18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Salon du Bourget : l'Aquitaine lance les hostilités

16/06/2015 | Le Salon du Bourget a ouvert ses portes en grande pompe ce lundi 15 juin, l'occasion pour la région Aquitaine de signer des partenariats ciblés

L'Ile de France et l'Aquitaine ont affiché l'union

C'était une occasion à ne pas manquer pour la région Aquitaine. Alors qu'elle s'est lancée depuis 2010 dans un engagement financier d'environ 20 millions d'euros dans la filière aérospatiale et que de nouvelles perspectives de développement économique s'ouvrent un peu partout, entre Latresne et Mérignac, le Salon International de l'Aéronautique et du Spatial au Bourget, à Paris, semblait un rendez-vous immanquable. A cette occasion, elle a investi un stand commun avec la région Midi-Pyrénées qui rassemble pendant tout le salon une soixantaine d'entreprises régionales. Dès l'ouverture, les occasions de partenariats se sont multipliées

La filière aéronautique a fait briller les chromes, ce lundi 15 juin, lors de la première journée du Salon du Bourget, à Paris, et nul doute que l'Aquitaine a voulu s'y faire une place. Sur le stand commun (de 1450 mètres carrés) avec la région Midi-Pyrénées, les présentations et signatures de partenariats se sont succédées tout au long de la journée. Parmi les plus notables, on retrouve une signature de convention sur la filière de niche de l'optique laser entre La Route des Lasers et Optiques Valley (en Ile-de-France). Principal moteur d'innovation : le LMJ, ou Laser Méga Joule, qui pourrait permettre de recréer les conditions thermodynamiques d'une bombe nucléaire en laboratoire. Le pari de L'Etat, du CEA et des collectivités initié en 1998 à hauteur de 3 milliards d'euros a semble-t-il porté ses fruits, et le pôle de compétitivité "Route desLasers" a depuis lancé près de 400 projets à hauteur de 600 millions d'euros. 

Comme le souligne Philippe Brégi, Président d'OpticsValley, "l'optique est très cachée mais elle aide pourtant les autres secteurs tels que la médecine, à progresser. C'est un outil au service d'autres technologies, d'où l'importance de la signature de ce partenariat. L'innovation en solitaire, c'est du passé. Aujourd'hui on travaille en réseau, et on commence même à créer des passerelles entre les régions". Reste que les adhérents du pôle parisien (220) sont pour la plupart des PME (180), et que les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) sont cruellement absentes de l'équation. Mais l'engagement des politiques sur ce secteur très ciblé prouve, selon Alain Rousset, qu'un "pouvoir public est capable de s'insérer dans une chaine de valeur". La filière laser, elle, rassemble environ 1400 emplois directs, et le récent engagement de la région Aquitaine envers PETAL (Petawatt Aquitaine Laser, engin de haute énergie qui sera prochainement couplé au laser mégajoule) à hauteur de 54 millions d'euros et Alphanov (pépinière d'entreprises et plate-forme technologique) prouve qu'elle semble croire dans ce pari. L'inauguration de ce dispositif au nom floral qui a pour objectif de reproduire les conditions que l'on trouve au centre d'une étoile sera d'ailleurs inauguré le 16 juillet prochain. A suivre... 

Innovation et compétitivitéAutre élément fort et relativement nouveau sur le salon du Bourget : l'innovation par le virtuel sur le stand de l'aérocampus. Entre maquettes d'avions en trois dimensions, expériences et ateliers tactiles et réalité augmentée, les innovations virtuelles ne manquaient pas. C'est sur ce même stand que SAFT, leader dans le domaine des batteries de haute technologie (qui équipent notamment les Airbus) a signé un partenariat avec Aérocampus pour former des techniciens afin de réparer les batteries en question. Encore une action qui favorise le bouleversement que connaît la région sur la maintenance aéronautique. On l'a notamment vu lors de l'annonce de l'installation de Dassault Falcon Service à Mérignac, il y a quelques semaines. 

Aerospace Valley fête ses 10 ans au Bourget

Enfin, la bonne santé de la filière aéronautique aquitaine était également représentée par le prisme d'Aerospace Valley (implantée à la fois en Aquitaine et en Midi-Pyrénées et qui est sans conteste l'un des stands les plus voyants du Salon (quoiqu'un peu vide pour ce premier jour) qui fête ses 10 ans depuis sa création en 2005. Avec 123 800 emplois et 1600 établissements affiliés, l'Aerospace Valley se définit non sans fierté comme le "premier bassin d'emploi européen" et compte bien venir titiller les rois du Silicon... Pour autant, comme l'a souligné le président de la région Aquitaine, un long chemin reste encore à faire pour consolider ce pôle de compétitivité .

"Les métiers changent de plus en plus vite. Les métiers techniques souffrent toujours d'un manque de destinations; il y a une forme de difficulté pour emmener nos jeunes sur ce système là". Autrement dit : former les futurs employés du pôle dès le plus jeune âge. Restent ces signatures, qui n'ont aucune capacité à être chiffrées en termes de chiffres d'affaires potentiels, mais qui sonnent plus comme des déclarations d'intentions et des preuves que l'Aquitaine compte bien avoir son mot à dire dans le développement des hautes technologies pour les prochaines années. Mais le Bourget n'est pas uniquement le lieu des signatures et des poignées de main; il est aussi un vrai vivier de contrats économiquement quantifiables. Dès ce premier jour, on comptait déjà des commandes fermes qui culminaient à plus de 20milliards d'euros. Mais la diplomatie est tout aussi importante : le 17 juin prochain selon La Tribune, les PDG d'Air France, Ryanair, EasyJet, Lufthansa et IAG pourraient formuler une idée commune pour améliorer "la compétitivité des compagnies européennes". En attendant, dans les allées du salon parisien, l'Aquitaine et Midi-Pyrénées ont l'air de vouloir jouer franc jeu.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
1216
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !