Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/01/20 : Ancien ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot a accepté de parrainer la 36e édition du Biarritz Quiksilver Maïder Arosteguy du 10 au 13 avril et placée sous le signe de l'Environnement. De nombreux invités dont Justine Dupont.

23/01/20 : A Montignac (24), le maire sortant Laurent Mathieu (ex UMP) et le conseiller départemental socialiste Christian Teillac ont décidé de faire liste commune pour les prochaines élections municipales. Ils étaient adversaires lors du scrutin de 2014.

23/01/20 : Elu sénateur en 2008, le socialiste Claude Bérit-Debat a annoncé lors de ses voeux qu'il ne briguerait pas un nouveau mandat en septembre. Il a été maire de Chancelade de 1992 à 2009 et a présidé l'agglomération de Périgueux de 2001 à 2014.

22/01/20 : L'élu EELV et adjoint PS à la mairie de Mérignac Gérard Chausset a annoncé son ralliement à la liste du maire sortant, Alain Anziani, dans la course aux municipales. Il entraîne avec lui une dizaine de personnes, dont des anciens EELV.

22/01/20 : Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Economie et des Finances, visitera deux sites industriels à Pessac jeudi 23 janvier avant de signer à Bordeaux le protocole d’accord « Territoires d’industrie » de la Région.

22/01/20 : Le maire de Bayonne et président de la Communauté territoriale Pays basque aux 158 communes Jean-René Etchegaray, 67 ans, avocat, a annoncé ce mardi, qu'il repartait pour un nouveau mandat municipal. Avec une nouvelle donne.

20/01/20 : Charente: La DDT organise une réunion d’information sur les aides animales de la PAC, en présence de l’ensemble des partenaires, ce mercredi à 10h à l'amphithéâtre de la communauté de communes Charente Limousine, rue fontaine des jardins à Confolens.

20/01/20 : La Rochelle se classe 3e du classement des villes et villages où il fait bon vivre par l'association éponyme, paru dans le JDD hier.

19/01/20 : La candidate socialiste aux municipales de Périgueux, Delphine Labails multiplie les soutiens nationaux : elle accueillera deux anciens ministres, Najat Vallaud Belkacem, le 22 janvier et l'ancien premier ministre Bernard Cazeneuve, le 8 février

17/01/20 : Le conseiller départemental PS Sébastien Saint-Pasteur a annoncé ce mercredi sa candidature aux prochaines municipales à Pessac, où il conduira la liste "Réinventons Pessac". La composition de sa liste est attendue pour février.

16/01/20 : A partir du 27 janvier, l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine centralise ses lignes téléphoniques pour proposer un numéro unique pour tous les départements : 09 69 37 00 33 afin de proposer "une réponse plus efficace et plus personnalisée

16/01/20 : Suite au courrier de réponse de la Garde des Sceaux, "courrier qui ne répond nullement aux attentes des avocats", le Conseil de l'Ordre de Bordeaux a décidé la reconduction de la grève avec un rassemblement le 17 janv à 10h30 devant la Cour d'Appel

16/01/20 : Angoulême: le festival international de la BD a dévoilé les 3 noms en lice pour le grand prix : Emmanuel Guibert, Catherine Meurisse et Chris Ware, suite au vote des professionnels organisé entre le 7 et le 12/01. Le lauréat sera connu le 29 janvier.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/01/20 | Relance du projet de liaison routière entre La Rochelle et La Roche-sur-Yon

    Lire

    Les présidents et sénateurs des départements de Vendée et de Charente-Maritime ont rencontré ce jeudi Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'Etat en charge des Transports, rappeler les engagements de l'Etat pris par Vals en 2015 pour accompagner la création d'une nouvelle liaison autoroutière entre Fontenay le Comte et Rochefort. Djebbari a proposé d'étudier 2 options : un projet autoroutier ou un tracé reprenant prioritairement les itinéraires existants. Une réunion est prévue d'ici fin mars.

  • 25/01/20 | Niort : Jérome Baloge retourne en campagne.

    Lire

    Le maire Jérôme Baloge (PRG) a annoncé vendredi soir qu'il était candidat à sa succession aux prochaines municipales. Il dévoilera les grandes lignes de son projet dans un courrier à ses administrés et à travers des réunions publiques à partir de début février. Une inauguration de sa permanence est prévue ce mardi 28 janvier. Le 15 mars prochain, sa liste "Niort tous ensemble" affrontera dans les urnes une liste RN, une PS "Niort en +", une EELV "Niort Citoyenne, écologique et solidaire".

  • 24/01/20 | Retraites: mobilisation toujours importante en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Septième journée de manifestations contre la réforme avec une mobilisation élevée en Nouvelle-Aquitaine : 7500 personnes à Bordeaux selon la préfecture, 2000 à Périgueux, 3000 à La Rochelle, un millier à Saintes, 750 à Rochefort, 1500 à Angoulême gilets jaunes en tête, 3000 à Bayonne, 4000 à Pau, 1500 à Mont de Marsan, un millier à Agen, 2000 à Niort, 3000 à Poitiers 600 à Châtellerault, 1200 à Brive, 700 à Guéret.

  • 24/01/20 | Les magasins C&A de Boulazac (24), Pessac et Villenave d'Ornon (33) menacés de fermeture

    Lire

    La direction de C&A a annoncé 30 fermetures de magasins en France lors d’un comité central d’entreprise. Force Ouvrière a communiqué la liste des magasins qui devraient fermer. Trois sont situés dans la région, Pessac et Villenave d’Ornon et celui de Boulazac (24). Installé sur la zone du Ponteix, le magasin de Boulazac fait partie des enseignes historiques de cette zone. Il a ouvert ses portes en 2004. En avril dernier, 14 magasins de l'enseigne avaient déjà fermé en France.

  • 24/01/20 | Ouverture des inscriptions pour Biblio Gironde

    Lire

    Biblio Gironde organise avec 50 bibliothèques du département "Lire, élire...2020". Ainsi, les jeunes âgés de 6 à 16 ans, s'ils le souhaitent, sont invités à s'inscrire avant le 31 janvier pour voter du 2 au 21 juin prochain. Ce concours a pour objectif d'inciter les jeunes à la lecture. Les participants recevront un chèque lire. La sélection des livres est à retrouver ici

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Samboat sort la tête de l'eau

02/02/2015 | Laurent Calando et Nicolas Cargou n'ont pas encore 30 ans. Leur rencontre a donné "Samboat", jeune société de location de bateaux en pleine expansion.

Les deux fondateurs de "Sam Boat" se sont rencontrés... par hasard.

Non, Samboat n'est pas que le nom d'une bande dessinée érotique italienne. C'est aussi celui d'une jeune start-up bordelaise née en 2014 et spécialisée dans la location de bateaux entre particuliers, qui surfe sur la vague du "Airbnb" (location de logements) pour s'incruster sur un nouveau marché. Cette idée originale est née de 2 jeunes entrepreneurs, Laurent et Nicolas, qui se sont rencontrés par hasard et ont décidé de se lancer dans ce pari. Installés au sein de l'Auberge Numérique, à Bordeaux, ils cultivent leur dynamisme et tentent de nager dans l'océan des start-ups bordelaises.

L'un est diplômé en ingénierie mécanique, spécialisé dans la communication et le marketing. L'autre est titulaire d'un DUT dans les métiers du web, et ex travailleur en alternance sur un site de petites annonces auto-moto. Laurent Calando et Nicolas Cargou, 51 ans à eux deux, n'étaient pas prédestinés à se recontrer. C'est arrivé par hasard, comme le confie le premier. "J'avais trouvé un job en alternance chez Total, je devais remplacer quelqu'un qui allait terminer son contrat. Cette personne, c'était Nicolas". Après 14 mois au sein de l'entreprise et fort de son statut de "chef de marché junior", Nicolas, le blond, fait la connaissance de Laurent, le brun et passionné de nautisme depuis son enfance. Nicolas est alors étudiant, pas vraiment riche et passionné de consommation collaborative (co-voiturage, airbnb, ect.). Il "drive" Nicolas sur le Airbnb. "J'avais un appart' à Paris, Nicolas m'a conseillé de le louer quand je partais en vacances. J'ai tout de suite vu que ça marchait bien". L'idée de combiner ces deux passions s'impose naturellement à eux. 

De la maison au bateauAvec ses parents, Laurent part faire du bateau sur le bassin d'Arcachon trois fois dans l'année. Nicolas, lui, n'a jamais fait de plaisance. "On s'est rendu compte qu'il n'y avait personne sur le marché de la location de bateaux entre particuliers et qu'il y avait un énorme besoin", confie Laurent Calando. Le premier frein : trouver une assurance dans leur secteur qui accepterait de couvrir leur société qui n'a pas encore de nom. Axa répond par l'affirmative, leur délivre un contrat sur mesure, et les deux compères se lancent. Au départ, chacun allait chez l'autre pour travailler pendant quelques semaines, un peu en mode "impro". Ils constatent qu'à Bordeaux, ça bouge. D'abord, ils sont sélectionnés pour un concours appellé "Les 101 projets" au sein de l'école parisienne 42 de Xavier Niel, fondateur de Free. Grâce à cette sélection, ils dessinent le gouvernail qui leur servira de logo et définissent la stratégie de leur future boîte. "Ce concours a permis de nous structurer", confie Nicolas, "on a reçu beaucoup de mails après ça, qui nous disaient que le concept était prometteur. On a reçu plein d'offres mais on avait besoin de prouver qu'on pouvait démarrer sans investisseurs". 

Leur but : tenir les rênes de leur société dès la première année. Le pari est risqué, mais ils se lancent. Au départ, l'entreprise s'appelle "OuiBoat", mais les deux fondateurs constatent que le nom est déjà déposé depuis une semaine. Alors ils pensent à "Samboat". "C'est un nom fédérateur, un nom qui paraît sympathique, qui rassemble. D'ailleurs, beaucoup de propriétaires ont nommé leur propre bateau Samboat". Dès leur première saison, ils mettent 250 bateaux de particuliers en location et mettent en avant de multiples avantages. "D'abord, ça permet aux locataires d'avoir le matériel sans payer trop cher, et puis les propriétaires de bateaux gagnent de l'argent grâce à notre plateforme", affirment-t-ils. En juillet dernier, Samboat est récompensé par Wizbii, réseau social professionnel pour les jeunes et le fonds de dotations étudiant "Jeunes pousses" par le prix "Espoir" et un chèque de 1000 euros. En octobre, la société girondine est la première à bénéficier du partenariat entre Happy Capital (société spécialisée dans le crowdfunding) et l'Auberge Numérique, un incubateur de start-ups locales. 10 jours plus tôt, ils lançaient leur première campagne de crowdfunding avec l'aide de Happy Capital. A 16 jours de la fin, les deux entrepreneurs font le bilan. 

Une campagne ambitieuseL'objectif de leur première campagne est ambitieux : 200 000 euros. Pour l'instant, ils ont levé un peu plus de 20%, soit environ 50 000 euros sécurisés. Ils sont en pleine négociation pour tenter de redonner un nouveau souffle à cette campagne qui a ralenti ces dernières semaines. "On est en discussion avec des business angels, c'est en bonne voie", confie Laurent. Les deux jeunes sont conscients qu'ils ont créé un concept qui pourrait bien exploser dès l'été prochain. "On a créé le airbnb du bateau, c'est un projet à fort potentiel". Pour soutenir leur bébé, ils ne comptent plus vraiment les heures. Le week-end, ils s'occupent même du service client. Chacun avec ses propres capacités, ils ont fusionné en une entité qui n'a qu'un seul objectif : réussir à créér de la valeur. D'ailleurs, Laurent l'avoue, il consacre le plus souvent son temps libre à... dormir, histoire de ne pas partir en dépression nerveuse. "Je suis en colocation avec le gérant et le créateur du site "Jelouemoncampingcar.com", alors je ne sors jamais vraiment du boulot !", avoue-t-il, hilare. "On s'accroche, on s'entraide. Le métier d'entrepreneur, c'est 15 crises par jour, mais c'est aussi 15 victoires". 

Leur objectif dans les prochains mois : étendre leur modèle sur le marché européen, et pourquoi pas faire un petit tour du monde des ports via des ambassadeurs déployés sur chaque destination incontournable de la plaisance. L'autre passion de Nicolas, c'est la mécanique, plus particulièrement sur les motos. Mais fonder une société de location de motos, ça n'est pas pour tout de suite : "les assurances ne nous suivront jamais. Déjà que pour les bateaux, elles ont été dures à convaincre, alors pour les motos...". En attendant de vivre leur second été et de voir leur bébé grandir, les deux compères continuent tranquillement de gérer leur affaire au sein de l'Auberge Numérique, située dans un petit bâtiment près des quais, à Bordeaux. Et quand on leur demande où ils se voient dans dix ans, Nicolas rêve d' "une petite maison sur pilotis en continuant à gérer la société à distance", quand Laurent se voit plutôt "sur un catamaran aux antilles. Loué par Samboat, évidemment !". Evidemment. 

Retrouvez la campagne de Samboat sur Happy Capital

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
16913
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !