Devenez actionnaire d'aqui.fr

20/01/22 : En Dordogne, la disparition de Gaspard Ulliel, hier à l'âge de 37 ans, laisse le souvenir d'un jeune homme charmant et sympathique. L'acteur avait tourné "Jacquou le Croquant" en Dordogne. L'avant-première avait eu lieu à Montignac en janvier 2007.

19/01/22 : Bayonne lance la seconde édition de son budget participatif doté de 300 000 euros. Dès 9 ans, les habitants proposent des projets liés au vivre ensemble et au développement durable. Ils sont sélectionnés et soumis au vote. Puis la Ville réalise!+ d'info

17/01/22 : Le 22 mars, c'est à Cognac en Charente que se tiendra la première cérémonie des nouveaux étoilés du Guide Michelin en région. L'occasion, selon le guide rouge, de mettre en lumière “une ville et un territoire qui témoignent de l’excellence française”.

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

20/12/21 : En concertation avec les Maires, la préfète de Gironde rend obligatoire le port du masque dans les centres-villes des communes touristiques d’Arcachon et de Saint-Emilion durant les vacances scolaires de Noël, tous les jours de 12H00 à 19H00.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/01/22 | H5N1 : face à sa diffusion, la stratégie de lutte s'intensifie encore

    Lire

    Le ministère de l'agriculture vient d'annoncer « le dépeuplement préventif de toutes les volailles et palmipèdes d’une zone géographique caractérisée par de nombreux foyers est désormais nécessaire au-delà des mesures actuelles visant l’élimination des foyers et le dépeuplement préventif autour des foyers ». 226 communes (39 dans le Gers, 161 dans les Landes et 26 dans les Pyrénées-Atlantiques), sont concernées, soit environ 1,5 million d’animaux, en plus des 1,5 million déjà dépeuplés. Consultée sur ces mesures, c'est « un nouveau traumatisme pour la filière avicole », assure la profession.

  • 20/01/22 | Un laboratoire de transformation des fruits à Assat (64)

    Lire

    Un laboratoire de transformation des fruits du jardin et du verger voit le jour à Assat (Pyrénées-Atlantiques) sur le site du jardin-verger du Conservatoire des Légumes Anciens du Béarn (CLAB) où sont plantés près de 120 arbres fruitiers de variétés anciennes et de terroir et autant de petits fruits. Inauguré ce jeudi 20 janvier, le projet de 38 000 euros est subventionné par l'Etat à hauteur de 30 000 euros dans le cadre du volet transition écologique du plan France Relance. http://clab64.fr

  • 20/01/22 | Brive : L'écrivain Michel Peyramaure fête ses 100 ans à la médiathèque

    Lire

    Le 29 janvier de 11h à 12h, la médiathèque de Brive met à l'honneur l'écrivain du terroir, Michel Peyramaure, qui fêtera ses 100 ans le 30 janvier prochain. L'auteur d'une centaine d'ouvrages reviendra lors de cet échange sur sa vie, son œuvre, son amour pour Brive, où il est né, et l'Histoire. Le public pourra également poser des questions lors de ce moment de partage. Séance de dédicaces la fin de la rencontre. Entrée libre

  • 20/01/22 | Ababor, nouveau salon nautique du Pays Basque du 1er au 3 avril

    Lire

    Ababor, le premier salon nautique de la côte basque est lancé par le Ficoba, le palais des congrès d’Irun, du 1er au 3 avril 2022. A quelques encablures du port de Hendaye, le Ficoba va se transformer en port intérieur. Outre l’exposition de bateaux, tous les secteurs de la navigation et des activités nautiques sont annoncés. Avec des solutions pour naviguer sans acheter un bateau, des alternatives ou des écoles de croisière qui permettent de partir seul. www.ficoba.org/fr/evento/ababor/

  • 19/01/22 | Le cyclisme mis en lumière à Royan

    Lire

    L’opération « Cyclistes, brillez » - organisée par la Fédération française des Usagers de la Bicyclette, l’association vélo Pays Royannais et la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique - se tiendra le jeudi 19 janvier de 14h à 18h, à Royan. Afin de sensibiliser la communauté cycliste à l’importance d’être éclairé pour assurer sa sécurité, plusieurs animations sont prévues dont un atelier de conseil, des quizz et jeux, la mise à disposition de brassards et autocollants réfléchissants, ainsi qu’une parade lumineuse de quelques kilomètres dans la ville, de 18h à 19h30.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | A la Région, Sandrine Derville, ne fait pas de tourisme

24/06/2017 | Après avoir effectué un état des lieux sur le Tourisme de la Nouvelle Aquitaine, la jeune vice-présidente du Conseil régional âgée de 34 ans, se lance dans un schéma directeur d'envergure

1

Choisie comme vice-présidente chargée du tourisme il y a un an et demi par le président Alain Rousset,la jeune Angloye, ingénieure en informatique dans une grande entreprise française, ne cesse de sillonner la vaste Nouvelle Aquitaine. Chargée d'une lourde mission de confiance sur la deuxième activité économique de la région. Après avoir effectué un état des lieux en présence de tous les acteurs du secteur, elle s'attaque à un gros chantier, toujours en concertation avec eux, un schéma régional du développement touristique. Avec en matière d'emplois veiller au bien-être des nombreux saisonniers

@qui! : Depuis un an et demi, nommée vice-président de la Région chargée du tourisme comment vivez-vous ces nouvelles responsabilités?
Sandrine Derville - Avec un peu de fatigue car la région est vaste, mais avec  enthousiasme. Non seulement j'ai une délégation au tourisme mais, au-delà, j'ai la chance de faire partie d'un petit gouvernement de 15 vice-présidents qui travaillent avec Alain Rousset. Tous les matins, je me réveille en me disant que j'ai de la chance."
@qui! : Quels rapports avez-vous avec le président de la Nouvelle région?
 S D - On ne se voit pas très souvent, mais il s'inquiète de savoir régulièrement si tout se passe bien. Il est quelqu'un de très bienveillant; a une capacité de travail énorme et connait tous les dossiers.
@qui! : Avant tout, quelle a été votre premier ressenti?
S D - Le privilège de rencontrer tous les acteurs du tourisme et à ce jour, j'ai déja largement dépassé le cap des 60 000 kilomètres. Priorité à été donnée à mes homologues des départements; quelque communautés de communes - il y en a quelques 250 - des gestionnaires de sites, car on a des poids lourds en Nouvelle Aquitaine: le Futuroscope, deuxième parc le plus visité en France, l'aquarium de La Rochelle ou le Petit train de la Rhûne, le plus fréquenté des Pyrénées Atlantiques. Je peux aussi évoquer la cité de la tapisserie d'Aubusson. Nous sommes une quinzaine de collaborateurs à travailler à la direction du tourisme, répartis sur les trois sites: Bordeaux, Limoges et Poitiers.

"On ne le dit pas assez, le tourisme est la deuxième activité de la Région"
@qui! : En matière de politique touristique, quelle est votre priorité après un an et demi de fonction?
S D - Actuellement mon gros chantier est le schéma régional du développement touristique. Il consiste en l'élaboration de la stratégie régionale touristique; les grands objectifs, le plan d'action mais surtout son élaboration partagée avec tous les acteurs. En plusieurs étapes. Là, en mai, on a organisé six réunions en Nouvelle Aquitaine afin de faire un état des lieux avant de dégager les priorités. Par exemple de gros enjeux sur l'emploi avec le souci de le maintenir et de le faire progresser. Car le tourisme en Nouvelle Aquitaine, c'est quand même 103 000 emplois avec une particularité: une forte part de saisonniers; une catégorie qu'il faut accompagner de manière spécifique dans la recherche d'emplois, la formation, le logement, la mobilité et la santé. Il y aura d'ailleurs un plan spécifique pour cette catégorie; c'est une priorité. Autre enjeu très fort, la qualité de l'offre des hébergements. Celle-ci est très variée: campings, hôtels, etc... Maintenant, il faut les accompagner dans leurs projets de modernisation, d'aggrandissements dans leur montée en gamme pour répondre aux attentes des clients. Accompagner la compétitivité des entreprises et, évidemment, par la même occasion, les recettes liées au tourisme en Nouvelle Aquitaine. On ne le dit pas assez, c'est le deuxième secteur d'activités dans la région derrière l'agro-alimentaire. Il précède l'aéronautique. Cela représente 12 milliards et demi d'euros de recettes et 8% du PIB de la Région. Notre préoccupation n'est pas exclusivement guidée par les lieux têtes d'affiche, mais que ceux-ci irriguent le reste de la région.
@qui! : Y a til des recettes dans certains lieux?
S D - Je pense qu'une des conditions indispensables pour développer le tourisme est de le faire dans le cadre d'un aménagement global du territoire, en prenant en compte les enjeux des protections environnementales. Sur les littoraux basque, landais et girondin on travaille beaucoup avec le Groupement (GIP Littoral) pour réaménager nos stations en prenant en compte le trait de côte et l'érosion. Là encore il n'y a pas de solution miracle; parfois il faut reculer certaines activités, construire des ouvrages de protection. Le but n'est pas d'arriver à un littoral avec zéro urbanisation et de retirer toute activité....
@qui! : Alors on fait comment?
 S D - Par exemple, lundi, a été inauguré un poste mobile construit en pin des Landes accompagné par le GIP littoral, c'est à dire la Région. Déplaçable. Le premier a été construit à Biscarosse. On le met près de la plage l'été; l'hiver, chaque commune peut l'utiliser pour d'autres activités. C'est une solution que l'on doit pouvoir élargir afin de faciliter des autorisations de l'Etat pour des activités nécessaires sur le littoral; postes de secours, local de guides de bain, handi surf ou activités de restauration estivale. Mais que ce soit déplaçable et, à l'inverse, penser à relocaliser des activités qui peuvent l'être  et qui permettraient de retrouver un littoral plus naturel.
@qui! : Pendant cette année et demie, dans quelles dispositions avez vous trouvé les pros du tourisme?
S D - C'est ce qui a été très positif; il y a une vraie volonté de travailler ensemble, de développer des activités en partenariat, un vraie attente aussi de cette nouvelle région notamment dans la zones rurales, une fois passée la crainte de on va se faire "bouffer" par Bordeaux. N'y est pas étranger le fait que je vive au Pays basque. C'est un atout car ils en connaissent le visage authentique. Qui a su préserver son identité, au sein de la Région Aquitaine tout en se développant. L'objectif n'est évidemment pas de gommer les identités en Nouvelle Aquitaine. Cette année, je pense que la saison va être bonne et que le tourisme intérieur va être important avec les Néo-Aquitains qui vont découvrir les pépites de cette Nouvelle Aquitaine; en fait leur nouvelle région.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Idées neuves en Nouvelle AquitaineCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
27425
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !