Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

30/09/20 : A l’occasion des 230 ans des Départements, une cérémonie hommage au premier Président de l’Administration Départementale est organisée ce 3 octobre par le Département de la Creuse, en présence de Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des Territoire

29/09/20 : A l'occasion de sa conférence de presse de rentrée, Jean-Jacques Lasserre, Président du Département des Pyrénées-Atlantiques, a annoncé sa candidature aux prochaines élections départementales prévues mars 2021.

28/09/20 : Une nouvelle opération de dépistage gratuit de la COVID-19 est en cours jusqu'au 30 octobre du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 à l'Arkéa Arena de Floirac. Cette opération s'adresse uniquement aux personnes prioritaires munies d’un justificatif.

28/09/20 : A Pau, l'édition 2020 de la manifestation culturelle "Les idées mènent le monde" qui aurait du se tenir les 20, 21 et 22 novembre prochains est reportée à 2021. En cause: la situation sanitaire et le bon respect des mesures de lutte contre l'épidémie.

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/09/20 | Le congrès des départements de France à La Rochelle

    Lire

    Les 4, 5 et 6 novembre prochains, La Rochelle accueillera le 90ème Congrès des Départements de France, présidé par son président Dominique Bussereau. Ces "Assises" seront l'occasion de faire un bilan de ces 6 dernières années, et de revenir sur la réforme fiscale. Deux thèmes en particulier seront abordés : "La préservation de la biodiversité : une politique dynamique, partenariale et transversale" et "l’enjeu de l’organisation territoriale du champ médico-social à l’aune de la crise sanitaire".

  • 30/09/20 | La filière bois recrute

    Lire

    La Haute-Vienne, la Charente et la Creuse organisent du 1er au 16 octobre la quinzaine du bois. Cet évènement a pour but de présenter les besoins de recrutement des entreprises de la filière bois ainsi que les formations à ces métiers. Grâce aux visites d’entreprises, les demandeurs d’emplois et les personnes intéressées pourront découvrir les métiers et les offres d’emplois des entreprises locales. Pour participer à ces visites d’entreprises et découvrir cette filière, les participants doivent s'inscrire auprès des acteurs de l’emploi comme Pôle Emploi ou encore les Missions Locales.

  • 30/09/20 | La Rochelle : avancée sur le projet d'éco-quartier

    Lire

    Une étape importante dans la concertation sur le Programme de Renouvellement Urbain de Villeneuve-les-Salines est franchie ce mercredi avec l’installation, à la Maison du Projet, d’une maquette évolutive du futur quartier. Visible par les habitants, elle permettra de se projeter pour mieux comprendre et s’exprimer sur les différents axes du programme. Rappel du projet: www.aqui.fr/politiques/titre-un-quartier-populaire-requalifie-en-quartier-durable-a-la-rochelle,18138.html

  • 30/09/20 | 79 : La Chambre des Métiers et de l’Artisanat se refait une beauté

    Lire

    Le CFA des Deux-Sèvres, qui comporte 32 formations et 57 diplômes, va faire peau neuve. Le bâtiment existant va être rénové et 3 nouveaux vont être construits. Cette réhabilitation va permettre de renforcer l’attractivité du campus et d’adapter l’offre de formation au plus près des besoins du marché. Le Département des Deux-Sèvres soutient cette opération et invite les collégiens à découvrir ces métiers grâce à l’opération « Bravo les artisans ».

  • 30/09/20 | Concours agricole : inscriptions ouvertes pour l'agro-foresterie

    Lire

    En 2019, le Concours Général Agricole avait ouvert une nouvelle catégorie du Concours avec les Pratiques Agroécologiques, aux côté de la catégorie Prairies et Parcours. Les agriculteurs pratiquant l'agroforesterie sur les secteurs du Pays de gâtine et Haut val de sèvre en Deux-Sèvres et sur la Charente-Maritime peuvent s'inscrire à la prochaine édition jusqu'au 15 octobre 2020. Conditions: posséder au moins une parcelle avec une production associant l’arbre à l’agriculture. Rens.05 46 50 45 08.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Salons viticoles : Vinexposium veut être leader... et rester à Bordeaux

15/09/2020 | Vinexpo Holding et Comexposium ont présenté ce lundi 14 septembre Vinexposium, nouvelle société détenue à parts égales par ses deux fondateurs, qui veut devenir un "leader" français.

Vinexpo

Ce lundi 14 septembre à Bordeaux, Comexposium et Vinexpo Holding ont officiellement tenu le premier conseil d'administration de Vinexposium, nouvelle entité co-créée en juillet dernier. Son objectif ? Devenir un "leader mondial bleu blanc rouge" des rendez-vous professionnels dédiés à la filière vins et spiritueux pour reprendre la main dans un contexte de concurrence très forte des salons professionnels. Si Wine Paris fait figure de nouvelle vitrine de Vinexposium, ses co-gérants ont assuré que l'édition bordelaise de Vinexpo serait maintenue et revue pour 2021. Ils dévoilent les premiers contours de cette vaste mue.

"Il est hors de question de laisser Vinexpo Bordeaux mourir". Ce lundi 14 septembre, le directeur de la nouvelle société Vinexposium, Rodolphe Lameyse, s'est voulu rassurant au moment de signer le "contrat de mariage". Née d'un rapprochement entre la branche vins et spiritueux de Comexposium (entreprise d'évènementiel filiale de la Chambre de Commerce et d'Industries de la région Île-de-France et du fonds Crédit Agricole Assurances) et le bordelais Vinexpo Holding, le rapprochement "n'est pas un rachat ni une absorption car nos actifs sont à 50-50". Au moment de citer les actifs de Vinexposium, en revanche, les responsables ont un trou de mémoire, on sait juste que le chiffre d'affaires global est estimé à 25 millions d'euros. 

Offre élargie

"L'idée est de lancer un nouveau leader mondial bleu blanc rouge. Il y a un an et demi, nous étions concurrents au sein de l'interprofession. Or, aujourd'hui, la concurrence est mondiale. Soit nous nous positionnions ensemble, en synergie, soit les autres prenaient la place", a souligné ce matin le président de la CCI Bordeaux Gironde, Patrick Seguin. La nouvelle société, qui compte une quarantaine de collaborateurs (à Bordeaux, Paris et Madrid), a tenu ce lundi son premier Conseil d'Administration présidé par l'ancien président de Vinexpo (et ancien président de Moët Henessy) Christophe Navarre, qui n'a pas hésité à parler d'"union sacrée" face à la concurrence internationale et aux bouleversements du marché. "On a constaté une augmentation de la consommation de vin à domicile et du commerce digital. La digitalisation du marché s'est accélérée".

Comment Vinexposium compte se placer par rapport à la concurrence, dont le salon allemand ProWein fait office de figure de proue ? Le mot clé est clairement celui de la diversification en termes d'évènements. Même si on ignore le montant global de sa force de frappe, le nouveau consortium peut compter sur un portefeuille de salons internationaux : Hong-Kong, Shangaï, New York pour Vinexpo, Be Spirit dédié aux spiritueux (en 2021 en Asie), deux salons du vin en vrac (en Chine et à Amsterdam), une offre digitale via la plateforme T@sting, les Wow Meetings (World of Organic Wines, rendez-vous d'affaires dédié aux vins bio) et Vinexposium Connect, des rencontres conjoncturelles et digitales dont la première s'est tenue en juillet dernier au sujet de la crise sanitaire.

Paris-Bordeaux 

Le salon Wine Paris, qui s'est tenu en février dernier, fait toujours office de première bataille frontale pour Vinexposium. Jusqu'à quel point ? Quelle stratégie d'expansion pour la star du renouveau de Vinexpo ? "Le danger, ce serait d'atteindre une taille telle qu'on perd en flexibilité et en capacité d'obtenir une grande valeur en termes de business. Il faudra trouver cet équilibre, mais on est en phase de croissance. Pour l'an prochain, on a déjà 5% d'exposants en plus par rapport à la première édition", a précisé Rodolphe Lameyse. "Notre but est aussi d'offrir plusieurs alternatives parce que certains producteurs et négociants ne se retrouvent pas dans les grands salons et cherchent des évènements plus intimiste. C'est là qu'on va faire jouer cette différence". Vinexposium espère pouvoir organiser une seconde édition du 15 au 17 février 2021. 

Y compris, donc, à Bordeaux, dont la nouvelle formule de Vinexpo commence un peu à se dessiner. "C'est gravé dans le marbre dans nos accords : Vinexpo Bordeaux continuera", a précisé Patrick Seguin avant d'évoquer prudemment une annualisation de l'évènement comme une volonté conjointe. Elle pourrait se faire sous réserve bien sûr d'un accord avec la nouvelle majorité écologiste de la mairie de Bordeaux, que le président de la CCI doit rencontrer cette semaine pour évoquer le sujet. L'édition 2021 serait renouvelée par rapport au salon traditionnel organisé depuis 1981 et dont la dernière édition s'est tenue en mai 2019 avec un bilan en demi-teinte et une forte diminution de son visitorat et de son nombre d'exposants.

Les porte-paroles de Vinexposium ont dressé les premières pistes d'un "salon très orienté business, avant tout pour aider les professionnels à vendre", qui quitterait le Parc des Expositions pour revenir en cœur de ville (au Hangar 14 et à la Cité du Vin) et viendrait une semaine marathon pour la filière, suivie par Bordeaux Fête le Vin, au mois de juin 2021. "Il devra être complémentaire de l'offre que l'on a à Paris afin d'apporter une valeur business très forte et être aussi un évènement fédérateur sur la ville", a souligné le président de Vinexposium. Même si le choix de la gare n'est pas encore arrêté, le train est donc bien en marche. Et il passera par Bordeaux.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2744
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !