences immersives ou la découverte des équipes qualifiées seront proposées. A cette occasion, un village Rugby va s'installer au Parc des Sports Saint-Michel. Il fera également escale à Dax, Bayonne, Biarritz, Pau, Agen, Poitiers, Limoges et Brive.

  • 10/08/22 | Orelsan chante pour les 40 ans du village Emmaus de Pau

    Lire

    Le Village Emmaüs Lescar-Pau fête ses 40 ans avec la reprise du festival le lundi 15 Août. A 18 h, rendez-vous avec une très belle programmation musicale: Orelsan, Mouss et Hakim, Specy-Men et Chamalove se partageront la scène pour un show exceptionnel vibrant d’entraide et d’espoir. Réservations des places, au bureau du Village Emmaüs Lescar-Pau, dans le réseau Ticketmaster et sur Eventick’.

  • 09/08/22 | Les urgences de Sainte-Foy-la-Grande fermées pour quatre nuits

    Lire

    Le service d’urgences du Centre Hospitalier de Sainte-Foy-la-Grande (Gironde) suspend les accueils de 18 h 30 à 8 h 30, les nuits des 10, 11, 12 et 13 aout. Le service rencontre des tensions de recrutement en personnel médical. Le service des urgences restera accessible en journée. La nuit, les usagers sont invités à contacter le Centre 15 qui les orientera vers la solution de prise en charge la plus adaptée. Le service d’urgences reprendra un fonctionnement normal à partir du dimanche 14 août 8h30 du matin. Le SMUR reste opérationnel durant la période et assurera les transferts.

  • 09/08/22 | Les Monuments aux Morts de la Grande Guerre s'exposent

    Lire

    Jusqu'au 29 septembre, les Archives Départementales de Guéret accueillent une exposition consacrée aux monuments aux morts de la Grande Guerre dans la Creuse. Réalisée par le service Patrimoine du Conseil Départemental, l'exposition présente le travail de recensement et d'analyse des 272 monuments creusois au travers de 25 panneaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Rochefort : l'Arsenal se fait centre de formation aux métiers du nautisme

22/03/2019 | L’Arsenal de Rochefort forme désormais aux métiers du nautisme. Objectif : former de la main d'oeuvre pour les chantiers navals de la région.

1

Depuis deux semaines, l’Arsenal de Rochefort accueille 12 personnes en formation professionnelle sur sa partie chantier naval, qui servi autrefois pour la conception de L’Hermione. « Ce n’est pas un chantier d’insertion, mais bien une formation débouchant sur un titre professionnel et un métier », précise Catherine Veyssy, la vice-présidente de la Région en charge de la formation professionnelle et de l’emploi. La Nouvelle-Aquitaine a investi un peu plus de 198 000€ pour financer ce dispositif, appelé à être reconduit.

Cette toute nouvelle formation sur l’ancien chantier naval de L’Hermione répond à deux problématiques locales : continuer à employer le lieu, les outils et les compétences humaines déployées durant deux décennies pour concevoir la frégate ; transmettre ces savoir-faire dans la construction navale à des demandeurs d’emploi ou des personnes en reconversion pour pallier le manque de main d’œuvre dans la filière (lire ci-dessous).

Les 12 premiers stagiaires ont été pris en charge par l’Afpa en décembre dernier. Après une première formation au centre Afpa de Périgny, les apprentis complètent leur apprentissage des bases sur le chantier de l’Arsenal durant 6 semaines. Puis ils partiront sur un autre chantier à la Rochelle, pour la réfection d’un bateau contemporain en composite. A la fin de la formation, en juin, ils seront titulaires d’un titre professionnel « agent de maintenance en marine de plaisance », soit un niveau CAP. Ils pourront intégrer une entreprise ou poursuivre sur une autre formation, pour devenir notamment menuisier de marine.

En attendant, ils devront faire leurs preuves sur la restauration du Cupidon Fou, un vieux sloop en bois de 1929. Classée aux Monuments historiques, cette ancienne embarcation de course ayant appartenu à la famille Rotschild a été confié au chantier de l’Arsenal par son nouveau propriétaire, le fondateur du musée de la mer et de la marine de Bordeaux Norbert Fradin. « C’est en discutant avec la déléguée générale Emilie Beau que j’ai eu envie d’associer la nécessaire réfection de ce bateau chargé d’histoire à un projet à caractère social », explique-t-il. L’association Hermione-La Fayette s’est ensuite rapprochée du chantier Despierres, à La Rochelle, pour bénéficier de l’expertise et du suivi de cette entreprise spécialisée dans la réfection des vieux gréements en bois. Son patron Nicolas Chanteloup supervise l’avancée du chantier de concert avec le formateur de l’Afpa.

Norbert Fradin (à droite) a confié son Cupidon fou à l'équipe de Nicolas Chateloup. Coût global du projet : 300 000 €. Norbert Fradin (à droite) a confié son Cupidon fou à l'équipe de Nicolas Chateloup (à gauche). Coût global du projet : 300 000 €.

« Pour eux, c’est une première approche de la restauration d’un bateau de ce type, qui va leur permettre de mettre en pratique ce qu’ils ont appris », explique Nicolas Chanteloup, « Par exemple, on leur fait faire des relevés de charpente pour estimer la quantité de bois nécessaire à remplacer, puis ils vont créer des renforts pour mettre en sécurité le bateau et des gabarits de formes pour redonner une symétrie à la coque ». Une fois cette partie « gros œuvre » effectuée, le Cupidou fou passera dans les mains expertes des menuisiers de marine du chantier Despierres pour achever sa rénovation. « L’idée, c’est que les jeunes aient vu toutes les bases de la fabrication de la structure, qu’ils maîtrisent les noms des pièces, des techniques ainsi que le tracé de charpente », poursuit Cédric, le formateur de l’Afpa qui les accompagne, « à l’issue de leur formation, ils ne seront pas totalement autonomes, mais ils pourront trouver du travail s’ils le souhaitent. La motivation, c’est 80% du boulot ! »

Des candidats aux profils variés

Deux jeunes en formation avec Cédric, le formateur de l'AfpaCédric avec ses apprentis : "La motivation, c'est 80% du boulot!"

Parmi les stagiaires, les profils et les parcours sont très divers. Il y a Anthony (au centre sur la photo), qui, après de longues études et un travail dans l’informatique, a voulu changer de vie en y associant sa passion pour le nautisme. Bastien, qui  a quitté la marque à la pomme en espérant trouver dans la filière un métier qui fasse sens. Ou encore Joseph, passé sans succès par la filière aéronautique avant de découvrir la formation de l’Arsenal à la mission locale. Tous considèrent ce nouveau départ comme une chance. Cette nouvelle formation suscite également beaucoup d'espoir dans la profession : "C'est difficile de trouver du personnel qualifié", témoigne Nicolas Chanteloup, "il existe encore trop peu de formations à ces métiers par rapport à la demande de la filière. Dans la région, le seul autre centre à proposer une formation équivalente est au lycée de Gujan-Mestras, en Gironde." 

 

Huit des douze jeunes en formation avec les formateurs, autour du Cupidon fou

 

Une formation du "Campus des industries navales"

Ce chantier de formation « qualification nouvelle chance » de l’Arsenal fait partie du « Campus des industries navales ». Cette association nationale créée en décembre dernier a pour vocation de développer la sensibilisation et la formation aux métiers de l’industrie navale. La filière manque en effet de bras alors qu’elle embauche, en particulier des ouvriers et des techniciens spécialisés. Pour pallier à ce manque, les régions Nouvelle-Aquitaine, Normandie, Bretagne et Pays de la Loire se sont fédérées avec les industriels des chantiers de l’Atlantique, Constructions mécaniques de Normandie (CMN Group), Naval Group, Piriou, ainsi que les ministères de l’Education nationale, des Armées, du Travail et des Transports, pour constituer cette association. Le Campus de l’industries aura bientôt son siège à Brest. Sa mission : satisfaire le besoin en volume de recrutement des bassins d’emploi des 4 régions concernées.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
10434
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !