Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/07/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques la tour sud de la cathédrale de Bayonne et la Chapelle des Prébendés, ainsi que le Château de Pau, le couvent des Récollets à Ciboure et l’Espace Jéliote à Oloron vont bénéficier du plan France relance pour leur rénovation

19/07/21 : Face à la montée en puissance du nombre de contaminations au Covid-19 en Charente-Maritime, le préfet a étendu l'obligation du port du masque dans tout espace public pour 45 communes, essentiellement littorales.

16/07/21 : Eté Jeunes est un nouvel agenda en ligne, à destination des jeunes Bordelais. Il permet d'accéder à l'ensemble de l'offre municipale et associative ainsi qu'à toute l'actualité culturelle, sportive et de loisirs proposée cet été à Bordeaux.+ d'info

13/07/21 : Du 15 juillet au vendredi 13 août inclus, l’Hôtel de ville de Poitiers fermera ses portes à 16 h 30 au lieu de 17 h 30. Sur cette période, du lundi au vendredi, l’accueil du public s’effectuera de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

07/07/21 : Pyrénées-Atlantiques - 1 compagnie de CRS, 23 nageurs-sauveteurs CRS, 13 agents de police-secours et de BAC, 4 agents spécialisés dans l’investigation, 8 motards CRS soit 118 policiers vont cet été venir renforcer les forces de sécurité du département

07/07/21 : Saint-Médard-en-Jalles : le centre intercommunal de vaccination Covid 19 restera ouvert tout l’été, grâce à l'implication des 50 agents et 229 professionnels de santé des 6 communes partenaires qui s'y relaient. En 3 mois, 31000 doses ont été injectées

05/07/21 : EthicDrinks, le négoce vert bordelais est lauréat du 1er prix du “Millésime 2021” organisé par l’Adelphe, éco-organisme à but non lucratif axé sur le recyclage des emballages ménagers des entreprises et notamment dans le secteur des Vins et Spiritueux.+ d'info

05/07/21 : Les inscriptions universitaires 2021-2022 de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour démarrent, de manière entièrement dématérialisée, mardi 6 juillet pour tous ses campus : Pau, Bayonne, Anglet, Mont-de-Marsan et Tarbes.+ d'info

01/07/21 : Mmes Albenga et Poulet, MM. Patin et Stambolis-Ruhstorfer, enseignants-chercheurs à l’Université Bordeaux Montaigne, ont été nommés membres de l'Institut Universitaire de France. La récompense la qualité scientifique de leurs activités universitaires.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/07/21 | Ouverture des candidatures pour la Semaine de la Diversité 2022

    Lire

    Pour la 6ème édition, la Ville de Bayonne organise du 1er au 8 mars 2022 la Semaine de la Diversité et de l’égalité des droits. Jusqu’au 20 septembre, les associations peuvent déposer leurs propositions sur les thèmes de la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité ainsi que de la diversité culturelle et de la citoyenneté. Les projets sélectionnés percevront une aide de la ville. Toutes les informations sont disponibles sur le site de la Ville

  • 30/07/21 | A la découverte du bijou régional

    Lire

    Jusqu’au 19 septembre, le Musée Bernard d’Agesci de Niort propose l’exposition « Le bijou régional, une spécialité niortaise, fonctions, types ». Les visiteurs partiront à la découverte de plus de 200 bijoux traditionnels, d’outils et de machines ayant servi à leur fabrication. Autour de l’exposition, le Musée propose également 2 accrochages dans le grand hall : « Trésors d’archéologie : parures et objets de prestige » et « Bijoux contemporains ».

  • 29/07/21 | France Relance : Repeuplement forestier, les entreprises lauréates landaises

    Lire

    Forelite-Evolution à Arue, la SCEA Pépinières Planfor à Uchacq-et-Parentis, Bois de Gascogne à Saint-Eulalie-en-Born, Landes Forêt à Levignac, Planfor SAS à Uchacq-et-Parentis sont les 5 entreprises landaises soutenues dans le cadre du plan France relance pour leurs investissements dans des outils et matériels performants pour la production de plants qui seront utilisés pour le repeuplement forestier. Objectif: permettre plus de compétitivité et de résilience face aux défis climatiques. Au total, un coup de pouce de 386 470 euros.

  • 29/07/21 | La Nature a rendez-vous en Creuse en août

    Lire

    Tout au long du mois d’août, la Réserve Naturelle de l’étang des Landes en Creuse propose aux petits et aux grands des « Rendez-vous Nature ». Le 6 août, les petits pourront observer le plumage des oiseaux, le 11 août, partez à la découverte de la vie des abeilles en devenant le temps d’une journée un apiculteur ou encore devenez explorateur avec 4 épreuves sur le thème des oiseaux le 18 août. Programme et réservation

  • 29/07/21 | Les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes

    Lire

    Comme chaque année, les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes au public. Cette année, le rendez-vous est donné du 30 juillet au 1er août pour découvrir ou redécouvrir les vins et leur mode d’élaboration. Le public pourra par exemple pique-niquer au Château Tour Bel Air et se balader au milieu du vignoble Médocain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Salons viticoles : Vinexposium veut être leader... et rester à Bordeaux

15/09/2020 | Vinexpo Holding et Comexposium ont présenté ce lundi 14 septembre Vinexposium, nouvelle société détenue à parts égales par ses deux fondateurs, qui veut devenir un "leader" français.

Vinexpo

Ce lundi 14 septembre à Bordeaux, Comexposium et Vinexpo Holding ont officiellement tenu le premier conseil d'administration de Vinexposium, nouvelle entité co-créée en juillet dernier. Son objectif ? Devenir un "leader mondial bleu blanc rouge" des rendez-vous professionnels dédiés à la filière vins et spiritueux pour reprendre la main dans un contexte de concurrence très forte des salons professionnels. Si Wine Paris fait figure de nouvelle vitrine de Vinexposium, ses co-gérants ont assuré que l'édition bordelaise de Vinexpo serait maintenue et revue pour 2021. Ils dévoilent les premiers contours de cette vaste mue.

"Il est hors de question de laisser Vinexpo Bordeaux mourir". Ce lundi 14 septembre, le directeur de la nouvelle société Vinexposium, Rodolphe Lameyse, s'est voulu rassurant au moment de signer le "contrat de mariage". Née d'un rapprochement entre la branche vins et spiritueux de Comexposium (entreprise d'évènementiel filiale de la Chambre de Commerce et d'Industries de la région Île-de-France et du fonds Crédit Agricole Assurances) et le bordelais Vinexpo Holding, le rapprochement "n'est pas un rachat ni une absorption car nos actifs sont à 50-50". Au moment de citer les actifs de Vinexposium, en revanche, les responsables ont un trou de mémoire, on sait juste que le chiffre d'affaires global est estimé à 25 millions d'euros. 

Offre élargie

"L'idée est de lancer un nouveau leader mondial bleu blanc rouge. Il y a un an et demi, nous étions concurrents au sein de l'interprofession. Or, aujourd'hui, la concurrence est mondiale. Soit nous nous positionnions ensemble, en synergie, soit les autres prenaient la place", a souligné ce matin le président de la CCI Bordeaux Gironde, Patrick Seguin. La nouvelle société, qui compte une quarantaine de collaborateurs (à Bordeaux, Paris et Madrid), a tenu ce lundi son premier Conseil d'Administration présidé par l'ancien président de Vinexpo (et ancien président de Moët Henessy) Christophe Navarre, qui n'a pas hésité à parler d'"union sacrée" face à la concurrence internationale et aux bouleversements du marché. "On a constaté une augmentation de la consommation de vin à domicile et du commerce digital. La digitalisation du marché s'est accélérée".

Comment Vinexposium compte se placer par rapport à la concurrence, dont le salon allemand ProWein fait office de figure de proue ? Le mot clé est clairement celui de la diversification en termes d'évènements. Même si on ignore le montant global de sa force de frappe, le nouveau consortium peut compter sur un portefeuille de salons internationaux : Hong-Kong, Shangaï, New York pour Vinexpo, Be Spirit dédié aux spiritueux (en 2021 en Asie), deux salons du vin en vrac (en Chine et à Amsterdam), une offre digitale via la plateforme T@sting, les Wow Meetings (World of Organic Wines, rendez-vous d'affaires dédié aux vins bio) et Vinexposium Connect, des rencontres conjoncturelles et digitales dont la première s'est tenue en juillet dernier au sujet de la crise sanitaire.

Paris-Bordeaux 

Le salon Wine Paris, qui s'est tenu en février dernier, fait toujours office de première bataille frontale pour Vinexposium. Jusqu'à quel point ? Quelle stratégie d'expansion pour la star du renouveau de Vinexpo ? "Le danger, ce serait d'atteindre une taille telle qu'on perd en flexibilité et en capacité d'obtenir une grande valeur en termes de business. Il faudra trouver cet équilibre, mais on est en phase de croissance. Pour l'an prochain, on a déjà 5% d'exposants en plus par rapport à la première édition", a précisé Rodolphe Lameyse. "Notre but est aussi d'offrir plusieurs alternatives parce que certains producteurs et négociants ne se retrouvent pas dans les grands salons et cherchent des évènements plus intimiste. C'est là qu'on va faire jouer cette différence". Vinexposium espère pouvoir organiser une seconde édition du 15 au 17 février 2021. 

Y compris, donc, à Bordeaux, dont la nouvelle formule de Vinexpo commence un peu à se dessiner. "C'est gravé dans le marbre dans nos accords : Vinexpo Bordeaux continuera", a précisé Patrick Seguin avant d'évoquer prudemment une annualisation de l'évènement comme une volonté conjointe. Elle pourrait se faire sous réserve bien sûr d'un accord avec la nouvelle majorité écologiste de la mairie de Bordeaux, que le président de la CCI doit rencontrer cette semaine pour évoquer le sujet. L'édition 2021 serait renouvelée par rapport au salon traditionnel organisé depuis 1981 et dont la dernière édition s'est tenue en mai 2019 avec un bilan en demi-teinte et une forte diminution de son visitorat et de son nombre d'exposants.

Les porte-paroles de Vinexposium ont dressé les premières pistes d'un "salon très orienté business, avant tout pour aider les professionnels à vendre", qui quitterait le Parc des Expositions pour revenir en cœur de ville (au Hangar 14 et à la Cité du Vin) et viendrait une semaine marathon pour la filière, suivie par Bordeaux Fête le Vin, au mois de juin 2021. "Il devra être complémentaire de l'offre que l'on a à Paris afin d'apporter une valeur business très forte et être aussi un évènement fédérateur sur la ville", a souligné le président de Vinexposium. Même si le choix de la gare n'est pas encore arrêté, le train est donc bien en marche. Et il passera par Bordeaux.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5905
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !