23/09/17 : Le salon nautique le Grand Pavois se tiendra du 27 septembre au 2 octobre au port des Minimes de La Rochelle. 750 bateaux sont à découvrir dont une centaine de nouveautés en avant première mondiale.

22/09/17 : Le réalisateur Antoine de Maximy (J'irais dormir chez vous) sera présent pour le lancement du feestival Les Nouvelles Explorations à Royan le 4 octobre, au palais des congrès. Il sera en compagnie du photojournaliste Réza.

22/09/17 : Loi travail : ils étaient entre 600 et 700 à manifester contre le projet de réforme hier à La Rochelle contre les 1500 à 3000 du 12 septembre.

21/09/17 : Ce jeudi, entre 3000 et 10000 personnes ont défilé dans les rues de Bordeaux à l'appel de plusieurs syndicats, dont la CGT et FO dans les rues de Bordeaux pour protester contre la loi travail, une mobilisation moins importante que celle du 12 septembre.

20/09/17 : La CGT et la FSU appellent les salariés à une nouvelle journée d’action ce jeudi contre la réforme du Code du travail. En Dordogne, trois manifestations sont organisées : à 10 h 30 à Périgueux, à 15 h 30 place du 14-Juillet à Sarlat et à 17 h à Bergerac.

20/09/17 : Les mesures acoustiques le long de la LGV Tours-Bordeaux ont démarré hier. Au total 231 points seront contrôlés par le CEREMA de Blois et Bordeaux pour vérifier la conformité acoustique des habitations exposées et l’efficacité des protections installées

20/09/17 : Elections sénatoriales. Les députés lot-et-garonnais LREM apportent leur soutien aux candidates investies par le parti, C. Griffond et M-F Salles qui « sont les deux seules candidates désignées par la Commission nationale d’investiture ».

20/09/17 : La préfecture de la Dordogne modifie ses horaires d'ouverture : l'accueil du public se fera les lundi et vendredi 8h30 – 12h et le mercredi de 8 h 30 à 12 h. Les guichets permis de conduire et cartes grises seront fermées les mardi et jeudi.

20/09/17 : Brive accueillera le samedi 23 septembre place du Civoire son premier salon de la bière locale et artisanale. Cinq brasseries artisanales viendront de Dordogne.

19/09/17 : Journée européenne des langues. Pour l'occasion, la Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne organise un World café le mardi 26 sept de 14h à 17h, dans ses locaux pour échanger en anglais, espagnol, italien, allemand et s'informer sur "SO MOBILITÉ".

18/09/17 : C'est un gros coup pour la future Arena de Floirac. Ce lundi, elle a annoncé la venue le 4 avril prochain du groupe de rock américain Imagine Dragons. Les premiers billets seront disponibles à la vente vendredi 22 septembre, et les préventes dès mercredi.

- Multivote -
Le Grand Poitiers - Rentrée Universitaire 2017
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/09/17 | Alain Rousset récompensé pour la Pau-Canfranc

    Lire

    Mardi 26 septembre, à Saragosse, Alain Rousset, se verra remettre une distinction par le journal Heraldo de Aragón qui récompense une personnalité extérieure oeuvrant au développement de l'Aragon. Une manière de saluer l’engagement du Président du Conseil régional en faveur de la liaison ferroviaire Pau - Saragosse, aux côtés de l'Aragon. Un engagement, "une obstination" pour d'autres, passant par la fameuse réouverture de la section Bedous–Canfranc, pourtant loin de faire l’unanimité de ce côté ci de la frontière…

  • 22/09/17 | A la découverte du télégraphe de Chappe à Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    Le service des Archives municipales et l’association des Amis des moulins de Lot-et-Garonne (ADAM 47) organisent un atelier autour du télégraphe de Chappe. Là, les participants découvriront le fonctionnement de cette invention, les éléments qui restent encore visibles dans le département, et apprendront à s’en servir : envoyer des messages, et décoder les messages. Cette animation gratuite se déroule le 26 sept (14h-17h) aux Archives municipales à Villeneuve/Lot.

  • 20/09/17 | La Silver Economie à l'honneur à La Réole

    Lire

    Ce jeudi 21 et vendredi 22 septembre à la Réole (Gironde) se tient la 2ème édition du Salon de la Silver Economie. Au programme, à destination des seniors: tables rondes, rencontres, débats, offres d’emploi etc. Avec l’aide des élus, le Pays Sud Gironde se mobilise pour faire du vieillissement de sa population une source de création de richesse et d’emploi autour de trois piliers majeurs : habitat, technologie et métiers. Un élan vers plus de solidarité intergénérationnelle.

  • 20/09/17 | Crise aviaire: une pétition de la FDSEA-JA des Landes pour soutenir les éleveurs

    Lire

    Après plusieurs blocages de routes et barrages filtrants ces 15 derniers jours, la FDSEA et les Jeunes agriculteurs des Landes viennent de lancer une pétition en ligne pour demander au gouvernement l'indemnisation des producteurs de canards sur la réalité des pertes, y compris au-delà du 29 mai, date de la reprise d'activité post-grippe aviaire. Manque de canetons et perte de débouchés font qu'un retour à la normale ne sera possible qu'en fin d'année. La pétition sur mesopinions.com objet canards

  • 20/09/17 | Toques et porcelaine à Limoges, les 22, 23 et 24 septembre

    Lire

    La 7e biennale « Toques et porcelaine » se tient à Limoges le week end prochain. A cette occasion, les produits régionaux de Nouvelle-Aquitaine s’uniront aux arts de la table pour célébrer cet événement gastronomique. Cette manifestation propose un dialogue entre contenant et contenu, produits gastronomiques et arts de la table, inventivité des chefs et créativité des porcelainiers. Au menu, des démonstrations de chefs, dix masterclass, des ateliers d’œnologie animés par des chefs et des sommeliers professionnels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | A la Région, Sandrine Derville, ne fait pas de tourisme

24/06/2017 | Après avoir effectué un état des lieux sur le Tourisme de la Nouvelle Aquitaine, la jeune vice-présidente du Conseil régional âgée de 34 ans, se lance dans un schéma directeur d'envergure

Sandrine Derviçlle Conseil régional

Choisie comme vice-présidente chargée du tourisme il y a un an et demi par le président Alain Rousset,la jeune Angloye, ingénieure en informatique dans une grande entreprise française, ne cesse de sillonner la vaste Nouvelle Aquitaine. Chargée d'une lourde mission de confiance sur la deuxième activité économique de la région. Après avoir effectué un état des lieux en présence de tous les acteurs du secteur, elle s'attaque à un gros chantier, toujours en concertation avec eux, un schéma régional du développement touristique. Avec en matière d'emplois veiller au bien-être des nombreux saisonniers

@qui! : Depuis un an et demi, nommée vice-président de la Région chargée du tourisme comment vivez-vous ces nouvelles responsabilités?
Sandrine Derville - Avec un peu de fatigue car la région est vaste, mais avec  enthousiasme. Non seulement j'ai une délégation au tourisme mais, au-delà, j'ai la chance de faire partie d'un petit gouvernement de 15 vice-présidents qui travaillent avec Alain Rousset. Tous les matins, je me réveille en me disant que j'ai de la chance."
@qui! : Quels rapports avez-vous avec le président de la Nouvelle région?
 S D - On ne se voit pas très souvent, mais il s'inquiète de savoir régulièrement si tout se passe bien. Il est quelqu'un de très bienveillant; a une capacité de travail énorme et connait tous les dossiers.
@qui! : Avant tout, quelle a été votre premier ressenti?
S D - Le privilège de rencontrer tous les acteurs du tourisme et à ce jour, j'ai déja largement dépassé le cap des 60 000 kilomètres. Priorité à été donnée à mes homologues des départements; quelque communautés de communes - il y en a quelques 250 - des gestionnaires de sites, car on a des poids lourds en Nouvelle Aquitaine: le Futuroscope, deuxième parc le plus visité en France, l'aquarium de La Rochelle ou le Petit train de la Rhûne, le plus fréquenté des Pyrénées Atlantiques. Je peux aussi évoquer la cité de la tapisserie d'Aubusson. Nous sommes une quinzaine de collaborateurs à travailler à la direction du tourisme, répartis sur les trois sites: Bordeaux, Limoges et Poitiers.

"On ne le dit pas assez, le tourisme est la deuxième activité de la Région"
@qui! : En matière de politique touristique, quelle est votre priorité après un an et demi de fonction?
S D - Actuellement mon gros chantier est le schéma régional du développement touristique. Il consiste en l'élaboration de la stratégie régionale touristique; les grands objectifs, le plan d'action mais surtout son élaboration partagée avec tous les acteurs. En plusieurs étapes. Là, en mai, on a organisé six réunions en Nouvelle Aquitaine afin de faire un état des lieux avant de dégager les priorités. Par exemple de gros enjeux sur l'emploi avec le souci de le maintenir et de le faire progresser. Car le tourisme en Nouvelle Aquitaine, c'est quand même 103 000 emplois avec une particularité: une forte part de saisonniers; une catégorie qu'il faut accompagner de manière spécifique dans la recherche d'emplois, la formation, le logement, la mobilité et la santé. Il y aura d'ailleurs un plan spécifique pour cette catégorie; c'est une priorité. Autre enjeu très fort, la qualité de l'offre des hébergements. Celle-ci est très variée: campings, hôtels, etc... Maintenant, il faut les accompagner dans leurs projets de modernisation, d'aggrandissements dans leur montée en gamme pour répondre aux attentes des clients. Accompagner la compétitivité des entreprises et, évidemment, par la même occasion, les recettes liées au tourisme en Nouvelle Aquitaine. On ne le dit pas assez, c'est le deuxième secteur d'activités dans la région derrière l'agro-alimentaire. Il précède l'aéronautique. Cela représente 12 milliards et demi d'euros de recettes et 8% du PIB de la Région. Notre préoccupation n'est pas exclusivement guidée par les lieux têtes d'affiche, mais que ceux-ci irriguent le reste de la région.
@qui! : Y a til des recettes dans certains lieux?
S D - Je pense qu'une des conditions indispensables pour développer le tourisme est de le faire dans le cadre d'un aménagement global du territoire, en prenant en compte les enjeux des protections environnementales. Sur les littoraux basque, landais et girondin on travaille beaucoup avec le Groupement (GIP Littoral) pour réaménager nos stations en prenant en compte le trait de côte et l'érosion. Là encore il n'y a pas de solution miracle; parfois il faut reculer certaines activités, construire des ouvrages de protection. Le but n'est pas d'arriver à un littoral avec zéro urbanisation et de retirer toute activité....
@qui! : Alors on fait comment?
 S D - Par exemple, lundi, a été inauguré un poste mobile construit en pin des Landes accompagné par le GIP littoral, c'est à dire la Région. Déplaçable. Le premier a été construit à Biscarosse. On le met près de la plage l'été; l'hiver, chaque commune peut l'utiliser pour d'autres activités. C'est une solution que l'on doit pouvoir élargir afin de faciliter des autorisations de l'Etat pour des activités nécessaires sur le littoral; postes de secours, local de guides de bain, handi surf ou activités de restauration estivale. Mais que ce soit déplaçable et, à l'inverse, penser à relocaliser des activités qui peuvent l'être  et qui permettraient de retrouver un littoral plus naturel.
@qui! : Pendant cette année et demie, dans quelles dispositions avez vous trouvé les pros du tourisme?
S D - C'est ce qui a été très positif; il y a une vraie volonté de travailler ensemble, de développer des activités en partenariat, un vraie attente aussi de cette nouvelle région notamment dans la zones rurales, une fois passée la crainte de on va se faire "bouffer" par Bordeaux. N'y est pas étranger le fait que je vive au Pays basque. C'est un atout car ils en connaissent le visage authentique. Qui a su préserver son identité, au sein de la Région Aquitaine tout en se développant. L'objectif n'est évidemment pas de gommer les identités en Nouvelle Aquitaine. Cette année, je pense que la saison va être bonne et que le tourisme intérieur va être important avec les Néo-Aquitains qui vont découvrir les pépites de cette Nouvelle Aquitaine; en fait leur nouvelle région.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Idées neuves en Nouvelle AquitaineCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
12950
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !