aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

  • 15/09/16 | Eric Morvan nouveau préfet des Pyrénées Atlantiques

    Lire

    L'histoire se répète au Pays Basque: Eric Morvan, directeur de cabinet adjoint auprès du ministre de l'Intérieur va succèder à Pierre-André Durand à la préfecture des Pyrénées Atlantiques. En effet, les deux hommes ont tous deux été sous préfet de Bayonne, le second entre 2008 et 2010. Ce dernier va hériter du dossier d'intercommunalité unique Pays basque (EPCI) mis en place par son prédécesseur. Avec sur son bureau un recours -a priori suspensif- déposé par des maires opposants de l'intercommunalité Côte-Basque Adour.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Salon ITS : les voitures du futur sont déjà en Aquitaine

01/10/2015 | Le 22ème salon ITS sera l'occasion pour les entreprises régionales de montrer leurs principales innovations en matière de transports innovants. L'automobile n'est pas en reste.

La voiture Ampool est un peu spéciale : c'est un véhicule open source... en kit !

Tandis que le 22e Salon ITS (congrès mondial des systèmes de service de transports intelligents) ouvre ses portes à Bordeaux du 5 au 9 octobre prochains, il a pu donner une brève démonstration en avant-première des futures stars de ses allées ce jeudi 1er octobre à l’Hôtel de la Région Aquitaine. Deux prototypes d’« automobiles du futur » ont été testés et présentés par des entreprises régionales. L’occasion pour l’Aquitaine de se démarquer puisqu’elles ont un point commun : elles utilisent des matériaux composites issus… de l’aéronautique.

Blanche et moderne, design futuriste, matériaux et technologies issues de l’aéronautique, du ferroviaire et du high-tech et conduite autonome : c’est sûr, le prototype « Link & Go » à l’allure d’une voiture de demain. Sans aucun relais matériel entre le volant et les roues, elle se conduit elle-même à la destination choisie via un système embarqué et des roues totalement indépendantes du reste du véhicule. Pour autant, si elle peut faire rêver le conducteur fan de science-fiction, elle n’est pas destinée à être fabriquée à grande échelle. Ce qui intéresse plus la société AKKA Technologies, qui pilote le projet depuis son lancement en 2009, c’est de vendre chaque pièce séparément, essentiellement aux constructeurs ou aux entreprises dans le secteur des transports. « Cet outil de démonstration n’est pas destiné à être vendu en l’état. On veut plutôt des briques technologiques à des industriels pour qu’ils fabriquent leurs propres véhicules ».

Le budget de l’ensemble du projet serait d’environ un million d’euros, dont 379 285 € financés par la région Aquitaine dès 2014. Le Link & Go, s’il est plutôt un rêve à désassembler qu’une voiture à conduire, a aussi servi de plateforme à un projet de recherche et développement collaboratif, Link-In-City, sorte d’« Assistant de mobilité intelligent », développé en collaboration avec des entreprises régionales : Héliléo (basée à Dax) qui a fourni un système de géolocalisation avancé et Cogniteev (Pessac), spécialiste de l’open et du big-data pour utiliser des données servant à alimenter les outils de la « voiture ».

Une voiture en kitPendant que la Link & Go se gare toute seule, une autre carrosserie, plus artisanale, tente de montrer des chromes un peu moins lustrés. Elle, c’est l’Ampool, la voiture « open source »… en kit ! Projet régional collaboratif développé avec de nombreuses entreprises ou partenaires, celle qui ressemble à une petite citadine (pour l’instant dénuée de capot) a également été fabriquée avec des matériaux composites issus de l’aéronautique. Comme le confirme Gaël Lavaud, PDG de la société GazelleTech (qui a conçu la voiture), ce projet est sans doute le plus concret des deux. « Nous comptons développer un écosystème autour de la voiture, mais le prototype est déjà presque terminé. Elle utilise dix pièces (contre 200 en moyenne pour une voiture classique) issues de la technologie aéronautique, pour en simplifier la conception. Aujourd’hui, il faut deux heures pour assembler les pièces de l’Ampool. Elle est deux fois plus légère et elle consomme 2,5 litres au 100 ».

L’arrivée de l’Ampool sur le marché n’est pas prévue avant 2017, mais les sociétés qui ont contribué au projet comptent bien sur le salon ITS pour démarcher et parler de leur projet à l’international. Son prix de lancement n’est pour l’instant qu’un objectif : on parle de 20 000 euros pour une production en petite série, et 15 000 euros à terme La phase de conception a coûté environ 80 000 euros à ce collectif d’entreprises, qui ont élaboré et conçu la voiture en à peine cinq mois. Les deux prototypes compteront sans doute parmi les stars du salon ITS. En attendant, tout semble déjà bien rouler pour elles. 

Une forte ambitionPour Alain Rousset, président de la région Aquitaine, ces deux prototypes prouvent que « l’Aquitaine est en avance sur une mobilité douce, propre, écologique et sécurisée. Le système électrique présent dans les roues du “Link & Go” sera présent demain dans nos avions. On prépare clairement l’emploi et les industries du futur. Il ne nous reste plus qu’à être encore plus innovants, et pourquoi pas à créer un living-lab pour faire en sorte que ces technologies d’avenir s’irriguent mutuellement ».  

Justement, dès le 7 octobre, différentes institutions vont profiter du salon ITS pour signer un protocole d’accord pour la création d’un nouveau « living-lab » régional, qui aura pour tâche la recherche avancée dans le domaine des « systèmes de transport intelligent ». Ce laboratoire de recherche commun devrait notamment être ouvert aux projets à dimension européenne. Les deux prototypes montrés à l’Hôtel de région, eux, feront sans nul doute partie des incontournables de cette 22e édition du Congrés mondial des systèmes de service de transports intelligents. En attendant, tout semble déjà bien rouler pour les véhicules de demain en Aquitaine, et les allées du salon compteront pas moins de... 33 entreprises implantées dans la région. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
2360
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !